Livres
450 495
Membres
395 280

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par diane3mills 2019-03-17T23:06:09+01:00
Diamant

Je viens de refermer ce magnifique recueil de morales et de leçons de vie qu'est Nos Faces Cachées, et je suis encore bouleversée...

J'ai adoré cette histoire, qui aussi cruelle qu'elle l'a été dans certains passages, m'a appris certaines choses sur la vie et sur sa beauté qui n'est visible que lorsque l'on cherche bien de tout son coeur.

Mais la morale que je préfère est celle si: ce n'est pas la beauté extérieure qui fait que l'on aime quelqu'un, c'est sa beauté intérieure...

Je le recommande donc vivement

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LolaSerafi 2019-03-16T22:31:23+01:00
Or

Cette histoire m'a beaucoup émue, je l'ai dévorée en une journée ! J'ai eu le cœur brisé par tous les drames du roman, j'ai versé des larmes. Les personnages sont attachants et l'histoire est pleine d'espoir. L'auteur donne une leçon de vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eleanara 2019-03-07T18:33:46+01:00
Lu aussi

Je ne compte plus tous les commentaires et toutes les chroniques élogieuses que j’ai trouvé autour de Nos faces cachées. Une telle ampleur m’a intriguée et j’étais curieuse de découvrir cette histoire, dans laquelle je me suis embarquée sans à priori. Le voyage s’est révélé nettement plus décevant que prévu.

Pour être honnête, les clichés sont nombreux. Ce n’est pas tant le fait que l’histoire de base soit clichée qui m’ait posé problème (je m’y attendais), mais j’espérais que les personnages auraient plus de relief. Or j’ai été déconcertée par leur manque de profondeur. Le plus remarquable reste le personnage de Fern. C’est typiquement le personnage féminin principal qu’on voit à tort et à travers dans d'innombrables récits : timide, très peu sûre d’elle, pas consciente de son charme, intelligente mais pas trop, romantique, discrète, de bon coeur… Fern ne ressemblait pas à son propre personnage mais à une copie d’autres personnages du même acabit. Sa propre personnalité fait que le personnage est oubliable et invisible. J’ai rarement rencontré un personnage aussi peu humanisé, aussi peu crédible. J’avais l’impression qu’elle n’avait pas d’existence propre et qu’elle servait juste de personnage principal parce qu’il fallait un personnage principal féminin auquel n’importe quel lecteur pourrait s’identifier. Fern manque réellement de consistance au point de laisser sa meilleure amie se rapprocher du seul garçon qu’elle ait jamais aimé et de lui laisser…

Ambrose n’est pas en reste. On pourrait le surnommer Monsieur Parfait. Il est beau. L’autrice le fait remarquer de mille façons différentes, au cas où le lecteur oublierait. Il est évidemment super doué en sport et chante super bien également. Tout le monde l’admire et l'idolâtre. Tant et si bien que, tout comme Fern, il ne paraît pas réel. Il est cantonné au rôle de Adolescent Mâle Parfait et c’est tout, MAIS avec un secret. Comme… tous les personnages masculins principaux. Cela ne suffit donc pas à le rendre plus crédible à mes yeux.

Autrement dit, les deux personnages principaux campent les rôles les plus clichés qui soient. De manière plus générale, de nombreux aspects du récit semblent tirés jusqu’à l’extrême, à l’image des personnages, poussés dans leur rôle jusqu’au bout. J’ai été surprise par la dureté de la narration vis à vis du personnage de Fern, qui est considérée comme “banale” et, surtout, “consciente de sa médiocrité”. L’idée qu’être banal équivaut à être médiocre m’a plus que choquée. J’aimerais dire que c’est le seul élément qui soit parvenu à me choquer mais c’est loin d’être le cas.

L’histoire se révèle toute aussi superficielle que ses personnages, ce qui contraste avec les thèmes abordés (la guerre, les attentats, le stress post-traumatique, la maladie, la mort, le deuil, …). Pour illustrer, je peux citer l’exemple de Fern qui, lorsqu’elle revoit Ambrose, rentré traumatisé par ce qu’il a vécu, pense spontanément : “Qu’est-ce que ça fait d’avoir été beau et de ne plus l’être?”. Je. Que. Quoi? Sérieusement, Fern ? C’est CA ta principale préoccupation ?! Les personnages, en plus d’être creux, ont des réactions incompréhensibles. A ce propos, le départ d’Ambrose pour la guerre s’avère vraiment tiré par les cheveux. Je veux bien croire que le patriotisme soit très présent chez certaines personnes, mais ça semble bien maigre pour justifier une telle décision. D’autant plus qu’Ambrose ne s’est pas embarqué seul dans cette histoire, il a été jusqu’à convaincre des membres de son entourage. Encore une fois, je peux comprendre que l’impact des attentats de 2001 a été conséquent, mais s’enrôler dans l’armée en entraînant d’autres personnes dans son sillage sur un coup de tête m’a semblé extrême. Je ne peux pas croire qu’un adolescent de 18 ans ne soit pas conscient des conséquences d’une pareille décision. J’aurais trouvé ça plus crédible si l’autrice avait su mieux gérer les retombées qu’ont eu les événements de 2001. J’ai juste eu l’impression que Amy Harmon s’en est servi comme prétexte sans chercher à aller plus loin.

Par ailleurs, d’autres éléments m’ont semblé exagérés et assez problématiques. J’ai été rebutée par l’aspect de la religion, qui s’est révélée bien plus ancrée dans le récit que je le croyais. Cela se voit aux deux personnages féminins autres que l’héroïne dans le roman qui se retrouvent, comme par hasard, enceintes toutes les deux et ne songent pas à une seule seconde à l’avortement (comme si c’était tabou ou impensable ne serait-ce que d’y songer). On ne parle même pas vraiment de leur avenir, encore moins de celui de Fern. J’ai eu l’impression que les personnages féminins se retrouvaient bloquées dans leur vie depuis le départ des personnages masculins et pouvaient respirer de nouveau seulement à leur retour. Il suffisait de voir Fern, qui est pourtant décrite comme une fille intelligente, ne songeant même pas une seconde à son propre avenir, trop occupée à penser à Ambrose… Il n’est question que de mariage et de famille, et non d’études ni de carrière professionnelle. Je rappelle que l’histoire se place dans les années 2000, alors que les personnages ont au moins 18 ans. J’ai rarement vu un message aussi rétrograde dans un roman.

L’histoire plonge de plus en plus dans le mélodrame. Comme je n’étais pas attachée aux personnages, je n’ai pas été touchée par les événements décrits. Le récit s’enlise dans des situations dramatiques clichées au plus haut point, ce qui n’a pas aidé à me faire adhérer à l’histoire, au contraire. J’ai trouvé ça maladroit et souvent gratuit. Le seul élément positif dans ce roman réside dans le personnage de Bailey, mais celui-ci ne bénéficie pas d’un traitement à la hauteur de sa valeur. Toute l’émotion que l’autrice voulait me faire ressentir ne m’a pas touchée, tant cela me semblait calculé. Ce qui fait que j’ai reposé ce roman avec un sentiment de déception. L’histoire avait un réel potentiel mais celui-ci n’a pas été suffisamment exploité ni bien utilisé, principalement à cause de la construction des personnages, ce qui fait que l’histoire ne m’a pas convaincue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lili29 2019-03-06T08:20:12+01:00
Or

C'est une très belle histoire sur l'amitié,le courage et l'amour.

Je n'ai pas été déçu la description des sentiments est vraiment bien faites

Je conseille cette lecture

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Douune 2019-03-01T17:37:42+01:00
Diamant

Par où commancer, cette histoire m’a émue au plus au point. La relation entre Fern et Bailey est magnifique, Bailey pour moi est le plus beau personnage du livre, c’est une leçon de vie à lui seul, car même si ce livre est une fiction la maladie existe vraiment et il n’y a qu’un pas entre fiction et réalité. L’humilité dont il fais preuve est incroyable et touchante.

J’ai beaucoup aimer la relations entre Fern et Ambrose, avant même qu’il ne parte en Irak, mais quand il est revenu sont personnage était touchant, on ne peux que comprendre ce qu’il dois vivre. Passer de la belle à la bête ne dois pas être facile et s’y adapter encore moins.

A tout ses héros de guerre qui comme lui ont du mal à s’adapter à leur nouvelle vie/conditions, ce sont des héros du quotiens.

Le sors de Rita m’a beaucoup toucher aussi, le statue de femme battue dois être dur à supporter surtout quand on aime là personne avec lui ont est, mais je savais bien qu’elle aurais du ce mettre avec Bailey sa leur aurais éviter pas mal de complication. Mais bon je ne peux pas refaire le monde et encore loin les livres. Celui ci fais partie de ceux que je ne suis pas prête d’oublier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par readingjulie 2019-02-14T23:36:40+01:00
Lu aussi

Je n'avais pas vraiment d'attente concernant ce livre.

Je l'ai acheté car le résumé m'avait plu mais je n'étais pas non plus excitée à l'idée de le lire. J'avais déjà entendu le nom de ce livre mais rien de plus.

Je l'ai lu pour la saint valentin savant que c'était une romance.

J'ai eu un problème avec les personnages. Je n'ai pas réussi à m'attacher.

Fern est gentille mais je n'arrive pas à m'identifier à ce personnage. Il lui manque quelque chose, comme un peu tous les personnage de cette histoire. J'ai trouvé qu'ils étaient tous un peu décalés de leur époque. On est dans les débuts des années 2000 et juste après leur lycée ils ne font pas d'études et ne pensent qu'au mariage (je caricature un peu). Fern est intelligente mais elle ne fait rien de sa vie, elle reste caissière dans une supérette et ne pense même pas à son avenir.

Bailey, le cousin de Fern atteint de myopathie, est pour moi le personnage le plus intéressant du livre Spoiler(cliquez pour révéler) mais sa mort est... inutile. Ça n'a pas de sens ce qu'il a voulu faire ce soir là. Prendre l'enfant de Rita? C'est Rita qu'il fallait sauver! J'ai trouvé que l'auteur voulait surtout faire mourir Bailey en le faisant passer pour un héros mais le scénario est bancale Ambrose est un bon personnage, le plus émouvant (après Bailey).

Cependant ce livre apporte quelques réflexions intéressantes.

L'importance de la beauté, la peur de la mort,l'importance de la vie...

Ce fut une lecture agréable même si elle n'a pas réussi à m'émouvoir car un peu trop plate à mon goût.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Catherine-23 2019-01-26T20:06:48+01:00
Diamant

J’ai dévoré ce livre en deux jours, j’étais incapable de la lâcher! Il m’a fait sourire, pleurer, j’ai eu peur pour les personnages et il m’a donné de l’espoir. Parce que malgré les drames qui surgissent dans le roman, l’amour, l’amitie, la famille et l’espoir sont toujours plus fort.

Les personnages d’Ambrose, de Fern et de Bailey vont me manquer.

Un livre incontournable à lire et relire!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Niall1Direction 2019-01-23T22:45:43+01:00
Diamant

Wouah ! Ce livre m'a bouleversée. Je n'arrive pas a me sortir les personnages de la tête. Ils sont tellement attachants, reste on a envie de les prendre dans nos bras et leurs dire que tout ira bien.

L'auteure nous parle de chosesqui sont tellement justes, belles, horrible et émouvante ; je n'ai pas arrêté de pleurer sur la fin du livre et je pense que je vais avoir du mal à me séparer de Bailey, Fern et Ambrose. Je ne suis pas prête d'oublier ce trio.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SalomeMichaud 2018-12-21T23:27:56+01:00
Argent

Une histoire simple, chaste, belle, sur la famille, l'amitié, et l'amour. Des personnages inoubliables et très attachants. Oui je me suis surprise à essuyer des larmes pendant la lecture ( extrêmement rare chez moi ) mais la plume de l'écrivain est tellement juste, que l'on est forcément touché.Des personnages aussi émouvants c'est assez rare. L'intrigue est superbe et les thémes évoqués aussi subtiles que touchants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par natouskha 2018-12-21T03:13:03+01:00
Pas apprécié

J’en ai entendu tellement de bien sûr ce roman que j’appréhendais vraiment de le lire. J’avais tellement peur de ne pas apprécier que j’ai mis beaucoup (trop) de temps à me lancer. Et mes peurs étaient justifiées, malheureusement. Je n’ai pas apprécié l’histoire qui manque, pour ma part, cruellement de rebondissement. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de clichés et je n’ai pas ressenti d’émotions. Je suis tellement triste de ne pas l’avoir aimée... :(

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode