Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nini_60 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Le bonheur est dans le peu Le bonheur est dans le peu
Francine Jay   
Je ne suis pas à la première lecture d'un livre sur le minimaliste. En le voyant sur le rayon de mon libraire, je me suis dit encore un qui aborde ce thème. J'ai craqué parce que je suis conservatrice et que j'ai envie de modifier mon tempérament .Le temps de "déguster" cette lecture et au cours de ces 21 jours , j'ai fait une pause pour mettre en application le thème abordé dans ce livre la diminution de mes affaires et ménage par le vide bien nécessaire. C'est une lente progression et le martèlement de certaines phrases ainsi que l'expérience me permettent enfin de jeter.

par Facettes
L'amour L'amour
Marguerite Duras   
"Elle ouvre les yeux. Elle le voit, elle le regarde. Il se rapproche d'elle. Il s'arrête.
Il demande:
-Qu'est-ce que vous faites là... Il va faire nuit.
Elle dit qu'elle regarde:
-Je regarde.
Elle montre devant elle la mer, la plage, la ville blanche derrière la page, et l'homme, qui marche le longe de la mer.
Elle dit:
- Ici c'est S. Thala jusqu'à la rivière. Et après la rivière, c'est encore S. Thala."

par freedark
Psychogénéalogie :guérir les blessures familiales et se retrouver soi Psychogénéalogie :guérir les blessures familiales et se retrouver soi
Anne Ancelin Schützenberger   
Se réapproprier son histoire personnelle et familiale, mieux s'inscrire dans une lignée et une légende, et mettre de l'ordre dans le "chantier" laissé par nos anciens : tel est l'objet de la psychogénéalogie clinique.
Elle ouvre des possibles : maintenir les loyautés qui nous conviennent ; faire émerger tout ce qui a pu être joyeux, honorable, agréable et paisible ; déposer le fardeau des erreurs, souffrances, plaies et "fautes" du passé ; accepter qu'il peut y avoir, dans notre famille, du mauvais, des hontes, des non-dits, des drames non résolus, des pertes impossibles à admettre et prendre avec recul tout cela, pour vivre, enfin, sa vie à soi...
Elle y aborde l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur les loyautés familiales invisibles, le syndrôme d'anniversaire, la mémoire du corps, ou encore la meilleure façon de tracer un arbre généalogique signifiant. Elle aide à se poser les bonnes questions pour vivre et non plus survivre, pointe les pièges à éviter, et ouvre le chemin qui permet d'aller butiner dans le jardin familial.
Le Dernier Jour d'un condamné Le Dernier Jour d'un condamné
Victor Hugo   
Un ouvrage fort en intensité. Les dernières pensées d'un condamné sont angoissantes, torturantes. On y découvre l'espoir et le désespoir, les joies et les souffrances de l'homme avant la sentence ultime : la mort. Et comme tout le monde peut le concevoir, la peur de la mort est bien omniprésente.
L'auteur a jugé bon d'éviter de parler du crime commis (ce qui est intéressant), cela permet de ne pas dévier du chemin qu'il nous offre : l'incompréhension de cette justice qui se dit humaine ! Car qui que se soit, quoique l'on ait fait, nous ne méritons pas la peine de mort. On ne peut tuer un homme parce qu'il a tué !
Je sais que cela fera monter l'adrénaline de certains ;-)
Une vie Une vie
Simone Veil   
Il est des personnalités comme Madame Veil qui ont marqué le siècle dernier par leurs combats et qui, alors qu'ils auraient pu en vouloir à l'humanité toute entière de ce qu'ils avaient subi, ont aimé l'humanité au point de consacrer leur vie à servir sa cause. La peine de mort, la liberté de des femmes,... Merci à vous, je transmettrai vos témoignages à mes enfants.
Lettre ouverte aux animaux et à ceux qui les aiment Lettre ouverte aux animaux et à ceux qui les aiment
Frédéric Lenoir   
Rien de révolutionnaire pour qui s'intéresse à ces questions, mais un essai très accessible et très complet qui retrace l'évolution de la pensée humaine par rapport à sa relation aux autres animaux, et fait l'état des lieux à ce jour.
Il pose les jalons qui permettent d'aborder autrement notre relation à l'animal, notre relation à l'autre en général et à notre planète, accessoirement, et illustre son propos des grands auteurs qui ont pensé la condition animale depuis l'antiquité.
Bref. Une réussite.

par charly09
L'homme qui voulait être heureux L'homme qui voulait être heureux
Laurent Gounelle   
Un roman que chaque tranche d'age interprétera différemment. Facile a lire, on le dévore en quelques heures... Et pourtant il nous donne une réelle leçon de vie! Personnellement je me suis laissée emporter par ces drôles de personnages et par ces idées que j'ai trouvé au fur et à mesure de ma lecture de plus en plus vraisemblables... comment un livre aussi petit et aussi facile à lire peut-il faire passer autant de messages? Moi qui n'aime pas les livres philosophiques je dois admettre que celui-là est une pure merveille! :)
Vingt-Quatre Heures de la vie d'une femme Vingt-Quatre Heures de la vie d'une femme
Stefan Zweig   
La touchante confession d'une vieille dame écrite par un homme (très sensible) est d'une intensité rare. Cet ouvrage prouve à nouveau que la passion fait perdre la raison et ne suit que notre cœur.

Les meilleurs moments de lecture viennent des descriptions des mains de l'homme, des sentiments passionnés de la femme. Le style de cet ouvrage est magnifiquement délicat. Oui, je sais... lorsque j'aime un livre, j'en rajoute un peu trop ! Il se lit comme on avalerait un verre d'eau en plein désert.
La Mécanique du cœur La Mécanique du cœur
Mathias Malzieu   
Superbe duel entre deux hommes pour les beaux yeux d'une demoiselle. Je l'ai dévoré !

La métaphore poétique est omniprésente et naît dans chaque mot, chaque phrase, chaque page de cet ouvrage. Ce conte « cinématographique » rappelle l'univers de Burton. On devine facilement que Jack, c'est Mathias Malzieu. Miss Acacia est la muse amoureuse Olivia Ruiz. Une belle histoire d'amour sur l'amour et ce qu'elle entraîne aussi avec elle (la haine, la jalousie, l'abandon, le doute, la mort...)
Et je ne suis jamais allé à l'école... Et je ne suis jamais allé à l'école...
André Stern   
Ce livre, qui raconte l’histoire d’une enfance heureuse, comble une lacune : jusqu’ici, personne ne savait ce qu’il advient d’un enfant qui, profondément enraciné dans notre société et sa modernité, grandit loin de toute scolarisation, sans stress, sans compétition, sans programme préétabli ni référence à une quelconque moyenne.
Combler cette lacune permet de tordre le cou à certaines idées reçues. Vivre loin de l’école ne conduit pas à devenir un sauvage analphabète, asocial et incompétent ; les moyens d’accéder au savoir et à la réussite sont nombreux et inattendus ; le cas d’André Stern n’est pas l’apanage d’une famille aisée.
Combler cette lacune donne la liberté de faire un choix personnel, en toute connaissance de cause, en toute conscience de la largeur du spectre des possibles.
Cet ouvrage ne vante pas une méthode de plus, ne propose pas de recette miracle. Il n’est ni un manuel d’anticonformisme, ni une critique de l’école. Il est un témoignage, une source d’inspiration, un appel à la liberté, à la diversité et à la confiance.

par naelia