Livres
461 317
Membres
417 506

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Objectif Prince Charmant - Un voisin bien trop séduisant, Le bouquet de la mariée, Patron ou mari?, Comment épouser un milliardaire



Résumé

Un voisin bien trop séduisant

Le bouquet de la mariée

Patron ou mari?

Comment épouser un milliardaire

Trouver le prince charmant? Rien de plus facile ! Pour l'attirer dans vos filets, il vous suffit de vous munir de votre plus beau sourire, d'une pincée d'humour... et d'une bonne dose d'autodérision !

Si, par exemple, comme Phyllis, vous croisez en bas de votre immeuble votre voisin - un jeune cadre dynamique beau comme Johnny Depp - alors que vous êtes trempée par la dernière averse, faites-lui remarquer que son costume est froissé ! Succès garanti.

Si, comme Jodie, vous avez décidé de perdre dix kilos en deux semaines pour pouvoir entrer dans la robe taille 34 que vous avez acheté en soldes et que vous voulez ab-so-lu-ment porter au mariage de votre sœur, engagez un coach à domicile. Il découvrira que, en dépit de vos joues rouge tomate, vous êtes une femme exceptionnelle.

Si votre big boss vous demande de garder sa fille - une môme insupportable qui fait fuir tout adulte sensé à des kilomètres à la ronde, faites comme Jane : respirez un grand coup et prouvez-lui que vous adoooooooorez les enfants : une augmentation est à la clé !

Enfin, si votre meilleure amie vous demande pour-la-dernière-fois-promis-juré-craché de lui rendre service en allant cambrioler d'appart de son patron pour y récupérer des documents confidentiels... euh... là, prenez exemple sur Ginny, et hésitez avant d'accepter. Surtout si le patron en question est allongé dans son lit !

Afficher en entier

Classement en biblio - 23 lecteurs

Extrait

Debout sous la douche, je laisse le jet piquant chasser ma gueule de bois, puisqu’il faut bien appeler les choses par leur nom. Aujourd’hui est un jour nouveau. Le premier jour de ma vie de tigresse. Hier n’existe plus. Je veux tout oublier. A l’exception de cette pizza partagée avec Cal, tout a été catastrophique.

Cela dit, difficile de prétendre que la journée démarre sous les meilleurs auspices. Cal a peut-être trouvé amusant que je lui ouvre la porte vêtue d’un polo de rugby rétréci, mais je ne suis pas venue à Londres pour le faire rire. Pas à mes dépens, en tout cas !

Il me faut donc corriger cette impression, lui ôter de la tête que je suis une Miss Catastrophe, un genre de clown drôle et attachant. Et ma meilleure arme, ce sont mes vêtements. Une serviette nouée autour de ma taille, je me plante donc devant ma garde-robe.

Lui-même portait un jean, ce qui est parfaitement adapté à une sortie au marché aux puces. Parfait. Je vais faire pareil. Sauf que cette fois, je mettrai un jean que je me suis acheté moi-même et pas celui d’un de mes frères.

D’accord, il n’est pas d’une marque que l’on aime arborer tel un étendard de son statut social. C’est plutôt le genre de jean dont on coupe l’étiquette pour que personne ne sache d’où il vient ! Mais il me va comme un gant. Un gant serré, certes. La déprime est l’amie du chocolat, et je me suis sentie très déprimée au cours de ces dernières semaines.

Mais en respirant profondément, je parviens à le boutonner sans problème. Par précaution, je glisse une grosse ceinture de cuir dans les passants, et j’observe l’effet produit avec une certaine satisfaction. Pas mal du tout ! Le chemisier de soie que je porte vient de l’une des œuvres de charité où ma mère fait du bénévolat deux jours par semaine, mais il est impossible de le deviner.

Par-dessus, j’enfile une veste de tweed de coupe sportive. Je n’ai jamais su à qui elle appartenait. Je l’ai empruntée un jour dans un placard de la maison et, comme personne n’est venu la réclamer, je me la suis appropriée. J’y ajoute une écharpe qui a appartenu à ma sœur, et dont j’aime à croire qu’elle me donne l’air chic. Cela aurait peut-être marché si j’avais hérité des longs cheveux blonds de ma mère, mais les miens évoquent plutôt le bourrage d’un matelas qui aurait explosé. Je les ai généreusement aspergés de gel pour défriser ce qui pouvait l’être.

Un coup de rouge brillant sur mes lèvres, et je suis prête. Avant de sortir, je vais quand même jeter un coup d’œil dans la cuisine. Mon Dieu, la cuisinière est en pièces détachées ! Mais je souris bravement.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Un voisin trop séduisant

Une jeune femme bien naïve arrive dans la grande ville et s'ensuit des péripéties qui font qu'elle croise son voisin à chaque fois. De l'humour grâce au quiproquo initiale et à l'innocence de Phyllis. Une histoire sympathique que j'ai dévoré. Toutefois j'ai regretté de ne pas avoir le point de vue de Cal.

Le bouquet de la mariée

L'originalité de ce Harlequin ainsi que l'humour sont les points forts mais après je trouve que certains points sont bâclés (ambiguïté sur l'adhésion au club, connaissance avec la famille Hamilton). Quant à Jodie elle est drôle, attachante et sa raison pour changer tout à fait louable.

Patron ou mari?

Un mariage de convenance, un amour à sens unique et tout cela qui change rapidement une fois que Jane n'est plus la secrétaire de Mark. A mon goût, Shuli est juste le déclencheur de l'histoire et ne prend pas assez de place dans l'histoire.

Comment épouser un milliardaire

J'ai adoré le coup monté de Sophie ainsi que l'histoire de Hector le hamster imaginaire. De l'humour et des situations rocambolesque... bref une lecture agréable.

Afficher en entier
Or

Du Liz Fielding tout cru! Un vrai plaisir, beaucoup d'humour et un sens de la répartie sublime!

Les personnages sont tellement attachants, les situations tellement incongrues.

J'ai dévoré ce livre et les 4 petites histoires sont simplement géniales.

Je le recommande aux amateurs de belles histoires avec fin heureuse.

Afficher en entier
Or

Un livre qui se lit facilement, malgré le nombre de pages on se laisse facilement prendre aux différentes histoires, assez fleur bleu je dois dire tout de même.

Afficher en entier
Bronze

Comment épouser un milliardaire

Je ne l'ai pas du tout apprécier. J'ai dû lire une ligne sur deux.

Afficher en entier
Bronze

Patron ou mari?

Ce livre est sans surprise mais tout de même sympathique.

Afficher en entier
Bronze

Le bouquet de la mariée

Un livre sur lequel un très grand nombre de femmes (je pense) peuvent s'identifier.

De l(humour et des situations que je pourrais avoir vécu.

Afficher en entier
Bronze

Un voisin bien trop séduisant

Un très bon roman du genre que j'ai dévoré en une fois. Vraiment bien écrit, je suis complètement entrée dans l'histoire.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 23
Commentaires 8
Extraits 1
Evaluations 8
Note globale 6.86 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode