Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de noeline : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Crossing the Line Crossing the Line
Simone Elkeles   
http://www.my-bo0ks.com/2019/01/crossing-the-line-simone-elkeles.html

J'attendais la sortie de ce nouveau roman de Simone Elkeles comme jamais. Il faut dire qu'après quatre ans sans sortie française, son grand retour était comme un matin de Noël pour moi. Simone Elkeles a vraiment ce petit truc dans sa plume qui rend ses histoires émouvantes et touchantes à la fois. Nombreux de ses romans font partis de mes préférés d'ailleurs. Alors je ne pouvais pas passer à côté de Crossing the line.

Dans Crossing the line, nous faisons la connaissance de Dalila, fille d'un réputé avocat. Elle est obsédée par l'idée de devenir médecin et rien ne doit l'écarter de sa route, son père et ses sbires y veillent. De l'autre côté, nous avons Ryan. Ce jeune homme qui n'a jamais eu une famille digne de ce nom ne souhaite qu'une chose, devenir boxeur professionnel et rendre fière la seule personne qu'il a toujours déçue, sa mère. Pourtant, lorsque sa route va croiser celle de Dalila, il semble perdre de vue son objectif premier... et ensemble ils pourraient bien franchir la ligne.

Débuter ma lecture de Crossing the line, c'est me donner l'impression que je retrouve de vieux amis.Voyez-vous, les romans de Simone Elkeles ont ce petit truc qui font que vous êtes de suite concerné par le devenir de ses personnages. Des personnages qui sont comme à son habitude, attachants et totalement opposé l'un de l'autre. Mais comme on dit, les opposés s'attirent. J'étais également ravie de retrouver le double point de vue.

L'histoire est somme toute, assez classique, on sait qu'on lit un roman de Simone Elkeles, la reine des différences sociales. C'est d'ailleurs ce que j'aime dans ses romans. Elle n'hésite pas à bouleversé les stéréotypes et prouvent une fois de plus que peu importe d'où on vient, on peut s'en sortir si on se donne les moyens.

C'est le cas de Ryan, qui vient de Chicago, dont la mère est trop bourrée pour faire quelque chose de sa vie, son beau-père semble être un flic véreux qui ne le porte pas dans son cœur et enfin ses demi-frères sont aussi stupides qu'inutiles. Ryan n'a jamais rien eu, il a toujours du se débrouiller. Il ne se bagarre pas inutilement, il se montre plus malin et stratège que les autres afin d'atteindre son objectif, devenir boxeur pro. J'ai apprécié sa force de courage et son acharnement à vouloir réussir dans la vie. Ce qui m'a le plus touché, c'est sans doute son besoin de rendre fière cette mère qui pourtant, ne le mérite pas.

Dalila, de son côté, voudrait qu'on la traite autrement qu'en petite princesse mexicaine sensible et fragile. Fille d'un homme réputé et riche, elle veut montrer à tous que malgré la cuillère d'argent, elle sait se débrouiller seule et n'est pas quelqu'un que l'on manipule. D'ailleurs, elle s’entraîne même à la boxe, n'en déplaise à son père et Rico, son ami...

Finalement, nos deux personnages vont se rencontrer à plusieurs reprises mais c'est bel et bien sur le sol mexicain, dans une salle de boxe que nos deux héros vont tisser des liens. Leur histoire d'amour est à la fois mignonne et assez crédible bien qu'un peu rapide, mais étant donné que le roman se lit très rapidement, ça ne m'a pas dérangé.

Crossing the line, n'est pas seulement une romance. Ici, on est davantage centré sur l'enquête qui plane au-dessus de nos personnages. Les cartels, les flics corrompus, les coups bas, rien ne nous sera épargné. Ce suspense est présent tout du long et nos personnages, Dalila et Ryan sont au cœur même de ce problème majeur.

Si j'apprécie cet à côté, pour ne pas être exclusivement centré sur l'histoire d'amour, j'avoue que j'ai trouvé le tout un peu présent. En fait, j'avais l'impression d'être au milieu d'une affaire policière plutôt qu'une romance. Nos personnages subissant un peu tout cela. Cette partie de l'histoire m'a, je l'avoue, moins captivé. Je ne sais pas si cela vient du fait que j'attendais avec impatience ce nouveau roman où si mes exigences étaient un peu trop poussées mais j'avoue être restée quelque peu sur ma faim. Côté intrigue, j'avoue avoir vu venir depuis le départ certaines choses. Et d'autres ont réussi à me surprendre, du coup c'est finalement bien équilibré et cela pousse le lecteur à s’interroger sur chacun des personnages.

Simone Elkeles a toujours su clôturer ses romans de façon tellement profonde qu'elles m'ont bien souvent, tirer les larmes des yeux. Une fois n'est pas coutume, j'ai bien cru que cela allait également se produire. J'étais vraiment à pas grand chose de verser ma petite larme. Pourtant, j'avoue ne pas avoir vu venir la fin. Rapide, surprenante et totalement à des kilomètres de ses précédents romans. J'avoue avoir été déroutée. Je m'attendais à un énième retournement qui n'est finalement pas venu...

En conclusion, ravie d'avoir retrouvée la plume de Simone Elkeles. C'est un véritable plaisir pour moi de me replonger dans un roman de celle qui m'a tant fait pleurer par le passé. Si celui-ci ne m'a pas autant plu que ses prédécesseurs, il n'en reste pas moins une très bonne lecture que je vous conseille.

Petit aparté, j'ai la sensation que certaines scènes ont été coupé du roman pour entrer pleinement dans la catégorie YA... Je me trompe peut-être mais... avis à ceux qui l'ont lu, n'hésitez pas à venir m'en parler, si vous aussi vous avez eu cette impression.

par Carole94P
Les Loriens, tome 5 : La Revanche de Sept Les Loriens, tome 5 : La Revanche de Sept
Pittacus Lore   
Waouuuuuh !!!

"Ils ont attrapé Numéro Un en Malaisie...
Numéro Deux en Angleterre...
Numéro Trois au Kenya...
Et Numéro Huit en Floride.
Ils les ont tous tués.

Je suis Numéro Sept.

Et je vais leur faire payer".


Rien que le texte de présentation me fait frissonner ^^.
Les Gardanes sont de nouveau séparés. D'un côté Quatre, accompagné d'Adam et de Sam, de l'autre, Six, Sept et Neuf, très affectés par la disparition de Huit.
Dix est entre les mains de Setrakus Ra.
Et Cinq n'a pas dit son dernier mot...
Un réel gâchis de n'avoir pas adapté la suite de Numéro Quatre au cinéma quand on voit le déluge d'actions et de rebondissements au fil des tomes. Une des meilleures séries du genre à ne rater sous aucun prétexte.

"ENSEMBLE, leurs pouvoirs sont immenses
ENSEMBLE, ils pourront les vaincre
Mais le temps leur est compté".

Diamant : 9/10
Les Loups de Mercy Falls, Tome 3 : Fusion Les Loups de Mercy Falls, Tome 3 : Fusion
Maggie Stiefvater   
C'est grâce à des livres comme Fusion que je me dis que lire est vraiment une chose magnifique. Je plains sincèrement toutes les personnes qui ne lisent pas, et qui ne pourront jamais connaître les frissons, les larmes et les rires que peuvent nous transmettre les romans. Fusion m'a fait encore plus prendre conscience de cela.
J'aimerai remercier de tout coeur Maggie Stiefvater pour avoir écrit une si merveilleuse trilogie. Sa saga est magique et lyrique... On fond dans chaque mot, on est envoûté par chaque phrase, et l'intrigue est captivante. C'est un monde doux et à couper le souffle que l'on quitte, et rien qu'en prenant conscience de ce fait, j'ai les larmes aux yeux.
J'aimerai aussi lui dire merci car je suis maintenant en dépression post-Sam et Grace. J'espère ne jamais sortir de cette torpeur car c'est un sentiment vraiment exceptionnel à vivre. J'ai les mains qui tremblent en écrivant ces quelques lignes parce que je me rends compte que ça y est, le voyage est terminé. Il est temps de quitter le train et d'avancer.
Fusion prend place quelques mois après Fièvre. Grace est toujours une louve et Sam l'attend désespérément. On retrouve également les points de vue d'Isabel et de Cole, deux personnages que je me suis mis à adorer. Ces quatre protagonistes vont tous terriblement me manquer. Ils sont vrais, humains et attachants. J'ai l'impression qu'on vient de m'enlever des amis de longue date... C'est atroce et magnifique à ressentir.
Dès le début, on ne peut que s'ancrer dans le livre. L'auteure sait comment emprisonner notre coeur dans son récit et une fois que nous nous y sommes attacher, impossible de s'en séparer. Grace va redevenir humaine à cause de la chaleur. Mais sa situation est très compliquée car elle n'est pas stable. Sam, en apprenant la nouvelle, va vouloir la rejoindre à tous prix. Lors de leur "première" rencontre dans le roman, j'avais les larmes aux yeux. Ces deux-là m'ont ému au possible. Ils s'aiment à mourir... C'est juste époustouflant à lire.
Cole va prendre beaucoup d'épaisseur dans ce tome et devenir très important, tout comme Isabel. Ils vont être très utiles pour la suite des aventures de Sam et de Grace. Pourquoi ? Hé bien, sans vous spoiler, une chasse va être organisée pour tuer les loups de Mercy Falls. Tous, sans exception. Même Grace, s'il le fallait. C'est l'élément qui va tout faire basculer. Tout.
Sam va se lancer dans une bataille pour l'amour et ses sentiments pour Grace qui, elle, va tout faire pour rester en vie. Cole va se mettre à chercher un remède pour sauver les loups et Isabel, la fille de l'homme qui a déclenché cette horrible chasse, va faire tout ce qui en son pouvoir pour empêcher le désastre d'arriver. Quatre héros, quatre destins, quatre personnes qui se battent avec un rêve commun : que tout s'arrête pour être libre d'aimer.
Aimer... C'est la chose à laquelle je penserai en premier en parlant de cette saga. Fusion est un livre sur l'amour. Mais pas l'amour que l'on ressent pour un ami ou pour un membre de sa famille. L'amour, le vrai. Celui qui est capable de faire déplacer des montagnes et qui vous brûle les veines. Celui pour lequel vous seriez prêts à faire n'importe quoi. Celui qui détruit et ravage tout. L'amour qui provoque le chaos. Fusion est le livre qui vous fait prendre conscience qu'aimer est la clé du bonheur.
Et cet amour, c'est Sam et Grace qui nous le communiquent. Ils sont extraordinaires. Les perdre, c'est comme perdre une partie de moi-même. Aucun mot n'est assez puissant pour les décrire. C'est fascinant d'avoir pu lire leur fabuleuse histoire. Ils resteront très longtemps dans ma mémoire. Tant par leur courage que par leur romance. Je l'avoue, à la fin j'ai pleuré pour eux. Ce furent des larmes de joie et de tristesse. Je ne voulais pas les quitter. Mais ils seront toujours dans mon coeur, dans un petit coin bien secret.
Mais avant d'arriver à la fin, on traverse une intrigue beaucoup plus sombre et oppressante que celles des autres livres. On sent bien que le climat a changé depuis Frisson. Là, les enjeux sont plus importants et beaucoup plus dangereux. La chasse pose tout un tas de problèmes qui s'avèrent impossibles à contourner. Fusion est le livre des sacrifices, des choix et des au-revoirs. Tout est vibrant et intense. C'est la première fois de la trilogie que je ressens tout avec autant de violence. Ce roman nous consume et nous anéanti.
Cet avis est très dur à donner, car je n'arrive pas à faire passer tout ce que j'ai pu éprouver. En plus, j'ai mal au ventre en me disant que je l'ai presque terminé. Car oui, toutes les histoires ont une fin. Fusion possède la sienne, et elle me convient très bien. Elle est épique, et vient conclure cette saga extraordinaire avec succès. Les cent dernières pages sont très dures émotionnellement. On passe par une multitude de sensations destructrices. La fin arrive donc trop vite. On quitte le monde unique et inoubliable que Maggie a créée, et ça blesse. Frisson, Fièvre et Fusion forme une trilogie que tout le monde devrait lire. On se perd dans un monde fait de douceur et d'amour, le tout mêlé d'inquiétudes et de regrets dans un équilibre parfait.
Le temps est donc venu pour moi de dire adieu. Adieu Sam, adieu Grace, adieu Cole, adieu Isabel. Soyez heureux, pour moi. Continuez à aimer jusqu'à en avoir mal. N'hésitez pas à venir hanter mes rêves. Je vous souhaite d'être les personnes les plus heureuses du monde, vous le méritez grandement.

par Jordan
Le Dernier Brûleur d'étoiles Le Dernier Brûleur d'étoiles
Sophie Val-Piguel   
Vous avez envie de changer de style de lecture ? Vous voulez rêver ? Vous voulez voyager ? Vous voulez être émus ? Vous voulez vivre une nouvelle aventure ? Et bien ce livre est pour vous !
Alors oui c'est un pavé, et je ne vous cache pas que j'ai eu un peu peur quand je l'ai reçu car même si j'avais envie de changement, lire 856 pages d'héroïc fantasy quand vous n'êtes pas une adepte ça peut calmer direct. Mais au final, il se lit tout seul car on est emporté par la plume de Sophie Val-Piguel qui est fluide, addictive et entraînante.
Elle a réussi à m'emporter dans son univers riche de créatures, de magie, de mystère et de prophétie. Tout comme elle a réussi à me faire voyager à Loargann pays des Brûleurs d'Etoiles, à Riñvier ou encore à Jawahar pour ne m'en faire ressortir qu'une fois la dernière page tournée ... et encore !
Je me suis attachée à chaque personnage qui sont ni tout à fait bons, ni tout à fait mauvais. J'ai douté avec eux, j'ai eu peur en même temps qu'eux, j'ai souffert avec et pour eux et j'étais heureuse quand ils l'étaient.
Dans ce roman, nous avons le point de vu de Gwenvael et le récit est à la première personne.
En résumé, une lecture et une aventure dépaysante et captivante avec des personnages bien travaillés qui ne laissent rien transparaître. Si le final est explosif il n'en est pas moins douloureux et bouleversant, mais il nous offre aussi les réponses à nos questions, de belles surprises, et un épilogue comme je les aime.

Un livre à lire et une auteure à découvrir.

par coco69