Livres
487 245
Membres
478 049

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Golune 2011-12-28T18:59:03+01:00

- Vous ne croyez pas que vous feriez mieux de chercher du travail ? lui suggéra Aimée, un jour où le représentant en lingerie était en tournée.

- Le problème, quand on cherche, c'est qu'on risque de trouver, remarqua Barthélemy.

- Vous ne voulez vraiment rien faire dans la vie ? s'inquiéta la voisine.

- Pas vraiment rien, concéda Bart. Juste pas grand chose. Testeur de jeux vidéo, par exemple.

Il réfléchit et ajouta prudemment :

- À mi-temps.

Afficher en entier
Extrait ajouté par kellogg's 2011-03-16T17:07:46+01:00

Pendant les 15 jours qui suivirent, les deux frères firent des efforts pour ne pas se heurter. Lorsque Siméon, lisant Nietzshe, voyait son frère relire son Spirou, il se permettait tout juste de lui demander affectueusement :

- Tu n'avais pas bien compris la première fois ?

A quoi Bart répondait, non moin affectueuesement :

- Je t'emmerde. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Whale 2012-11-30T16:12:47+01:00

Monsieur Morlevent, le prévint la juge assez solennellement, vous êtes en présence de votre demi-frère et de vos demi-soeurs, Siméon, Morgane et Venise Morlevent.

- De mon... de mes..., suffoqua Barthélémy.

Venise s'était enfin plantée devant lui, son dessin à la main.

- Je t'ai fait une maison, lui expliqua-t-elle. C'est celle où on va habiter avec toi. Là, c'est mon lit en hauteur et, là, c'est le congélateur.

Barthélémy se baissa pour mieux entendre les commentaires de la petite. A chaque nouvelle précision, il faisait "oh, boy !" l'air effaré.

- Je t'ai dessiné trois coeurs avec ton nom parce que je t'aime un peu, beaucoup, à la folie.

Ils se regardèrent, presque nez à nez, et Venise posa la question fondamentale, celle qui permet d'opérer un premier tri entre les méchants et les gentils.

- Tu aimes les bisous ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par kellogg's 2011-03-16T17:07:46+01:00

Bart s'assit dans le fauteuil et les deux frères se regardèrent. Un même sourire les unit ou la tendresse se mêlait à la moquerie.

-Merci pour tout, dit Siméon

-Merci pour le reste.

Merci d'être entré dans ma vie sans crier gare. Merci d'en avoir changer le cours et de m'avoir changé. Mais tout cela ne s'avoue pas quand on est le frère aîné, Bart n'ajouta rien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-24T21:32:30+01:00

- L'autre Morlevent, c'est un vrai. C'est notre demi-frère. Il travaille dans un magasin d'antiquités.

Le mot "vendeur" répugnait à Siméon. Vendeur, c'était la même chose que con. Mais il avait gardé le meilleur pour la fin.

- Il s'appelle Barthélemy

- Wah ! firent les deux sœurs

- C'est comme le Roi mage s'extasia Venise.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MissAnnabeth 2015-07-19T17:37:14+02:00

En même temps, ça n'avaient aucun sens. Maman était peut-être morte, mais elle devait la conduire à la danse, lundi, parce que la dame du cours de danse, elle n'aime pas qu'on manque.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MissMango11 2014-03-05T17:00:09+01:00

— Moi, je voudrais dire...

Morgane avait profité d'un temps de silence pour parler. Elle, la petite qu'on oubliait, coincée entre son frère surdoué et sa sœur si facile à aimer.

— Je veux juste dire que je ne veux pas être séparée de Siméon parce que Siméon, c'est la moitié de moi. Si on sépare une moitié d'une moitié...

Morgane regardait alternativement sa main gauche et sa main droite ouvertes devant elle. Elle agita sa main gauche.

— Il y a une moitié qui est triste et elle vit plus qu'à moitié.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ZouzouZouzou 2012-12-29T18:56:11+01:00

- Je vais vous accompagner au centre de transfusion. C'est tout à côté.

Bart commençait à balbutier : "Non, non, je ne peux pas." Mais le professeur l'empoigna et le plaça au pied du lit.

- Regardez votre frère, dit-il.

Il relâcha Bart dans une bourrade.

- Alors ? Vous ne pouvez pas ?

Mauvoisin savait qu'il outrepassait son rôle. Mais comme disait le dépliant de l'Agence française du sang : "Le don de plaquettes s'adresse à des donneurs particulièrement motivés."

Afficher en entier
Extrait ajouté par amelie-melo 2012-01-29T20:46:21+01:00

A son habitude, Siméon étaitassis sur la moquette, dos au mur. Il tendit le bras pour récupérer son livre. Barthélemy prit place sur un lit, au milieu des peluches. Sur l'autre lit, les jambes pliées, Morgane essayait de faire ses devoirs. Sous la fenêtre, Venise avait couché ses cinq Barbie.

-Tiens la débile, ta Barbie, dit Bart en balançant la poupée à Venise.

-Merci, dit la petite en l'attrappant au vol. Elle va faire l'amour avec l'autre qui est toute seule.

-Oh boy! s'exclama Barthélemy qui remarqua alors que les demoiselles Barbie étaient accouplés. Vous gênez pas les filles!

-J'ai pas de Ken, se justifia Venise.

-Qu'est-ce que tu penses de ta soeur? demanada Siméon à Bart.

Le garçon eut son charmant sourire à fossettes. Il raffolait de Venise.

-Elle est cool, sit-il.

-Je te parele de ta soeur Josiane, précisa Siméon.

-Pas cool, rectifia Bart.

-Elle veut inviter Venise chez elle, à Deauville.

-C'est chaud, ça, grimaça Bart.

6Tu peux dire quelque chose de cohérent de temps en temps? le houspilla Siméon.

-Oui, boss. Josiane elle avait demandé au Père Noël un mari, une télé avec un écran à plasma, une villa à Deauville et une petite fille blonde. Le Père Noël n'a pas lu la liste jusqu'au bout.

Si Josiane détestait son frère, Bart le lui rendait assez bien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2011-07-20T22:04:15+02:00

Le lendemain, Aimée vint montrer son gros ventre.

- C'est une fille, annonça-t-elle à Siméon. Votre frère est-très content. Il m'a dit: "Pourvu qu'elle soit aussi conne que jolie pour mettre toutes les chances de son côté!"

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode