Livres
451 217
Membres
396 466

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par ombe 2012-02-19T13:40:45+01:00

- Gus ! Réveille-toi espèce de marmotte !

[...]

-Mais qu'est-ce que tu veux ? grommela Gus. Quelle heure il est ?

-Quatre heures...

-Matin ? Après-midi ? demanda Gus entre deux bâillements.

-Matin, bien sûr !

-Oui évidemment, marmonna-t-il. Quelle question débile...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Miyu55 2012-04-20T10:33:25+02:00

-ça va Oksa, tu es toujours vivante?

Pavel Pollock était derrière la porte pour demander des nouvelles. Comme d'habitude....Dès qu'elle prenait un bain -et cela depuis qu'elle était en âge de le faire seule-, il l'appelait toutes les trois minutes pour savoir si tout allait bien.

-Oui, papa, je suis juste en train de me noyer...répondit-t-elle sur un ton faussement sérieux. Et puis j'ai branché le sèche-cheveux parce que j'aimerais bien me sécher les cheveux dans le bain. Ah, et j'oubliais, j'ai mis de l'eau de Javel au lieu du bain moussant!

Afficher en entier
Extrait ajouté par Miyu55 2012-04-20T10:25:20+02:00

Dragomira ouvrit le petit pot et en retira une grosse limace bleu vif d'une dizaine de centimètres, luisante et épaisse. Très luisante et très épaisse... Oksa poussa un cri d'horreur, suivi immédiatement d'un deuxième cri causé par la douleur que venait de provoquer le premier.

-Je vais... Tu vas...bredouilla-t-elle.

-Tu conjugues très bien le verbe "aller", ma Douchka...remarqua Dragomira en souriant, la limace gigotant mollement entre deux doigts

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jay117 2012-07-05T16:38:22+02:00

- Bonjour jeune Gracieuse ! Bonjour ami de notre Jeune Gracieuse ! Bonjour Vieille Gracieuse !

- Ooohhh, voila qui n'est pas très élégant...s'indigna Léomido. Veux-tu bien les excuser Dragomida? Je suis navré.

Nullement vexée, Dragomida riait de bon coeur.

- Ne t'inquiète pas, mes créatures m'appellent désormais ainsi, elles aussi...

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2011-06-27T18:26:08+02:00

- mais je fait la proposition de se délecter de filets de poisson et de petits pois à proximité de treize heures. Ah ! le lave-vaisselle a fait sa sonnerie, le préparation est aboutie !

- La lave-vaisselle ? s'étonna Oksa.

Tout le monde se tourna pour suivre des yeux la petite créature rebondie qui ouvrait le lave-vaisselle pour en sortir une boîte en plastique. Le Foldinguot ouvrit le récipient et un nuage de vapeur s'en échappa - ainsi qu'un délicieux parfum de poisson !

- Ne me dit pas que tu as cuit le poisson et les petits pois DANS le lave-vaisselle ! s'exclama Oksa.

- Jeune Gracieuse, le lave-vaisselle entraîne à la perfection des cuissons à l'étuvée, la certitude est savoureuse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ombe 2012-03-13T18:41:26+01:00

Peu après, le Foldingot se retrouvant suspendu dans l'air, en train de tourner autour de Gus qui pleurait de rire.

-Ma légèreté ! Ma légèreté ! s'exclamait le petit être.

-Eh oh, du Zeppelin, vous m'entendez ? Ici la Terre... lança le Gétorix. C'est vrai, quoi ? Vous ne trouvez pas qu'il ressemble à un Zeppelin avec sa grosse panse ?

Oksa se tourna vers la créature touffue et malicieuse et la fixa, ce qui eut pour effet de dresser la volumineuse chevelure en l'air. Le Gétorix, attiré vers le haut comme si une main invisible le soulevait par la crinière, se retrouva bientôt au même niveau que le Foldingot. De ses longs bras, il entoura le coup de l'intendant domestique et se mit à cheval sur son dos.

-Hue canasson, hue ! brailla-t-il, son énorme touffe de cheveux en broussaile lui cachant les yeux.

Le Foldingot tenta de désarçonner l'intrus, entreprise difficile car Oksa le maintenait en hauteur.

-Je manifeste mon inadéquation ! s'égosilla le Foldingot manifestement très en colère. Que ce Gétorix quitte mon échine ! S'il vous plaît ! Jeune Gracieuse, expulsez-le que je puisse voguer avec la paix !

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2011-06-27T18:26:08+02:00

- On dirait de la peau de bébé ! remarqua-t-elle en réprimant un frisson et en jetant un regard aussi horrifié qu'écoeuré à Pavel.

- Oh ! ne crains rien, chérie, ce n'est pas de la peau de bébé. Mais il y a un peu de ça...

- Un peu de ça ?!? grimaça Marie.

- La Nascienta est en fait un placenta, continua Pavel. mais pas un placenta ordinaire.

- Ca, je m'en serais doutée... souffla Marie avec soulagement. Ordinaire et Pollock vont rarement de pair !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Biibette 2011-05-04T16:59:16+02:00

L'erreur ne peut pas connaître de réparation, mais elle doit néanmoins rencontrer l'admission.

P. 133 (ed. XO)

Afficher en entier
Extrait ajouté par 0-9za 2012-07-28T11:12:28+02:00

Le trio ne passait pas inaperçue à l’aéroport , loin s'en fallait . Les regard se portaient essentiellement sur Dragomira et sa spectaculaire tenue de voyage , en ensemble pourpre avec un manteau cintré en velours violet , le tout surmonté d'un chapeau assorti . Elle trainait derrière elle une énorme valise à roulettes en cuir brun et portait à l'épaule un sac qu'elle tenait étroitement serré contre elle . Gus et Oksa était moins voyant . Mais beaucoup plus excités que l'extravagante et néanmoins placide Dragomira . Oksa sentait en elle une espèce d’effervescence formant de grosse bulles d’allégresse qui éclataient dans tout son corps . Après ces quelques semaines alourdies par les tensions et les conflits , elle ne pouvait cacher qu'elle avait hâte de changer d'aire .

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2012-06-26T11:29:14+02:00

A peine avaient-ils descendus quelques marches que les deux camarades entendirent des pas qui avançaient vers la cage d'escalier . Un grognement furieux leurs fit comprendre immédiatementqu'ils étaient découverts. Ils se figèrent sur place, incapables de descendre ou de fuir. Sur le sol, une ombre se dessina, se rapprocha et couvrit les premières marches. Soudain, l'ombre fit place à une personne en chair et en os. Terrorisée, Oska poussa un cri perçant et Gus fut prit d'un vertige avec l'horrible sensation qu'il allait mourrir dans la seconde. Ils avaient une chance sur deux de trouver face à Dragomira au bas des escaliers.

- MAIS QU'EST-CE QUE VOUS FAITES LA ?

OUF ! La chance était de leur côté ! Car c'était bel et bien la Baba Pollock qui, sourcils froncés et mains suur les hanches, se trouvait devant eux ! Gus préféra ne pas imaginer ce qui se serait passé si c'était Mc Graw qui était apparu...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode