Livres
436 510
Membres
361 970

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par x-Key 2010-12-03T13:06:20+01:00

Et ce pauvre jeune homme se cachait les yeux avec la paume de sa main, et de nombreuses fois, par la suite, dans sa vie, il frissonna, voyant toute l'inhumanité qu'il y avait dans l'être humain, toute la grossièreté cruelle qui pouvait se cacher derrière le raffinement de l'éducation et la mondanité et; Dieu! même chez un homme dont le monde proclame la noblesse et l'honnêteté...

(Nouvelle: Le manteau)

Afficher en entier
Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par x-Key 2010-12-03T13:06:20+01:00

Tout n’est que mensonge ici, tout n’est que rêve, et la réalité est complètement différente des apparences qu’elle revêt.

Afficher en entier
Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par Marinae 2018-09-13T04:27:56+02:00

Bien qu'elle parût inachevée, la puissance du pinceau s'y révélait stupéfiante, notamment dans les yeux, des yeux extraordinaires auxquels l'artiste avait sans doute accordé tous ses soins. Ces yeux-là étaient vraiment doués de "regard", d'un regard qui surgissait du fond du tableau et dont l'étrange vivacité semblait même en détruire l'harmonie.

Afficher en entier
Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par Marinae 2018-09-13T04:20:26+02:00

L'aube importune glissait par sa fenêtre le déplaisant regard de sa terne lueur. Sa chambre était dans un si gris, si morne désordre... Oh ! comme le réel est rebutant ! Qu'est-il, comparé au rêve ! Il se déshabilla hâtivement, s'étendit sur son lit, s'enveloppa d'une couverture, avide de rappeler à lui pour un instant le songe envolé.

Afficher en entier
Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par Marinae 2018-09-13T04:17:11+02:00

L'extraordinaire bigarrure de cette foule le décontenança totalement, il lui semblait que quelque démon avait émietté le monde en une multitude de fragments et brassé tous ces fragments à l'aveuglette, à tort et à travers.

Afficher en entier
Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par Julieta 2015-03-03T14:29:50+01:00

Il était bouleversé jusqu'au tréfonds de l'être. Il connut alors ces tourments exceptionnels qu'éprouve un talent médiocre lorsqu'il s'efforce de s'exprimer plus intensément qu'il n'en est capable et n'y parvient pas, ces tourments qui engendrent parfois en l'adolescent des rêves de grandeur mais se transforment en une soif stérile lorsqu'il s'évade de la rêverie, ces affreux tourments qui poussent l'homme aux pires crimes.

[Le Portrait]

Afficher en entier
Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par Sonny18 2012-11-11T19:44:40+01:00

Il revint vers le portrait, pour scruter ces deux yeux surprenants et remarqua avec effroi qu'ils le regardaient. Cela, ce n'était plus une copie de la nature, c'était la vie étrange qui illuminerait le visage d'un cadavre ressorti de sa tombe. Etait-ce la lumière de la lune, qui porte toujours le délire du songe et revêt toutes choses d'images différentes, contraires au jour positif, ou la cause revenait-elle à quelque chose d'autre, le fait est que soudain, il ne savait pas pourquoi, il eut peur de rester seul dans sa chambre. Il s'éloigna doucement du portrait, lui tourna le dos et s'efforça de ne pas le regarder, et pourtant, malgré lui, son œil lui-même, jamais de face, lançait des regards vers lui. Finalement, il eut même peur de marcher dans la chambre ;

Afficher en entier
Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par x-Key 2010-12-03T13:06:20+01:00

Il revint vers le portrait, pour scruter ces deux yeux surprenants et remarqua avec effroi qu'ils le regardaient. Cela, ce n'était plus une copie de la nature, c'était la vie étrange qui illuminerait le visage d'un cadavre ressorti de sa tombe. Etait-ce la lumière de la lune, qui porte toujours le délire du songe et revêt toutes choses d'images différentes, contraires au jour positif, ou la cause revenait-elle à quelque chose d'autre, le fait est que soudain, il ne savait pas pourquoi, il eut peur de rester seul dans sa chambre. Il s'éloigna doucement du portrait, lui tourna le dos et s'efforça de ne pas le regarder, et pourtant, malgré lui, son œil lui-même, jamais de face, lançait des regards vers lui. Finalement, il eut même peur de marcher dans la chambre ; il avait l'impression que là, maintenant, il y avait quelqu'un qui marcherait derrière lui, et il n'arrêtait pas de se retourner timidement.

Afficher en entier
Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par x-Key 2010-12-03T13:06:20+01:00

Le monde entier sait bien que lorsque l’Angleterre prise du tabac, c’est la France qui éternue.

Afficher en entier
Extrait de Nouvelles de Pétersbourg ajouté par x-Key 2010-12-03T13:06:20+01:00

Les hommes s’imaginent que le cerveau se trouve dans la tête. Pas du tout : c’est le vent qui souffle de la mer Caspienne qui nous l’apporte.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode