Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nouck : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Du bout des doigts Du bout des doigts
Sarah Waters   
Très bon roman! J'ai particulièrement apprécié l'ambiance et les retournements de situation...

par Nouck
Transporte-moi Transporte-moi
Karin Kallmaker   
Anthea Rossignole est prête pour un nouveau départ : elle vient de mettre à la porte celle qui était sa compagne depuis plusieurs années et est bien décidée à se reprendre en main. Pour Shay Sumoto, l'avenir semble s'éclaircir : elle a enfin décroché un poste dans son domaine : géologue dans une raffinerie. La rencontre improbable de ces deux femmes aux univers antagonistes va se faire sous les auspices du service de covoiturage de leur entreprise. D'abord dubitatives quant à leurs points communs, elles vont bientôt être surprises. Mais elles seront encore plus étonnées de découvrir que les activités de leur employeur pourraient s'avérer moins inoffensives que prévues et se retrouver confrontées à un choix crucial. Parviendront-elles à surmonter les blessures du passé, à dépasser les non-dits et à s'offrir un avenir sans se trahir ?

par macky-31
À L'ÉVIDENCE À L'ÉVIDENCE
SHAMIM SARIF   
« Tala chercha ses affaires pour la douche pendant quelques minutes.
- Comment avez-vous fait pour remporter le dernier jeu ? demanda-t-elle. J’ai bien cru qu’il allait me revenir.
- J’ai prié pour une intervention divine, rétorqua Leyla, ironique.
Tala leva les yeux vers elle, le visage sérieux.
- Écoutez, je n’ai pas dit que Dieu n’existait pas. C’est juste la religion qui me gêne. Je suis désolée si je vous ai offensée l’autre jour.
Leyla détourna les yeux.
- Non, en fait, vous m’avez fait réfléchir.
- Sur quoi ?
- Sur pourquoi on suit certaines voies. Est-ce que c’est parce qu’on a des aspirations ? Ou qu’on est conditionnés ?
Leyla s’interrompit, soudain, comme si elle en avait trop dit, et se cogna la main sur un casier en voulant se tourner. Tala entendit son soupir de douleur et s’avança vers elle, pour lui prendre la main, ce qui eut l’air d’énerver Leyla un peu plus.
- C’est rien, je suis juste maladroite.
Tala retint les doigts meurtris dans les siens et attendit que Leyla croise enfin ses yeux.
- Vous savez, vous devriez vraiment vous détendre davantage. Apprendre à vous sentir mieux dans votre corps.
Leyla essaya de soutenir son regard, de relâcher ses épaules et de se montrer plus à l’aise, mais elle n’en parut que plus maladroite et plus attachante. Tala libéra la main de Leyla et ramassa ses affaires.
- Qu’est-ce que tu fais demain ? demanda-t-elle.
- Je suis censée déjeuner avec ma famille. C’est dimanche.
Tala approuva d’un signe de tête et se dirigea vers les douches, d’où provenait l’écho sourd des gouttes d’eau s’écrasant au sol à intervalles réguliers.
- Pourquoi ? demanda Leyla, d’une voix hésitante, derrière elle.
Tala se retourna.
- Pour rien. J’allais juste te demander si tu voulais déjeuner avec moi. Avec peut-être une promenade dans le parc… J’aimerais faire un peu mieux connaissance. » (Page 50-51)
Dysfonctionnelle Dysfonctionnelle
Axl Cendres   
Sur les cinq livres que j'avais emprunté à la bibliothèque, c'est le premier dont j'ai commencé la lecture, et le premier mot qui me vient à l'esprit est : waouh...
Ce livre, dès la première page, la première ligne j'ai été conquise
Grâce à son humour noire, ses phrases sarcastiques et un style d'écriture incomparable.
L'écrivain nous présente la vie de Fidèle, en commençant par un joli portait de famille dysfonctionnelle comme elle le dit.
Elle nous présente :
• sa mère une polonaise qui a été déportée dans un camp et qui n'en n'est pas revenue indemne,
• son père un fier gangster,
• et ses frères et soeurs : en commençant par Dalida, sa grande soeur, une princesse perdue et une magnifique comédienne,
• Alyson, qui n'aime que les bad boys
• Marilyne, une manifestante pour tout et n'importe quoi
• JR, un petit dragueur pas très intelligent
• Et Grégo son petit frère chéri, trop bagarreur malheureusement
• Ah mince j'ai failli oublier de vous parler de Jésus, oui comme le petit Jésus de Marie...
• Bien sûr il y a aussi la grand mère Zaza avec un accent Kabyle
• Et l'oncle avec ses idées lumineuses
• les habitués du bar "Au bout du monde" aussi, en passant par Mamadou qui a toujours tout ce qui vous faut (ou presque) et le musicien....
• Puis ensuite elle nous parle de sa vie, de Sarah...
• Ce livre est un concentré d'émotions, en passant par la tristesse, le rire, les regrets...
• L'histoire en elle-même c'est juste la vie de Fidèle, rien d'"exceptionnelle" mais on est plongé littéralement dans sa vie, on la comprend et on la suit.
• On s'attache aux personnages, on les comprend, ils nous attristent pour certains, quand d'autres sont juste complètement loufoques.
• Une merveilleuse fin aussi, un peu happy-end peut être mais très bien quand même car je me suis attachée à ce personnage hors-norme et si bouleversant.
• Je ne vous en dis pas plus... Si vous ne l'avez pas lu, alors LISEZ le !!!
• 300 pages de pure magie !!!
• C'est avec joie que j'emprunterai à nouveau les livres de cet auteur.
http://carnet-de-bord-litteraire.over-blog.com/dysfonctionnelle-d-axl-cendres

par PlumeVive
La Chambre des merveilles La Chambre des merveilles
Julien Sandrel   
Depuis sa sortie, cet ouvrage fait fureur sur la blogosphère, il était plus que temps que je me décide à le lire et à me faire ma propre opinion...

Thelma est une femme d'affaires, mère monoparentale d'un fils de douze ans. Sa vie est axée principalement sur sa carrière. Impossible pour elle de passer une journée sans son téléphone. Des urgences, il y en a toujours. Mais à quel prix? Louis est un jeune homme mature pour son âge. Il aime le foot, les Pokémons et comme bien des jeunes hommes de son âge, il est fou de son skate!

Aujourd'hui, c'est la journée brunch avec grand-maman Odette. Pour Thelma, cela ressemble plus à une obligation qu'à un moment passé en famille. Encore une fois, le téléphone sonne. Probablement une urgence à régler pour le boulot malgré que l'on soit samedi. Louis est hors de lui et il est fâché contre sa mère car elle ne prend pas le temps de l'écouter. Il part à toute vitesse sur son skate, mais voilà qu'en bas de la pente, un camion le frappe. Malheureusement pour Louis, il se retrouve dans le coma.

Louis ne se réveille pas, les médecins donnent une date limite à Thelma. Pour elle, tous les espoirs sont permis. Il suffit qu'elle trouve comment l'amener à se réveiller. C'est à ce moment qu'elle découvre son carnet des merveilles. Elle va tenter de réaliser les rêves de son fils afin de lui donner le goût de revenir à la vie... Réaliser les rêves de son fils lui permet également de remettre en question sa vie, sa carrière, mais surtout sa relation avec son fils et sa mère.

Mes attentes étaient élevées pour La chambre des merveilles, et ce, pour plusieurs raisons. Le synopsis annonçait clairement que le sujet abordé serait très délicat. Aborder le sujet d'un enfant dans le coma nous annonce clairement la charge émotive que l'on va ressentir en lisant ce livre et le risque était énorme pour l'auteur. Soit il réussit à nous toucher profondément, soit il passe carrément à côté du sujet. Selon moi, il n'y a pas de juste milieu. Et Julien Sandrel réussit là où plusieurs auteurs ont échoué!

La plume de cet auteur est tout simplement incroyable. Il réussit à choisir les mots avec soin afin de bien faire passer les émotions vécues par ses personnages. Il nous bouleverse, nous faire rire à certains moments et à d'autres, les larmes nous viennent aux yeux.

Malgré ces moments d'émotions intenses, j'ai eu parfois de la difficulté à comprendre le personnage de Thelma. Pourquoi partir si loin de son fils pour réaliser ses rêves au lieu de rester à ses côtés? Mon cœur de mère n'a pas toujours compris, je ne sais pas si j'aurais osé partir à Tokyo ou bien à Budapest. Quant au personnage de Louis, il m'a semblé un peu trop mature pour son âge. Il a une telle sagesse face à la vie et aux émotions d'autrui. Une veille âme que certains diront!

Le sujet est vraiment bien abordé et tout en délicatesse. L'idée du carnet des merveilles est tout simplement géniale. L'auteur aborde également les étapes émotives que vivent les parents face à une telle tragédie. Le déni, l'impuissance, l'espoir, mais également la culpabilité. J'ai bien aimé être dans les pensées de Thelma à ces moments-là. Je me suis sentie proche d'elle.

Quant à la fin, eh bien, j'ai l'impression qu'il manquait un petit quelque chose. Elle est trop rapide, j'aurais aimé que l'auteur développe un peu plus. Trop souvent, les auteurs ont cette tendance à écrire des fins expéditives. J'en aurais pris vraiment plus.

Je suis vraiment passée tout près du coup de cœur. J'ai bien hâte de voir ce que cet auteur écrira dans les années à venir! Un nouvel auteur de talent, à découvrir.

http://alapagedesuzie.blogspot.com

par alapage
Complètement cramé ! Complètement cramé !
Gilles Legardinier   
Ça va paraître étrange, mais j'ai préféré "Complètement cramé" à "demain j'arrête!"
J'ai de suite ressenti quelque chose de spécial envers le personnage principal, ce sexagénaire triste et en même temps si drôle et vivant!
Ce roman se lit aussi facilement qu'il est émouvant et à mourir de rire (certains dialogues m'ont complètement ridiculisé dans le train, je ressemblais à une tomate en phase d'étouffement terminal...)
MAis c'est aussi une leçon de vie, une belle histoire d'amour (belle, ça veut dire HUMAINE) avec des sentiment vrais, réels, que tout un chacun peut ressentir chaque jour. Ce sont des personnages touchants (français pour la plupart ;) ) et qu'on apprend à aimer au fur et à mesure de notre lecture. Alors merci à Andrew, à Manon, à Philippe, à Odile, à Richard et à Yannis et Nathalie (sans oublier Youpla et Méphisto!!) qui m'ont fait rire, pleurer, et m'ont fait comprendre que les plus belles histoires ne sont pas toujours les plus extraordinaires!
À moi seul bien des personnages À moi seul bien des personnages
John Irving   
Contrairement à ce que pourrait faire penser la légèreté du ton que prend souvent Irving dans son écriture, ses romans ne sont pas des romans pour "se détendre" comme l'aurait souhaité Labaronne dans un commentaire de septembre 2013.
Ce ne sont pas non plus des romans documentaires, même s'ils sont documentés, ni philosophiques, même s'ils relèvent d'une pensée. Ce sont des romans qui touchent une sensibilité très intime du lecteur. Si cette sensibilité n'est pas touchée, le roman perd de tout intérêt. Quand elle est touchée, alors tout peut arriver : la colère, l'écoeurement ou encore l'émotion, la nostalgie, la libération.
En gros, Irving touche aux sujets qui fâchent, aux sujets qui le fâchent.
Les Âmes vagabondes Les Âmes vagabondes
Stephenie Meyer   
Les âmes vagabondes est vraiment un livre génial ; c'est l'un des seuls qui a autant joué avec mes émotions, au point de me faire pleurer. J'crois bien que c'est tout simplement LE meilleur de livres que j'ai lu. Bien plus émouvant et beau que l'autre saga à succès de Stephenie Meyer. Son vrai talent, c'est de faire vivre les émotions à ses lecteurs avec l'attachement qu'on porte aux personnages.
Dépassé les premières pages et un début assez difficile à prendre, je le concède, on peut plus lâcher l'histoire en cours de route. Ça serait comme abandonner les Humains aux mains des âmes ^^
On rentre vraiment dans l'histoire à ce moment là, quand Gaby rejoint les humains, et on vit vraiment cette incroyable histoire à travers elle. Alors impossible de s'arrêter, on veut toujours savoir ce qu'il se passe si on tourne la page d'après. Ce livre est vraiment addictif, je crois.
Sinon, toujours les longues descriptions de la part de l'auteur, ce qui nous permet vraiment de bien visualiser le décors, et imaginer les personnages à merveille. Ce livre vaut la peine d'être lu, malgré un début assez difficile. Parce que l'histoire qui suit et si juste, si belle, on se met si facilement à la place de Gaby, l'âme dans un corps humain, mais aussi on comprend tout à fait Mel, coincé dans la tête de son hôte.
Au fur et à mesure que l'histoire avance, Gaby est obligée de faire des choix, décisifs pour son avenir au sein de la petite communauté d'humains avec qui elle vit.
Et quand vient la fin... Ce sont ses amis qui prennent une bonne décision pour elle.
Une fin surprenante, et un second tome attendu avec impatiente... J'espère avec toujours autant d'émotions, et qu'il nous transportera comme le premier à pu le faire. J'espère aussi sincèrement que le film adapté de cette fabuleuse histoire ne sera pas raté, qu'il retranscrira les émotions du livre à merveille et qu'il transposera correctement l'histoire du roman.
Je peux dire que c'est un livre qui m'a vraiment marqué :)

De plus, j'ai acheté la version avec le chapitre bonus, et ça vallait le coup ! [spoiler]On apprend qu'est ce qui se passe dans la tête de Melanie quand elle se retrouve à nouveau seule dans son corps [/spoiler](j'crois que j'en ai trop dit pour ce qui n'avait pas lu le livre, là, non ? :P)

par Marie.
Un monde sans fin Un monde sans fin
Ken Follett   
J'ai lu "Les pilliers de la terre" mais j'ai vraiment préféré "Un monde sans fin" car j'ai accroché directement avec l'histoire et les personnages. Bien que j'ai adoré Aliena et Jack. A lire absolument.

par Tango
Une colonne de feu Une colonne de feu
Ken Follett   
Quel livre ! Je n'avais jamais lu Ken Follett avant, mais j'ai été très impressionnée par ce roman, que j'ai adoré. Pour quelqu'un qui aime l'Histoire, c'est une pépite qui retrace les guerres de religion fin XVIè et qui regorge de complots et d'idéaux en tout genre, à coup de successions royales et espions meurtriers.
Ce que j'ai particulièrement aimé, c'est l'intégration de la fiction, avec des personnages qui n'existent pas, aux faits et personnalités historiques. Cela donne à l'auteur une certaine liberté dans son roman, tout en suivant les évènement qui se sont vraiment déroulés.
Évidemment, il faut du courage pour finir tout ça. Plus d'une centaine de personnages, presque mille pages, plusieurs pays, plusieurs personnages principaux dont les intrigues s'entrecroisent... Et presque un siècle d'Histoire, c'est pas rien. Mais je trouve que Follett à fait un excellent travail, parce que je ne me suis jamais sentie perdue ou dépassée, même si je dois admettre que j'avais "révisé" mes lignées royales avant de m'attaquer au morceau. ^^
Pour ce qui est des personnages, il y en a deux qui m'ont marqués, notamment parce qu'ils sont opposés en tout : Ned Willard, qui se retrouve à agir pour la justice et la tolérance, quoi qu'il lui en coûte, et Pierre Aumande... que je me retiens d'insulter, tellement c'est un personnage haïssable.
Enfin, dans l'ensemble, j'ai trouvé ce roman vraiment passionnant, et dès que je l'ai sous la main, je dévorerai Les piliers de la terre.