Livres
429 586
Membres
351 398

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

No pasarán, le jeu



Description ajoutée par alikiti 2014-09-27T21:03:37+02:00

Résumé

Thierry et Eric n'avaient jamais fait attention à cet insigne sur le blouson de leur copain Andreas, une décoration métallique parmi beaucoup d'autres. Jusqu'au jour où, dans une boutique de jeux, le vendeur avait pointé l'index vers l'insigne. C'était un vieil homme. Il s'était mis à crier, livide. Ensuite, il leur avait donné le jeu. En fait, il leur avait ordonné d'y jouer.

Il n'y avait rien sur la boîte. A l'intérieur, une simple disquette, même pas un CD-Rom. Et pourtant, ce qu'ils voyaient sur l'écran de l'ordinateur ne ressemblait à rien de ce qu'ils auraient osé imaginer.

"Choisissez votre mode de jeux", dit la voix.

Mais il ne s'agissait pas vraiment d'un jeu. Il s'agissait plutôt d'un passeport pour l'enfer...

Afficher en entier

Classement en biblio - 490 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Lili-Prune 2011-10-01T10:36:51+02:00

« Ce que recherche ton copain Andreas, c’est ce que possédaient les gens en face de nous, de l’autre côté du pont. Le pouvoir démentiel que procure une arme à un pauvre type sans idées, sans courage, sans rien d’autre que sa haine de lui-même et des autres. Andreas te sortira des milliers de discours sur la noblesse militaire, sur la grandeur de servir le drapeau, un tas de conneries auxquelles il ne connaît rien mais que sa famille lui a inculquées depuis tout petit pour masquer par des mots l’essentiel. »

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Bronze

Relecture effectuée !

Ce qui est intéressant, c'est que je l'ai relu juste après avoir découvert "La mort est mon métier" de Robert Merle. Alors que l'un dénonce la violente "inconsciente", celle qui obéit aux ordres, l'autre questionne la violence "consciente", la violence que l'on accomplit pour le plaisir.

Et je voudrais corriger la description de l'éditeur : non, ce livre ne se dévore pas à 12 ans, selon moi. Il est très complexe et assez violent, pas vraiment le genre de chose que j'appréciais à l'époque.

Complexe, d'une part parce qu'il fait référence à beaucoup de faits historiques qu'on ne connaît pas encore à 12 ans, et d'autre part parce qu'il soulève un certain nombre de problématiques pas si simples que ça.

Violent, de part les faits décrits, certes, mais surtout à travers le personnage d'Andreas, qui provoque (en tout cas chez moi) un sentiment d'impuissance proche de la répulsion. C'est une vraie brute (et pourtant ce n'est même presque pas une caricature) incapable de se comporter humainement. Le livre confronte l'expérience virtuelle d'Andreas, qui massacre avec jubilation des milliers de gens dans le jeu vidéo, à celle de trois personnages qui ont réellement connu la violence et sont impuissants à l'empêcher.

Ce qui est dommage avec tous les livres de ce genre, c'est qu'à l'âge où on est assez mur pour le lire et en tirer profit, les dégats sont déjà faits en majeure partie. Forcément : si on est capable de raisonner et prendre du recul, on sait aussi ne pas (trop) se faire endoctriner. En fait, ce livre doit surtout servir aux hommes capables d'humanité : les faire réfléchir quant aux comportements qu'ils ont, et leur rappeler qu'il faut faire attention aux enfants si on veut qu'ils deviennent, eux aussi, des êtres humains.

Excellente prise de conscience, donc, mais à lire "dès 12 ans" de façon encadrée à mon avis.

(Euuuuh ça va c'était pas trop philosophique ? xP)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2018-05-13T15:32:32+02:00
Argent

Lu pour le collège, j'ai trouvé le début un peu lent et j'ai donc eu un peu de mal à me plonger complètement dans le livre. Ce n'est qu'arrivé vers le milieu du livre qu'on est vraiment captivé et que les événements s'enchaînent les uns après les autres.

Je sentais depuis le début que quelque chose clochait avec le personnage d'Andreas, il ne m'apportait pas du tout confiance et j'ai bien eu raison de me méfier de lui vu ce qu'on l'apprend à la fin.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Eric et son frère Gilles, tourmenté par la guerre Spoiler(cliquez pour révéler) et qui a la fin lui vole Elena alors qu' Eric avait un "crush" sur elle depuis longtemps et qu'ils s'étaient embrassés . L'amitié entre Eric et Thierry est très belle et j'ai beaucoup aimé le fait qu'il se rapproche à la fin du livre grâce au jeu.

La fin était géniale ! Vraiment l'une des meilleures que j'ai lue, ce retournement de situation restera gravé dans ma mémoire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marykel 2018-04-22T15:49:03+02:00
Lu aussi

Je l'ai lu au collège en lecture obligatoire, et j'ai bien apprécié les personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaevaCerise 2017-11-02T13:52:30+01:00
Argent

Cette histoire je l'avais lu au collège-lycée et il m'a marqué, je l'ai trouvé bien écrit, amenant réflexion et problématiques difficiles. L'histoire, le contexte et l'écriture sont intéressantes, mais pas faciles avec de la violence donc certains peuvent avoir du mal. je sais que je ne pourrais pas le relire aisément.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JoelK 2017-07-26T13:44:54+02:00
Bronze

Un livre de mon adolescence, pour le collège. Je l'avais bien aimé car il se laisse lire vite et facilement. A relire longtemps après pour se détendre dès qu'on a un petit moment de libre à combler.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gmaure 2017-05-21T17:36:41+02:00
Pas apprécié

A mon goût, ce livre manque d'un but précis. J'ai en fait l'impression que l'auteur part dans tous les sens.

De plus, l'histoire est très peu travaillée et je n'aime pas du tout les personnages, qui paraissent manquer de profondeur.

J'ai beau l'avoir dévoré, ce livre m'a littéralement déçu ( je devais le lire pour le collège).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SevenRed 2017-02-05T14:52:54+01:00
Lu aussi

Etat de fin de lecture : perplexe. On sent qu'il y a plein d'idées mais l'auteur s'est dispersé, aucune n'est approfondie. J'étais confuse du manque d'enjeux, d'une réflexion débutée mais orientée nulle part.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hanayu 2017-01-30T23:35:44+01:00
Lu aussi

Possession d'une box (gameboy, ninytendo, plastation...) de ma naissance à nos jours ? NADA...juste un Tetris (cadeau d'un catalogue par correspondance)

Jeux sur ordi ? 1er ordi eu à 19 ans...le second a eu 7 ans il y a peu et j'ai découvert dessus il y a seulement 2ans qu'il y avait « la dame de pique » et du « majong »...

Jeux sur téléphone ? Pas de facedebouc, et mon téléphone a 9 ans...donc NIENTE

Bilan...GAMEUSE ? Zéro pointé !

Sachant que la cible du livre c'est « les fanatiques des pixels animés et des manettes »...d'après vous...ce roman m'a-t-il touché ? NON!!!^^

Je suis une quiche en technologie okay...mais là on est dans les années 90...donc passéiste ! Vu le bond fait depuis en matière de jeux vidéos ! (même moi j'ai vu des extraits récents...pour les « viellots »...vive le JDG!:p)

Résultat je recommande cette lecture à la « génération Club Dorothée » qui geekait à fond à cette époque, cela devrait leur rappeler des souvenirs.

Perso j'ai beaucoup baillé, « Doom » et « Fade to Black » je n'en avais jamais entendu parler...et savoir ce que peut signifier « exe », »bat » ou « dir:/ » ne m'intéresse toujours pas. A conseiller aux amateurs de manettes ou d'histoire guerrière. Il y a beaucoup de descriptions de batailles ayant vraiment eu lieu (Guernica) ou des personnages connus (Marigny). Sous le couvert de jeux, l'auteur nous donne une leçon anti-barbarie (et extrémisme).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DrLyssaJones 2017-01-23T21:52:04+01:00
Pas apprécié

Un livre qui pour moi s'adresse à un public âgé autour de 12 ans ou moins.

Une histoire débordant de créativité: celle d'un groupe de collégiens qui se perd jusqu'à une boutique étrange de jeux vidéos (waaaa elle a l'air hantée, ohhhhh ça fait peur) où un vieil homme (rhôôôô il est bizaaaaare) leur vend un jeux vidéo presque gratuitement (fuhuhu je n'ai aucune idée de comment va continuer cette histoire). De retour en France, ils s'aperçoivent chacun à leur tour que ce n'est pas une cassette normale (elle est ensorceléuh dis-moi que ça te fais peur) et vont expérimenter grâce à celui-ci une simulation de guerre ultra-réaliste.

Je ne vais pas mentir: je ne l'ai pas terminé. C'est un livre qui me tentait vraiment à première vue, mais j'ai dû me rendre à l'évidence dés les premières pages: c'est un livre pour enfants, ou du moins pré-adolescents. L'écriture est extraordinairement simple, et comme je l'ai insinué ci-dessus, l'intrigue est aussi savoureuse que ma paire de pantoufles. Certes, m'étant arrêtée à la moitié, je n'ai pas pu juger du dénouement final (il ne faut pas toujours se fier à la première impression -je citerai Jeu Mortel, de Moka). Mais en dehors de ces défauts majeurs, la morale est assez moyenne: "Ne jouez pas à des jeux de guerre pour vous amuser, la guerre c'est pas marrant". Oui mais bon... c'est facile de ne pas faire de concessions. On dirait juste que l'auteur a en grippe les jeux vidéos.

En résumé, ce livre n'a pas de "mauvaises intentions", il ne m'a juste pas plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mltl 2016-11-08T09:25:10+01:00
Bronze

J'ai relut ce livre que j'avais lu pour la première fois au collège, ce qui remonte à quelques années. A l'époque je l'avais vraiment apprécié, donc quel en est le résultat maintenant?

Le livre se lit vite, très vite, et facilement. Même si les données ont quelques peu vieillit ("Son écran géant de 17 pouces"), on se retrouve à sourire devant la sempiternelle lutte entre les différents joueurs de jeu vidéo (lutte console/PC déjà existante à l'époque).

Mais à part ça, le scénario est inexistant. J'ai été déçu car ce n'est pas le souvenir que j'en avais mais voila, on ne sait pas ce que les personnages font pour en arriver la, on ne les effleure même pas, on ne les connait pas... Hormis le caractère sadique d'Andreas, tout est laissé à l'oubli.

Même les scènes de jeu qui pourraient être plus développées sont laissées de côté. Personnellement je n'ai rien ressenti à le lire, ce qui est un peu dommage.

Il s'avère qu'il s'agit d'une trilogie, mais la fin ne laisse aucun goût d'inachevé, ne nous laisse pas sur notre faim... Je ne vois pas ce qu'il voudrait développer...

En bref, je ne continuerais pas la lecture de cette série et m'arrêterai là

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Victoria971 2016-07-21T08:57:55+02:00
Bronze

ahh ce livre, lu au lycée et sa suite très rapidement, j'ai beaucoup aimé et je les ai dévoré en quelque jour, un des livre qui à marquer mon adolescence !

Afficher en entier

Date de sortie

No pasarán, le jeu

  • France : 1996-09-18 (Français)

Activité récente

FabLuc l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-23T13:00:57+01:00
mawion l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-25T22:50:47+01:00

Les chiffres

Lecteurs 490
Commentaires 86
Extraits 10
Evaluations 127
Note globale 6.97 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode