Livres
558 059
Membres
606 027

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Normal People



Description ajoutée par Lykoos 2021-03-04T17:32:27+01:00

Résumé

Connell et Marianne ont grandi dans la même ville d’Irlande. Il est le garçon en vue du lycée, elle est la solitaire un peu maladroite. Pourtant, l’étincelle se produit : le fils de la femme de ménage et l’intello hautaine connaissent ensemble leur premier amour.

Un an plus tard, alors que Marianne s’épanouit au Trinity College de Dublin, Connell s’acclimate mal à la vie universitaire.

Un jour, tout est léger, irrésistible ; le lendemain, le drame pointe et les sentiments vacillent.

Entre eux, le jeu vient tout juste de commencer.

Sally Rooney réussit le tour de force de donner une dimension unique et universelle à cette histoire. Porté par des dialogues saisissants de justesse, Normal People est un roman magistral sur la jeunesse, l’amitié, le sexe, sur les errances affectives et intellectuelles d’une génération qui n’a plus le droit de rêver, mais qui s’entête à espérer.

Traduit de l’anglais (Irlande) par Stéphane Roques.

Sally Rooney est née en 1991 en Irlande. Autrice de Conversations entre amis (L’Olivier, 2019), qui a rencontré un immense succès dans le monde entier, elle signe avec Normal People un roman phénomène, déjà adapté en série.

Afficher en entier

Classement en biblio - 104 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2021-04-04T02:18:11+02:00

Il portait leur secret comme on porte quelque chose de grand et chaud, un plateau plein de boissons brûlantes qu'il faut trimballer partout sans jamais le renverser.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Deuxième roman de l'Irlandaise Sally Rooney, alias «  la Sallinger de la génération Snapchat » (dixit The Guardian), Normal People est une histoire d'amour exceptionnelle qui fera date.

Exceptionnelle car sous le couvert d'une histoire classique, son auteure cristallise avec un réalisme hors du commun le passage charnier de la fin de l'adolescence à l'âge adulte. Nous suivons Connel et Marianne, deux adolescents que tout oppose en apparence, malgré des bonnes notes à l'école et un goût évident pour la littérature. C'est une alchimie intangible, inexplicable, presque de l'ordre du mystique qui les attire et les unit.

Exceptionnelle car ce sont des anti-héros par excellence, remplis de fêlures et de failles que Sally Rooney développe et exploite au fil de l'intrigue. Aspirant à la normalité (le titre à toute son importance) pour intégrer le cercle convoité des gens normaux et acceptables, ils sont les victimes collatérales de leurs différences et de leurs blessures intérieures. C'est précisément cette asymétrie et cette marginalité non désirée qui les rapproche.

Exceptionnelle car Connel et Marianne touchent le lecteur en plein cœur avec une histoire d'amour universelle et complexe qui nous renvoie à nos premiers émois et qui illustre à merveille l'amour à l'heure de la génération des millenials. La question n'est plus de savoir est-ce qu'on s'aime mais comment on s'aime ? Sally Ronney remet en question les formes de relations amoureuses et pointent leurs insuffisances et leurs limites au regard de notre époque.

Exceptionnelle car malgré les mois qui séparent chaque chapitre, du livre et de leur vie, Connel et Marianne sont et seront toujours des amis, souvent des amants et plus rarement des amoureux.

Exceptionnelle car le roman explore avec brio les rapports de force qui ne sont jamais définitifs et en constante évolution. Au lycée, Connel est populaire et Marianne complètement rejetée des autres, au point que Connel veut garder leur relation secrète. Plus tard, à la fac, c'est l'inverse : Connel à du mal à se faire une place et Marianne a rejoint une certaine forme d'élite grâce à son groupe de débats. Son intelligence est enfin reconnue de tous. En ce sens, Sally Rooney évite l'écueil classique de ne définir ses personnages que par la différence de leur classe sociale même si le sujet est traité en toile de fond.

Exceptionnelle car la sexualité, prépondérante dans le roman, y est abordée sous un angle nouveau. Les ébats ne sont pas de simples gestes, parfaits et coordonnés qui débouchent sur un orgasme aseptisé. Il y est question de consentement, d'exploration mais aussi de « conversation ». Ainsi, l'avant et l'après ont peut-être plus d'importance que le pendant. Cette sexualité imparfaite et sensible donne à la fois du réalisme et de la profondeur aux personnages. Notamment parce que leurs envies et leurs pratiques évoluent au fur et à mesure qu'ils grandissent pour devenir le reflet pur et limpide de leur personnalité respective. Et c'est d'ailleurs à travers leur sexualité que Connel et Marianne s'expriment et arrivent le mieux à se comprendre. La sexualité devient alors la voie (ou la voix) suprême de communication et s'érige comme une sorte de phare qui parvient toujours à les réconcilier et à leur donner un cheminement nouveau.

