Livres
477 849
Membres
458 919

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Numéro zéro



Description ajoutée par x-Key 2015-04-10T12:39:42+02:00

Résumé

En 1992, à Milan, un groupe de journalistes, cinq hommes et une jeune femme, sont embauchés pour créer un nouveau quotidien qu’on leur promet dédié à la recherche de la vérité, mais qui se révèle un pur instrument de calomnie et de chantage.

Ils fouillent dans le passé pour mettre en page leur « numéro zéro », et c’est le présent qui leur saute au visage…

« L’ombre de Mussolini, donné pour mort, domine tous les événements italiens depuis 1945 » : est-ce là le délire d’un journaliste d’investigation paranoïaque ? Mais alors, pourquoi le retrouve-t-on assassiné un beau matin ?

Attentats, tentatives de coups d’Etat, empoisonnements, complots, stratégie de la manipulation, de la désinformation et de la tension : quand tout est vrai, où est le faux ?

Umberto Eco nous offre ici la tragédie burlesque de notre temps.

Afficher en entier

Classement en biblio - 49 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2016-03-20T18:46:47+01:00

Les perdants, comme les autodidactes, ont toujours des connaissances plus vastes que les gagnants, pour gagner il faut savoir une seule chose et ne pas perdre son temps à les connaître toutes. Le plaisir de l’érudition est réservé aux perdants. Plus quelqu’un sait de choses, plus elles lui sont allées de travers.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Pas apprécié

Umberto Eco... le nom d'un grand auteur que j'attendais de découvrir avec impatience...

Malheureusement, je me suis ennuyée comme un rat mort ! J'avais l'impression de lire du vide...

J'avançais, de page en page, sans faire attention au contenu de l'ouvrage. Lecture en diagonale...

Bien écrit, ça, je ne peux pas le nier mais... pour moi, ça ne fait pas un livre (à part si on veut décorer sa bibliothèque avec des livres qu'on a pas lus pour faire bien...).

Eco donne qu'une clé pour lire ce roman : « Le fonctionnement de la littérature, c'est de produire des lecteurs pessimistes, de les obliger à réfléchir, à penser ».

Je connais très bien le monde du journalisme et une chose est certaine, je n'ai pas besoin de l'auteur pour réfléchir aux liens ambigus qui existent entre presse et pouvoir.

En conclusion, je suis sûrement passée à côté de quelque chose mais pour moi, ce roman n'a aucun intérêt. Pas sûr que je retenterai l'expérience avec un autre livre de cet auteur.

Afficher en entier
Lu aussi

Je ne sais pas quoi dire de ce roman. Quelques semaines plus tard, son histoire m'est déjà totalement sortie de la tête...

Je me suis perdue dans le délire d'Umberto Eco, dans ses histoires de faux journal et de machination de la presses bourrées de cynisme. J'adore le cynisme, et j'ai par contre apprécié les passages où l'équipe du journal travaille ensemble (sur les annonces matrimoniales ou les démentis par exemple, la plume de l'auteur fait mouche lorsqu'il est question de dérision), mais globalement, le style de l'auteur était peut-être beaucoup trop subtile pour que j'arrive à l'apprécier pleinement. J'ai souvent eu l'impression de me perdre dans le récit ou d'en décrocher, parcourant les lignes sous mes yeux sans parvenir à réellement assimiler ce que je lisais.

Je n'ai vraiment pas eu une bonne impression de l'auteur, c'est dommage pour cette première approche, je suis assez déçue d'être passé à côté.

J'ai toujours envie de lire Le Pendule de Foucault, donc je ne relègue pas directement Eco dans la liste de mes auteurs illisibles, mais ça me refroidit un peu pour l'instant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par parapluie 2019-04-14T19:26:27+02:00
Lu aussi

C'est un roman compliqué à lire. Je conseille à ceux qui veulent se lancer dans ce livre d'être très concentré au risque de se perdre dans tous les détails que comporte Numéro Zéro.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vincent-laurent 2018-04-03T07:51:19+02:00
Argent

Le name-dropping à tout-va et les affaires italiennes que l’on ne connait pas forcément en France n’aident pas immédiatement à la lecture. Néanmoins, une fois laissé de côté cette difficulté, on se prend au jeu. Mussolini n’est-il pas mort en 1945 comme on le prétend ? Faut-il faire confiance à l’Information qu’on nous balance en pâture ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PtitLoupe 2017-03-06T21:47:33+01:00
Or

Très bon livre qui montre les manœuvres utilisées par les journalistes afin de manipuler les esprits.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Siamoisedu54 2016-12-15T15:21:28+01:00
Lu aussi

Un livre dont je ne sais pas trop quoi dire, il me laisse dans le flou. J'ai eu beaucoup de mal avec le début, je m'attendais à une sorte de roman historique sur Mussolini et l'Italie après la guerre, mais il se transforme en sorte de délire imaginaire sur base de faits historiques éparses.

J'ai été perdue assez souvent, ne comprenant pas toujours de quoi il était question. J'ai cependant trouvé la fin meilleure et ne regrette pas de m'être accrochée jusqu'au bout. Cela dit, ce roman ne restera pas un inoubliable et je ne réessayerais sûrement pas de le lire à nouveau.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louvasanga 2016-07-27T17:50:20+02:00
Lu aussi

J'ai eu un peu de mal avec ce roman. L'histoire est bonne, mais j'avais du mal à suivre, surtout avec l'histoire de Mussolini (qui est pourtant un élément principal).

Je retenterai ma chance plus tard.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zenpoete60 2016-05-30T20:16:47+02:00
Lu aussi

Un roman qui a l'avantage de vous initier aux techniques "marketing" de la presse écrite et, probablement, des médias en général.

Ma progression dans le récit ne connut aucune lourdeur même si, parfois, je le reconnais, les descriptions furent un peu redondantes.

J'ai beaucoup aimé la trame consacrée à Mussolini : une enquête non dénuée de sens qui attisa ma curiosité du début à la fin...

Certes, le roman ne s'inscrira pas dans ma liste de diamant mais, pour son originalité et son style particulier, je suis ravi de l'avoir lu !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par x-Key 2016-04-27T12:57:28+02:00
Lu aussi

Je ne sais pas quoi dire de ce roman. Quelques semaines plus tard, son histoire m'est déjà totalement sortie de la tête...

Je me suis perdue dans le délire d'Umberto Eco, dans ses histoires de faux journal et de machination de la presses bourrées de cynisme. J'adore le cynisme, et j'ai par contre apprécié les passages où l'équipe du journal travaille ensemble (sur les annonces matrimoniales ou les démentis par exemple, la plume de l'auteur fait mouche lorsqu'il est question de dérision), mais globalement, le style de l'auteur était peut-être beaucoup trop subtile pour que j'arrive à l'apprécier pleinement. J'ai souvent eu l'impression de me perdre dans le récit ou d'en décrocher, parcourant les lignes sous mes yeux sans parvenir à réellement assimiler ce que je lisais.

Je n'ai vraiment pas eu une bonne impression de l'auteur, c'est dommage pour cette première approche, je suis assez déçue d'être passé à côté.

J'ai toujours envie de lire Le Pendule de Foucault, donc je ne relègue pas directement Eco dans la liste de mes auteurs illisibles, mais ça me refroidit un peu pour l'instant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2016-04-27T09:23:30+02:00
Pas apprécié

Je suis déçu, je me faisais un plaisir de découvrir en dehors du nom de la rose pour au final trouver ce livre indigeste.

Quand je voie les louanges pour ce livre parfois, je me dit que je doit être un peu débile vu que je n'ais strictement rien compris, que je me suis ennuyer à mourrir et qu'il me fut impossible de me concentrer pour lire ces quelques pages.

Je pense que je garderais à l'esprit un Umberto Eco associé au nom de la rose et que je vais très vite oublié ce Numéro Zero (qui pour moi porte bien son nom).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dodonosaure 2016-04-22T18:00:41+02:00
Lu aussi

Le concept n'est pas mauvais en soi et laisse présager du suspense... Sauf que l'auteur survole son thème et tombe dans la caricature à la façon d'un prédicateur théorisant le clientélisme des médias. J'ai passé un bon moment mais rien de plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hulottebriarde 2016-04-13T12:42:51+02:00
Or

Umberto Eco s'amuse à nous dévoiler certaines techniques de manipulation de la presse écrite à travers l'histoire de la création d'un" numéro zéro", commandité par un homme qui reste dans l'ombre. Le journal n'aura pas pour vocation de paraître (mais tous les journalistes ne le savent pas).

L'un d'entre eux enquête sur la mort de Mussolini, qui ne serait d'après lui qu'un leurre...

Paix à son âme, mais ce n'est pas mon livre préféré d'Umberto Eco,

Même si le sujet est passionnant en soi, contrairement à son habitude, il l'a survolé...

Afficher en entier

Dates de sortie

Numéro zéro

  • France : 2015-05-13 (Français)
  • France : 2016-03-30 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 49
Commentaires 15
Extraits 14
Evaluations 14
Note globale 6.43 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode