Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de NyxHemera : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Birmingham, Tome 1 : Quand l'ouragan s'apaise Birmingham, Tome 1 : Quand l'ouragan s'apaise
Kathleen E. Woodiwiss   
Je crois que je m'attendais à tout autre chose de ce roman et je ne peux m'empêcher d'être déçue... Le héros... quel gougeat ! Violeur, autocratique, je n'y ai vu, au début de ce roman, qu'un butor odieux... Alors ça fait peut-être rêver les histoires de femmes prises de force par des mâles diablement beaux, mais quand le gars a 35 ans et que la fille est encore une minaude qui ne sait que répondre par la soumission eh bien moi, ça me laisse incrédule devant une lecture censée être romantique.
Jusqu'au bout il sera fier de son viol... mouais...
[spoiler]Le coup de la robe qu'il lui reproche d'avoir échangé, bien après leur mariage, parce que c'est celle qu'elle portait le soir où il l'a violée et qu'il se remémorait cette soirée avec excitation m'a laissée sur le c... Et elle de s'excuser... ourf ![/spoiler]
Après tout c'est un roman et rien n'interdit alors au personnage masculin principal d'être un salaud frustré, [spoiler]et encore frustré parce qu'il a décidé de la punir, pas par repentir ![/spoiler] mais là encore je n'ai pas trouvé son rôle crédible... C'était trop (pour faire une romance) ou pas assez (pour faire un drame) et l'acceptation d'Heather de son abaissement m'a quelque peu mise mal à l'aise.

Bref, lui est écrit pour être un gougeat incontenté et sexy et elle une jolie pouliche totalement assujettie qui fait tourner la tête de tout le monde par son joli décolleté. Une potiche, quoi... Dire que c'est une femme qui a écrit cette histoire et donne cette image de nous... Mais ce roman est ancien. Autre temps, autres fantasmes...

Malgré ça, ça se lit. L'écriture est fluide plutôt agréable et malgré la platitude du scénario (j'ai trouvé qu'il ne se passait pas grand chose quand même), la diversité des personnages a rendu ce roman convenable.
J'ai bien aimé les 50 dernières pages... Mais sur 400 ça fait pas beaucoup.

Allez, faut pas se décourager de le lire quand même ! Ce n'est pas un mauvais roman, c'est juste un roman qui m'a un peu asticotée... Ben c'est aussi fait pour ça, la lecture.

Un si cher ennemi Un si cher ennemi
Johanna Lindsey   
Même si cette histoire fut agréable à lire, je reste déçue a la fin de cette lecture. Les personnages manque de constance et de réalisme. De plus, l'intrigue de fond se termine trop brutalement a une dizaine de pages de la fin (en gros je trouve cela baqueler). Pour finir, je trouve que les méchants s'en sorte un peu trop facilement, c'est le pays des bisounours ! Pas trop mon truc, je dit pas que j'aime la vengeance mais par contre j'apprécie la justice et là je trouve plutôt que ce récit est plein d'injustices non réparer.

par Koukai77
Wild Cards, Tome 1 : Attirance & confusion Wild Cards, Tome 1 : Attirance & confusion
Simone Elkeles   
Après la saga des Fuentes (tome 1 : Irrésistible alchimie ; tome 2 : Irrésistible attraction ; tome 3 : Irrésistible fusion) qui fait bien évidement partie de mes préférées, je ne doute absolument pas de celle-ci, surtout après ce superbe résumé qui ressemble à Irrésistible alchimie. De plus, la couverture donne vraiment envie ! J'ai juste hâte de le dévorer, en espérant qu'il sorte rapidement !
Paradise, Tome 2 : Retour à Paradise Paradise, Tome 2 : Retour à Paradise
Simone Elkeles   
La fin de Paradise étant très frustrante, c'est un vrai plaisir et une délivrance d'assister aux retrouvailles de Maggie et Caleb.
Même si c'est difficile pour eux de définir une bonne fois pour toute leur relation, j'ai déguster scène après scène du début à la fin du livre.
Je pense que Simone Elkeles a un don pour nous faire ressentir au maximum les émotions de ses personnages et c'est à chaque lecture un vrai délice.

par maya18
Les Écorchés, Tome 2 : Tourmente Les Écorchés, Tome 2 : Tourmente
Tillie Cole   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/01/ecorches-tome-2-tourmente-tillie-cole/

Tout juste paru, je me suis immédiatement jeté sur ce nouvel opus des Écorchés de Tillie Cole. Il faut dire que le précédent m’a laissé un souvenir vif et des émotions sens dessus dessous.

Tourmente est un livre que j’ai beaucoup aimé, non seulement grâce à ses personnages forts, mais également grâce à l’évolution de leur histoire. À la manière d’un Romeo et Juliette de la mafia, Tillie Cole rassemble deux âmes égarées et crée un amour puissant, interdit, mais infini.

La trame de fond de ce roman ne change pas vraiment de son prédécesseur. On retrouve les points forts de Ruine puisque la situation de ces deux colosses est assez similaire. Il n’est donc pas étonnant de rencontrer les mêmes caractéristiques au fil du récit. J’ai également ressenti la même douleur, la même souffrance, car ce texte est tout aussi sombre et fort que le précédent. Je pouvais presque sentir l’odeur du sang et entendre les rugissements de rage durant ma lecture. Ce fut éprouvant physiquement et émotionnellement.

Ce qu’a subi 221 est tout simplement horrible. Son agonie est telle qu’on ne peut pas prendre la mesure de l’horreur qu’il a traversé. C’est un réel déchirement de voir à quel point il a été brisé, à quel point son maitre l’a façonné de manière irréversible. Mon cœur s’est soulevé, mes larmes m’ont échappé tant son passé m’a touché.

J’ai énormément apprécié la personnalité de Talia. Ses attentes et sa volonté de tout mettre en œuvre pour trouver celui qui lui correspond m’ont émue. Son attirance pour 221 n’est pas feinte, son addiction bien qu’irrationnelle est d’une douceur sans pareille et j’ai eu l’impression de la voir apprivoiser une bête. Ni plus ni moins. J’ai admiré son courage et sa détermination même lors des scènes les plus violentes.

De plus, j’ai adoré la façon dont l’autrice a imbriqué ses histoires. Non seulement j’ai découvert un nouveau couple, mais Tillie Cole a intégré Luka et lui a donné une légitimité dans son texte. En effet, 221, n’est pas n’importe quel combattant que le nouveau Knyaz doit sauver. Il reste une dernière chose à accomplir à Luka pour pouvoir enfin tourner la page sur son enlèvement et tirer un trait sur sa captivité.

Tourmente est un livre à ne pas mettre entre toutes les mains. Il est brutal, profond, marquant, mais reflète également des valeurs importantes, des codes tels que le respect, la loyauté et la fierté. Le lien qui unit Talia à 221 se renforce de jour en jour au point d’en devenir indestructible. Une fois plongé dans ce roman il est très dur d’en sortir la tête tant il nous tiraille et nous retournent les sens.

En conclusion, Tourmente est une suite accomplie qui ouvre totalement la voie au prochain tome qui paraîtra le 21 février 2018. Une date à ne pas manquer.
Comme une eau dormante Comme une eau dormante
Jayne Ann Krentz   
À vingt-neuf ans, Charity incarne la réussite à l'américaine : elle est belle, intelligente, dirige de main de maître la société familiale et elle est sur le point de se marier avec l'héritier de la firme concurrente. Mais la perspective de ce mariage sans amour l'angoisse tant, qu'elle finit par tout abandonner pour aller ouvrir une librairie dans une charmante petite station balnéaire près de Seattle. Elle rencontre alors un personnage mystérieux, Elias Winter, ancien homme d'affaires à la réputation sulfureuse, qui a lui aussi choisi de venir se ressourcer dans la petite ville. Mais tous deux devront vite renoncer à leur nouvelle tranquillité pour affronter des promoteurs malhonnêtes, une secte farfelue, et enquêter ensemble sur d'étranges cadavres... Et entre ces deux êtres que tout devrait opposer, une idylle se noue qui se transforme peu à peu en une véritable passion.

