Livres
528 984
Membres
549 355

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de nolie : Ma PAL(pile à lire)

Les Hathaway, Tome 1 : Les Ailes de la nuit Les Hathaway, Tome 1 : Les Ailes de la nuit
Lisa Kleypas   
Quel plaisir de lire une continuité avec la série Ronde des saisons !
Cam, le ténébreux et mystérieux Rom croisé dans le tome 3 de cette série revient ici avec toute sa magnificence et son charisme indomptable. Sa rencontre avec Amélia est plutôt explosive quand on sait que la demoiselle ne fait partie de celles qui se laissent dicter ses actes !
J'ai trouvé ce roman vraiment très complet, entre la romance (franchement incandescente), l'action, les souci de la familles et les personnages eux même, sont vraiment attachants et leur descriptions complètes.
Et comme dans Aventure&Passion, nous avons "passion", Lisa Kleypas nous donne encore des frissons fiévreux avec les scènes brûlantes que partagent Cam et Amélia.
Voilà un premier tome qui met en place des aventures prometteuses que je ne manquerais pas et j'attaque immédiatement le second tome !

par Christy
Lux, Tome 1 : Obsidienne Lux, Tome 1 : Obsidienne
Jennifer L. Armentrout   
Ok. Hum alors comment dire? (Respire Alexiane, respiiiiiiire). Ce livre est volcanique!! je ne trouve pas d'autre mots. Entre l'humour ravageur, les scènes d'actions énormissimes et l'histoire d'amour sauvage je ne vois pas comment on ne pourrait pas aimer ce livre. Le personnage masculin est une vraie enflure (une enflure digne de magazines Hugo Boss) mais on l'adore pour son humour noir et sarcastique. L'héroïne est trop drôle, une vraie geek accro à ses bouquins et à son ordinateur. Ça fait plaisir enfin une héroïne qui nous ressemble!
En bref, je suis totalement sous le charme.
La Trilogie du Tearling, Tome 2 : L'Invasion du Tearling La Trilogie du Tearling, Tome 2 : L'Invasion du Tearling
Erika Johansen   
https://aliceneverland.com/2017/09/06/la-reine-du-tearling-tome-2-linvasion-du-tearling-erika-johansen/

J’avais adoré l’univers découvert dans le premier tome de cette série, à mi-chemin entre la fantasy et la dystopie. J’étais donc ravie de me replonger dans ce monde et de découvrir de quelle façon Kelsea allait pouvoir sauver son royaume.

Je ne vous cache pas que le début fut difficile. En effet, si je me rappelais des grandes lignes, j’avais un peu oublié le qui-est-qui. Résultat, j’ai été perdue dans les premières pages, n’arrivant pas à me resituer les personnages, assez nombreux il faut le dire.

Surtout que la construction prend un tournant différent. Si, dans le premier tome, la souveraineté de Kelsea était au centre du récit, on avait tout de même découvert un passé qui ressemblait à notre monde actuel. Ici, l’histoire se construit sur deux pans différents : on retrouve toujours Kelsea et sa lutte pour sauver son peuple, mais on découvre en parallèle une histoire se déroulant à une autre époque, avec une autre héroïne, et dans un autre univers laissant apercevoir un monde tel qu’il pourrait le devenir dans un futur proche.

Deux héroïnes, deux histoires, et difficile au départ de faire le lien entre elles. Surtout que les coupures surviennent sans prévenir. Désarçonnée, je n’arrivais pas saisir où l’auteur voulait en venir avec tout cela, et j’ai eu l’impression d’être complètement à la dérive dans ce second tome. Heureusement, tout cela finit par faire sens, et plus l’histoire avançait, plus l’auteur nous éclaire. Et, une fois que j’ai saisi vers quoi l’auteur nous entrainait, je me suis tout simplement régalée !

Pour conclure : moi qui pensais découvrir la suite des aventures souveraines de Kelsea, j’ai été complètement décontenancée par le début de ce nouveau tome. Erika Johansen nous démontre que le premier tome n’était qu’une mise en bouche, et que son histoire se révèle bien plus riche et complexe que ce que lecteur avait pu croire d’un premier abord. Il m’aura fallu un certain temps pour reprendre mes marques, mais j’ai tout de même beaucoup aimé la façon dont l’auteur renouvèle son intrigue avec ce tome.

par Kesciana
La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 1 : L'Ange mécanique La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 1 : L'Ange mécanique
Cassandra Clare   
Oh. mon. dieu. Ça y est, j'ai fini. C'est genre vraiment trop trop bon. J'avais de grandes attentes vu à la cité des ténèbres qui était, selon moi, un chef d'oeuvre et il répond totalement à mes attentes. Croyez moi, Cassandra Clare a une fois de plus réussi à me plonger profondément dans son univers. Vivement Clockwork Prince!!
Scorpi, Tome 1 : Ceux qui marchent dans les ombres Scorpi, Tome 1 : Ceux qui marchent dans les ombres
Roxane Dambre   
Une histoire originale et sympathique à lire.

La plume de l'auteure est agréable, c'est frais, léger et rempli d'humour. Le scénario ne manque pas de piment, ni de situations cocasses. Je souligne le fait que
Roxane Dambre est française, et oui malheureusement c'est de plus en plus rare face aux nombre de romanciers anglophones de pouvoir s'imposer sur le marché du livre. Elle nous amène dans un univers littéraire vraiment agréable avec un style personnel qui se démarque vraiment.

Je trouve intéressant d'avoir des tueurs à gages comme protagonistes car nous avons un côté vraiment décalé, contrastant avec le personnage de Charlotte, une humaine assez fragile en apparence et qui voit son quotidien bouleversé du jour au lendemain.

Les personnages sont attachants et hauts en couleurs. Le roman se lit rapidement reste sans prise de tête, et divertissant. J'ai passé un agréable moment de lecture avec de l'humour, de l'action, et certains passages qui pour moi vont devenir culte. J' aimerais vraiment tomber plus souvent sur ce type de récit.

Le côté créatures surnaturelles apporte un plus et une diversité de personnages et au vu du résumé du tome 2, ces êtres promettent de nous offrir des surprises... et des scènes hilarantes.

En plus d'être divertissant le livre dénonce aussi des problèmes de société comme le harcèlement au travail, le fonctionnement de la justice, etc. L'auteure fait réfléchir son lectorat sur des sujets sensibles et peu abordé dans la littérature. Derrière la légèreté apparente il y a vraiment un fond.

En conclusion : je ne m'attendais pas à trouver un titre de cette qualité, il rejoint ma liste de diamant sans problème. Une excellente découverte pour ma part, ce livre est une petite pépites et se détache des sagas commerciales. Je compte lire la suite.
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
Belgravia Belgravia
Julian Fellowes   
Une certaine déception en lisant ce livre, qui manque de rythme et d humour. Certes, la lecture n en est pas désagréable, mais je m attendais à autre chose avec ce roman, qui n a ni le côté additif de Downton Abbey, ni l humour et les personnages pittoresques de Jane Austen.

par Cordy
Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés
Jane Austen   
Depuis plusieurs mois je me suis découvert une adoration pour la lecture fantastique, mais je me suis promit de lire d’autre style pour ne pas passer a côté d’un bon roman, car mes goûts son assez variés dans presque tout.
Orgueil et préjugés, un livre de 622 pages, si je n’aime pas ça va être long… Mais non je me suis fais avoir ! Malgré d’être loin de mon style de lecture j’ai craqué. (Mais je dois avouer que j’ai du parcourir la moitié du livre pour me sentir aisé, me laisser bercer et enivré par l’histoire).
Le personnage d’Élisabeth m’a charmé. Ici loin d’être une histoire de coup de foudre, mais bien une évolution de sentiments renversés.
Je sais que ce livre est un coup de cœur de beaucoup de personne et qu’il a reçu beaucoup d’éloge, c’est pourquoi je voulais le lire, le mettre au défit de voir si il pouvait me séduire. Il a réussit avec un franc succès.


par vallery73
Contes des Royaumes, Tome 3 : Beauté Contes des Royaumes, Tome 3 : Beauté
Sarah Pinborough   
Beauty a été une lecture assez agréable et rapide. Je l'ai lu en version originale et il est mieux que Poison qui m'avait vraiment laissé un sentiment de déception. Dans ce tome-ci, l'auteur mêle bien plus d'histoires de contes de fée en une seule trame. L'histoire change vraiment par rapport au conte habituel.
Une lecture que je conseille donc à ceux qui aime redécouvrir les contes ... sous un jour nouveau ;)

par arya22
La Servante écarlate La Servante écarlate
Margaret Atwood   
https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

Je ne saurai dire à quel point ce livre me révolte, m'horrifie, me glace le sang... Depuis le début de sa lecture il me trotte dans la tête et me hante.
Margaret Atwood parvient à entretenir le suspens du début à la fin en distillant ses informations au compte-goutte. Tandis que le lecteur se convainc qu'un tel retournement, une telle société, ne pourrait pas se mettre en place, l'autrice nous prouve le contraire. Bien sûr, elle a en tête le régime nazi et toutes ses pratiques, l'ex-URSS et cette cruelle séparation que représente le rideau de fer, le terrorisme islamiste montant dans les années 80, mais aussi toutes ces communautés religieuses extrêmes telles que les amishs, les mormons... De cet amalgame historique naît sa finalement très probable République de Gilead.

Le récit couvre trois périodes charnières: avant le changement, la période d'endoctrinement et le présent de l'action. L'héroïne, Defred (Offred en VO) jongle brièvement entre les unes et les autres de façon assez décousue, ce qui donne rapidement cette sensation de frustration et d'avidité quant aux informations, mais surtout, laisse tout le loisir au lecteur de combler les blancs avec toutes les horreurs qu'il peut imaginer.

Le récit à la première personne s'attarde sur le ressenti de Defred. Car il y a ce qu'elle parait et ce qu'elle retient en elle. On la sent littéralement prisonnière de son corps tant on l'a dépossédée de tout: elle n'a plus de nom (Defred est la façon de nommer indifféremment toutes les servantes qui se succèdent chez ce commandant), plus de sentiments (elle les réprime pour ne pas se trahir et survivre dans cette société) et surtout elle ne dispose même plus de son corps. Ce qui lui reste, ce sont ses souvenirs douloureux et lointains, mais néanmoins vitaux, qui pourraient la faire basculer dans la folie si elle s'y attarde de trop, et l'éventualité de mettre fin à ses jours si elle en trouve le moyen.

Certains pourront trouver cette femme très lâche, s'attendant à de l'action et des soulèvements à la Hunger Games ou Divergente, moi je la trouve très courageuse et surtout très forte pour endurer tout cela sans craquer. Dans cette société qui brise les individus et où sont entretenues terreur, paranoïa, délation, elle prend bien plus de risques qu'un lâche à sa place. La résistance et la rébellion commencent par là: défier les règles imposées, même les plus petites. Ce traitement réaliste est tout à l'honneur du livre.

Pour finir je parlerai de la série dont j'ai pu voir à ce jour les quatre premiers épisodes. Je la conseille vivement à toute personne qui voudrait vraiment approfondir l'univers et mesurer toute l'ampleur de l'horreur de cette société, car elle va jusqu'au bout des choses (ce qu'on pourrait reprocher éventuellement au livre qui ne montre que ce que Defred connait, c'est à dire bien peu). Du point de vue ambiance, elle restitue bien ce sentiment de terreur, d'horreur, d'oppression et de malaise qui est le nôtre lors de la lecture, avec en plus un décalage entre avant/après intelligemment accentué par la bande son et la photographie.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode