Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de NosMondesEternels : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
La Noxiance, Tome 1 : Le Pouvoir ancestral La Noxiance, Tome 1 : Le Pouvoir ancestral
Guillaume Guégan   
Voilà un nouvel auteur qui devrait se frotter les mains ...
Pourquoi, car ce livre est tout bonnement somptueux, et ne laisse pas la place à l'ennui.

En le lisant, nous sommes emporté par le rythme soutenu, et intense de ce livre ( en même temps en 280 pages il faut tisser l'intrigue )

Le livre, donc, est une prose sur la difference, et l'acceptation de son prochain !! Par la nature des êtres sorciers dont nous suivons l'histoire, nous apprenons à regarder par delà la difference qui nous entoure !!

Ce bouquin appelle à une suite, et je vous l'assure ils en valent la peine !!

par Nicolas
Entre les mondes, Tome 2 : Les Descendants Entre les mondes, Tome 2 : Les Descendants
Maëlle Andals   
L'avis d'Esmeralda :

Je faisais partie des quelques lectrices qui n’avaient pas accroché au premier tome pour maintes raisons que vous retrouvez dans ma chronique (voir lien plus bas). A l’annonce de la sortie par la maison d’éditions, j’ai longtemps hésité à accepter : allais-je aimer ou pas ? Puis j’ai accordé une seconde chance à Maëlle Andals, va t-elle me conquérir ? C’est donc avec beaucoup de craintes que j’ai débuté ce deuxième tome « les Descendants ». Tiens donc, un titre accrocheur qui me met de suite la puce à l’oreille, l’auteure va t-elle nous dévoiler enfin les réponses aux questions énoncées dans le premier volume ? Avec nonchalance je m’y jette enfin et je met de côté tous mes aprioris.

Les chapitres s’enfilent à mon grand étonnement aussi rapide que l’éclair. Et j’en suis la première soufflée. Malgré la longueur de ces derniers que je désapprouvais au premier tome, ici elle n’est aucunement gênante et au contraire j’ai beaucoup apprécié car l’action très présente a pris la place aux descriptions quelquefois trop longues et imposantes (toujours dans le premier tome). Premier bon point !!! Autant que je vous le dise dés maintenant je vais en distribuer beaucoup de bon point !

Je retrouve donc notre trio d’enfer : Néva, la guerrière intrépide, Adrian, le beau chevalier et Joshua l’irrésistible vampire. Quels beaux mondes ! Un trio d’amoureux qui jouent parfaitement leurs rôles de possessifs, de jaloux et d’intransigeants. Honnêtement, mon cœur n’a pas su les départager : je les aime tous les deux. Leurs traits de personnalités, leurs défauts et leurs qualités réunis en feraient un homme parfait. Par ailleurs Néva, également joue sur les deux tableaux, la coquine. Oui quelle coquinette cette Néva ! Elle nous offre des scènes torrides (rien de vulgaire, elles sont magnifiquement enjolivées par la plume de Maëlle Andals). Elles apportent une touche sensuelle dans ce monde de brut. En effet, elle va être confronter à de terribles événements tragiques et morbides. Néva va souffrir physiquement et psychologiquement. Tout se déchaine autour d’elle. Pour le coup j’admire cette force qu’émane de ce petit bout de femme. Elle mène son monde en désolation par le bout du nez et insuffle une énergie vitale. C’est une tornade à elle toute seule. Elle améliore ses capacités surnaturelles et nous en met plein les yeux. Ce deuxième tome permet aux personnages de s’affirmer et de se dévoiler. Leurs assurances magnétiques et écrasantes rendent la lecture encore plus addictive. La plume de l’auteure n’est pas en reste car elle m’a totalement hypnotisée. J’ai beaucoup apprécié le fait que l’auteure glisse quelques clins d’œil sortis du premier volume. Il est vrai qu’en l’absence de prologue, j’ai eu peur d’avoir oublié l’essentiel et que ceci nuirait à ma compréhension de cette suite. Mais que nenni tout est parfaitement ficelé pour rendre la lecture d’autant plus agréable.

Ce deuxième tome m’en a mis plein les yeux et m’a conquise. L’action omniprésente avec une intrigue bien menée et la révélation du secret d « Entre les Mondes« m’ont enchantée et émerveillée. Un pur régal pour un final tonitruant et qui bien évidemment m’a laissée sur ma faim.
Les Primitifs, Tome 2 : Prima Les Primitifs, Tome 2 : Prima
Laetitia Laosakoune   
Comme pour le précédent tome, il y a des choses intéressantes mais le tout manque toujours d’émotion. Le personnage de Charlotte a grandi, muri, même si elle garde une part de naïveté. On apprends enfin l’âge des protagonistes, je trouve que ça manquait un peu dans le précédent tome. Par contre, j’avoue m’être un peu perdu à un moment avec la quantité de nouvelles choses dans l’intrigue. La fin est un cliffangher, je lirais la suite, plus par curiosité et pour ne pas rester sur ma fin que par réelle envie.

par Floreen
Toutes griffes dehors - Préambule Toutes griffes dehors - Préambule
Maëlle Andals   
Toutes griffes dehors est une mise en bouche réussie : rythmé avec des personnages forts et attachants. Nous entrons dans un univers d'urban fantasy dans lequel la paix entre les loups-garous et les vampires date d'un siècle, pourtant quelques uns de ces derniers tentent de s'en prendre à l'unique fille de l'alpha, la princesse. Luna se révélera parfaite pour remonter l'intrigue du complot qui se trame.

Seule femme dans l'équipe très sélective de sécurité rapprochée, elle doit constamment faire ses preuves à cause de la misogynie de plusieurs collègues. Malgré son physique de jolie poupée blonde, elle possède un caractère dominant et possède bien des ressources, comme une formation contre les attaques psychiques. Et justement, pour sauver sa princesse, Emma, de la mort, elle se fiera à son instinct ainsi qu'à l'enseignement de son mystérieux mentor pour se "lier" à l'un des vampires qui ont enfreint la paix.

À côté de cela, Luna mène une vie plutôt normale : elle entretient une passion pour le nail art (plutôt incompatible avec son travail ou lors de ses transformations en louve), et habite en collocation avec une sorcière. Elle a pour autres amis la princesse et l'un de ses collègues, Phil, mais aussi son mentor, Hagen. Et puis il y a le second alpha, Christophe, qui lui fait la cour de manière soutenue. Tout ce petit monde s'organise à merveille autour de la mission.

Il est vrai qu'en lisant le synopsis j'ai un peu appréhendé : une histoire qui voit s'opposer loups-garous et vampires, cependant il ne s'agit pas réellement de cela ici. L'auteure s'est éloignée de ce cliché à travers la paix signée entre les deux espèces, et en avançant dans l'histoire, on apprend que les sangsues ne sont pas les seuls fautifs...

Au programme : de l'action et de l'aventure avec de belles bagarres, quelques notions d'hypnose, une louve-garou qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui se défend des préjugés et lutte contre les injustices, une bonne dose d'amitié avec un soupçon de jalousie et de romance.

Chronique entière : http://maude-elyther.over-blog.com/2017/09/toute-griffes-dehors-preambule-maelle-andals-editions-livresque-15-septembre-2017.html
Anna, héritière de lumière, Tome 2 : Trahison Anna, héritière de lumière, Tome 2 : Trahison
Sandra Léo   
L'avis de #Lilie :
Le quatrième de couverture annonce la couleur : le tome 2 des aventures d’Anna sera beaucoup plus sombre que le premier.

On retrouve Anna qui, malgré son statut de princesse et d’héritière de lumière, souhaite continuer à vivre comme une adolescente comme les autres. Elle est retournée à Montauban, suit ses études à Toulouse, sort avec ses amis et elle souffre de l’absence de Wiliam. En effet, à cause de son statut de sorcier noir, leur couple est mal vu et ils font le choix de vivre leur histoire de manière cachée. Elle souhaite s’éloigner de son monde pour essayer de mener une existence « normale ». Pourtant, la disparition de nombreux protecteurs va l’obliger à retourner à Madère et se mettre en sécurité. La guerre semble inévitable, nos amoureux y survivront-ils ?

Anna a beaucoup mûri entre le tome 1 et le tome 2. Plus sûre d’elle, elle n’hésite pas à cacher ses cauchemars à ses proches afin de ne pas les inquiéter. Décidant de s’entrainer au combat en secret, elle prend peu à peu conscience de ses grands pouvoirs et du rôle qui lui a été confié. Encore une fois, elle m’a beaucoup touchée et j’ai beaucoup aimé son évolution. Quand à William, c’est un jeune homme qui a également pris son destin en main. Décidé à lutter aux côtés des sorciers de lumière contre son père, il s’entraine avec Caleb et va participer à l’entrainement d’Anna et de ses proches. William est à la fois un personnage fort dans ses combats et tendre avec Anna. Très protecteur, on le sent très amoureux et prêt à tout pour la protéger.

J’ai également retrouvé avec joie Julia, la copine un peu « fofolle » d’Anna, David, le meilleur ami amoureux, Suzana, la protectrice d’Anna, Lise, une amie mystérieuse, ainsi que Paul et Cécilia qui sont toujours là pour épauler notre princesse. Tous ces personnages sont importants pour Anna et vont être un soutien de taille pour l’aider dans son combat.

Comme je l’ai dit plus haut, ce tome est plus sombre que le précédent, un peu plus adulte peut-être. Il n’empêche, j’ai été transportée une nouvelle fois par la plume de Sandra Léo. La tension est présente en trame de fond permanente mais elle n’est en aucun cas oppressante. On sent l’imminence de la guerre, la nécessité de se préparer et les disparitions des protecteurs fait monter crescendo la pression. Pourtant, cette lecture n’est en aucun cas angoissante et j’ai été heureuse de suivre Anna et William dans leurs préparations. L’écriture à double voix est un vrai plus dans la mesure où nos deux personnages ne sont pas souvent réunis et cela nous permet de suivre la préparation de la confrontation avec le père de William avec sérénité.

Pour conclure, je recommande chaudement cette duologie à tous les amoureux de lecture fantastique. Je n’ai aucun doute sur le fait que la plume de Sandra Léo saura vous transporter dans l’univers des sorciers de lumière et des sorciers noirs et vous aidera à fuir, pour quelques heures, votre quotidien.
Cœur d'ours Cœur d'ours
Mélanie Baranger   
OMG quel ennui ce livre. La seule raison pour laquelle je l'ai fini c'est qu'il était très court, et puisque je l'avais déjà acheté... ça m'a seulement pris quelques heures pour le lire, heureusement. Plusieurs fois j'ai pensé abandonner, énervée par le style très immature de l'auteur, les niaiseries de l'héroïne, et j'ai carrément zappé les longues parties inutiles qui desservent carrément la narration. J'ai bien compris que ce voyage humanitaire était important pour l'auteure et que c'était probablement un descriptif de ce qu'elle avait elle-même vécu, mais franchement quel est l'intérêt à part rallonger inutilement un récit qui est déjà très lourd et difficile à la base? L'écriture au présent est également insupportable, la narration passe d'un personnage à l'autre de manière incompréhensible, l'histoire elle-même était prometteuse mais elle est au final terriblement mal exploitée. J'ai peine à croire que derrière ce livre il y a un éditeur, à mon avis il devait avoir la grippe au moment où il devait lire ce roman, c'est pas possible autrement.

par Pluie9
Sous ton envoûtement Sous ton envoûtement
Thibault Beneytou   
Je reste mitigée après lecture.
Le scénario en lui même est pas trop mal, même si ce n'est pas un chef d'oeuvre. Le roman ne tient pas (à mon goût) sa promesse.
Il est clairement expéditif compte tenue de la grande déclaration d'amour alors que les mecs se connaissent depuis quelques jours. Du coup je trouve que c'est tiré par les cheveux est au lieu de trouver la romance attachante j'aurais tendance à la penser bâclée.
Bien sûr ce n'est que mon point de vue...
Le côté fantastique lui ? Tellement tiré par les cheveux qu'il frôle parfois l'incohérence et le "trop". Un héros qui dit croire au surnaturelle mais qui s'enfuit a la seconde ou il découvre ce qu'est son mec ? Alors que la seconde fois qu'il le voit il s'extasie dessus ? Et genre pas longtemps après, non non le lendemain. Pour moi c'est totalement incohérent.
Et un autre point négatif de mon point de vue c'est le style d'écriture que j'ai trouvé trop "parlé" qui donne un côté trop familier à mon goût et qui par moment m'a complètement fait sortir de ma lecture.
Ah... Aussi, la mise en page... Je ne sais trop quoi en dire. J'ai du mal à imaginer qu'il y a encore des gens qui sortent des romans sans savoir qu'un dialogue s'écrit avec des tirets cadratins et non des tirets puces -_-
Bref une histoire sympa qui se lit vite si ont n'est pas trop regardant...

par Donnola
La Sferia, Tome 1 : Abysses de cendres La Sferia, Tome 1 : Abysses de cendres
Malia Belrun   
Chronique service de presse de nos petites gourmandises livresques de Eve

Je viens tout juste de finir "La Sferia" le 1er tome de cette série qui est pour moi une tuerie, un gros coup de coeur.
En lisant cette histoire, je ne m'étais pas attendu à ça, une bombe, une merveille car c'est vraiment ça que j'ai ressentie du début jusqu'à la fin. Dès le début j'ai su qu'il finira coup de coeur.
Cette histoire est un fantastique qui sort de l'ordinaire, ce qui a été un plus pour ma part.

Alya, la seule femme qui n'a pas succombée à la stérilité et qui a le pouvoir du feu grâce à la protection du volcan depuis sa naissance, est la fille du dirigeant de la Sferia, une organisation démoniaque,
Un homme qu'elle hait plus que tout.
Il est prêt à tout pour la récupérer auprès de lui pour accomplir sa mission, détruire les humains.
Alya arrivera-t-elle à temps à déjouer les jeux de son père? Contrôlera-t-elle son pouvoir qui l'a consume?

Dès le début de l'histoire, j'ai été captivée par la plume de cet auteur. Wahou elle s'est nous transporter, elle est douée et son imagination, la manière ou elle nous emmène, ces quelques infos qu'elle nous laisse tout en restant dans le mystère, l'intrigue de l'histoire, le caractère de ses personnages qui sont fort et chacun uniques, le suspense, tout est là, elle l'a parfaitement bien manié pour nous faire vivre une super aventure.
Elle me l'a fait vivre comme si j'étais en plein film de science-fiction, je ne l'ai pas lu, je l'ai vécu.
J'en ai eux pleins les yeux, j'ai dévoré les pages les unes après les autres sans vouloir le lâcher.
Sa plume est superbe, une écriture riche, fluide, additive, une histoire originale très bien construite.

Je la conseille fortement à tous les fans de fantastique et à ceux qui souhaitent se lancer, allez-y vous ne serez pas déçu.

Je remercie mon partenaire Livresque éditions pour ce service de presse et à cet auteur Malia Belrun, une auteure que je ne connaissais pas encore mais qui maintenant je ne la lâcherai plus pour m'avoir fait vivre un super moment de lecture.
L'Astre du cœur, Tome 1 L'Astre du cœur, Tome 1
Orezza D'Antes   
Chronique service de presse de nos petites gourmandises livresques par Eve

Mon avis :

Histoire authentique ajoutée de personnages insolites accompagnés par une plume enchanteresse, assaisonné d'un vocabulaire abracadabrant cela vous donnera la recette d'une potion magique les plus fantastiques appelés "L’astre du Coeur".

Dès les 1ers mots, l'auteur m'a accrochée avec sa manière qui lui est propre de nous raconter son histoire.
On ne l'a lis pas, elle nous la raconte.
Elle nous ensorcelle avec ses mots pour nous faire rentrer dans son monde, un monde où les vérités les plus noires éclatent, son monde à elle, racontée par une créature des Enfers, Alisha, sorcière et fille de l'Enfer. Accrochez-vous.

Dès le début, c'est accrocheur, elle nous fait entrer dans la vie d'Alisha, une adolescente de 16 ans qui a son jour de son anniversaire voit sa vie qui était déjà maudite devenir un véritable enfer, un cauchemar.
Depuis sa naissance, sa vie ne lui appartient pas, elle a été conçue pour assouvir la prophétie que son cher père lui a prévue mais elle n'a pas dit son dernier mot et va tout faire pour déjouer ses tours.

Déjà à partir de là, je me suis dit oh là c'est quoi cette histoire?
Où a-t-elle était inventé tout ça ?
C'est génial, j'adore quand c'est original et très recherché, je ne pouvais plus lâcher le livre, j'étais absorbée, envoûtée, le sort était jeté.

Et les personnages, mon Dieu, loufoque, excentrique, déjanté, fort, dérangé Lol, un panel de caractères qui m'a conquis, j'ai ri, touché, émue par certains, trompé par d'autres, c'était extra, on ne s'ennuie pas avec ceux-là c'est certain et les répartis j'en rigole encore quand j'y repense.

Ce que j'aime plus que tout dans le monde fantastique c'est qu'on est libre de tout inventer, de se créer notre histoire la plus imaginable, de réinventer les histoires les plus connues, de se servir de l'histoire pour en faire la sienne et c'est ce que l'auteur a fait avec celui-ci.

Quand on pense sorcière, enfer, on se dit-on connaît et Ba là je vous garantis que vous serez plongé dans un univers totalement différent de ce qu'on a pu déjà lire à ce sujet et vous ne serez pas déçu, vous serez surpris même.

J'ai passé plus qu'un super moment, je me demandais tout le long mais où m'emmènes-tu?
Son imagination est débordante, l'action ne s'arrête jamais, elle m'a tenue en haleine jusqu'au bout, elle reste mystérieuse et ça c'est parfait pour moi.

Alors verdict pour le tome 1, je dis oui et re oui je valide.

Si vous êtes des lecteurs aventuriers, si vous adorez le monde fantastique, si vous n'avez pas peur qu'on vous jette un sort d'envoûtement pour cette histoire, affrontée avec Alisha un monde où les paillettes n'existent pas, bienvenue en Enfer.

Merci aux Édition Livresque pour ce service de presse et un grand merci à Orezza D'antes pour m'avoir fait voyager dans son monde que j'ai adorée.
Les Primitifs, Tome 1 : Les Agnos Les Primitifs, Tome 1 : Les Agnos
Laetitia Laosakoune   
La couverture est belle, le résumé alléchant. Et en effet, l’histoire imaginée par l’auteur est intéressante, pleine de mystère et de suspens et l’origine de ses personnages plutôt inédite. Il y a de l’action en continu, des rebondissements, des révélations, de la trahison. Tous les ingrédients sont donc réunis pour un excellent livre.

Alors pourquoi je n’ai pas aimé ? La raison est toute simple : je n’ai absolument pas adhéré à l’écriture de l’auteur. Même si le langage utilisé est soutenu par moment et que c’est écrit dans un bon français, j’ai trouvé le style assez rédactionnel, limite scolaire. Mais ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangé. Non, le pire pour moi a été l’utilisation excessive et abusive d’adjectifs qualificatifs et de synonymes pour désigner les personnages. En voici un petit échantillon : belle brune, jolie vendeuse, l’homme à la queue de cheval, frères ennemis, grand ténébreux, belle sauvageonne… Je crois que l’auteur a utilisé plus d’adjectifs pour parler des personnages qu’elle n’a utilisé leur prénom. J’en ai frôlé la crampe oculaire à force de lever les yeux au ciel à chaque fois que l’auteur décidait d’utiliser l’un de ces termes. C'est-à-dire plusieurs fois par page ! Sur la longueur c’est très exaspérant et j’ai fait une overdose de la « beauté » de Charlotte. A tel point qu’elle m’est devenue antipathique. D’ailleurs, à cause de ce choix, aucun des personnages n’a réussi à m’être sympathique.
Le triangle amoureux qui naît vers les ¾ du livre a finit de m’achever.

Comme je déteste ne pas terminer un livre j’ai lutté pour en venir à bout. Mais ça m’a pris deux longues semaines malgré la taille du livre (qui fait, je pense, quand plus que les 199 pages annoncées par Amazon).

C’est un avis très personnel et les excellents commentaires sur Amazon tendent à prouver que je fais partie d’une minorité, donc maintenant c’est à vous de voir.
  • aller en page :
  • 1
  • 2