Livres
443 756
Membres
379 742

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Maks 2016-07-15T21:22:36+02:00

Il s’assit le dos contre le mur. Ni l’ours ni l’aigle ne lui prêtèrent attention. Le renard lui jeta un regard rapide de ses yeux verts.

— Vous parliez, fit remarquer Odd.

Les animaux le regardèrent, puis se regardèrent entre eux. Ils ne dirent pas réellement : « Qui ? Nous ? », mais c’était bien ce qu’exprimaient leur attitude, leur posture.

— Quelqu’un parlait, insista Odd, et ce n’était pas moi. Il n’y a personne d’autre ici. Conclusion : c’était vous. Et ce n’est pas la peine de vous disputer.

— Nous ne nous disputions pas, rétorqua l’ours, car nous ne savons pas parler.

Puis il ajouta :

— Oups !

Le renard et l’aigle lui lancèrent un regard furibond ; il mit une patte devant ses yeux et prit un air penaud.

Odd soupira.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-09-29T18:21:15+02:00

Odd adorait le printemps, l'époque où les torrents recommençaient à courir au fond des vallons et où le sous-bois se couvrait de fleurs. Il aimait bien l'été, quand les premières baies commençaient à mûrir, et l'automne, le temps des noix et des petites pommes. Il n'aimait pas l'hiver, où les villageois passaient le plus de temps possible dans la grande salle communale, à manger des racines et de la viande salée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-09-29T18:21:01+02:00

Roux orangé telle une flamme, il fit un ou deux pas dansants vers Odd, se détourna, puis lui lança un regard en arrière comme s'il l'invitait à le suivre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-09-29T18:20:37+02:00

L'animal poussa une nouvelle plainte, une lamentation profondément mélancolique. Il avait l'air malheureux, mais pas agressif.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-09-29T18:20:27+02:00

De l'écarlate retomba doucement autour d'eux, et tout fut souligné de vert et de bleu, et le monde fut couleur framboise, et couleur de feuille, et couleur d'or, et couleur de feu, et couleur de myrtille, et couleur de vin.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-09-29T18:20:14+02:00

Ce fut ce sourire qui le sauva. Si Odd n'avait pas souri, le géant l'aurait simplement ramassé et écrabouillé, ou l'aurait éclaté contre le rocher, ou lui aurait arraché la tête d'un coup de dents et aurait gardé le reste comme casse-croûte pour plus tard

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-09-29T18:20:00+02:00

Donc, Asgard. Domaine des puissants. Au centre d'une plaine, cerné d'une muraille imprenable bâtie pour nous par un géant de glace. Et c'est grâce à moi, je le précise, que ce mur ne nous coûta pas le tarif astronomique demandé par le géant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-09-29T18:19:43+02:00

C'est ainsi que s'achèvent toutes les histoires de dieux et de géants de glace : Thor finit toujours par tuer des géants.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-09-29T18:19:31+02:00

Le silence se fit. Odd se retourna. Les braises jetaient une lueur, suffisante pour qu'il pût distinguer l'intérieur de la hutte, suffisante pour lui confirmer qu'il n'y avait pas trois personnes avec lui. Il n'y avait que lui, le renard, l'ours, l'aigle...

Quels qu'ils soient, pensa Odd, ils n'ont pas l'ai de manger les gens.

Il s'assit le dos contre le mur. Ni l'ours, ni l'aigle ne lui prêtèrent attention. Le renard lui jeta un regard rapide de ses yeux verts.

- Vous parliez, fit remarquer Odd.

Les animaux le regardèrent, puis se regardèrent entre eux. Ils ne dirent pas réellement : "Qui ? Nous ?", mais c'était bien ce qu'exprimaient leur attitude, leur posture.

- quelqu'un parlait, insista Odd, et ce n'était pas moi. Il n'y a personne d'autre ici. Conclusion : c'était vous. Et ce n'est pas la peine de vous disputer.

- Nous ne nous disputions pas, rétorqua l'ours, car nous ne savons pas parler.

Puis il ajouta :

- Oups !

Le renard et l'aigle lui lancèrent un regard furibond : il mit une patte devant ses yeux et prit un air penaud.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-09-29T18:19:11+02:00

_ Pourquoi est-ce que je ne reviendrais pas ?

_ Ils risquent de te manger, lui révéla l'ours.

Odd cligna des yeux.

_ Ah bon... Ils mangent les gens, ces géants de glace ?

Il y eut un silence. Le renard dit "A l'occasion" en même temps que l'ours disait "Presque jamais".

Le renard toussota.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode