Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
728 805
Membres
1 068 546

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

N'oublie pas les fleurs



Description ajoutée par TerverChante57 2021-05-11T11:15:47+02:00

Résumé

Se souvenir des belles choses...

Le soir du 31 décembre, Izumi rend visite à sa mère Yuriko pour les fêtes de fin d’année, mais cette dernière est absente. Il la retrouve finalement perchée sur la balançoire d’un parc voisin, où elle semble perdue. Cet événement n’est que le premier signe de la maladie qui la ronge : quelques mois plus tard, il apprend qu’elle est atteinte d’Alzheimer.

À mesure que les souvenirs de Yuriko s’estompent, ceux de l’enfance d’Izumi ressurgissent. En prenant soin de sa mère – au moment où lui-même s’apprête à devenir père – Izumi tente de comprendre ce qui l’a éloigné d’elle au fil du temps, s’interroge sur le sens de leur relation. Pour retrouver l’essentiel de ce qui leur reste à présent.

Afficher en entier

Classement en biblio - 25 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Hanayu 2021-06-17T22:42:28+02:00

- Lorsqu'il est parti pour l'Europe, ma mère et moi l'avons accompagné au port. Elle pleurait en agitant les bras. On s'est sentis abandonnés. Assis devant mon piano, il m'a raconté son histoire.

- Le sifflet de départ a retenti, et lorsque le bateau a bougé, une pluie de papiers multicolores nous est tombée dessus. Ces lanières arc-en-ciel qui dansaient autour de nous, avec la mer turquoise en arrière-plan...c'était magnifique. L'abandon de mon père s'est mêlé à cette euphorie esthétique, et je crois que ce fut le début de mon amour pour les bateaux. C'est un peu étrange quand on y pense...

J'ai hoché la tête.

Je le comprenais parfaitement.

Cet amour qui n'ait de la beauté au sein de la tristesse.

Ce n'était pas la première fois, ni la dernière, que nous découvrions une vérité qui n'appartenait qu'à nous.

Nous avions l'impression de nous rencontrer enfin, après avoir remué ciel et terre, et que tout ce que nous avions vécu nous complétait l'un l'autre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ayu_lis_ 2024-01-05T13:15:33+01:00
Bronze

Un très beau roman japonais que j'ai adoré découvrir, et qui mérite tout le bien que j'en entend.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cinhre 2023-07-15T09:04:10+02:00
Lu aussi

La littérature Japonaise et moi, ce n'est pas une histoire d'amour mais ce roman est un cran au dessus de ce que j'ai pu lire habituellement.

La plume est très belle, poétique, toute en douceur et fluidité. L'auteur aborde le thème de la maladie d'alzheimer avec beaucoup de sobriété et de justesse.

Par contre, le temps m'a souvent semblé long, certaines descriptions complètement inutile. Les passages concernant Izumi dans sa vie professionnelle n'apporte rien. Autre soucis que j'ai eu, la structure niveau de la temporalité m'a souvent perdu, je ne savais pas si j'étais dans le présent ou le passé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par altenaissa 2023-04-01T15:42:41+02:00
Lu aussi

Je vous parle aujourd’hui d’une lecture inachevée, mais envoyée généreusement pas Pocket dans le contexte du grand prix des lecteurs 2023, que j’avais le devoir de commenter.

Tout d’abord je dois dire que si je n’ai pas achevé ma lecture ce n’est absolument pas dû aux qualités du livre et de l’écriture, qui sont indéniables. J’ai effectivement lu une centaine de page, ce qui m’a permis je pense de ma faire une idée générale du style du livre, même si certains éléments du scénario me seront manquants.

On suit ici Izumi qui revient chez sa mère, il semble qu’il soit absent depuis quelques temps, et qu’il n’est pas gardé de fort contact avec elle, il se rend alors progressivement compte que plusieurs choses ne vont pas, ne sont pas comme d’habitude, le frigo est vide, il y a trop de pain de mie… tous ces éléments pris un par un ne sont pas inquiétants mais dans leur ensemble il laisse entrevoir un problème sérieux. ;… va alors oublié une annonce marquante, quelque chose qu’elle n’aurait pas dû oublier, et puis la police l’appelle, elle s’est perdue dans un supermarché. A ce stade du résumé, vous voyez sûrement ou je veux en venir, voilà … à la maladie d’Alzheimer. Le traitement de toutes ces étapes est fait selon mois avec talent et douceur, les souvenirs remontent et affluent progressivement. C’est touchant, émouvant, bon un peu trop émouvant quand on est concerné de près...

Je ne peux donc pas pousser mon avis bien plus loin, je ne sais pas si la fin vaut le détour, ou si la suite m’aurait plu. Je peux seulement dire que la plume est belle, simple et poétique ; que le traitement de la maladie est bienveillant, et que le monde japonais est bien présent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilysue14 2023-01-19T08:25:12+01:00
Pas apprécié

Chaque nouvel an, Izumi se rend chez sa mère, Yuriko. Cette année il l'a retrouve sur une balançoire toute seule dans le parc voisin. Il ne s'en formalise pas plus étant très accaparé par son travail et son rôle de futur père. Mais la confusion et les pertes de mémoire s'accentuent chez Yuriko. Les médecins diagnostiquent un Alzheimer. Alors que sa mère perd peu à peu ses souvenirs, Izumi lui replonge dans le passé et le lien qu'il entretient avec cette femme qui l'a élevé seule.

Je ressors mitigée de cette lecture.

La description des symptômes d'Alzheimer et du quotidien des aidants est réaliste. Que ce soit au Japon ou en France, la maladie est vécue par la famille de la même façon.

J'ai trouvé qu'il manquait de fluidité et d'émotions. Les différentes temporalités s'enchaînent sans lien entre elles. On est à la fois dans le passé de Yuriko, puis le présent de Izumi, puis de nouveau dans le passé mais celui d'Izumi.

L'histoire familiale est raconté de manière très décousue voire brouillone.

On pourrait suggérer que l'auteur l'ait fait exprès pour accentuer et donner un aperçu des idées confuses que Yuriko a depuis Alzheimer. Sauf que ces passages là sont bien identifiables dans le roman, ils sont en italiques par exemple.

J'ai trouvé qu'il y a avait beaucoup de facilité scénaristique.

Izumi sort de son travail et marche dans la neige, bam l'auteur nous raconte un souvenir du passé. Cela arrive un peu comme un cheveu sur la soupe pour expliquer la relation difficile entre les 2 protagonistes.

Sans trop spoiler, Izumi découvre des journaux intimes de sa mère qui ne relatent qu'une année de sa vie, celle bien évidemment qui l'intéresse.

Enfin, il manque de place dans les maisons spécialisées, il faut attendre des années pour y être placé, Yuriko aura la chance d'aller dans un établissement bienveillant, innovant et avec un piano.

Je n'ai pas retrouvé la poésie et la subtilité de la littérature asiatique qui magnifie le quotidien. Le sujet de la maladie et ses conséquences sont bien décrits mais il m'a manqué de l'intérêt pour les personnages.

Afficher en entier
Bronze

#Chronique pour Fleuve Editions​ : N'oublie pas les fleurs de Genki Kawamura

Je partage avec vous aujourd'hui mon avis sur un livre à paraître le 23 septembre.

Malheureusment, je n'ai pas été convaincue par l'histoire qui devait, selon le résumé, être très touchante et remplie de belles émotions.

http://www.leslecturesdelily.com/2021/09/noublie-pas-les-fleurs-ecrit-par-genki.html#more

Les lectures de Lily​

#avislecture #fleuveeditions #noubliepaslesfleurs #leslecturesdelily

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hanayu 2021-06-17T18:47:00+02:00
Bronze

C'est fort et émouvant.

On découvre plusieurs couches d'une relation mère/fils (qui n'a pas toujours été au beau fixe).

Au début on trouve Izumi froid et ingrat avec sa maman pourtant aux petits soins elle (et dont la déchéance est mise en avant dans les premières pages.) Il est peu réceptif, totalement aveugle à ce qui se produit sous ses yeux. On se dit qu'en grandissant les liens qui s'effilochent ça arrive mais tout de même !

Puis on apprends, on découvre l'envers de son impatience, de son inattention aussi...quelque chose s'est cassé il y a des années. Une douleur enfantine sourde qui le pousse à maintenir une distance avec celle à qui il doit le jour.

Au fur et à mesure une partie du voile se lève pour le lecteur et Izumi...tandis qu'une autre part de voile, elle, occulte de plus en plus la mémoire de Yuriko. De défaillante, elle devient absente, réfractaire ou calme en un clin d'œil.

A cela se mêle le quotidien professionnel et personnel d'Izumi (futur papa) qui se doit, brusquement, de gérer beaucoup de pression émotionnelle !

C'est triste et réaliste sans tomber dans le mélo.

Oui la mélancolie est là mais avec cependant du sourire, et de la joie.

Un roman bien agréable remplit de tranches de vies à divers âges du duo central.

Peut-être que cette perte de repères est ce qui va recentrer leur lien et leur être.

Aparté : je retiens les "moitiés de feux d'artifices", très touchants, que Yuriko n'avait pas oublié et dont Izumi va finir par se souvenir. Joli rendez-vous tendresse.

Afficher en entier

Date de sortie

N'oublie pas les fleurs

  • France : 2021-09-23 (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 25
Commentaires 6
extraits 1
Evaluations 9
Note globale 6.33 / 10