par Gkone
Le Saut de l'ange Le Saut de l'ange
Lisa Gardner   
Et nous voilà reparties en trio pour une nouvelle LC, un nouveau roman de Lisa Gardner. Encore une fois une valeur sure dans la catégorie thriller psychologique.
En premier lieu, l'auteure frappe fort, très fort dans les première pages. Elle nous plonge avec brio dans un contexte angoissant.
Nikki victime d'un accident de voiture assure que sa fille Vero a disparu lors de l'accident dont elle a éte victime. Son mari assure qu'ils n'ont pas d'enfant.
Très rapidement la relation entre le mari et notre protagoniste principale suscite de nombreuses questions.
Qu'en est-il de cette relation qu'entretient le couple ? Nikki victime de plusieurs chute ayant provoqués de nombreuses commotions cérébrales semble très perturbée vivant dans un monde parallèle dans lequel existe Vero. est-elle victime de violences conjugales ?
Nous voilà embarqués dans une intrigue racontée à deux voix, le style parfait de note auteure. Donc nous partageons les événements, les émotions, les peurs de Nikki qui au fur et à mesure nous dévoile un e part de vérité et de l'autre l'enquête menée par Wyatt et Tessa, personnages récurrents de notre auteure déjà rencontrés dans Famille Parfaite. Nous y croisons même DD Waren.
le talent de Lisa Gardner est incontestable, c'est voile après voile que les pans de l'intrigue tombent en lambeaux pour nous laisser d'abord entrevoir un soupçon de lumière.
J'avoue avoir eu de nombreux doutes sur le lien Nikki/ Vero, mais l'auteure ouvre une porte et en referme une autre, rendant cette aventure particulièrement addictive.
En effet, j'ai eu beaucoup de mal à lâcher l'affaire et si je n'avais pas travaillé le lendemain matin je crois bien que j'en serais venue à bout en une nuit.
les chapitres avec les évènements racontés par Nikki sont complexes, déroutants et stressants, cependant ils vous tiennent en haleine et suscitent beaucoup d'émotions et d'empathie envers le personnage central du roman, même si parfois elle nous semble complètement démente.
Une fois encore, une femme au passé trouble et douloureux est l'héroïne de notre auteure. Les femmes pour Lisa Gardner tiennent toujours une place privilégiées dans ses romans avec nos enquêtrices et leurs propres vécus personnels.
Ici donc nous retrouvons Tessa et l'auteure nous renvoi à son histoire perso, le meurtre de son mari des années auparavant, c'est pourquoi, il vaut mieux lire les tomes dans l'ordre même si cela ne nuit pas à la compréhension de cette affaire qui peut toutefois se lire indépendamment.
je me suis posé mille questions tout bout de l'aventure, dont celle-ci : Qui sont vraiment Nicole et son mari ?
Pourquoi passent-ils leur temps à changer de ville ?
Que s'est-il passé lors de l'accident ? Nikki en est-elle vraiment responsable ?
Un plongeon très déconcertant dans un sombre univers que Nikki s'est efforcée pendant si longtemps d'occulter et des rebondissements qui laissent le lecteur abasourdi ce qui lui permet d'être indulgent certaines longueurs et approches assez alambiquées.
Le final est moyennement une surprise, et le tout assez plaisant à lire.
Le lecteur appréciera les rebondissements et les thèmes associés sur la violence conjugale, la maltraitance d'enfants, l'histoire d'amour et d'espoir.
Pour moi un agréable moment de lecture malgré quelques chapitres complexes.

par Missnefer
Les soeurs Joubert, Tome 1 : L'héritage meurtrier Les soeurs Joubert, Tome 1 : L'héritage meurtrier
Jasmine Cresswell   
bof bof bof
Vraiment pas un livre qui m'a parlé ....
Je l'ai fini par principe mais sans plus

par zbidou
Les soeurs Joubert, Tome 2 : Soupçons mortels Les soeurs Joubert, Tome 2 : Soupçons mortels
Jasmine Cresswell   
Je regrette d'avoir perdu mon temps, avec ce roman.
Ce thriller est l'un des plus mauvais, que j'ai lu jusqu'à présent. J'ai eu un mal fou, à le terminer.

Qu'est-ce-qui m'a déplu ? déjà le synopsis, qui révèle les trois quarts de l'histoire, avant même, que nous ayons ouvert ce livre.
Et ne parlons même pas de l'histoire, en elle-même.
Pour résumé, le but principal de Marisa, dans ce roman, est de prouver que Stuart est un sale type. Alors pendant plus de 300 pages, cette dernière mène "l'enquête" afin de prouver ses dires.
Mon dieu, que ce fut long d'arriver à la fin ! J'ai cru ne pas en avoir la force.
Il faut dire que le personnage de Marisa, n'aide vraiment pas à apprécier l'intrigue.
Je l'ai trouvé froide, calculatrice, fade, sans aucune personnalité. Le synopsis laisse entendre qu'elle a beaucoup souffert dans le passé et qu'elle cherche à se reconstruire, dans sa nouvelle vie et c'est d'ailleurs, ce qui m'a tenté au début, mais plus j'avançais, et plus je trouvais son personnage sans intérêt. Son passé est mentionné, mais tellement peu détaillé, que l'on a du mal à compatir de ses souffrances.

Heureusement que Jimmy, le gardien, est là pour remonter le niveau. C'est d'ailleurs, son personnage, qui m'a donné la force de lire ce roman jusqu'à la fin. Mais il est difficile de parler de lui, sans révéler l'une des intrigues de l'histoire (si ce n'est la seule intéressante).

Non désolé, je ne recommanderai pas ce roman. Il est long, sans saveur et complètement inintéressant. Déçu.

par Avalon
Laisse parler les morts Laisse parler les morts
Andrea Ellison   
Dans le cadre du partenariat avec net galley, j'ai eu la chance de pouvoir lire ce livre de poche. Je les remercie vivement.

Déjà j'aime beaucoup la couverture, la lettre au sol qui reprend le début des ennuis des personnages du livre. Le sentier sombre qui sera le parcours semé d'embûches pour nos héros. Et la lumière au bout du chemin pour l'espoir, car il en faut, assurément.

Samanta Owen, anciennement légiste est devenue professeur à l'université dans son domaine de prédilection : les morts. Une lettre arrive, un avocat se présente à sa porte et les ennuis commencent. Lorsqu'un suicidé envoi une lettre demandant à ce qu'on autopsie son corps parce qu'il a été assassiné, le départ est peu commun et la suite sera tout autant complexe.

L'histoire est donc compliquée. Dès le départ, les personnages sont considérés comme des pions par quelques hommes et femmes qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas : des dieux ! L'affaire du suicidé se transforme en un meurtre maquillé, puis elle se développe telle une toile d'araignée dans diverses directions. Le chemin parcourut par Samantha ainsi que ses collègues et anciens « coéquipiers » sera semé d'embûches, d'embuscades, de doutes, de recherches, de questions qui en amèneront encore plus. En qui notre légiste peut bien faire confiance ?

Le livre est écrit à la première personne, mais également à la troisième. Nous avons les pensées d'un personnage féminin et entre deux nous avons l'affaire suivie de près par Samantha. Au départ je me suis demandée qui était ce « je », et nous le trouvons rapidement. J'ai beaucoup aimé ce mélange, avoir l'opinion, ce qui se passe dans la tête de ce dernier et de voir les gestes des autres.

Concernant les personnages, je me suis attachée à la plupart. Le doc en premier. Elle semble avoir un passé difficile, nous en avons quelques brides qui nous aident à comprendre ces peurs les plus profondes. Cette vie, qui est une nouvelle pour elle la découvre fragile physiquement, mais terriblement forte mentalement. Après toues les épreuves, elle vit encore dans le besoin d'aider à sa manière. Dès le départ, nous savons qu'elle refuse ce poste au sein du FBI, ce qui pourrait être un grand pas pour sa carrière. Mais elle aime ce qu'elle fait et veut changer du tout au tout.

Son compagnon, Xanders est un pilier pour elle, même si l'engagement fait peur à Sam. Son passé de marine entre autre est un bon moyen pour aider dans les enquêtes les plus difficiles. J'aime le fait qu'il puisse disparaître dans la nature sans que personne ne s'en rende compte, un véritable caméléon sans pour autant être un sur-homme.

Fletcher est un flic qui est sur plusieurs enquêtes, comme l'enlèvement de cette petite fille. Il est tiraillé entre ce qu'on lui demande et ce qu'il désire. Retrouver les meurtriers dans son secteur, qui a bien pu tuer ce jeune homme, comment une enfant a pu être enlevé devant tout le monde ? Tant de questions sans réponses qu'il veut pouvoir obtenir et dormir enfin un peu mieux.

Quant aux « méchants » timbrés de l'histoire, ils font partis d'une sacrée organisation. Passant d'un adolescent qui a du mal à s'assumer car il est plus grand et plus fort que la plupart de ses camarades, à une vieille femme qui se pense au-dessus de la loi, nous avons un panel de personnalités, de caractères développés.

L'auteur nous amène sur des chemins tortueux, des sujets difficiles dont je tairais ici. Les indices se comptent sur les doigts de la main, les pistes sont nombreuses. Je me suis souvent posée cette question : mais où nous emmène-t-elle ? Décortiquer une partie de cette immense énigme fut facile, mais lorsque je dis une partie, je parle du dixième de ce qui est réellement sous nos yeux. L'esprit humain est si facilement manipulable pour certains et dérangés pour d'autres. Lorsque toutes les solutions sont là, sous nos yeux, le choc est rude, surtout après les témoignages. J'ai beaucoup aimé ce jeu de pistes qui est à découvrir !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/laisse-parler-les-morts-andrea-ellison-a125504274