Livres
540 811
Membres
571 695

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2021-02-10T21:31:13+01:00
Lu aussi

Je suis assez mitigée sur ce livre qui est une sorte de parodie de livre gothique. J'ai bien aimé l'utilisation constante de l'ironie de Jane Austen mais j'ai trouvé l'histoire un peu longue sur les bords.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NoemieYume 2021-01-20T14:28:22+01:00
Pas apprécié

Lecture abandonné...

Je crois que Jane Austen n'est vraiment pas faite pour moi, je n'arrive pas à accrocher...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Carole94P 2021-01-08T10:52:58+01:00
Bronze

https://www.my-bo0ks.com/2021/01/northanger-abbey-jane-austen.html

Une fois n'est pas coutume, je découvre un autre roman de Jane Austen. Je continue dans ma lancée de lire plus de classiques et élargit un peu mes genres de prédilection. Jane Austen est sans doute l'autrice que j'affectionne le plus en classique et je ne pouvais donc absolument pas passer à côté avec la sortie de cette nouvelle édition en poche chez Hugo Roman ou encore celle de chez Romans Eternels.

Northanger Abbey ou L'abbaye de Northanger est une roman publié de façon posthume. Il nous retrace un petit bout de la vie de la jeune Catherine Morland, dix-sept ans, lectrice de romans (notamment gothiques). Jusqu'alors peu incline à se comporter comme une "demoiselle", la jeune Catherine va entrer dans le monde et se prêter au jeu des sorties mondaines. Mais toutes ses rencontres ne seront pas forcément de bonne augure.

Lorsque j'ai commencé ma lecture de Northanger Abbey, j'ai été assez dérouté par les choix pris par Jane Austen. En effet, le style de narration ne m'a pas tant convaincu que cela. Et après réflexion et recherches, tout cela s'explique par le fait qu'il s'agit de l'un de ses premiers romans. On sent alors que l'autrice n'a pas encore son propre style et s'essaye à plusieurs narrations. Ici, il lui arrive de prendre la parole dans son récit ou encore d'utiliser le discours indirect. Ce mélange peut parfois perturber le lecteur (du moins ça a été mon cas) et casser un peu le rythme de celle-ci.

Je ne vous cache pas que la première partie du roman m'a paru assez lente. Premièrement par le style de narration mais aussi par l'arrivée tardive d'un certain personnage (Henry Tilney). Catherine Morland va faire ses premiers pas à Bath sous la houlette d'Isabelle et John Thorpe, qui eux, ont bien l'habitude des subterfuges et manigances en tout genre. Sans entrer dans les détails, cette première partie de l'histoire met en avant le fait que Catherine, tout juste 17 ans est assez naïve et va devoir ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure. Fort heureusement, elle va faire des rencontres bien plus intéressantes et épanouissantes notamment pour elle.

Fan de littérature, elle va défendre ses goûts et montrer que l'imaginaire est tout aussi important. D'autant qu'à l'époque, les romans ne sont pas très bien vus et encore moins le genre qu'elle lit. Mais Jane Austen, à travers le personnage de Catherine va mettre en avant les biens-faits de la lecture et prouver que cela peut aider à s'émanciper de l'influence des autres et faire ses propres choix.

Northanger Abbey se veut assez humoristique. Les notations de Jane Austen bien sur mais aussi et surtout en se moquant des mondanités et de leur côté superficiel. C'est aussi un bon moyen de montrer que Catherine est encore jeune et naïve et se croit - parfois - en plein roman gothique et cherche l'étrange là où il n'y en a pas.

Northanger Abbey c'est aussi un récit qui met en avant les différences sociales et notamment avec le Général Tilney et Henry. Ainsi, il y a toute une opposition entre le moderne et riche Général et les choix de vie d'Henry et son presbytère en pleine campagne. D'ailleurs, l'argent est au coeur des pensées de bon nombre de personnages alors que Catherine n'y pense pas une seconde.

Globalement, Northanger Abbey est une lecture agréable. Les pages défilent sans problème, malgré un début assez déroutant. Catherine est une héroïne qui gagne en intérêt au fil des pages tout en s'émancipant des idées des autres. Ce n'est en revanche pas mon préféré de Jane Austen car il me manquait ce petit truc en plus qu'ont les autres romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Heirs 2020-12-22T12:23:19+01:00
Or

J'ai lu ce livre alors que je faisais un "marathon lecture" avec les 6 livres de Jane Austen. Si je suis une inconditionnelle d'Orgueil et Préjugés, je dois avouer que les autres livres de Jane Austen n'ont pas réussi à me conquérir pour la plupart. Sauf Northanger Abbey ! Il s'agit là de mon second livre préféré de cette auteur. Et pourtant je partais avec un a priori par rapport à ce livre, en ayant regardé "The Jane Austen book club" qui considérait Northanger Abbey comme un roman d'Austen insipide et pas terrible. Et pourtant selon moi il n'en est rien. J'ai adoré suivre l'histoire de Catherine Morland et son esprit un peu fantasque. Un vrai coup de coeur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mylene-47 2020-11-15T21:59:50+01:00
Argent

Ce roman, voulu comme une parodie des romans gothique, m'a captivée, comme chaque oeuvre de Jane Austen que j'ai pu lire. On y retrouve bien sur l'ironie de l'auteure, qui selon moi donne un sentiment particulier lors de la lecture, et des histoire d'amour, des malentendus... Je recommande cette oeuvre qui m'a fait passer un agréable moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marieolivier66 2020-06-28T13:02:42+02:00
Argent

Certains personnages m'ont agacés, et j'ai peiné à poursuivre le roman au début, peut-être même jusqu'à la moitié. Mais c'est un bon roman malgré tout. Moins addictif qu'Orgueil et Préjugés de toute évidence!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elywenne 2020-06-20T11:09:58+02:00
Argent

J'ai lu ce roman dans le cadre d'un cours à la fac sur la littérature gothique. Bon, vu que c'est une satire ce n'est pas vraiment représentatif du genre mais j'ai vraiment beaucoup aimé. Je recommande avec force, ce livre est excellent pour comprendre le genre gothique, ce qu'il implique et pourquoi Jane Austen s'en moque et le montre dangereux (notamment chez les jeunes filles avide de sensations fortes). A lire donc !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elyssaa 2020-05-11T13:07:44+02:00
Bronze

Jane Austen tourne ici en dérision les lecteurs de romans gothiques, mais développe également sa propre romance avec un certain détachement à mon avis teinté d'ironie.

Une histoire qui ne fait pas vibrer mais qui est intéressante d'un point de vue historique, avec les moeurs de Bath, les lectures à la mode à l'époque, et d'un point de vue littéraire, par une réflexion sur les romans, et sur la lecture.

Et toujours, on est ravi par la plume de l'auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shaynning 2020-04-23T19:59:28+02:00
Bronze

Après avoir lu "Orgueil et Préjugé", sans doute le plus lu des Jane Austen, me voici dans "L'abbaye de Northlanger. Dès le premier chapitre, on sens que le ton est plus comique et de temps autre, l'autrice fait acte de présence avec des commentaires personnels, des remarques et la légère présence du déterminant "je".

Austen nous dresse l'histoire en parlant de sa protagoniste comme d'un héroïne, un peu comme si elle nous invitait à découvrir l'univers du roman, dont elle défend d'ailleurs l'intégrité un peu plus loin, au chapitre V. Si certains personnages critiquent les "romans" comme étant stupides et insipides, Catherine, sa protagoniste et Austen elle même en font l'éloge. On peut se demander si ,à l'époque où Austen a écrit ce livre, la société regardait d'un œil dédaigneux ces livres à histoires fictives.

On a des passages résolument comiques, comme Tinley, qui s'adresse à Catherine comme s'il suivait un guide d'emplois de "la bonne procédure à suivre pour s'adresser aux dames": "Maintenant, il convient que je sourie avec plus d'affectation.Et ensuite nous pourrons redevenir naturels". Il y a aussi les passages de John Thorpe, au comportement très "Donald Trump", qui se vante de son cabriolet ( tout en affectant de l'avoir acheté à bon prix pour aider un ami) à la manière d'ailleurs moderne des gars fans de leur auto.Mrs, Allen est l'archétype de la belle imbécile qui a autant de jugeote qu'un poulet et qui ne juge que par les jolies tenues. On a également une bonnes dose d'hyperboles et d'énumérations comiques.

Même les personnages sont très théâtraux, avec par exemple, Isabelle Thorpe, qui feint d'être autoritaire et indifférente des hommes, mais qui, en réalité leur prête une extrême attention. C'est aussi une championne des hyperboles et de l'hypocrisie. Les hommes sont d'une maladresse tantôt amusante, tantôt affligeante, et peu loquaces ( ne ne sont pas des lumières en matière de dialogue). Donc, de manière générale, on a beaucoup de personnages pas spécialement intelligents autours de notre héroïne.

L'action s'articule encore beaucoup autours des balades, des bals, des longues conversations et des intrigues sociales. Et une fois encore, on sens qu'au-delà du thème sentimental, on a aussi des dénonciations morales, sociales et même comportemental.

Histoire: Pour Catherine, belle jeune femme issue d'une famille nombreuse de la classe moyenne, faire un séjour à Bath dans la famille Allen est l'occasion d'entrer dans le monde. Elle s'intègre aux mondanités où elle se fait même une amie, Isabelle Thorpe et où elle fait la connaissance d'un élégant jeune homme, Henry Tinley, dont elle développe des sentiments. Malheureusement pour elle, la suite n'est pas toujours facile. Entre son amie envahissante et son frère, un grossier personnage menteur et un peu trop porté sur les véhicules, insupportable John Thorpe, Catherine tente de se familiariser avec la famille Tinley. Pour ajouter à ses préoccupations, voilà que son frère James tombe amoureux d'Isabelle. Pourtant, la jeune femme qui se vante de temps de simplicité, ne semble pas particulièrement heureuse quand le montant de la rente versé par la famille est annoncée...À travers ses péripéties, cependant, Catherine pourrait bien voir sa patience récompensée: Les Tinley l'invite dans leur mystérieuse demeure gothique, l'Abbaye de Northanger.

Pour être honnête, ce fut une lecture longue par moment et certains personnages s’épanchent trop longtemps sur des banalités. L'Abbaye n'apparait qu'au trois quart du livre. Mais je salue la prose dénonciatrice et les personnages intelligemment rapportés d'Austen.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maizena79 2020-04-21T10:30:44+02:00
Diamant

J'ai adoré chaque roman de Jane Austen, j'ai lu tout ce que l'auteure a écrit après avoir dévoré Orgueil et Préjugés, que j'ai relu plusieurs fois d'ailleurs...

Un classique incontournable de la littérature anglaise !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode