Livres
466 965
Membres
431 642

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Avant de venir à table, j'avais bien vérifié ce que j'avais l'intention de dire. "L'amanite phalloïde", commençai-je en m'adressant à lui, "contient trois poisons différents. D'abord, il y a l'amanitine, le plus lent des trois mais aussi le plus puissant. Ensuite, la phalloïdine, à effet immédiat, et enfin la phalline, qui dissout les globules rouges, même si c'est le moins vénéneux. Les premiers symptômes n'apparaissent qu'entre sept et douze heures après l'ingestion, dans certains cas pas avant vingt-quatre heures, voire quarante. Les symptômes commencent par de violentes douleurs stomacales, des sueurs froides, des vomissements..

— Écoute, fit Charles en reposant le morceau de poulet, "tu arrêtes ça tout de suite, tu m'entends ?"

Constance gloussait. "Oh, Merricat", fit-elle, un rire étouffé entrecoupant ses paroles, "quelle petite bécasse tu fais. Je lui ai montré, dit-elle à Charles, qu'il y avait des champignons près du ruisseau et dans les prés, et je lui ai appris à reconnaître ceux qui sont mortels. Oh, Merricat !

— La mort survient entre cinq et dix jours après l'ingestion, dis-je.

— Je ne trouve pas ça drôle, fit Charles.

"Petite folle de Merricat", dit Constance.

Afficher en entier

"Il faisait très beau ce matin-là, lorsque je sortis de la bibliothèque; le soleil brillait et les promesses illusoires d'un printemps radieux surgissaient de partout, détonnant curieusement dans la grisaille poussiéreuse du village. Je me rappelle m'être arrêtée un instant en haut des marches pour contempler le doux frémissement des feuilles dont le vert se détachait sur le bleu du ciel et, une fois encore, avoir souhaité pouvoir marcher dans les airs au lieu de devoir traverser le village pour rentrer à la maison."

Afficher en entier

"Nous remettions toujours les objets à leur place. Nous faisions le ménage, époussetions les tableaux et les lampes, balayions sous les lits, les tables et les chaises, secouions les tapis mais sans jamais les changer de place; le nécessaire de toilette en écaille de notre mère n'avait jamais bougé d'un millimètre sur la coiffeuse. Les Blackwood avaient toujours habité notre maison et tous avaient été animés d'un même respect de l'ordre; dès qu'une nouvelle épouse entrait dans la famille, ses meubles et ses affaires personnelles trouvaient tout normalement leur place et ainsi notre maison s'était peu à peu enrichie, solidement installée envers et contre tout."

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-27T22:31:41+01:00

Je m’appelle Mary Katherine Blackwood. J’ai dix-huit ans et je vis avec ma soeur Constance. Je me suis souvent dit que j’aurais fort bien pu être un loup-garou, car l’index et le majeur de mes deux mains sont de la même longueur, mais il a fallu que je me contente de mon sort. J’ai horreur de me laver, je déteste les chiens et le bruit. J’aime bien ma soeur Constance, Richard Plantagenet et l’amanite phalloïde. Tous les autres membres de ma famille sont morts.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode