Livres
469 878
Membres
437 814

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Nous ne sommes qu'ombre et poussière



Description ajoutée par x-Key 2015-06-12T15:39:19+02:00

Résumé

1888, comté d'Herefordshire. Lestrade demande à Sherlock Holmes de l'aider à résoudre une affaire de meurtres de prostituées. Lors d'une course poursuite, Holmes est poignardé à l'épaule par l'assassin. Immobilisé chez lui, il doit affronter les rumeurs sur sa possible culpabilité...

Afficher en entier

Classement en biblio - 11 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Lupa 2017-09-05T13:07:54+02:00

Seuls les mystères clairement résolus par mon ami furent couverts d’éloges par un public reconnaissant. Car une histoire dont on ne connaît pas la fin n’est pas une histoire digne de ce nom, et dans l’intérêt de la ville de Londres, tout autant que dans le nôtre, la résolution de l’affaire de l’Éventreur devait rester absolument secrète.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Quelle joie de me plonger dans ce livre. Le détective préféré que tout le monde ou presque connaît, contre le très célèbre Jack l’éventreur.

Une fois le livre commencé, j’ai eu du mal à refermer ma liseuse.

Un dénouement en soit assez rapide pour ma part mais dans l’ensemble, l’auteur a su nous transcrire sa passion pour le célèbre détective.

A recommander pour ceux qui ont lu toutes les histoires originales de Sherlock Holmes et qui veulent prolonger leur plaisir de partager les enquêtes de l’illustre MR Sherlock Holmes

Afficher en entier
Argent

Confronter Jack The Ripper avec Sherlock Holmes est un exercice des plus casse-gueule qui soit, puisque, quoique l'on décide, le détective ne pourra jamais revendiquer le fait de l'avoir attrapé.

L'identité de l'Éventreur doit rester un mystère pour le grand public…

Casse-gueule aussi car il y a un long moment entre les victimes Stride/Eddowes et la dernière, Mary Jane Kelly, et puis parce qu'on mélange réalité et fiction, aussi bien dans les faits que dans les personnages. Bref, l'auteur marche sur une corde raide, sur le fil du scalpel (oserais-je dire ?).

C'est donc toujours avec de la crainte mêlée d'envie que j'ouvre ce genre de roman qui réuni deux personnages qui ont marqué leur époque commune, de différente manière, cela va de soi.

Si « Duel en enfer » de Bob Garcia m'avait déçu, il n'en fut rien avec ce pastiche de Lyndsay Faye qui tient la route dans tous les sens.

Reprenant les faits qui ensanglantèrent l'automne 1888, elle y a introduit les personnages de Conan Doyle avec brio. Watson a bien son côté protecteur, l'ami qui est prêt à tout pour seconder Holmes et un détective un peu froid, prêt à tout pour résoudre une enquête, sauf à mettre en danger son ami. On sent bien leur amitié profonde dans ce pastiche qui possède une petite dose d'humour.

Quand à Lestrade, il est fidèle à lui-même, venant quérir l'aide de Holmes, ne le croyant pas toujours, tenace comme un bouledogue, s'envoyant des piques tout deux, mais l'inspecteur n'est pas dupe, il sait ce que le Yard doit à Holmes…

Les temps d'attente entre deux crimes ne sont pas ennuyeux, Sherlock Holmes et John Watson sont bien campés – même si aucun auteur ne sera Conan Doyle – et la ville de Londres aussi, bien qu'ici nous ayons surtout arpenté ses bas-fonds, ses ruelles sombres, sales où s'entassent la misère humaine et une fumerie d'opium.

Sans entrer trop dans les détails des problèmes liés à l'enquête (tels les chiens pisteurs, Warren qui s'en prit plein la gueule et la Reine qui intervint pour éclairer Whitechapel à coup de réverbères) ou de la misère noire qui régnait dans ces quartiers, l'auteur se concentre sur Holmes qui mène l'enquête et sur la presse qui publiait tout et n'importe quoi pour vendre leurs torchons.

Du suspense, du mystère, une enquête pas facile, des déductions, de l'amitié, des fausses-pistes, des bâtons dans les roues, des ruelles sordides, des mano à mano, des balles, des guet-apens, des coups de couteau qui vous larde la chair, des tripes répandues, des erreurs de Holmes qui n'était pas infaillible (il est humain) et une auteure qui nous emmène vers une solution finale tout à fait plausible.

Un roman que l'on repose sur la table avec un pincement au coeur, quittant deux vieux amis de plus de 27 ans, en ce qui me concerne.

Un excellent pastiche qui ravira les holmésiens (il cherchera les références canoniques) et les amateurs d'enquête policières.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lupa 2017-09-05T12:57:02+02:00
Or

À la vue de "Sherlock Holmes contre Jack l'Éventreur" sur la couverture, toutes les sirènes et projecteurs de ma gigantesque PAL ont failli s'affoler ! Évitant de peu le tintamarre, je me suis engouffrée en toute discrétion dans le quartier de Whitechapel remplie d'une curiosité impatiente !

Réunir le plus grand détective de tous les temps, et un tueur en série aussi mythique que Jack the Ripper, n'est pas un exercice facile à exécuter, même si diablement tentant ^^ Et puis il faut bien admettre que la littérature n'a pas été chiche face à la renommée de ces deux-là, ils sont si inspirants ! Mais fort heureusement, cela n'a pas empêché Lyndsay Faye de s'y frotter malgré tout, et de réussir son coup avec une grande habileté !!!

[...]

Dès le début, le lecteur ressent le souci du détail ainsi que la volonté de Lyndsay Faye de rester dans un cadre de cohérence digne de l'univers holmésien. Elle dit d'ailleurs dans ses remerciements de fin d'ouvrage que L’amour de l’Holmésologie est profondément ancré en elle, ce que l'on veut aisément croire sur parole tant la passion qu'elle nourrit pour le personnage émane du roman.

Même si je ne me compte pas parmi les spécialistes, cette nouvelle aventure du détective confronté au monstrueux Jack a un petit côté bluffant qui pourrait presque la faire passer pour un authentique épisode jusqu'alors méconnu d'Arthur Conan Doyle, tellement l'élève semble s'être imprégnée de son Maître, jusque dans le style même.

Lyndsay Faye s'est également servie de la mine de renseignements que lui ont apportés les spécialistes de Jack l’Éventreur, les Ripperologues comme on les appelle, afin que la jonction de ce duo soit redoutable !

[...]

De lames surgissant d'on ne sait où, en courses-poursuites impromptues. De découvertes macabres, en rebondissements inattendus. De suspects aperçus, en fausses pistes reconnues... Le jeu du chat et de la souris fonctionne bien, et j'ai vraiment apprécié de m'y trouver mêlée.

J'ai tout de suite été prise au collet par l'ambiance glauque et sordide des ruelles sombres, et par la cruauté impitoyable des meurtres, faisant s'intensifier les sentiments d'impuissance et d'incompréhension à l'unisson des tourments de notre Sherlock préféré.

Je me suis demandée comment Lyndsay Faye allait s'arranger avec la fin ? Quand on sait que les suspects de l'affaire sont multiples, et que les pistes nombreuses ont été brouillées plus d'une fois, c'était un sacré défi que de trouver un final préservant la digne et implacable logique holmésienne !

Et je peux dire bravo, le pari est réussi !!!

Pas besoin de sortir votre loupe et de chercher d'autres indices pour savoir si j'ai aimé ou pas ce roman ! Je crois que les preuves sont suffisantes pour un verdict sans appel ;-)

Rendez-vous est d'ailleurs déjà pris pour en découdre avec Le Dieu de New York, the next time ;-)

AFFAIRE CLASSÉE !

Ma chronique complète sur le blog :

http://lup-appassionata.blogspot.fr/2017/08/nous-ne-sommes-quombre-et-poussiere-de.html

Afficher en entier
Argent

Quand j'ai ouvert ce livre, j'avoue que je craignais le pire... Sherlock Holmes et Jack l'éventreur marquent l'imaginaire collectif depuis des décennies et ont été repris tellement de fois sur tant de supports différents que le sujet semble usé jusqu'à la corde et je me demandais ce que pouvait bien apporter cet ouvrage de nouveau... Et bien déjà, une lecture tout à fait sympathique !

Il m'a fallu quelques pages pour m'habituer à l'écriture et à l'ambiance, mais ensuite on dévore les chapitres avec aisance.

Le mélange entre les récits de Sherlock Holmes et la réalité historique de Jack l'éventreur est plutôt réussi et on sent que l'auteur a soigné le moindre détails pour que cela s'imbrique au mieux.

Concernant les personnages, je ne me suis pas spécialement attachée à eux (à part Miss Monk) même s'ils sont bien campés.

C'est un genre que je lis peu et je n'aurai probablement pas ouvert ce livre de moi-même et bien que ce ne soit pas un coup de cœur, je l'ai trouvé agréable et divertissant.

Afficher en entier
Diamant

Un livre très bien construit, l'enquête sur Jack l'Eventreur et les différents noms des victimes et suspects présents tous le long du livre rajoute un coté réaliste à l'histoire. L'histoire est très sombre et on est tenu en haleine jusqu'à la fin. De plus, la fin donne également un sens logique avec ce que l'on sait de l'affaire.

Un très bon livre où Sherlock Holmes et John Watson sont confronté à l'un des pires ennemis qu'ils n'ont jamais connus.

Afficher en entier
Bronze

Pas trop mal ^^ J'ai bien aimé la liaison de l'Eventreur et du célèbre détective. Néanmoins, le mythe de l'identité de Jack est découverte et ça enlève une part de mystère à toute une histoire vieille de plusieurs siècles et c'est dommage. Pour une fois Holmes aurait pu ne pas réussir!

Mais sinon vraiment bien réalisé, j'ai bien aimé.

Afficher en entier

Date de sortie

Nous ne sommes qu'ombre et poussière

  • France : 2015-07-02 - Poche (Français)

Activité récente

Lupa le place en liste or
2017-07-21T18:48:15+02:00

Les chiffres

Lecteurs 11
Commentaires 6
Extraits 3
Evaluations 4
Note globale 7.5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode