Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Oceane-109 : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Les jeux de l'amour et de la mort Les jeux de l'amour et de la mort
Fred Vargas   
C'est un livre qu'il est intéressant de découvrir pour connaitre les début de l'auteur, mais qui ne marquera pas forcément les mémoires. En effet l'intrigue est rafraichissante mais loin d'être aussi prenante que les dernières oeuvres de Fred Vargas. Ses personnages sont surprenants dans le sens où nous découvrons des personnalités un peu à part, signes précurseurs de son originalité, sa griffe bien marquée dans ce style littéraire.

Pauvre Tom peintre trop sensible qui par trouille fuit une scène de crime et se retrouve confronté au drôle d'inspecteur Galtier! Celui ci n'a pas la classe, le charisme certes décalé mais ô combien marquant, ni le tempérament d'un Adamsberg, et malheureusement ça se sent. Du moins ne fait-il pas illusion dans cette enquête assez bien menée mais au scénario bien trop classique pour nous tenir en haleine. Surtout lorsqu'on a lu d'autres oeuvres, les avons appréciées, il est assez déconcertant de relire ce titre!

J'ai eu l'impression que l'auteur n'était pas trop au point, n'avait pas confiance en elle ou peut être se cherchait-elle encore. On sent un potentiel certes et on la suit, mais ce titre que je possède en première édition, n'a rien d'inoubliable.

par Seregan
Twilight, Tome 1 : Fascination II (Roman graphique) Twilight, Tome 1 : Fascination II (Roman graphique)
Stephenie Meyer    Young Kim   
Wahouu !! Les graphismes sont toujours aussi magnifique et l'histoire fidèle au roman. Un pure bonheur de pouvoir de nouveau plonger dans l'univers Twilight. Que dire de plus mis à part que J'AIME, J'ADORE... Et j'en veux encore <3

par Elena62
Twilight, Tome 1 : Fascination I (Roman graphique) Twilight, Tome 1 : Fascination I (Roman graphique)
Stephenie Meyer    Young Kim   
Franchement, j'ai longtemps hésité avant de l'acheter et finalement je l'ai fait. Je ne le regrette pas. Les dessins sont magnifiques. J'adore les portraits de Bella mais j'aime moins ceux d'Alice. Celle qui a réalisé ce manga avait la tâche deux fois plus difficile car elle ne devait pas redessiner les acteurs mais juste les personnages du livre. Un exellent manga avec des détails impressionnants.

par myra44
Delirium, Tome 2 : Pandemonium Delirium, Tome 2 : Pandemonium
Lauren Oliver   
http://wandering-world.skyrock.com/3074076381-Delirium-Tome-2-Pandemonium.html

Je viens juste de finir Pandemonium... Et ouaw. J'en suis encore tout retourné. Complètement chamboulé. J'ai attendu ce roman une année et un mois. Et ça y est. Le voyage est terminé. J'en veux plus. Encore et toujours plus. Plus, plus, plus. La suite de Delirium est tout aussi captivante que le premier opus. Plus. Plus. Plus. Je suis déjà en manque des mots de Lauren Oliver. De ses magnifiques expressions. De ses phrases qui m'ont brûlé les veines et ont fait frissonner ma peau. Je sors d'un brouillard épais et merveilleux. Plus. Plus. Plus. Encore. Et toujours. Plus.
Je sens que je vais vraiment avoir du mal à écrire mon avis. Pandemonium nous offre tellement d'émotions, tellement de sentiments, qu'on en ressort complètement abasourdis. Une nouvelle fois, l'auteure parvient à nous embarquer avec Lena dans un monde dystopique aussi horrible et atroce que passionnant et déchirant. On a les jambes qui flageolent, la respiration coupée, les yeux qui piquent. Les sensations de bonheur infini et de détresse intense jouent à nous faire souffrir à tour de rôle. On a l'impression que tout va bien, alors qu'on sait pertinemment que quelque chose cloche. On se blesse. On ouvre notre âme au monde poignant de Pandemonium. On souffre. Et on en redemande. Plus. Plus. Plus.
Le roman est divisé en plusieurs parties qui nous ramènent alternativement dans l'"avant" et "maintenant". Ainsi, nous découvrons comment Lena a évolué après la fin terrible de Delirium. Nous vivons avec elle ce qu'elle qualifie comme sa "renaissance". Nous découvrons un tout nouveau personnage. La Lena naïve et innocente du premier opus a complètement disparu. Un peu à la façon d'Hunger Games, Pandemonium n'hésite pas à refléter les failles et les cicatrices du protagoniste principal. La douleur et la peine sont définitivement ancrées dans le coeur de Lena. A tout jamais. Mais elle doit avancer. Continuer. Encore. Toujours.
Nous traversons dans les deux époques des moments très, très forts. Très durs psychologiquement, aussi bien pour nous que pour notre chère Lena. En pénétrant dans la Nature, elle va devoir affronter sa décision de quitter le monde des "Invulnérables". Mais, désormais, elle est forte. Déterminée. Forgée par son passé. Alors elle va réussir à s'en sortir. Enfin, elle va également recevoir l'aide importante d'une constellation de nouveaux personnages : Raven, Sarah, Tack, Blue, et j'en passe. Chaque nouvelle personne a un rôle bien précis dans cet opus : nous faire rire, nous émouvoir, nous faire pleurer, nous faire vibrer. Bref, on passe par une foultitude d'émotions tout au long de notre lecture. Mais c'est essentiellement dans l'"avant" que nous apprenons à les connaître, à s'attacher à eux, puis à éprouver de la tristesse.
A l'inverse, dans le monde de "maintenant", nous nous concentrons sur Lena. Le monde dystopique de la trilogie nous est, cette fois, exposé en profondeur. La révolte est complètement en place, et ça se sent. L'action est beaucoup plus présente dans ce second tome. Le chaos règne, l'adrénaline et le suspense vont crescendo. On s'agrippe aux pages du roman, les mains moites, pour parvenir à tenir le coup. Comme Lena, on se cramponne à quelques lueurs d'espoir, à nos rêves les plus fous.
Mais ce n'est pas tout. Car Pandemonium, bien que l'on aurait pu penser le contraire, regorge également de passion et d'amour. Oui, un nouveau personnage masculin va faire son entrée dans la vie de Lena. Et ce personnage, c'est Julian. Le fils du créateur de l'APASD, une association qui vise à supprimer le plus rapidement possible le deliria, la maladie de l'amour. Comment, pourquoi, à cause de qui ? Je vous laisse le découvrir. Mais comme je le disais, l'action est omniprésente. Préparez-vous donc à vivre les montagnes russes côté sentiments grâce à Julian.
Ce nouveau héros n'est pas comparable à Alex, mais je dois bien reconnaître que je l'apprécie grandement. Il représente parfaitement ce que la société de l'univers dystopique de Delirium veut nous faire comprendre : il gobe bêtement tout ce qu'on lui raconte, a peur d'approcher Lena, d'être contaminé par l'amour. Autant de choses qui m'ont rappelé mon addiction pour le premier opus de cette trilogie inoubliable, et qui m'ont permis de tomber amoureux de Pandemonium.
Rien que de repenser à tout ce qu'on traverse dans le roman, j'ai des palpitations. Tout est, une nouvelle fois, parfait. Lauren Oliver arrive à toucher l'endroit le plus profond de nos être. Nous émouvoir au plus haut point, c'est définitivement son truc. Elle sait nous renvoyer la dure difficulté qu'est celle de se battre pour ses rêves à la figure par le biais de mots et d'expressions saisissantes. Mais elle nous transmet sans cesse le même message : par amour, rien ne peut nous arrêter. Et c'est cela que je retiendrais du roman. Aussi bien grâce à la détermination de Lena que grâce aux instants palpitants, prenants, exaltés et profonds qu'elle va vivre avec Julian.
Nous sommes donc plongés dans un univers envoûtant, qui ne cesse de nous hanter et nous fasciner à la fois. L'aventure que vivent nos deux héros nous coupe le souffle et nous consume de l'intérieur. Jusqu'à la fin. Jusqu'à la dernière page, qui, elle, m'a laissé... Haletant. Écoutez-moi bien : ne lisez surtout pas la dernière ligne du roman si vous ne voulez pas vous faire spoiler. Car... Ouaw. Nous apprenons, enfin, ce qui est arrivé à Alex. Et, je vous préviens, c'est du très, très, très lourd. Je veux la suite. Sur-le-champ. Je ne sais réellement pas comment je vais faire pour attendre Requiem. Cette impatience, je vais la vivre comme une vraie torture.
En définitif, et je pense que vous l'aurez compris, Pandemonium est un roman brutal et extraordinaire, qui nous envoie autant d'espérances et de certitudes que de peines et de souffrances. On termine ce magnifique ouvrage les larmes aux yeux, avec un désir familier : une fois le livre refermé, on en redemande. Plus. Plus. Plus. Encore. Et toujours. Plus.

par Jordan
Delirium, Tome 1 Delirium, Tome 1
Lauren Oliver   
Wahou, Wahou et re-Wahou!
Que dire? Un livre magique? Magnifique?
Au début il faut s'accrocher car il y a plein de choses à comprendre: la Procédure, leur mode de vie (au moindre écart de conduite: coups de matraque), la famille de Lena...
Les personnages sont attachants mais je regrette un peu que Grace ne soit pas plus présente... Alex est encore un de ces garcon trop beau et trop parfait =)
Pendant qu'on lis le livre on ne se rends pas compte à quel point on aime et quand on le pose on se dit "Mince, je l'ai déjà fini !!"
Vivement le tome 2 car cette fin nous laisse un peu sur notre faim =)

par Rachel
Imriel, Tome 1 : L'Héritier de Kushiel Imriel, Tome 1 : L'Héritier de Kushiel
Jacqueline Carey   
DIGNE DE KUSHIEL !

Si au début on est un peu déboussolée de lire la forme narrative du point de vue d'Imriel et plus de Phèdre, ce sentiment ne dure pas et on plonge de nouveau en Terre D'Ange.
Nous suivons la croissance d'Imriel no Montrève comme nous l'avions fait pour Phèdre, nous le voyons grandir, découvrir l'amour d'un foyer, l'amitié sincère et pure; comme les faux semblants de la Cour et ses amitiés pour le moins inconstantes et changeantes au gré des rumeurs.

Nous le voyons s'initier à l'amour et aux désirs, tisser des liens avec les descendants Shahrizai, jusqu'à ce qu'un jour une conspiration vienne mettre sa loyauté en question.
C'est tout juste à l'age d'homme qu'il décide de quitter Terre D'Ange pour se trouver lui-même.
Son voyage lui apportera des moments brefs de bonheur, mais pas sans son lot d'intrigues et de manipulations.
Il devra faire face à des forces ténébreuses, le chargeant d'épreuves et de pertes.

Une Fantasy magnifique et flamboyante, des personnages superbes, une Renaissance luxuriante et un farouche engouement en ce qui me concerne.
Un livre sous le sceau de la nouvelle génération, Phèdre et Joscelin sont toujours présents en toile de fond et les jeunes Dames et Seigneurs se montrent dignes de leurs parents !

par ccmars
Rapt Rapt
Erica Spindler   
J'ai beaucoup aimé ce livre, prenant du début à la fin, personnellement je ne m'attendais pas à ce dénouement !

Ça fait le 2eme Roman que je lis d'Erica SPINDLER et deux fois ou je suis prise du début à la fin vraiment j'adore !!! je le conseille vivement !!!!

par Orchydea
Black Rose Black Rose
Erica Spindler   
J'adore Erica Spindler mais ce thriller ne m'a pas accrochée comme les autres.
Redwood, Tome 1 : Jasper Redwood, Tome 1 : Jasper
Carrie Ann Ryan   
Totalement déçue par ce roman. Je pensais que ce serait une bonne saga vu qu’elle va être éditée chez Milady. Beaucoup pensaient que ce serait du même acabit que la Meute du Phénix, mais la Meute du Phénix est clairement au-dessus de ce roman !
Ce tome 1 (qui est en fait le tome 2, vu que le tome 1 est une novella) est sur Jasper, le Beta de la meute Redwood (dirigée par une grande fratrie) ainsi que sur Willow, une jeune femme pâtissière. L’histoire débute pas trop mal, néanmoins, Willow ne tarde pas à se faire kidnapper et quelques pages plus tard, Jasper et Willow file le parfait amour (insta love coucou). Dans cet univers, les femmes ne jouent pas de rôles importants dans la hiérarchie, elles sont reléguées au statut de compagne puis de maman, et c’est tout.
Après les premières pages, le roman devient vite chiant. Les mecs pleurent tout le temps pour aucune raison (sérieux, j’ai pas compris la moitié des scènes où les mecs chialent), Jasper et Willow couchent très vite ensemble et pfiou 1/4 du roman (et il est super court) ce n’est que du cul !

Concernant l’histoire, la meute Redwood est l’ennemie d’une autre meute particulièrement cruelle qui n’hésitent pas à violer et à tuer leur propre femme/fille. Je n’ai pas vraiment été intéressée par l’intrigue (y en a t-il seulement une ?) ni par les personnages d’ailleurs. Rien n’est original mais il y a tout de même des aspects sympas sur les loups notamment la transformation des humains ou les âmes soeurs potentielles. Mais je ne continuerai pas cette saga même pour ces aspects sympas.

Pour ce qui est de l’écriture, c’est ce que j’ai aimé le moins et sûrement à cause du style de l’auteur que je n’ai pas accroché aux personnages et que je me suis vite ennuyée. Il y a également pas mal de faute d’ortho et des fautes de frappe. En tout cas, je suis étonnée de voir une note globale aussi haute.

En conclusion, ce roman fait parti de mon top 10 de mes pires lectures de 2018…

par MissEcho
Redwood, Tome 2 : Reed Redwood, Tome 2 : Reed
Carrie Ann Ryan   
Suite aux affrontements du 1er tome, Reed a été fait prisonnier par les Reyes. Dans sa cellule, il se trouve avec Hannah, une sorcière, qu’il a reconnu immédiatement comme son âme sœur. Ils sont torturés et se soutiennent comme ils peuvent. Ils vont avoir l’aide inattendue de Josh, un humain particulier, ancien SEAL, et vont réussir à s’enfuir tous les 3 mais le danger est présent et dans leur fuite, Josh se fait mordre par le démon à la botte des Reyes… Déjà que le 1er tome ne m’avait pas emballée plus que ça mais j’étais curieuse de connaitre l’histoire de Reed… Quelle déception… L’histoire aurait pu être sympa, toujours avec comme fond la rivalité entre 2 meutes, mais l’idée d’un plan à trois est inutile et vraiment pas nécessaire. Je n’adhère pas du tout à ce choix. Bref je suis loin d’être fan et je ne suis pas sûre de lire l’histoire d’Adam qui pourtant m’intrigue, ayant peur d’être encore une fois très déçue…

par Folize