Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de oceane-42 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
Easy Easy
Tammara Webber   
Si je devais réellement mettre une note à ce roman ce serait un 10/5.
Easy traite un sujet assez lourd : Le viol( humiliation, souffrance, honte de le dévoiler à sa famille, ses amis, du regard des autres sur le sujet) Non EASY n'est pas qu'une simple histoire d'amour, ce sont plusieurs combats qui sont menés par nos personnages, contre leurs démons intérieurs et extérieurs. Comme celui de ne pas se rendre responsable des drames qu'ils ont subis ou subissent.

Easy nous apprend de ne jamais se fier à l'apparence

Easy c'est une lecture agréable, limpide, grave, poignante, lascive, sensuelle..

Un des meilleurs livres que j'ai pu lire..Il m'a bouleversé.(less)

par Lylie34
Les Chroniques Kanines, Tome 1 : Givre enflammé Les Chroniques Kanines, Tome 1 : Givre enflammé
Amanda Hocking   
J'aime énormément la plume de Amanda Hocking. J'avais adoré la saga "La trilogie des Trylles" et j'étais fort peinée qu'elle se termine en seulement trois tomes! Et là, je retrouve cet univers avec "Les chroniques Kanines", où il y a quelques rappels des Trylles ainsi que de certains de ses personnages. C'est pourquoi, si jamais vous avez l'intention de lire "La trilogie des Trylles" et "Les chroniques Kanines", je vous conseille de lire tout d'abord celle des Trylles. Cela vous évitera d'être spoilé.

Les Kanins sont des trolls tout comme les Trylles, c'est un peuple pacifique mais qui ont les mêmes ennemis que les Trylles. Ils vivent dans un royaume reculé et froid. Tout comme eux, ils échangent les bébés à la naissance, mais ce peuple est avide d'argent et de richesse. Un jour, on constate que les enfants échangés sont menacés d'enlèvement et de mort. Qui agit ainsi et surtout pourquoi? Bryn qui n'est pas tout à fait une Kanine est traqueuse, elle va tout faire pour tenter de retrouver ceux qui se cachent derrière ces traîtres qui enlèvent les enfants. Mais elle devra aussi se battre contre Konstantin Black, celui qui faisait battre son coeur, celui qui a tenté de tuer son père!

Elle devra également se battre contre ses nouveaux sentiments tout en devant se montrer brave et digne! Les choses ne sont pas faciles pour elle, elle qui n'est pas vue à sa juste valeur puisque demi-kanine et ce même si son père est chancelier. Bryn devra également faire face au peuple de sa mère, le peuple de l'eau. Bryn est extrêmement courageuse tout comme Ridley, son patron. Concernant Konstantin, j'avoue qu'il m'intrigue. Je me demande bien ce que cache tout ce mystère et surtout pourquoi il agit ainsi! Pourquoi a-t-il trahi son peuple alors qu'il était au sommet de sa gloire?

J'ai été ravie d'avoir quelques "nouvelles" via ce premier tome de certains personnages des Trylles. Mais les Kanins, bien que Trolls, sont différents et ça c'est vraiment intéressants. Un premier tome qui met en place l'histoire. Une histoire d'amour qui ne va pas prendre toute la place et ça c'est tant mieux! Car le monde magique des Trolls est divin et fantastique, ce serait dommage de tout gâcher!

par cookies72
Le Livre de Saskia, Tome 1 : Le Réveil Le Livre de Saskia, Tome 1 : Le Réveil
Marie Pavlenko   
Aaahhh, un vent de fraicheur vient voler par-dessus la littérature ado qui agonise sous les morsures des armées de vampires qui envahissent les étals (et qui, au demeurant, ne mordent même plus, où va le monde?).

Saskia est un livre qui renouvelle la littérature ado en amenant au lecteur un monde tout à fait nouveau. Certes, on ne rentre pas dedans dès le tome 1, mais on entends parler de ses lois, de son système, de ses membres, de ses clans.
Malgré un ou deux points noirs totalement anecdotiques [spoiler](On se doute très très vite que Saskia et une faucheuse et une gardienne.)[/spoiler], le livre se lit très facilement et très agréablement.

Point positif pour le caractère de l'héroïne, à la fois fragile et très têtue.

Les questions des lecteurs sont là, on espère avoir vite des réponses dans le tome 2.

Décidément, Scrineo Jeunesse est une maison d'édition à suivre de près, chacun de leurs livres est un bijou !

par Pitakali
Le Pouvoir des lys, Tome 1 : Précieuse Le Pouvoir des lys, Tome 1 : Précieuse
Maria V. Snyder   
Je suis sous le charme ! Quel plaisir de retrouver la plume de Maria V Snyder ! Il est d'ailleur fort dommage que cette auteur soit très peu traduite chez nous. Car mis à part sa série Study et Inside et Out, ses autres séries tel que Glass, le spin off en 3 volumes de la série des Study (Elena et Valek) et Healer volume 1 et 2 ne sont malheureusement pas traduit en français ! Et d'après les dires ce n'est pas pour tout de suite ! Mais je tiens à rassurer ses fans françaises, l'américain/anglais de l'auteur est assez aisé à lire, même pour un débutant ! Bref !

Ici l'histoire se situe dans un monde créé de toute pièce par l'auteur, c'est son credo, nous faire voyager à travers des mondes issus de son imagination débordante et fantastique !

L'histoire démarre avec la capture de Avry de Kazan, jeune femme de 20 ans, magicienne guérisseuse ! Depuis que la peste s'est abbatue sur le monde, les guerisseurs, du moins le peu qu'il en reste, font l'objet de traques soit pour les contraindre à soigner les infestés, soit plus couramment pour les discéminer car il est dit que les guerrisseurs sont à l'origine de la peste ! 15 royaumes se partagent ce monde et comme dans tout univers politique, il y a les bons et les mauvais !
Avry se retrouve donc enfermée, pour avoir osé guerrir la fille de ses logeurs, dans l'attente de sa pendaison, mais réussit à s'échapper grâce à une faction d'hommes, composés de 5 guerriers dont le chef, Kerrick n'a d'autre dessein que l'obliger à soigner le roi de son royaume, Ryne, ce dernier atteint de la peste !
Mais le don de guérison a un prix, car les magiciens qui usent de ce don absorbent une part des blessures et des maladies en retour !
Avry qui a entendu bien des choses horribles au sujet du roi, n'est pas du tout encline à user de son pouvoir surtout quand on connait les conséquences d'un tel acte et cette jeune femme de caractère compte bien ne pas obéir et suivre sans broncher ce petit groupe de guerriers auquel elle va s'accrocher bien malgré elle ! De plus, la froideur, voire la violence dont fait preuve Kerrick à son encontre n'aident en rien !
Leur périple va prendre cependant une tournure inattendue, puisque Avry va faire l'objet de convoitises de la part d'autres royaumes, et de géôliers, ses compagnons guerriers vont devenir ses protecteurs, sa famille, ses frères...
Un magnifique roman de fantasy où l'amour et l'amitié vont prendre une place des plus importantes ! Une fin presque tragique pousse le lecteur à sauter sur la suite, scent of magique, avec frénésie !
Les fans de la première série de l'auteur avec Elena et Valek trouveront leur compte, puisque j'ai eu l'immense plaisir de retrouver des similitudes dans cette nouvelle série ! Espérons une traduction chez Darkiss pour cette série sensationnelle !

....

Bonne nouvelle, je viens d'apprendre par Darkiss que cette série devrait être traduite d'ici fin 2013 !
The Clann, Tome 1 : Le baiser interdit The Clann, Tome 1 : Le baiser interdit
Melissa Darnell   
Dès les 1ères lignes j'ai su que j'allais aimer ce livre !! Et je confirme j'ai aimé. L'histoire est raconté à la 1ère personne avec les voix de Sav et de Tristan
Sav est discrète et généreuse quand à Tristan il est torturé et populaire. Leur point commun ?? l'amour interdit qu'ils éprouvent l'un pour l'autre !!!
Ce livre fait le plein de sentiment, amour, passion, doute, haine et trahison.
Alors même si les personnages sont jeunes ... on se laisse entrainer dans leur monde et dans leur histoire !!
Hâte de lire la suite ;-))


par coco69
Possession, Tome 1 Possession, Tome 1
Elana Johnson   
Possession est un roman dystopique qui nous entraîne dans un monde vraiment intriguant. En effet, on pénètre dans un univers séparé en deux catégories de personnes : les Goodies, ils vivent dans un lieu dirigé par de nombreuses Règles mais en apparence parfait et les Baddies, eux vivent dans un endroit plus libre mais surveillé par les Greenies ou les Penseurs si vous préférez. Ils contrôlent également les Goodies, mais avec beaucoup plus de rigueur.
Comme vous le pouvez le constater, on entre dans un monde assez complexe, peuplé de plusieurs niveaux de hiérarchie. J'ai adoré découvrir qui appartenait à quelle niveau d'ailleurs... Enfin passons, si je ne vous présente pas les personnages, vous ne risquez pas de comprendre ! Dans ce roman, nous suivons Violet, surnommée Vi, qui vit dans le monde des Goodies. Elle a perdu son père et sa grande sœur très jeune et est intimement persuadée que les Penseurs y sont pour quelque chose. De plus, les relations avec sa mère sont très mauvaises car cette dernière en veut à Vi de ne pas pouvoir combler le manque qui règne en elle depuis les disparitions de son mari et de sa fille.
A cause de toutes ces épreuves mais essentiellement parce que Vi pense que ce mode de vie est vraiment choquant et inhumain, elle est devenue une rebelle. D'ailleurs, elle n'a pas peur de le montrer aux Greenies ( les Penseurs, pour celles et ceux qui seraient un peu perdu(e)s ). La preuve, elle a débranché son e-comm, un appareil que tout le monde doit porter dans son oreille pour recevoir les transmissions des autorités ( donc des Greenies ), elle n'hésite pas à marcher dans les rues à la nuit tombée et elle n'a pas peur de fréquenter un garçon. Car oui, c'est interdit. Mais pour Zenn, Vi serait prête à faire n'importe quoi. C'est son meilleur ami d'enfance et l'homme avec qui elle est liée. Mais voilà, tout va très vite s'écrouler.
Un soir, alors quelle se promenait tranquillement avec lui ( chose prohibée ), Vi va se faire attraper et capturer. Loin de Zenn et de sa mère, elle va être transportée dans une prison en attendant son transfert à Freedom, lieu où elle subira un lavage de cerveau avant d'être forcée à vivre avec les Baddies à cause de toutes les Règles qu'elle a enfreint. Sauf que ceux qui l'ont enfermé, et qui ne sont autre que les Penseurs, n'avaient pas prévu qu'elle rencontrerait Jag, et qu'ils se retrouveraient dans la même cellule. Jag est un Baddies. Comme vous l'aurez compris, il se fiche des Règles et préfère penser par lui même... C'est d'ailleurs là qu'est son plus gros point commun avec Vi... Ils sont des Libres Penseurs.
Très vite, ils vont se lier d'amitié et former un duo vraiment touchant. Même si Vi n'arrive pas à oublier Zenn, elle se rapproche inévitablement de Jag. Bien sûr, en tant que rebelles, ils vont vouloir s'enfuir. Cette idée va vite tourner à l'obsession, d'ailleurs. Même si au départ la tâche s'avère très difficile, la détermination de Vi et la volonté de Jag vont leur permettre de s'évader. J'ai beaucoup aimé cet aspect des héros. Ils sont très forts, ils s'accrochent, ils ne perdent jamais espoir. Ça fait du bien de retrouver des personnages qui n'ont peur de rien et qui veulent à tous prix se battre pour survivre dans un monde qu'ils détestent.
Très vite ( car dans ce roman, on ne respire pas une seconde ! ), les problèmes vont se multiplier autour d'eux. Ils vont devoir faire face à de très grosses révélations qui m'ont surpris, car je n'en ai vu aucune arriver ! L'auteure a vraiment fait preuve de beaucoup d'imagination et m'a fait découvrir un monde passionnant où les trahisons et les faux-semblants se renouvellent sans cesse. Mais Jag et Vi vont surmonter chaque épreuve en restant soudés. Bien sûr, leurs sentiments vont évoluer, et Elana Jonhson a le don de nous décrire de superbes scènes romantiques. Nos deux protagonistes vont tomber amoureux et former un couple magnifique. A la fois drôles et émouvants, ils nous font vraiment passer par une foultitude de sentiments.
Évidemment, Zenn ne reste pas en arrière plan. Vi n'arrive pas à l'oublier, mais pourquoi ? Et au fond, était-il vraiment son allié ? Oh oui, vous pouvez vous poser la question, car dans ce livre, il faut se méfier de chaque personnage. Tous cachent des secrets... Ou des pouvoirs insoupçonnés ! Des pouvoirs ? Oui oui, dans Possession, il n'y pas seulement que les Penseurs qui peuvent contrôler la population. A votre avis, pourquoi Jag et Vi sont-ils considérés comme dangereux aux yeux des Greenies ? Haha, vous commencez à vous poser des questions ? Tant mieux, car je n'en dirai pas plus sur eux.
On progresse donc dans un monde parsemé de batailles pour l'espoir, de trahisons inconcevables et d'une romance magnifique. La fin est vraiment haletante et les dernières pages m'ont tué ! Comment l'auteure peut nous faire ça ? Franchement ? Vi va devoir subir une épreuve plus que douloureuse et assumer ses choix. Les dernières lignes sont juste... Argh, il n'y a pas de mots ! Elles sont horribles ! En plus quand on sait que la suite ne portera pas sur l'histoire de Vi et Jag ( enfin, pas entièrement ), ça nous achève !
Possession est donc un bon roman dystopique qui nous plonge dans un univers complexe mais sidérant. On voyage aux côtés de héros forts et frappants et au cœur d'une histoire d'amour captivante. Je le conseille sans hésiter à tous les amateurs de dystopies et de fins à couper le souffle...

http://wandering-world.skyrock.com/3016130193-Possession-Tome-1-Possession.html

par Jordan
La Conspiration, Tome 2 : La Carte du Destin La Conspiration, Tome 2 : La Carte du Destin
Maggie Hall   
Un second tome meilleur que le premier. Quoi ? Eh oui ! En général, on dit que le meilleur tome est le premier et que le second est toujours un peu décevant. Eh bien, après cette lecture, je peux dire qu'en ce qui concerne La Conspiration, c'est le contraire !

J'ai préféré La Carte du Destin à son premier tome, même si j'avais bien aimé La Conspiration. Avec le recul, je me dis que le premier tome est une légère déception mais qu'heureusement, le second tome a su rattraper ça.

Honnêtement, avant aujourd'hui, je n'avais aucune envie de découvrir La Carte du Destin. Je n'étais pas motivée et je n'avais pas spécialement envie d'essuyer une déception. Mais je me sentais presque coupable et je me suis dit qu'ayant aimé le premier tome, je ne vois pas pourquoi je ne lirais pas le second.

Alors voilà, je l'ai lu. Et beaucoup aimé.

L'histoire est toujours bonne et l'intrigue est bien menée. Maggie Hall a su développé tout ça. J'ai bien apprécié cet aspect-ci du livre. L'histoire avance et les révélations sont passionnantes, claires, crédibles et elles forment un tout logique...

Ce livre a tout pour plaire : des révélations, de l'action, des meurtres, une chasse aux indices captivante, de la romance... Franchement, il vaut le coup. Mais il y quelque chose que je ne parviens pas à apprécier. C'est bête mais il s'agit de la plume de Maggie Hall.

J'ai cherché ce qui pouvait bien me déplaire concernant sa façon d'écrire mais je n'ai pas trouvé. Il n'empêche que j'ai beau essayé de l'apprécier, je n'y parviens pas. Il y a quelque... Enfin, du coup ça fait que si son histoire n'était pas aussi bonne, je ne prendrais pas la peine d'essayer de lire ses mots. Ce qui me mène au point suivant : Sûrement à cause de cela, à mes yeux, cette histoire n'est pas addictive et je peux arrêter de lire sans problème, etc.

Dommage concernant ce petit point noir.

Mais en dehors de cela, tout va bien !

Pour parler des personnages, j'aime beaucoup Avery. Pour moi, c'est l'héroïne classique à laquelle on s'attache sans effort, qui est capable d'être aussi agaçante que touchante.

Concernant Jack, je ne suis pas une grande fan de ce personnage. Je traîne ça depuis le premier tome mais dans ce tome-ci, j'ai eu énormément de mal à se supporter. Il m'a agacé plus d'une fois. Dommage.

Quant à Stellan, j'ai eu un coup de cœur pour ce personnage dans le premier tome même s'il était assez secondaire. D'ailleurs, concernant le premier tome, j'avais été déçue qu'il soit si peu présent. Mais j'étais tellement contente qu'il soit plus présent et plus important dans La Carte du Destin ! Ça m'a permis de le découvrir d'avantage et de pouvoir l'apprécier encore plus pour ce qu'il est vraiment. Je l'ai trouvé plus ouvert, donc plus craquant, à sa manière. Bien-sûr, je me suis donc attachée à lui.

J'ai aussi bien apprécié les personnages secondaires. Parfois, dans les livres, dans la quête du personnage principal, je me sens un peu isolée avec lui parce que les personnages secondaires sont très très secondaires. Là, les personnages secondaires sont présents et attachants. Ce qui est donc un bon point !

Pour parler rapidement de la romance de ce tome-ci, je l'ai bien apprécié. Elle est présente sans prendre trop d'importance et donc sans reléguer l'intrigue au second plan.

La fin est très bonne, aussi. Elle relance l'histoire et j'attends donc le troisième tome avec une certaine impatience. La suite promet d'être explosive, on passe aux choses sérieuses (même si c'était déjà du sérieux).

En conclusion, La Carte du Destin est un second tome qui a réussi à surpasser son premier opus et que j'ai plus aimé découvrir que je ne m'y attendais au départ. Une agréable petite surprise.

par Sheo
Lux, Tome 1 : Obsidienne Lux, Tome 1 : Obsidienne
Jennifer L. Armentrout   
Ok. Hum alors comment dire? (Respire Alexiane, respiiiiiiire). Ce livre est volcanique!! je ne trouve pas d'autre mots. Entre l'humour ravageur, les scènes d'actions énormissimes et l'histoire d'amour sauvage je ne vois pas comment on ne pourrait pas aimer ce livre. Le personnage masculin est une vraie enflure (une enflure digne de magazines Hugo Boss) mais on l'adore pour son humour noir et sarcastique. L'héroïne est trop drôle, une vraie geek accro à ses bouquins et à son ordinateur. Ça fait plaisir enfin une héroïne qui nous ressemble!
En bref, je suis totalement sous le charme.
Poppy Wyatt est un sacré numéro Poppy Wyatt est un sacré numéro
Sophie Kinsella   
http://leslecturesdelily.overblog.com/-96-poppy-wyatt-est-un-sacr%C3%A9-num%C3%A9ro

Mon avis :



Je peux déjà vous dire que le titre « Poppy Wyatt est un sacré numéro » est parfait pour ce roman, l'auteure n'aurait franchement pas pu mieux choisir, quant à la couverture, elle est super jolie et est tout à fait dans l'univers de Sophie Kinsella.

En plus, ce roman est édité aux Éditions Belfond, une maison d'édition que j'aime beaucoup, j'ai fait de très belles découvertes chez eux.



Faisons un point sur l'histoire :

Poppy Wyatt est une jeune femme brillante, kinésithérapeute de métier et future mariée. Alors qu'elle passe une soirée avec ses amies, elle égare sa magnifique bague de fiançailles d'une très grande valeur financière mais surtout sentimentale. Impossible pour elle d'annoncer la vérité à son fiancé, elle n'a alors qu'une seule solution : remuer ciel et terre et la retrouver par ses propres moyens.

Mais quand on a la poisse, on l'a pour de vrai hein, en plus de sa bague, elle va se faire voler son téléphone portable, mais Poppy ne se démonte pas pour autant.

Elle trouve, comme par enchantement, dans le hall de son hôtel, un téléphone qui a été jeté dans une poubelle. Ni une ni deux, elle s'en empare et continue ses recherches sur sa bague.

Mais ce téléphone va changer sa vie !!



Les personnages :

Poppy : J'ai adoré cette fille. Elle a des valeurs qui me plaisent, elle est respectueuse et gentille. Elle rend service de bon cœur et est une amie fidèle. Elle n'est pas sûre d'elle et ça la rend attendrissante. Mais Poppy est aussi gaffeuse et naïve. Elle se laisse facilement emporter dans des histoires complètement folles, mais ne s'en sort pas trop mal au final...

Sam : Cet homme m'a beaucoup énervée. Il est à la tête d'une grande entreprise, c'est un peu le genre de personne inaccessible, sèche et pas très sociable. J'ai eu du mal à m'intéresser à lui.

Je ne vous ai pas parlé de lui dans mon résumé (je l'ai fait exprès pour laisser un peu de suspens) mais il a un rôle très important dans le roman.



Magnus : Le fiancé de Poppy, malgré un début où je l'ai trouvé tout mimi avec sa fiancée, je dois dire qu'au fur et à mesure de mon avancement, je l'ai carrément méprisé. Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.



Les autres personnages sont moins présents dans l'histoire, il y a les amies de Poppy :

Ruby, rien à redire sur elle en particulier.

Annalise, alors elle c'est une vraie peste, c'est le genre de personne que je ne souhaite pas avoir dans mon entourage. Elle est jalouse, envieuse et serait prête à mettre la zizanie dans le couple de son amie...

Luncinda : Elle est l'organisatrice du mariage de Poppy et Magnus, bon, une organisatrice comme ça, je n'en voudrais pas non plus, elle est surtout une grande râleuse mais elle a ses raisons...

Les parents de Magnus : Au premier abord, je ne les ai pas aimés, ils m'ont paru assez fières et hautains mais ils m'ont réservé une belle surprise vers la fin du roman.



Mes ressentis :

J'ai beaucoup ri pendant ma lecture. Poppy est une héroïne très agréable à suivre. C'était ma lecture du soir et j'étais vraiment contente lorsque je me replongeais dedans.

L'histoire évolue plutôt bien, si au début, elle tourne autour de cette histoire de bague perdue, très vite l'histoire du téléphone prend le dessus. Puis il y a une enquête à laquelle Poppy participe.

Ce qui est sympa, c'est le fait de lire au fur et à mesure les SMS qu'elle reçoit. Je me suis sentie investie dans ses relations.



L'auteure :

C'est mon deuxième livre de Sophie Kinsella.

La première fois que j'ai découvert sa plume, c'était lors d'une lecture commune avec des amies. Nous avions lu « Les petits secrets d'Emma », j'avais eu le même ressenti que pour celui-ci. J'avais aimé la plume de l'auteure, fluide, légère, humoristique et très efficace. J'en garde un excellent souvenir et je suis très contente de retrouver son style et sa plume dans « Poppy Wyatt est un sacré numéro ».

Aujourd'hui, je peux dire que je ne suis pas déçue, c'est une fois de plus une réussite.

Je pense que je lirais un autre roman de Sophie Kindella prochainement, d'ailleurs si vous avez un livre d'elle à me conseiller, n'hésitez pas !



Pour conclure :

J'ai beaucoup hésité à le mettre dans mes coups de cœur. Je l'ai tellement aimé qu'il aurait eu sa place dans cette catégorie, mais il y a quelque chose qui m'a mis le doute, peut être certains personnages... Donc il sera dans mes très bonnes lectures (c'est déjà pas mal!)

Si vous aimez les livres Chick-Lit mais pas cul-cul, celui-ci est une réussite et je vous le conseille fortement et l'humour est bien présent, c'est très agréable.

À LIRE !



Lily