Exceptionnelle car comme dans tout roman d'amour qui se respecte, « Normal People » possède un côté tragique latent et sous-jacent qui ne tombe jamais dans l'évidence ou le caricatural. Le tragique, c'est la vie et les tournants qu'impose cette dernière. La vie est tout sauf linéaire et son chemin est semé d'épreuves et d'embuches auxquelles Marianne et Connel devront faire face. Vers la fin du livre, Connel réalise même qu'une seule décision, entièrement influencée par Marianne, a bousculé l'entièreté de son destin. A ce moment précis, il constate avec lucidité que Marianne a tout simplement changé sa vie.

Exceptionnelle enfin car c'est le coup de maître de « Normal People » : incarner à merveille l'amour 2.0 au point de s'ériger comme un outil pour analyser les impacts de la société sur les relations amoureuses... sans jamais le nommer. Car l'amour est là, il flirte avec les personnages, les éclabousse parfois, les noie souvent sans ne jamais être énoncé et encore moins définit par l'un ni par l'autre. Nul doute que Sally Rooney parviendra à réconcilier tous ceux qui sont fâchés avec le roman d'amour traditionnel. Peut-être parce que dans son roman, l'amour échappe à toutes les définitions du genre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par JuSE 2021-07-05T23:18:25+02:00
Bronze

Une jolie lecture. J'ai que le roman avait une atmosphère très particulière, un petit côté mélancolique et brumeux qui m'a enveloppé des les premiers chapitres. Il fait un peu moins de 300 pages mais son déroulement sur plusieurs années m'a vraiment donné l'impression de connaitre les personnages depuis longtemps.

Un peu surprise par la fin abrupte mais j'ai globalement beaucoup apprécié ma lecture !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clecledu29 2021-07-01T07:44:39+02:00
Or

C'est un bon roman qui permet de se projeter directement. Très addictif au début mais qui nous fait réfléchir au fil des pages. Ce livre, j'espère, pourra faire réfléchir la jeune génération sur leurs relations aux autres. Le côté psychologique est intéressant aussi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kisa 2021-06-05T19:02:23+02:00
Argent

Deuxième roman pour cette auteur et deuxième réussite. On retrouve le style narratif du premier, sans vraiment de dialogue mais toujours pertinent.

Normal People est la rencontre de deux adolescents qui découvrent ensemble la sexualité, c'est une évidence entre eux mais comme toutes les grandes histoires d'amours, celle-ci est entrecoupée de mésententes, d'incompréhension, de séparations et de retrouvailles J'ai adoré le personnage de Marianne, jeune fille brisée par une famille dysfonctionnelle, elle-même complètement perdue et autodestructrice, mais tellement attachante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cooks 2021-05-25T00:53:17+02:00
Or

Ce roman m'a laissé sans voix. Tout au long du livre si joliment écrit par Sally Rooney, on suit l'évolution de Connell et Marianne, deux jeunes adolescents cultivés qui apprennent à vivre par eux mêmes. À travers toutes les épreuves que la vie leur lance, Connell et Marianne se découvrent et consolident leur relation. Cette histoire est si proche du réalisme, qu'elle en est époustouflante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par WENDYDYDY27 2021-05-23T11:36:37+02:00
Argent

une histoire d'amour exceptionnelle

Deux ados, Connel et Marianne, que tout oppose en apparence.

On les suit d'ado à adultes avec l envie de convoiter des cercles d'amis "normaux"

C'est une alchimie inexplicable, presque de l'ordre du mystique qui les attire et les unit.

Ils ont tous les deux des parts d'ombres, que seul l'autre sait apaiser

J'ai beaucoup aimé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armenia 2021-04-18T17:34:06+02:00
Lu aussi

Le passage à l'âge adulte de deux jeunes irlandais, Marianne et Connell, raconté à travers les différentes étapes de leur relation, sans fioritures ou embellissement, avec des dialogues qui font ressortir le réalisme de leurs personnages. Je suis cependant restée un peu trop détachée de ces personnages, et même si ce roman était effectivement très réaliste et se lit tout seul, et qu'il est presque rafraîchissant de lire une histoire de "gens normaux", je ne lui ai pas trouvé très grand intérêt.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Abyssos 2021-04-11T12:27:55+02:00
Diamant

Deuxième roman de l'Irlandaise Sally Rooney, alias «  la Sallinger de la génération Snapchat » (dixit The Guardian), Normal People est une histoire d'amour exceptionnelle qui fera date.

Exceptionnelle car sous le couvert d'une histoire classique, son auteure cristallise avec un réalisme hors du commun le passage charnier de la fin de l'adolescence à l'âge adulte. Nous suivons Connel et Marianne, deux adolescents que tout oppose en apparence, malgré des bonnes notes à l'école et un goût évident pour la littérature. C'est une alchimie intangible, inexplicable, presque de l'ordre du mystique qui les attire et les unit.

Exceptionnelle car ce sont des anti-héros par excellence, remplis de fêlures et de failles que Sally Rooney développe et exploite au fil de l'intrigue. Aspirant à la normalité (le titre à toute son importance) pour intégrer le cercle convoité des gens normaux et acceptables, ils sont les victimes collatérales de leurs différences et de leurs blessures intérieures. C'est précisément cette asymétrie et cette marginalité non désirée qui les rapproche.

Exceptionnelle car Connel et Marianne touchent le lecteur en plein cœur avec une histoire d'amour universelle et complexe qui nous renvoie à nos premiers émois et qui illustre à merveille l'amour à l'heure de la génération des millenials. La question n'est plus de savoir est-ce qu'on s'aime mais comment on s'aime ? Sally Ronney remet en question les formes de relations amoureuses et pointent leurs insuffisances et leurs limites au regard de notre époque.

Exceptionnelle car malgré les mois qui séparent chaque chapitre, du livre et de leur vie, Connel et Marianne sont et seront toujours des amis, souvent des amants et plus rarement des amoureux.

Exceptionnelle car le roman explore avec brio les rapports de force qui ne sont jamais définitifs et en constante évolution. Au lycée, Connel est populaire et Marianne complètement rejetée des autres, au point que Connel veut garder leur relation secrète. Plus tard, à la fac, c'est l'inverse : Connel à du mal à se faire une place et Marianne a rejoint une certaine forme d'élite grâce à son groupe de débats. Son intelligence est enfin reconnue de tous. En ce sens, Sally Rooney évite l'écueil classique de ne définir ses personnages que par la différence de leur classe sociale même si le sujet est traité en toile de fond.

Exceptionnelle car la sexualité, prépondérante dans le roman, y est abordée sous un angle nouveau. Les ébats ne sont pas de simples gestes, parfaits et coordonnés qui débouchent sur un orgasme aseptisé. Il y est question de consentement, d'exploration mais aussi de « conversation ». Ainsi, l'avant et l'après ont peut-être plus d'importance que le pendant. Cette sexualité imparfaite et sensible donne à la fois du réalisme et de la profondeur aux personnages. Notamment parce que leurs envies et leurs pratiques évoluent au fur et à mesure qu'ils grandissent pour devenir le reflet pur et limpide de leur personnalité respective. Et c'est d'ailleurs à travers leur sexualité que Connel et Marianne s'expriment et arrivent le mieux à se comprendre. La sexualité devient alors la voie (ou la voix) suprême de communication et s'érige comme une sorte de phare qui parvient toujours à les réconcilier et à leur donner un cheminement nouveau.

Exceptionnelle car comme dans tout roman d'amour qui se respecte, « Normal People » possède un côté tragique latent et sous-jacent qui ne tombe jamais dans l'évidence ou le caricatural. Le tragique, c'est la vie et les tournants qu'impose cette dernière. La vie est tout sauf linéaire et son chemin est semé d'épreuves et d'embuches auxquelles Marianne et Connel devront faire face. Vers la fin du livre, Connel réalise même qu'une seule décision, entièrement influencée par Marianne, a bousculé l'entièreté de son destin. A ce moment précis, il constate avec lucidité que Marianne a tout simplement changé sa vie.

Exceptionnelle enfin car c'est le coup de maître de « Normal People » : incarner à merveille l'amour 2.0 au point de s'ériger comme un outil pour analyser les impacts de la société sur les relations amoureuses... sans jamais le nommer. Car l'amour est là, il flirte avec les personnages, les éclabousse parfois, les noie souvent sans ne jamais être énoncé et encore moins définit par l'un ni par l'autre. Nul doute que Sally Rooney parviendra à réconcilier tous ceux qui sont fâchés avec le roman d'amour traditionnel. Peut-être parce que dans son roman, l'amour échappe à toutes les définitions du genre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-176 2021-04-06T19:15:12+02:00
Lu aussi

L’histoire de Connell et de Marianne, c’est une histoire d’amour mais aussi celle du chat et de la souris. On les rencontre en janvier 2011 alors qu’ils sont encore lycéens. Connell est un jeune footballeur, aussi bon et populaire dans ses études que dans ses activités sportives et qui bénéficie d’un certain succès. Marianne, bien que riche, est une jeune fille solitaire, qui – malgré sa réussite scolaire – ne parvient pas à se faire des amis. Tout porterait à croire que rien ne les pousserait à se fréquenter à part Lorraine, la mère de Connell qui travaille pour la riche famille de Marianne. Vient ensuite l’université, ses codes mais aussi le renversement de popularité.

C’est tout un pan de leur vie que nous conte Sally Rooney jusqu’en février 2015, aux travers des moments de bonheur mais aussi de leurs failles. D’abord au sein du lycée puis à l’université où les chamboulements se multiplient pour cette jeunesse qui n’est pas encore prête à affronter sa vie d’adulte. Ayant connu aussi cette période de l’université où, à peine âgée de 18 ans, toutes nos certitudes s’effondrent et qu’on quitte doucement les chemins de l’enfance pour l’âge adulte, j’ai pu ressentir les émotions et sentiments que l’auteure a souhaité condenser dans ses personnages.

Sally Rooney nous conte une histoire contemporaine d’amitié et d’amour, dans laquelle Connell et Marianne se perdent pour parfois mieux se retrouver mais aussi parfois mieux se quitter. C’est un récit sensible, sans pourtant tomber dans le mièvre que cet apprentissage de la vie. Très actuelle, l’histoire parvient à attirer le lecteur qui ne peut que se demander si les chemins des deux personnages principaux arriveront à devenir plus qu’un seul.

Souvent le lecteur pourra être frappé par la justesse des émotions, par l’essence des échanges. Écrit avec un style assez direct et clinique, c’est alors parfois malaisé de s’attacher aux protagonistes. Le fait que le regard des autres importe beaucoup pour ces deux jeunes ne fait que nous renvoyer à notre société actuelle où on étale sa vie sur les réseaux sociaux, cherchant en quelque sorte l’approbation de nos concitoyens.

Une petite originalité dans la forme de ce livre est que les dialogues ne sont pas édités comme les livres traditionnellement, ce qui ne permet pas de les distinguer clairement par rapport au reste. Cela m’a quelque peu déstabilisée au départ car j’ai dû m’y habituer et je pense que ce style risque de rebuter plus d’un lecteur.

Pour les aficionados de films et séries, sachez que ce livre « Normal people » a déjà été adapté sous le format d’une série irlandaise de 12 épisodes d’une trentaine de minutes chacun. Je compte bien la regarder très prochainement et vous ferai part de mon ressenti quant à cette adaptation.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par super_coco_222 2021-03-28T16:33:02+02:00
Bronze

Deux adolescents différents que tout oppose mais que l'amour va rapprocher et montrer que finalement les sentiments ont des pouvoirs incroyables. Leur vie sociale qui pourrait être incompatible montre que l'être humain a un cœur. Mais évidemment ils ont deux caractères différents et un choix de parcours qui va les éloigner pour se recroiser tout au long de leur chemin. Mais l'amour est intacte.

Cette histoire nous donne à réfléchir sur les relations humaines et amoureuses. Le respect de l'autre,  l'humilité et le regard des autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2021-03-17T08:01:10+01:00
Or

Une nouvelle fois l’auteure a réussie à me séduire par sa plume et la justesse des sentiments et émotions qui émanent de ses protagonistes.

Un titre bien choisi. Non parce qu’il reflète les personnages eux-mêmes mais bien leur aspiration profonde. Mais qu’est-ce donc que quelqu’un de normal? Chaque lecteur étant libre de cette interprétation.

Les personnalités de Marianne et Connell sont très complexes et en même temps très réelles. On peut s’identifier à certains passages de leurs vies. On les suit durant quatre années charnières de leurs existences. Le passage de l’adolescence et l’âge adulte. La difficulté de s’identifier par rapport aux autres. De savoir s’il est possible d’être aimé pour ce que l’on est ou vaut-il mieux être ce que les autres attendent de nous?

Un roman qui nous parle d’un amour très fort entre un garçon et une fille qui ont pourtant tant de difficultés à l’affirmer et le vivre pleinement. Même lorsqu’ils s’éloignent ils restent profondément liés et attachés l’un à l’autre. C’est beau et en même temps malaisant pour leurs conjoints.

Deux personnages centraux qui ont leurs qualités et leurs défauts et qui sont parfois difficiles à comprendre. On va vivre leurs bonheurs mais également des instants plus difficiles comme la dépression ou le besoin malsain de domination. Au point que j’ai parfois eu vraiment peur pour eux.

L’auteure n’a pas peur des mots ni des quand dira-t-on. Ce qu’elle exprime à travers ses protagonistes est aussi fort que vrai. Je n’ai pas toujours été d’accord avec leurs agissements mais ils sont parvenus à me toucher.

Un roman phénomène dont je comprends le succès et dont je serais très curieuse de voir l’adaptation série.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Normal People" est sorti 2021-03-04T09:42:34+01:00
background Layer 1 04 Mars

Prix littéraire

  • Sélectionné Prix Dylan Thomas 2019 Sélectionné
    Prix Dylan Thomas 2019

Dates de sortie

Normal People

  • France : 2021-03-04 (Français)
  • USA : 2019-04-20 (English)

Activité récente

Belteyn l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-14T20:05:44+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 104
Commentaires 17
extraits 22
Evaluations 44
Note globale 7.74 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode