Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par OLDB

Extraits de livres par OLDB

Commentaires de livres appréciés par OLDB

Extraits de livres appréciés par OLDB

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2020/01/anna-caritas-tome-1-le-sacrilege.html

J'ai eu la chance de découvrir ce livre suite à la Masse Critique de novembre de Babelio, que je remercie d'ailleurs infiniment, ainsi que les Editions Kennes, et je n'en suis tellement pas déçue !

On a dans ce livre, du ouija, des histoires paranormales, de démons et des esprits, des jeunes qui essaient de combattre le surnaturel, enfin bref, tous les ingrédients types d'un film d'horreur bien cliché mais qu'on adore tous ! Et avant que je continue, il ne faut pas oublier que ce livre est d'ailleurs jeunesse, ce n'est pas un livre adulte mais bien qu'ayant 23 ans, ça ne m'a pas empêché de l'adorer, mais ne vous attendez clairement pas à des réflexions d'adultes, les personnages n'ont qu'autour de 15 ans.

On fait donc la connaissance de William qui fait partie d'une petite bande d'amis, sauf que lors d'une soirée, ils vont vouloir s'amuser avec une planche de ouija et, vous connaissez déjà la suite, vont réveiller quelque chose de pas très... humain ?

J'ai donc beaucoup aimé ce livre, à vrai dire, j'y ai même été accro. Je l'ai lu en trois petits jours, et si j'avais pu, je l'aurais dévoré en une seule fois ! L'auteur crée cette addiction qui rend incapable de poser ce livre avant de l'avoir terminé.

Les personnages sont jeunes, n'ont pas de grandes réflexions, mais j'ai adoré les suivre. Ils ne savent pas ce qu'ils se passent, et essaient de comprendre pourquoi il y a tous ces événements surnaturels et accidents depuis qu'ils ont fait cette séance de ouija.

A vrai dire, j'ai beaucoup de mal à mettre des mots sur ce que j'ai ressenti parce que je l'ai adoré, ce livre m'a passionné du début jusqu'à la fin, il crée une certaine addiction que je n'avais pas ressenti depuis longtemps.

Je pense que si vous aimez tout ce qui est surnaturel, ouija, esprits, et que vous ne cherchez pas de la grande littérature, lancez-vous dedans sans hésitation !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-01
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2020/01/all-i-want-for-christmas.html

Suite à mon achat il y a 3 ans lorsque j'avais prévu une wishlist spéciale Noël... Ben je ne l'ai pas lu... Oups honte à moi, mais 3 ans plus tard, j'y ai enfin remédié. Je dois bien avouer que depuis presque 10 ans, Noël et moi on n'est pas plus très copains, et pourtant j'aime beaucoup l'ambiance, les décos, mais le soir de Noël est si déprimant pour moi, que je le fini toujours en larmes dans mon lit. Alors cette année, j'ai décidé qu'après tout, il était de mon ressort de rendre mon Noël parfait. Si je veux qu'il soit bien, alors il se déroulera forcément bien. Et quoi de mieux que de débuter cette période par un bon petit roman cliché à l'eau de rose ?

Et c'est en effet bien ce qu'on retrouve, une romance totalement à l'eau de rose, et pourtant, j'ai si adoré ! C'est pourtant rare de ma part que j'aime ce genre de romance, mais je sais que dans ce type de lecture, il n'y a pas de grandes histoires complexes, c'est justement leur bon côté : une petite histoire simple et sans prise de tête. Et on est servi.

On fait la connaissance de Emma, 28 ans, qui fait partie d'un groupe d'amie se connaissant depuis la fac : Grégoire, sa compagne Laura, Julie la sœur de Grégoire, Yann et Emma elle-même. Yann et Emma sont meilleurs amis depuis 10 ans, ils sont toujours ensemble, restent des heures au téléphone, se font des câlins, mais rien de plus. Une amitié platonique. Mais un beau jour, Yann va se décider à lui faire sa déclaration, et tout va changer dans la vie et dans la tête de Emma. Sortir avec son meilleur ami ? Vraiment ?

On va donc suivre leur petite histoire, il n'y a évidemment zéro mystère, mais ce n'est pas ce qu'on cherche ici. Les personnages sont sympas, certes un peu niais, surtout pour les deux principaux, mais j'ai beaucoup aimé les secondaires.

Même si j'ai beaucoup aimé ma lecture, j'ai toutefois trouvé quelques points négatifs, et qui sont généralement communs à ce genre littéraire. Les clichés, et surtout les propositions bien bien trop rapides. Certes c'est son meilleur ami, mais certaines choses ont besoin de temps, et au lieu de temps, on a eu beaucoup trop de niaiserie.

Mais je le répète encore une fois, j'ai bizarrement passé un excellent moment, et je dois même avouer avoir ressenti une certaine addiction à cette lecture. A chaque fois que je le refermais le soir pour dormir, je me dépêchais toujours de me préparer le matin pour vite pouvoir en lire un peu avant de partir. Et il n'a d'ailleurs tenu que 3 jours malgré tous mes devoirs et exams pour la fac, c'est dire à quel point je l'ai aimé.
Finalement, je vous le conseille si vous avez envie d'une petite histoire toute simple, que ce soit en période de fête ou non d'ailleurs parce qu'on n'entend pas beaucoup parler de Noël au final. Bien sûr, si vous détestez les histoires remplies de guimauves, à l'eau de rose ou encore trop mielleuses, ne tentez même pas. On est ici sur une lecture sans prise de tête, histoire de se détendre un petit peu.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-01
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2020/01/the-haunting.html

Depuis mon coup de cœur pour Emmurées de la même auteure il y a un an, je voulais retrouver ce sentiment, cette écriture, et ces frayeurs. J'ai donc dans ma PAL Charlotte Says, le préquel, et The Haunting, une toute nouvelle histoire supposée nous couvrir de frissons. Aujourd'hui, je l'ai terminé, et je dois bien avouer être complètement mitigée, voire déçue.

En effet, on retrouve dans ce livre Emma, héroïne qui a eu un accident tout particulier lorsqu'elle était petite et qui l'a paralysé à vie. Depuis, elle et ses parents ont changé de ville, mais suite à des problèmes personnels, elle va devoir retourner dans la ville où elle a eu cet accident, et retomber sur ses amis d'enfance, Jem et sa petite sœur Shell, et surtout, va devoir faire face au Waterwitch, l'endroit où sa vie a basculé.

On a dans ce livre une histoire de sorcière, une sorte de maison hantée, mais cela n'a pas vraiment fonctionné sur moi. A vrai dire, je me suis ennuyée, et je voulais le terminer. J'ai trouvé l'histoire, supposée faire peur, fade, il n'y a pas vraiment de moments effrayants, ou de moments tout court même. Ma chronique est plutôt décousue, mais c'est vrai que je me rends compte qu'en y repensant, je vois une certaine ambiance sombre, mais je ne trouve pas qu'il se soit passé grand chose en fait. Pendant 340 pages, on assiste à un frère qui ne croit pas sa sœur, et une sœur qui voit un spectre et des oiseaux. Rien de plus.

Je trouve ça si dommage de ressentir un vide en pensant à ce livre vu l'amour que je porte à l'autre de l'auteure, mais malheureusement, l'histoire du Waterwitch n'aura pas fonctionné sur moi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 02-01
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2020/01/le-garcon-en-pyjama-raye.html

Depuis ma lecture du Garçon au sommet de la montagne du même auteur il y a plus de deux ans, je voulais en lire d'autres. Je suis passionnée par la Seconde GM, même s'il est étrange de dire être passionnée d'une période aussi emplie d'horreurs que celle-ci, mais je ne sais pas pourquoi, c'est un sujet qui me passionne et me rempli d'horreur à la fois. J'avais donc ce livre qui m'attendait dans ma PAL jusqu'à ce que je sois enfin prête à replonger dans le monde nazi. Me voici donc aujourd'hui, quelques heures après avoir tourné la dernière page, et quelle page...

Je ne vais pas vous faire un gros résumé pour respecter l'auteur qui ne souhaite pas que le lecteur en sache trop avant sa lecture, mais disons qu'on suit Bruno, 9 ans, qui déménage soudainement dans une autre ville loin de son Berlin adoré, avec son père, sa mère et sa sœur de 12 ans, après la visite du fameux Fourreur et de la jolie dame blonde. Une fois arrivée dans sa nouvelle maison, il ne comprend pas. Elle n'a que trois étages alors que celle de Berlin en avait cinq ! Et puis il n'y a personne pour s'amuser avec lui ici. Puis même le nom est bizarre, Hoche-Vite. Et la seule chose qu'il voit de la fenêtre de sa chambre sont tous ces hommes et garçons en pyjama rayé. Quelle chance ont-ils de pouvoir être en pyjama toute la journée alors que lui est obligé de bien s'habiller tous les jours !

Je savais à peu près dans quoi je m'embarquais dès le début, et pourtant, cela n'a pas empêché l'émotion d'être présente. Le style est très simple, c'est un livre écrit pour les jeunes adolescents, autour des 12 ans, et pourtant, les adultes peuvent aussi bien le lire. Je trouve d'ailleurs 12 ans bien trop jeune pour lire ce livre, même si l'écriture est faite pour eux, l'histoire peut-être moins.

Durant toute la première partie, on suit Bruno, on ne sait pas vraiment ce qu'il se passe, même si bien sûr, en tant qu'adultes, nous savons très bien ce qu'il se passe, on attend juste que Bruno s'en rende compte. Mais à 12 ans, je ne pense pas qu'on ait encore conscience des horreurs s'étant produites lors de cette terrible guerre.

Dans la seconde partie, l'action est légèrement plus présente, l'histoire avance, et Bruno ne comprend vraiment plus ce qu'il se passe. Qui est gentil, qui est méchant ? Et cette fin... Il m'a fallu une petite seconde pour la comprendre, et réaliser réellement ce qu'il se passait. L'auteur l'a incroyablement bien écrite.

Il est dur de faire une chronique de ce livre sans spoiler quoi que ce soit, mais je pense que pour tout passionné de la Seconde GM, il est à lire. En ce qui concerne les enfants, encadrez les bien avant, pendant et après leur lecture, afin qu'ils ne soient pas perdus, même si je trouve toutefois l'âge de 12 ans un petit peu trop jeune.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-12-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/12/le-dernier-jour-de-ma-vie.html

Il y a quelques années, peut-être deux ou trois, je me souviens avoir vu ce livre absolument partout, lorsqu'il a été ré-édité suite à la sortie du film. Je ne savais pas vraiment de quoi il parlait, mais sur un coup de tête, comme bien souvent, j'ai dis à ma mère de me le prendre lorsqu'elle m'a proposé de m'offrir le livre de mon choix. Pourquoi ce livre ? Je ne sais pas. Mais aujourd'hui je l'ai enfin lu, et croyant au fait que chaque livre m'apporte exactement ce dont j'ai besoin au moment précis où je le lis, je pense avoir réellement bien fait de l'avoir gardé pour cette période de ma vie.

On suit Sam le premier jour, on fait sa connaissance ainsi que celle de ses copines, son copain et son entourage plus généralement. Ce n'est pas une des plus gentilles filles, elle est la suiveuse de ses copines, les petites pestes du lycée. Elle est populaire, elle se fiche de tout le monde, elle fantasme sur son prof de math, et elle attend juste le soir-même pour enfin perdre sa virginité avec Rob. Mais le soir-même, elle rentre en voiture avec ses amies, elles ont un accident, elle meurt. Puis se réveille. Et ce pendant sept jours. Sept jours, où nous allons la voir changer, parce que cette petite suiveuse populaire n'est pas vraiment ce qu'elle laisse paraitre. Il y a tellement plus en elle, tellement d'histoires, tellement de profondeur. En sept jours, on va découvrir en même temps qu'elle, tout ce qu'elle peut bien faire pour tout changer, une seule petite chose peut absolument tout changer et faire apparaître un sourire sur un visage.

Honnêtement, au début de ma lecture, je me demandais où est-ce que cela allait bien mener. Premier jour, deuxième jour, troisième jour. Bon. Je sais qu'il y en a sept, et je commence à me dire que ça risque d'être lassant au bout d'un moment même si les jours ont beau être les mêmes, ils ne sont jamais similaires puisque notre héroïne change, elle tente tout pour ne plus revivre cette journée, elle essaie de ne plus mourir, elle essaie de se laisser aller à n'importe quoi, elle essaie d'être la personne la plus gentille au monde. Mais j'avais ce petit truc qui me bloquait, j'avais vraiment peur de me lasser.

Mais je ne l'ai pas forcément lu à une bonne période. Je n'avais pas le moral, je ne voulais que pleurer, vraiment, c'était plutôt moi le problème, et non le livre. Alors j'ai un petit peu attendu, juste quelques jours, puis je m'y suis remise. Et je l'ai terminé en seulement 24 petites heures. Au coucher, au lever, c'était la dernière et la première chose que je faisais. Et finalement, je l'ai juste adoré !

Je me suis attachée à tout, que ce soit les lieux, les personnages, principaux comme secondaires. Chacun a un réel caractère, l'auteure ne les a pas créés sans fond, ils sont réellement quelqu'un. Et il y a de si beaux messages dans ce livre. Ce n'est pas niais, et ce n'est pas juste l'histoire d'une ado revivant sa journée encore et encore en essayant de tout arranger jusqu'à ce que bonheur s'en suive. C'est tellement plus que ça.

Et je ne sais pas vraiment quel passage, ou quelle phrase, ou peut-être est-ce le sentiment global que m'a laissé ce livre, mais aujourd'hui, j'ai envie d'être meilleure, pas forcément pour autrui, bien que ce soit important, mais surtout pour moi-même. Je veux penser à moi, et me demander chaque jour ce que je pourrais bien faire si c'était mon dernier. La rancune, la vengeance, la tristesse, ça fait du bien, mais ça ne sert à rien. Il faut penser à soi-même, et même si la vie est un mystère pour chacun, aucun d'entre nous n'a jamais vécu la mort, on sait qu'on doit profiter de la vie au maximum. Et ce n'est pas qu'une phrase, il faut aussi en prendre conscience. Et c'est ce que livre m'a apporté.

J'ai la version du film, celle où on retrouve une petite interview à la fin, qu'a mené Lauren Oliver avec l'actrice et la réalisatrice du film. Je l'ai beaucoup aimé, parce qu'elles expriment exactement ce que j'ai ressenti. Je pense que chaque personne lisant ce livre peut être touché à sa façon. Souvent, malgré l'importance de l'histoire, c'est réellement le fond d'un livre qui importe et qui touche, et je pense que l'auteure a réussi haut la main sur ce coup-là.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Dry écrit par Neal Shusterman
date : 30-12-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/12/dry.html

Je me souviens avoir acheté ce livre sur un coup de tête, ayant beaucoup aimé La Faucheuse de Neal Shusterman, je me suis dis pourquoi pas retenter l'expérience. Et bien je dois bien avouer être mitigée sur ce one shot écrit à 4 mains.

On est en période de sécheresse en Californie, l'eau n'est plus distribuée, tous les robinets sont coupés, et le peu de personnes en recevant encore, tombent malade à cause de la toxicité de cette eau. Notre personnage principale, Alyssa va débuter un périple avec son petit frère, son voisin un peu bizarre, et deux inconnus.

Alors, par quoi commencer. Déjà, nos personnages. Je ne les ai pas spécialement aimé, je ne m'y suis pas spécialement attaché, en fait, ils ne m'ont rien fait ressentir du tout. Certes, j'ai parfois eu peur pour eux, mais il aurait pu leur arriver n'importe quoi, ça ne m'aurait peut-être pas tant ému que ça.

En ce qui concerne l'histoire, je l'ai trouvé intéressante, et surtout d'actualité. Cette situation pourrait arriver demain que l'on ne serait pas surpris. Elle est d'actualité et nous fait donc réaliser certaines choses. Même si on sait déjà qu'il ne faut pas gaspiller d'eau, on le fait tous de temps en temps sans même s'en rendre compte, avec des gestes tout basiques. On prend l'eau pour acquise alors que ce n'est pas le cas. On a de la chance d'en avoir à disposition, et ce livre nous fait prendre conscience de ces choses là, ou du moins, il nous les rappelle. Comme beaucoup l'ont déjà dit, vous risquez d'avoir soif durant votre lecture.

Cependant, même si l'histoire est intéressante, elle ne m'a pas tant transporté que ça. Autant j'ai bien imaginé toutes les scènes comme si je regardais un film ou une série, autant je ne suis pas complètement entrée dedans. Leurs aventures ne m'intéressaient pas tant que ça en fait, bizarrement, je me suis surprise à vouloir vite le terminer pour passer à autre chose. Je ne me suis juste tout simplement pas attachée au tout.

En ce qui concerne la fin, elle est tellement rapide. On a une scène dramatique qui fait peur, on se demande ce qui va se passer, on panique, on se dit "non, ça va se terminer comme ça ?", puis tout à coup, on est transporté deux semaines après, avec une toute nouvelle situation. Je l'ai trouvé beaucoup trop précipité, et j'aurais aimé une fin avec plus de détails.

Finalement, une lecture sympa mais pas grandiose. J'adore pourtant ce genre littéraire, mais malheureusement, ce livre ne fera pas partie de ceux dont je me rappellerai à long terme.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 24-12-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/12/la-selection-tome-3-lelue.html

Voila ma lecture de cette trilogie terminée... Et après mon coup de cœur pour le premier, et mon amour pour le second, qu'ai-je donc pensé de cette fin ?

Et bien, sans surprise, j'ai adoré ! On retrouve nos personnages toujours à la suite du second, le nombre de candidates diminue encore, et il finira par n'en rester qu'une à la fin de ce tome.

Alors, les personnages. America est fidèle à elle-même, c'est toujours la même depuis le premier tome. Je l'aime bien, je passe de bons moments avec elle, je n'ai rien de spécial à en dire.
En ce qui concerne Maxon, on fait plus sa connaissance dans ce tome, on apprend à un peu mieux le connaître, et on va finir par connaitre la profondeur de ses sentiments envers America et vice versa.
On a toujours nos personnages secondaires, comme les autres candidates. J'ai, bizarrement, beaucoup aimé Celeste dans ce tome, on apprend à mieux la connaitre et à l'apprécier. Je n'ai par contre pas spécialement aimé Kriss, surement car elle est la concurrente directe de notre héroïne. Les domestiques d'America sont toujours aussi adorables, mais j'ai par contre vraiment détesté le Roi dans ce dernier tome. On apprend à le connaitre, on connait ses idées, son fond, et c'est juste un être exécrable qui en fait voir de toutes les couleurs à nos héros.

En plus de nos personnages principaux, on fait aussi la connaissance de nouveaux dans ce dernier opus, que je ne spoilerais pas puisqu'ils font partie d'un des plots principaux.

L'histoire, quant à elle, bouge enfin. Après trois tomes portés sur la Sélection, on commence à plus voir le côté politique et on en apprend plus sur les rénégats sur lesquels je me posais des questions depuis le début.
Malheureusement, je pense que ce que je peux reprocher à ce dernier livre est la fin précipitée. Durant trois tomes, on est au cœur de la Sélection, on peut même parfois trouver des longueurs tellement l'auteure a voulu la trainer pendant un moment, mais d'un seul coup, durant les 50 dernières pages, tout se précipite, et j'ai absolument adoré, mais c'est vrai que j'aurais aimé encore quelques chapitres afin de clore réellement l'histoire.

J'ai parlé de quelques longueurs, mais même si elles sont présentes au niveau de l'histoire puisqu'on peut avoir l'impression qu'elle n'avance pas des masses, surtout dans le tome 2, je ne me suis pourtant pas ennuyée une seule fois, et ça vaut pour la trilogie entière. L'auteure a une façon d'écrire qui me captive, je suis vraiment entrer dans le palais avec les candidates, j'ai tout vu, tout ressenti, j'ai vraiment adoré, et j'en redemande encore et encore !

Il y a, d'ailleurs, deux autres livres, 20 ans plus tard si je ne me trompe pas, que je pense découvrir dans le futur, une fois que j'aurais au moins un minimum vidé ma PAL. Mais en ce qui concerne cette trilogie principale, elle a été un réel coup de cœur, j'ai juste adoré, et je pense que si vous en avez l'occasion, achetez directement l'intégral puisque la trilogie aurait pu n'être qu'un seul livre tellement elle est captivante, et se déroule plutôt rapidement si on y pense.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 24-12-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/12/la-selection-tome-2-lelite.html

Après mon coup de cœur pour le premier tome, j'ai directement enchaîné avec celui-ci, et j'aime toujours autant, même si celui-ci n'est pas un coup de coeur.

On retrouve nos personnages à la suite directe du premier tome, la Sélection est toujours en cours, et il ne reste plus que six candidates. Au niveau de nos personnages, j'aime bien America mais je dois quand même avouer être d'accord avec les avis disant qu'elle ne cesse de changer d'avis entre les deux hommes de sa vie, et au bout de quelques centaines de pages, ça en devient lourd. Et pourtant, je l'ai comprise à chaque fois, peut-être que je me retrouve un petit peu dans ses pensées. Elle donne de faux espoirs à deux hommes, mais en même temps, je la comprend et je comprend le fait qu'elle soit perdue.

En ce qui concerne Maxon, je l'aime bien mais à vrai dire, je le trouve fade. Je trouve qu'on ne le connait pas vraiment alors difficile de s'en faire un avis, j'espère que les prochains tomes nous éclairerons sur la personne qu'il est réellement.

Aspen, lui, et bien rien, je ne ressens rien, je m'en fous complètement. Et les autres filles, on ne les connaît pas, on les voit juste comme les adversaires de notre héroïne, à part Marlee qui est devenue la meilleure amie d'Ame, que j'aime beaucoup et dont on entend particulièrement parler dans ce tome.

Finalement, ce tome ne nous avance pas vraiment sur l'histoire, mais ces livres sont si addictifs c'est incroyable, je ne sais pas ce qui me fait cet effet, mais que ce soit l'histoire, l'écriture, ou les personnages, j'aime tout, et j'entre à merveille dans cet univers ! Peut-être pas un coup de cœur car je le trouve peut-être un peu trop vide au niveau de la progression de l'histoire, mais je l'ai quand même adoré !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-12-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/12/le-passage-du-diable.html

Ca faisait tellement longtemps que ce livre se trouvait dans ma wishlist ! Alors après l'avoir enfin trouvé il y a peut-être deux ans en librairie, j'ai sauté dessus ! Et me voici aujourd'hui, lecture terminée, et mon avis un peu mitigé...

Même si cela faisait longtemps que je voulais le lire, je ne pense pas en avoir attendu quelque chose de particulier, donc je ne suis pas déçue, mais j'aurais peut-être aimé autre chose, ou tout du moins, plus.

En effet, on a dans ce livre une histoire jeunesse, avec Daniel, un jeune garçon qui essaie de percer à jour les secrets de sa famille, tous en rapport avec cette fameuse maison de poupée avec laquelle il joue depuis qu'il est enfant et qui est la réplique exacte de la maison d'enfance de sa mère. On le suit alors dans ses découvertes jour après jour avec son esprit de jeune homme.

Mais finalement, il n'y a pas vraiment grand chose de spectaculaire dans ce livre. Ne vous y méprenez pas, j'ai passé un bon moment, bien qu'impatiente d'en terminer par moment, mais une fois la révélation finale, je me suis dis tout ça pour ça ? Mais il ne faut pas oublier que c'est un livre jeunesse, il n'est pas censé être complexe comme pas possible, nous faire tourner la tête dans tous les sens. Non, il m'a plutôt fait penser à un Chair de Poule, et je pense que tout enfant autour de 10-13 ans pourrait l'adorer. Mais si vous êtes adulte, bien sur vous pourriez passer un super moment, mais ne vous attendez pas à frissonner avec ce bouquin.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-12-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/12/le-passeur.html

Je me souviens avoir regardé le film il y a quelques années, mais sans vraiment me concentrer, je ne l'avais pas trouvé dingue, j'en ai, honnêtement, peu de souvenirs. Je me souviens des acteurs, je me souviens rapidement de l'ambiance, mais c'est tout. Il y a presque deux ans, je l'ai repéré à Gibert Joseph lors de mon passage à Paris, et vu la modique somme pour laquelle il était vendu, je me suis dit, et pourquoi pas ? Surtout vu le peu de pages qu'il contient. Et bien, deux ans plus tard, je ne regrette tellement pas de m'être enfin lancée dedans !

En effet, pour cet automne, j'ai décidé de le sortir de ma PAL, il me faisait de l’œil depuis un moment, et j'ai trouvé que c'était la bonne période pour le lire. Et bien j'ai juste adoré ! Je ne sais pas vraiment si je peux le considérer comme un coup de cœur mais waouh !

J'ai adoré le monde dans lequel il se déroule, ou plutôt j'ai aimé l'ambiance. On est là dans un tout nouveau monde, une nouvelle société totalement utopique, où tout le monde est parfait, mais tout n'est finalement qu'apparence. En effet, lorsque Jonas atteint ses 12 ans, il se voit attitré, comme chaque 12 ans, un métier, une formation. Sauf que celui-ci a obtenu celle de passeur. Personne ne sait vraiment en quoi cela consiste puisqu’il n'y a qu'une personne au courant. Le Passeur lui-même. Il va donc être formé par ce dernier qui va lui donner tous les souvenirs de l'ancien monde. Le nôtre. Et la vie de Jonas va changer pour toujours. Il va découvrir la vie, la vraie. Les couleurs, la musique, la neige, la pluie, le soleil, l'amour, mais aussi les blessures, les guerres, la douleur. Et il va découvrir à quel point son monde si beau, si parfait, n'est en fait peut-être qu'illusion et que tout n'est pas si blanc.

Qu'est-ce que j'ai adoré ! En seulement 200 petites pages, on entre dans un tout nouveau monde ! Bien qu'il ait était écrit largement avant, j'ai beaucoup pensé à Divergente durant ma lecture. Pas mal de points m'y ont fait penser. J'étais vraiment plongée dedans, à tel point que je ne voulais pas qu'il s'arrête, chose qui ne m'est pas arrivé depuis longtemps. Maintenant lorsque je lis, quand un livre se termine, il se termine, et je passe au suivant même si j'ai adoré, je suis toujours contente d'enlever un livre de ma PAL. Mais avec celui-ci, ça a été différent. Celui-ci, je voulais encore rester dedans, je voulais savoir ce qui allait arriver ensuite, je voulais suivre le chemin de Jonas et savoir ce qu'il allait se passer ensuite et encore.

L'écriture est apaisante, j'ai eu cette sensation de sagesse, je ne sais même pas comment décrire ce sentiment. Et ce livre, même si jeunesse, est réellement accessible à tout le monde. Ce n'est pas parce que vous avez atteint un certain âge qu'il est trop tard, oh non ! Au contraire, je trouve qu'il nous fait réfléchir sur notre monde actuel, et sur comment ça se passerait si tout ce que nous détestons au quotidien, était enlevé. Serait-ce vraiment mieux, ou est-ce que finalement, toutes nos douleurs ne feraient pas le charme de la vie ?

Le seul bémol que je pourrais lui trouver est cette fin. Je ne sais pas vraiment quoi en penser, mais je ne sais même pas si je l'aime ou pas. Je n'en attendais ni plus, ni moins à vrai dire, je pense que je m'en contente, même si une suite aurait été la bienvenue.

Et si vous n'avez jamais lu ce petit bijou, lancez-vous !!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-12-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/12/la-selection-tome-1_22.html

Après de longues années à l'avoir observé partout dans les librairies et blogs, et après plus d'un an et demi à trainer dans ma PAL, je l'ai enfin sorti, lu, et a-do-ré !

J'avoue qu'au début, j'avais un peu peur vu la couverture. Ne vous méprenez pas, elle est sublime, mais j'avais peur qu'on y parle de princesses, de filles gnian-gnian, mais alors pas du tout ! C'est tellement loin de ça. Au contraire, on a dans ce livre, America, une jeune femme qui n'a pas ce souhait d'épouser le Prince contrairement à toutes les autres filles. Parce que dans ce livre, le thème est la Sélection qui est une sorte de concours, une télé-réalité où rivalisent 35 jeunes femmes pour être la Princesse, celle que le Prince choisira pour être son épouse.

Tellement loin d'être gnian-gnian ou cucul la praline, il est même humain. Les comportements d'America sont réels, j'ai même pu me retrouver en elle, dans certaines de ses pensées ou comportements. Il y a aussi un triangle amoureux mais je ne suis pas sûre qu'il subsiste bien longtemps, je n'ai aucun doute sur le "gagnant".

Les personnages sont nombreux mais ils ont tous leur but, aucun n'est là par hasard. Que ce soit les autres filles de La Sélection, les parents du Prince, la famille et les proches d'America, ou ces deux derniers, rien n'est flou, tout est très clair, chacun a son propre rôle à jouer dans l'histoire.
J'ai beaucoup aimé America, vraiment, elle m'a fait penser à Katniss de Hunger Games par moment. Une femme forte, qui n'est pas forcément comme toutes les autres filles autour d'elle. Le prince lui, ne connaît pas grand chose du monde extérieur, de la société qu'il gouverne. Il n'a jamais connu de fille ou même n'a pas vraiment d'entourage autre que ses parents. Il est au palais depuis sa naissance, et n'a pas la moindre idée de ce qu'il se passe réellement dehors, mais ne connaît pas non plus grand chose aux filles, ce qui peut parfois apporter des situations comiques ou malaisantes.

Le monde est aussi nouveau, puisque on est dans un monde créé suite à une énième guerre mondiale, histoire très bien expliquée vers le milieu du livre d'ailleurs. Guerre qui pourrait même réellement arriver.

C'est un livre dystopique mais il sort de ce schéma habituel. Ici il n'y a pas de combat, de bataille, mais il en est pourtant tout aussi bien. J'ai eu un réel coup de cœur pour ce premier tome, j'espère que le second et troisième que j'ai dans ma PAL ne me décevront pas, mais j'ai bon espoir pour la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-11-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/11/landon-saison-2-nothing-less-between.html

Après ma lecture du premier tome, j'ai enchaîné avec celui-ci et l'ai lu en moins de 24h. C'était le dernier livre de ma PAL d'été, et j'avais envie d'en terminer une bonne fois pour toutes avec les After puisque ça fait trois mois que je les lis. C'est donc chose faite, et même si ce n'est toujours pas le livre du siècle, il est quand même un peu mieux que le premier.

On retrouve donc nos personnages après le tome 1, c'est la suite directe, il aurait d'ailleurs pu être écrit en un seul livre si on enlève toutes les réflexions inutiles de Landon, parce que oui, celles-ci continuent dans ce dernier tome. Comme pour le premier, je n'ai pas spécialement aimé le personnage de Landon contrairement aux livres After où je le trouvais génial, là il me paraît toujours aussi fade, inutile, franchement il ne sert pas à grand chose, il ne fait rien et est juste partagé entre deux filles. C'est toujours la même histoire, qui va-t-il choisir entre son ex et cette nouvelle arrivante dans sa vie ?

Mais quelque chose a relevé le niveau de ce livre contrairement au précédent. En effet, on a dans cet opus, le point de vue de Nora/Sophia que j'ai trouvé bien mieux que Landon. J'ai beaucoup aimé ses passages, même si ce n'est toujours pas une plume digne des plus grands, c'était largement plus agréable à lire. Et on a du mystère, on découvre au fur et à mesure les secrets de cette dernière et ce qu'elle cache à Landon depuis le début.

Heureusement pour moi que cette Nora ait donc eu droit à son point de vue, sinon, il m'aurait toujours été aussi fade. Les points négatifs évoqués dans ma chronique précédente tiennent toujours pour celui-ci, mais au moins, j'ai eu réellement envie de savoir ce qui allait se passer au fil des pages par rapport au mystère concernant Nora.

Autre petit bémol cependant, c'est la rapidité qu'a l'auteure de conclure son histoire. On est soudainement projeté un an dans le futur alors que rien ne présageait une fin à ce moment-là. Un an plus tard, on se retrouve projeté dans une vie parfaite dans le meilleur des mondes. Comme je l'avais dis il y a trois ans dans ma chronique du dernier tome de After où l'auteure avait fait exactement la même chose, je n'aime pas quand j'ai l'impression qu'un auteur expédie son histoire, histoire d'en avoir terminé.

Mais finalement, est-ce que j'ai aimé cette duologie ? Eh bien honnêtement, si vous êtes vraiment un super grand fan de Anna Todd, lisez-le, mais sinon, ne vous lancez même pas dedans, on n'y apprend rien, et vous risquez au contraire de vous dégoutez du personnage de Landon, pourtant si agréable dans les After sans pourtant être le petit garçon tout gentillet et fade qu'il est dans sa propre duologie.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 14-10-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/10/landon-saison-1-nothing-more.html

Après avoir enfin terminé ma relecture de la saga entière After ainsi que les deux Before, je me suis enfin lancée dans l'histoire de Landon. Je pensais bien aimé puisque j'aimais beaucoup le personnage dans la série principale, mais alors ce livre m'a juste... ennuyée ? C'est ça, il m'a ennuyée, il ne se passe rien du tout.

On découvre le quotidien de Landon suite à son emménagement à New-York avec sa meilleure amie Tessa, qui essaie de survivre à sa séparation avec Hardin. Landon, quant à lui, s'est séparé il y a six mois de sa copine de toujours, et est dans ce premier tome, confronté à ses anciens sentiments envers cette dernière et à ses nouveaux sentiments envers l'ancienne voisine des Scott, Sophia, ou plutôt Nora dans ce tome-ci.

Et puis ben c'est tout en fait. Rien de plus, rien d'autre, que ça. Son quotidien, c'est à dire du vide puisqu'il ne fait absolument rien, et est juste tiraillée entre deux filles, voilà.

Moi qui adorait Landon, cet ami toujours là, compréhensif et toujours de bons conseils m'a donné une tout autre impression dans ce tome. Enfin non, il est toujours aussi gentil et compréhensif mais justement en fait, il est fade, il a zéro caractère ou charisme. J'ai détesté la façon dont l'auteure l'a créé, et pourtant j'adore Anna Todd, mais vraiment c'est du flop total pour moi avec ce personnage. Tout ce qui se passe dans sa tête c'est sa maman trop géniale, il parle sans cesse d'elle c'est incroyable, et pourtant j'adore Karen, et Harry Potter, waouh je n'ai jamais vu autant de référence à HP en seulement 300 pages ! Et allez que ce collègue il ressemble à Drago, et donnons comme second prénom à sa petite sœur Hermione ou Luna, ou encore peut-être que Tessa cache un hipogriffe dans sa chambre ? Une ou deux références c'est sympa, mais quand tout ce qui se passe dans la tête de quelqu'un c'est HP sans arrêt, ça devient lourd. Et pourtant, j'adore aussi Harry Potter, mes trois étagères consacrées à cette saga peuvent en témoigner, mais je voulais lire l'histoire de Landon, pas celle d'Harry et ses collègues.

Et d'ailleurs, puisqu'on est habitué à un Landon tout gentil, réellement doux, agréable, et un brin innocent, quelle ne fut pas ma surprise tout à coup de tomber sur des "je lui touche la chatte", "j'imagine sa jolie bouche sucer ma queue", ou encore "ce beau petit cul rebondi dans son legging" ??? C'est Landon là, c'est pas Hardin, s'il te plaît Anna, fais un effort quand même. Ce n'est pas du tout le caractère de Landon de parler comme ça, je pense qu'on peut tous en témoigner après s'être tapé les cinq tomes de After.

Finalement, ce livre ne m'aura laissé qu'une impression de vide, j'ai vraiment juste le mot fade me venant en tête. L'écriture n'est même pas "bien", il n'y a rien du tout dans ce livre, surtout la construction du personnage qui est juste complètement décousu, et rien ne correspond à ce super mec qu'on a rencontré dans la première série. Je vais lire le second tome puisque je l'ai sous la main et que je veux conclure la série une bonne fois pour toutes, mais je garderai le souvenir de Landon que je m'étais faite dans After, et non dans cette duologie, pourtant consacrée à lui.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 06-10-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/10/les-hauts-de-hurle-vent.html

Suite à ma lecture de Gatsby et de Orgueil et Préjugés, je voulais me lancer dans un autre classique pour ma culture générale, j'ai donc choisi celui-ci puisque c'est un des plus connus de cette période là. Et bien je vais aller dans le sens inverse de la majorité des avis, mais je n'ai pas aimé, et ai passé presque la totalité de ma lecture à m'ennuyer et à ne souhaiter qu'une seule chose : en terminer !

Je ne sais même pas quoi en dire. Je n'ai pas aimé les personnages qui sont tous détestables, j'ai l'impression que chaque personnage est fou, l'auteure n'a créé des personnages qui ne sont que drame, méchanceté, folie complète, rien n'a eu de sens à mes yeux, personne ne m'a semblé réel, même pour l'époque.

L'histoire ? Rien, du vide, je me suis juste ennuyée. Je ne vois même pas où est la romance là dedans, je suis peut-être passée à côté, mais chaque personne a ses propres goûts, et je dois bien affirmer là que ça ne m'a pas du tout plu et ne me correspond pas. L'histoire m'a laissé de marbre tout du long, rien ne m'a ému, rien ne m'a fait sourire, rien ne m'a, ben rien ne m'a fait sentir quelconque émotion en fait.

De plus, la narration m'a parfois perdu puisque ce n'est pas toujours le même narrateur, il me fallait parfois un certain temps avant de réaliser qu'on avait changé de voix. Puis il y a trop de blabla pour rien, je n'en voyais pas la fin, j'ai fini par lire en diagonal. Cependant, je dois bien avouer avoir un petit peu apprécié au début l'ambiance glauque de ce roman, mais cette même ambiance a fini par me lasser à cause des nombreuses longueurs.

Je pense regarder l'adaptation, peut-être que celle-ci me fera mieux comprendre l'histoire et me la fera apprécier contrairement au livre. Je ne regrette pas cette lecture puisque au moins j'ai maintenant connaissance de cette œuvre, mais je ne la relirai probablement jamais tellement je me suis ennuyée.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 29-09-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/09/lux-tome-5-opposition.html

Après un avis plutôt mitigé sur le tome 4, j'ai attaqué ce tome-ci avec une petite appréhension. Mais il est plus court, du coup l'auteure va bien plus droit au but.

En effet, le livre démarre 48h après les évènements de la fin du tome précédent, et l'action se déroule immédiatement, et ne s'arrête qu'au tout dernier chapitre, avant l'épilogue. Les points négatifs que je trouvais dans le tome 4 ne sont pas apparus dans celui-ci, à savoir, le trop plein de romance, de cucul et de nian nian. Certes il y a des passages "romance", mais pas autant que le précédent et surtout, ils ne sont pas placés en plein milieu d'une scène d'action.

Les personnages sont fidèles à eux-mêmes, mais ont énormément changés depuis le premier tome. Cependant, je n'aime plus spécialement nos personnages principaux. Dee est Dee, quoiqu'elle a deux comportements différents dans ce tome. Katy a énormément changé depuis le premier tome et est devenue bien plus forte, mais sa romance avec Daemon me soûle, ce qui m'amène à ce dernier que j'aimais beaucoup dans les deux premiers tomes, j'aimais son humour, son sarcasme, mais que je n'aime plus spécialement depuis qu'il est avec Katy. C'est que de la romance, du cucul, et au bout d'un moment, je m'en suis lassée.
Mais depuis le tome 4, j'ai adoré connaître Luc et Archer que j'aime beaucoup !

On a aussi l'occasion d'en apprendre plus sur les Arums dans ce tome-ci, ainsi que sur les Luxens, et on est finalement en droit de se demander, qui sont vraiment les méchants ?

L'histoire est donc la continuité des tomes précédents, mais c'en est surtout la fin, et j'ai beaucoup aimé la conclusion de cette saga.

J'aurais cependant un point négatif, surtout au niveau de l'auteure, c'est que dès que des personnages meurent, malgré qu'on les connaisse depuis plusieurs tomes, elle s'en fiche, ils meurent et basta, on n'en entend plus parler, finito, comme s'ils n'avaient jamais existé.

Finalement, j'aurais beaucoup aimé cette saga, mais je dois bien avouer ne pas avoir complètement accroché au trois, et le quatre m'a aussi posé problème malgré que j'ai adoré l'histoire principale. Je pense qu'elle aurait pu n'être qu'une trilogie, cela aurait évité tous les points que je n'ai pas aimé, mais que d'autres, heureusement, ont adoré.
Je suis cependant bien contente de l'avoir terminé, puisque je l'avais attaqué en 2016, soit il y a trois ans, c'est donc une bonne chose de faite en cet été.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-09-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/09/lux-tome-4-origine.html

Alors, alors, alors, parlons de ce quatrième et avant dernier tome. Pour rappel, j'ai relu le premier il y a quelques mois, enchaîné avec le second, ai mis deux mois à lire le troisième, et après un ou deux mois de pause, je me suis lancée dans celui-ci. Et je ne sais pas vraiment quoi en penser.

A vrai dire, en commençant le livre, ça me soulait, je m'ennuyais, puis une fois que j'ai réussi à entrer à nouveau dans cet univers, j'ai adoré, je ne voulais plus le lâcher, la seule chose à laquelle je pensais le lendemain en me réveillant, c'était à le continuer. Puis je me suis ennuyée à nouveau, j'ai même été irritée, presque énervée. Je m'explique.

J'adore l'histoire de base, le côté fantastique, surnaturel, j'adore ! Le dédale, la Zone 51, tout ça, vraiment, c'est ça qui a créé mon addiction à ce tome. Je voulais en savoir plus, je voulais savoir ce qui allait arriver à nos personnages à chaque fois, etc. MAIS doux Jésus, la romance... Aïe aïe aïe... J'adorais notre couple principal dans les deux premiers tomes, j'adorais Daemon dans le second tome, mais là, waouuuhh... Qu'est-ce qu'ils peuvent me gonfler ces deux-là, c'est dingue ! "Oh il est sexy", "ohh je l'aime mais han c'est niais de lui dire mais oh oui je l'aime quand même, c'est la femme de ma vie, je l'aime, je l'aime, je l'aime" ahh non non non, je peux plus là. Et je suis tellement déçue de dire ça, puisque j'adore vraiment le reste, mais c'est ce côté là qui me soûle clairement, ça m'ennuie au point que j'ai fini par lire ces passages en diagonal. Plus de quatre pages pour décrire leurs bisous, leurs câlins, la façon dont ils couchent ensemble, ah non c'est lourd. Je sais que la romance est aussi un des thèmes principaux, mais trop c'est trop.

Et pourtant, j'aime la romance, les deux étagères d'Hugo Roman dans ma chambre peuvent en témoigner, mais ici, l'action est si importante, par moment j'étais tellement dedans, j'attendais de savoir ce qui allait arriver ensuite puis boum, l'auteure décide de mettre deux ou trois chapitres sur les deux en train de se câliner, ça me coupait toute envie de lire, j'avais l'impression qu'on m'avait lancé une page de publicité en plein milieu du programme.

J'ai le cinquième tome dans ma PAL, donc je vais directement enchaîner avec ce dernier, mais honnêtement, si je ne l'avais pas eu, je ne suis même pas certaine que j'aurais continué, juste à cause de ce point négatif qui gâche tout pour moi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Cruelles écrit par Cat Clarke
date : 22-09-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/09/cruelles.html

Cela faisait un moment que je n'avais plus entendu parler des livres de Cat Clarke, jusqu'à ce que je vois celui-ci en promotion à 9,90€. On est d'accord, je n'avais pas d'autres choix que de me jeter dessus ? Surtout que j'avais lu, il y a peut-être deux ans, Revanche, de cette même auteure, que j'avais dévoré et surtout, beaucoup aimé.

Alors me revoici dans une nouvelle aventure. On est ici dans une sorte de thriller. Une bande de jeunes filles ont fait quelque chose de mal. Il y a une bande de filles populaires, du harcèlement, du mystère, un meurtre, et surtout, des émotions. Bon, je le vends bien non ?

Et bien je l'ai juste adoré ! Je l'ai dévoré. En quelques petites heures, il était plié. L'histoire est addictive, elle se lit tellement rapidement, c'est dingue, je ne voyais pas les pages défiler ! L'auteure a une façon d'écrire, pourtant jeunesse mais tellement addictive, je n'ai pas d'autre mot.

Cependant, je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages qui sont jeunes, se découvrent comme tous jeunes de 16 ans, mais j'ai ressenti leurs émotions, leurs angoisses.

L'auteure aborde aussi le thème du harcèlement puisque tout débute à cause de cette fille populaire qui en fait voir de toutes les couleurs à ses camarades qui, cette fois-ci, ne vont pas se laisser faire et vont vouloir se venger. On peut finalement se demander qui est le harceleur dans cette histoire ?

Finalement, c'est une histoire peut-être basique, déjà vu dans le genre Young Adult, mais elle est tellement addictive, on se demande sans arrêt comment est-ce que tout cela va se terminer ? Puis une fois la dernière page tournée, on en veut encore et encore.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 14-09-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/09/the-sun-is-also-star.html

J'avais gagné ce livre il y a peut-être deux ans à un concours sur Twitter, je le voulais, ayant bien aimé Everything Everything que j'avais lu en VO, mais finalement, deux ans plus tard, je peux dire que... Bof ?

Ce livre se déroule sur une seule journée, 12 heures. Daniel et Natasha vont se rencontrer, ils vont tomber amoureux alors que celle-ci doit déménager en Jamaïque le soir même après que les services de l'immigration aient découvert le statut illégal de sa famille.

Alors, par où commencer ? Déjà, le livre se lit d'une traite, il se lit très très rapidement puisqu'il ne se déroule qu'en une seule journée, et puisqu'il ne se passe pas grand chose. Je crois que ce sera tout pour les points positifs. Négatifs maintenant ? Déjà, le sujet. Et ben je ne sais même pas ce que c'est ? L'amour ? Le racisme ? Les coutûmes différentes ? L'immigration ? Le coup de foudre ? Le destin peut-être ? Je pense que chacun peut l'interpréter de différentes façons, mais à vrai dire, je ne vois pas vraiment l'utilité de ce livre ? Non, pas l'utilité, un livre n'a pas besoin d'être utile pour plaire, heureusement. Mais personnellement, il ne m'a rien apporté, je ne comprend pas vraiment quel est le sujet principal.

Les personnages ? Daniel : jeune homme de 17-18 ans, poète, cucul la praline. Natasha : jeune femme de 17 ans, qui a le poids de sa famille à porter sur ses épaules, ne croit qu'en la science, ne croit pas au coup de foudre, mais va changer d'avis en 12 petites heures et tomber folle amoureuse de Daniel. Les autres ? Inutiles.

A vrai dire, en abordant les autres, je me rend compte que ce livre est bien à propos du destin. Chaque action que l'on fait a des conséquences sur notre vie et sur la vie d'autrui. Et c'est quelque chose que j'aime beaucoup et auquel je crois, le destin. C'est quelque chose qui fait partie de mon quotidien et auquel je pense chaque jour. Alors c'est pour ça que j'ai, malgré tous les points négatifs, quand même apprécié ce livre. Grâce au sujet sur le destin. Et d'ailleurs, si je n'avais pas gagné ce livre, je ne l'aurais peut-être jamais lu. N'est-ce pas le destin ? Tient, tient, ça me donne une idée d'article futur.

Mais repartons sur ce roman. Quelque chose ne m'a vraiment pas plu, et ça, c'est catégorique. Le style de l'auteure. Je l'ai détesté ! Je ne saurais même pas expliquer en détail ce qui ne m'a pas plu, c'est vraiment l'écriture en général de l'auteure. Mais je pense que cela est peut-être dû à la traduction. Lorsque j'avais lu Everything Everything, c'était en anglais, en VO, et je n'avais ressenti aucun problème, bien au contraire, alors je vais peut-être accuser la traduction sur ce coup-là.
Mais j'ai tout de même aimé le fait que l'auteure fasse de tout petit chapitres, cela m'a permis une lecture plus fluide et bien plus rapide, ainsi que des chapitres du point de vue de personnages "random".

Et finalement, la dernière chose qui m'a le plus dérangé, la romance. Mon Dieu, la romance...C'est cucul la praline au possible ! Doux Jesus Marie Joseph que c'est cucul... Ils se connaissent depuis 12 heures. Douze. Petites. Heures. Et ils s'aiment déjà à la folie, ils parlent de leur mariage et de leurs enfants... Ils se sont présentés leurs parents... Je pleure des paillettes en écrivant ça. Non, non, non, cette romance ne sera pas du tout passé avec moi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 10-09-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/09/linifini-un.html

Je me souviens avoir acheté ce livre en décembre 2015 pour mon anniversaire/noël, parmi plusieurs autres livres. J'en avais eu pour une centaine d'euros, j'étais super contente, c'était les premiers livres que je pouvais acheter, je devais en avoir à tout casser 30 grand max dans ma biblio. Aujourd'hui, presque quatre ans plus tard, et 400 livres dans ma biblio, j'ai enfin décidé de me lancer. A vrai dire, j'avais peur de le lire, puisque je n'avais pas spécialement aimé Nos Faces Cachées, j'angoissais à l'idée que celui-ci me fasse la même impression. Alors j'ai laissé trainer et trainer et trainer... Et finalement, aujourd'hui, après cinq jours de lecture, je peux vous dire que je l'ai beauuucoup aimé !

En effet, on fait la connaissance de Bonnie, jeune chanteuse qui se fait contrôler par sa grand-mère qui l'utilise comme gagne-pain, alors qu'elle ne veut qu'une chose, en finir avec la vie. Ou plutôt, cette vie. Et puis de l'autre côté, on a Infinity Clyde, jeune homme de 24 ans qui n'a pas eu une vie facile, a dû aller en prison quelques années pour les bêtises de son jumeau, et qui, lui aussi, veut changer de vie. Ces deux là se rencontrent sur un pont, lorsque Finn aperçoit Bonnie sur le point de sauter. Il lui sauve la vie, et un road trip va débuter. Mais tout n'est pas si simple. La grand-mère de Bonnie va prévenir la police, et une chasse à l'homme va, elle aussi, débuter. Tel Bonnie & Clyde, ils vont se battre envers et contre tous.

Même avec le résumé que je vous en ai fais, j'aurais eu peur de ne pas aimer, et pourtant, dès le début de l'histoire, j'ai plongé tête la première dedans ! Au bout de 50 pages, j'étais accro. On a droit à un road trip à travers les Etats-Unis, une histoire d'amour qui débute, une chasse à l'homme. On suit finalement des fugitifs en cavale, alors qu'ils ne se sont pourtant échappé de rien, seulement de leur vie.

L'écriture d'Amy Harmon est toute simple mais si fluide, et d'ailleurs, dans ce livre, la narration est différente. Un coup on a une narration à la troisième personne, puis ensuite à la première du point de vue d'un personnage, puis du second. Et pourtant, cela ne m'a pas du tout gêné ! A vrai dire, je ne l'ai remarqué qu'au bout d'un moment tellement cela est fluide.

Cependant, contrairement à l'histoire et à l'écriture, j'ai peut-être eu un peu de mal avec nos personnages, surtout avec celui de Bonnie. Je ne l'ai pas spécialement apprécié à 100%, souvent son comportement m'a paru enfantin, comme si elle vivait dans un autre monde, tout beau tout rose, malgré qu'il soit pourtant si sombre. J'ai par contre beaucoup aimé Bear, malgré le peu de fois où on le voit.

Mais l'auteure fait aussi un parallèle avec l'histoire de Bonnie & Clyde, même si les comparaisons s'arrêtent aux prénoms et à la chasse à l'homme, j'ai aimé apprendre ces petits choses sur ces deux fugitifs mondialement connus, puisque, à part leur nom, je ne connaissais pas grand chose sur ces derniers.

Finalement, quatre ans après, vivant dans la peur de le détester (oui, j'abuse un chouïa), je suis contente de pouvoir avouer aujourd'hui avoir eu tort sur toute la ligne ! Et j'ai d'ailleurs constaté que beaucoup de personnes ayant aimé Nos Faces Cachées, n'apprécient pas forcément L'Infini + Un, et inversement. J'aimerais juste ajouter pour terminer, que je trouve ça plutôt génial de la part de l'auteure d'avoir fait toutes ces recherches. Que ce soit sur Bonnie & Clyde, sur la façon dont la police travaille ou sur les mathématiques et toutes ces formules et chiffres compliqués, je l'applaudis !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 06-09-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/09/leo.html

J'ai eu la chance de gagner ce livre en 2016 sur Instagram lors d'un concours organisé par les éditions elles-mêmes. J'étais contente, je voulais lire ce livre, le résumé m'attirait, mais finalement, trois ans plus tard, il reposait encore dans ma PAL. Puisque cet été, je décide de sortir les plus vieux livres de ma PAL, j'ai dévoré celui-ci en moins de 24h, et je dois dire que ce n'était pas forcément avec plaisir...

On fait la connaissance de Evie, jeune femme de 22 ans, vivant seule dans son appartement, travaillant en tant que femme de ménage dans un hôtel et étant bien entourée. Un beau jour, elle fait la connaissance de Jake car... celui-ci la suit depuis une semaine. Oui, il la suit. Il la piste dans tous ses déplacements, allant l'espionner jusqu'à l'enterrement d'une de ses amies. Mais elle tombe sous son charme immédiatement, et en moins d'une semaine, se retrouve dans son lit et lui ""donnant"" sa virginité qu'elle s'était promise de garder pour son amour de jeunesse, Leo.

Alors, par quoi commencer ? J'ai tellement de points négatifs, que finalement, je ne sais même pas quoi en dire. Commençons par ce fabuleux, ce magnifique, cet homme génial qu'est Jake... Vous la sentez l'ironie ? Non parce que ce Jake là, il est peut-être beau, il a peut-être le corps de rêve, mais il est aussi autoritaire, il lui donne des ordres qui passent tranquille apparemment, il veut la voir absolument tous les jours, il la gâte de beaux objets parce que monsieur est blindé , ah oui, et lui fais l'amour comme un Dieu, évidemment, Evie a, bien sur, deux orgasmes lors de sa première fois, parce que quelle femme n'a pas plusieurs orgasmes à chaque rapport ?

Et bien évidemment, mademoiselle Evie l'aime à la folie, au bout d'une semaine, elle est déjà folle amoureuse de lui. Elle le voit faire des trucs bizarres, des femmes l'accompagnent, répondent à son téléphone, mais elle se dit "bahhh rien de grave" ou des "je lui en veux mais ohh il est trop beau je sens qu'il est sincère, je vais aller m'assoir sur ses genoux et le laisser m'empaler violemment avec sa masculinité contre le mur".

De plus, on a droit à plusieurs flashbacks pour expliquer la relation qui liait Evie et son amour de jeunesse, Leo. Et bien même ces derniers m'ont rendu mal à l'aise ou de marbre. On a droit, au début, à une scène entre les deux, à 14 et 15 ans où ils s'embrassent pour la première et dernière fois, mais Evie décrit ce baiser comme si elle était déjà adulte, alors qu'elle en avait que 14. Puis lors des flashbacks lorsqu'elle avait 10 ans, ses pensées ne sont pas forcément cohérentes avec celles d'une véritable enfant de cet âge là, ou tout du moins, sa façon de penser.

J'ai presque l'impression d'abuser, je suis allée lire plusieurs critiques justement pour voir si quelqu'un partageait mon avis mais non, je ne vois que des avis élogieux. Suis-je passée à côté ? Mais je peux vous assurer qu'il n'y a pas une seule fois où je me suis sentie à l'aise lors de ma lecture. Dès les premières pages, j'ai ressenti un malaise dans la relation entre Evie et Jake, puis plus le temps passait, plus mes yeux sont allés rejoindre Dieu là-haut tellement je les ai levé. Tout m'a fait grincer des dents, c'est incroyable.

Et pourtant, le style de l'auteure n'est même pas désagréable, son écriture est extrêmement fluide, la preuve, en presque une journée, il était bouclé. Mais on rencontre aussi plusieurs incohérences. Au début, Evie a 22 ans, un peu plus loin, elle en a 21, la page suivante elle en a 22 à nouveau. De plus, on retrouve pas mal d'incohérences dans la tournure des phrases ainsi que des fautes d'orthographe, qui ça sont plus dû, je pense, à une mauvaise correction de la traduction qu'autre chose, mais ça n'arrange pas mon avis.

En ce qui concerne le suspens, il n'y en a aucun. Lors de ma première lecture du résumé en 2016, j'avais déjà tout compris, alors je n'ai eu absolument zéro surprise.

Finalement je pense que je retenterais un bouquin de Mia Sheridan, peut-être Archer's Voice qui m'attirait à sa sortie, mais pour celui-ci, c'est un non catégorique de ma part.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 31-08-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/08/dare-to-fall.html

Étant fan de la saga DIMILY et, en conséquent, de l'auteure Estelle Maskame, qui est une personne adorable que je suis sur Twitter depuis pas mal de temps maintenant, j'avais précommandé ce petit bijou en VO dès l'annonce de sa sortie, mais finalement, la motivation est redescendue, et enchainant les pannes de lectures, je l'ai enfin lu... deux ans plus tard. Mais aujourd'hui, je l'ai enfin terminé, et même si je dois bien avoué avoir été mitigée au début, je peux maintenant dire que je l'ai adoré !

Lorsqu'on lit de nouveaux livres de nos auteurs préférés, on a toujours peur d'être déçu, et au début, je ne voyais pas bien où Estelle Maskame voulait nous amener. On suit Kenzie, qui renoue avec son ancien - presque - petit ami et sa sœur jumelle, un an après le décès des parents de ces derniers. Alors je ne voyais pas où l'histoire pouvait mener, je pensais qu'on allait juste suivre le quotidien d'une jeune fille, pas plus. Mais plus l'histoire avance, plus elle devient addictive. Et la dernière moitié voire surtout le dernier quart du livre, waouh ! Impossible de le lâcher avant d'avoir lu les 100 dernières pages ! Je suis restée éveillée tard dans la nuit alors que je devais me lever tôt le matin, pour pouvoir le terminer, et ça faisait très très très longtemps que je n'avais pas fais ça. L'auteure crée une réelle addiction, je ne sais comment.

Les personnages sont sympas, mais je dois bien dire que par moment, Kenzie m'a un peu tapé sur les nerfs. De même que son couple. Ils ne m'ont pas énervé, pas du tout, mais il n'y a pas grand chose à en dire en fait. Ils s'aiment, ils sont heureux ensemble, rien de plus. Mais chacun a ses histoires de son côté, chaque personnage a des secrets qu'il a honte de révéler, et certains bien plus graves que d'autres.

En ce qui concerne l'écriture, Estelle a une écriture très simple mais pourtant terriblement efficace. Sur la première moitié, je ne voyais rien de transcendant à vrai dire, mais comme je l'ai dis, par la suite, elle réussi à créer une certaine addiction qui rend réellement impossible l'arrêt de la lecture.

Et cette fin, mon Dieu ! J'ai immédiatement cherché sur internet si une suite était prévue, mais sans résultat. Par moment, j'ai même dû poser le livre tellement je ne voulais pas vivre la suite, je ne voulais pas voir, j'étais mal pour certains personnages.

Finalement, peut-être que mon avis est biaisé puisque j'adore l'auteure, mais, si au début, je dois bien avouer qu'il n'a rien de grandement intéressant, il se révèle bien meilleur par la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 26-08-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/08/da-vinci-code.html

Suite à mon second visionnage du film avec ma mère qui aime beaucoup les livres de Dan Brown, et ce style là, j'ai décidé de l'acheter sous ses conseils, lorsque je l'ai trouvé en version illustré d'occasion pour le prix de 8€ au lieu de 30. Je n'avais à vrai dire, pas dans l'idée de le lire un jour, le livre de base ne m'attirait pas spécialement, et je ne voyais qu'une petite brique de presque 600 pages, qui, sans être énorme, ne me donnait pas envie. Mais dès que j'ai vu cette version, je n'ai pas hésité une seule seconde.

Je pense que le Da Vinci Code n'a plus besoin d'être décrit ou résumé aujourd'hui. Il est connu partout à travers le monde, et je dois bien avouer justement, que j'ai du mal à m'en faire mon propre avis, peut-être à cause de sa popularité.

Comme je l'ai dis précédemment, ayant vu le film deux fois, je ne l'avais pas trouvé si incroyable que ça, une histoire, certes intéressante, mais pas si folle que ça. Mais du fait que je connaissais justement le film, je n'ai pas pu me détacher de cette image durant ma lecture. J'avais toutes les scènes en tête, je n'ai pas réussi à imaginer les personnages, je n'avais que les visages des acteurs qui tournaient en rond au milieu des lieux que j'imaginais.

Mais finalement, j'ai bien apprécié ce bouquin. L'écriture de l'auteur est fluide, à tel point que je l'ai terminé en deux jours et demi, certes j'y ai passé absolument mes journées, mais justement, je n'avais même pas l'impression de lire autant tellement l'auteur ne manque pas d'idées pour nous faire tourner et tourner les pages. Il n'y a pas un seul moment où il ne se passe rien.

En effet, l'histoire se déroule en seulement 24h il me semble, alors durant les 200 premières pages, c'est la même soirée, les évènements se déroulent au Louvre, on pourrait alors s'attendre à des longueurs. 200 pages, c'est beaucoup, vraiment, et pourtant, je ne les ai même pas vu passer. Dan Brown a tellement de choses intéressantes à dire, que les pages se tournent toutes seules, et ne présentent aucune longueur.

En ce qui concerne justement, l'histoire en elle-même, j'aime beaucoup. Je suis attirée par toutes ces histoires de religions, de sociétés, même si je ne suis pas encore très bien renseignée sur tout ça, cela m'intéresse énormément, et j'ai beaucoup aimé lire une histoire traitant de ce sujet, mêlant réalité et fiction, à tel point qu'on en ressort sans même savoir ce qui peut bien être vrai et ce que Brown a inventé.

Pour terminer, je n'aurais juste à dire que si ces sujets vous intéressent, ce livre pourrait bien vous plaire, et surtout, vous vous surprendrez à faire de nombreuses recherches après sa lecture pour découdre le vrai du faux. Et si vous avez la chance d'avoir, comme moi, la version illustré, vous pourrez admirer tous ces lieux, ces pièces, ces objets, ces plans dont parle Dan Brown tout au long du livre. Un bonheur puisque l'objet est une très belle pièce, et cela évite les nombreuses recherches sur Google pour comprendre où se situe quoi, et à quoi ressemble telle ou telle église.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 25-08-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/08/orgueils-et-prejuges.html

Ayant ce livre dans ma bibliothèque depuis 2016 et voulant me mettre aux classiques, surtout britanniques, j'ai décidé de me lancer dans celui-ci, avec, je dois dire, un peu de mal.

Je n'ai jamais eu beaucoup de facilité à lire des classiques, le langage y étant plus complexe que celui d'aujourd'hui, j'ai toujours du mal à entrer dedans, à réellement m'imaginer en tout point le récit des auteurs. Celui-ci n'a pas fait exception, et je dois dire, justement, que j'ai beaucoup de mal à comprendre ce que j'en pense.

J'ai eu du mal à le lire par moments, je dois dire ne pas spécialement être une grande fan de ces périodes de l'histoire où le but pour la femme était de se marier à un homme riche, et où la réputation était bien plus importante que le reste. Malgré cela, j'ai beaucoup apprécié Elizabeth qui n'est justement pas une de ces jeunes filles qui ne rêve que mariage et paillettes. Elle n'hésite pas à remettre les hommes à leur place, et à refuser des propositions de mariage, faisant passer son bonheur avant tout. A contrario, je n'ai pas du tout aimé le reste de la famille à part le père et Jane. La mère n'est qu'une femme égoïste, qui ne cesse de parler de ses nerfs à tout va et dont le comportement est hypocrite.

En ce qui concerne les hommes principaux, je les ai bien aimé. Qu'il s'agisse du père d'Elizabeth, de Darcy ou de Bingley, je les ai tous apprécié. Je n'ai, bizarrement, jamais détesté Darcy comme je suppose, j'étais censé le faire.

A vrai dire, j'ai peu de chose à dire de ce livre. Le langage me bloque, puisque forcément, ce n'est pas un langage moderne, et même si je suis loin d'être stupide, j'ai du mal à me plonger dans des styles comme celui-ci. Et à vrai dire, s'il avait été écrit avec le langage d'aujourd'hui, je ne sais pas vraiment si je l'aurais beaucoup plus apprécié. Je ne trouve pas qu'il se passe grand chose à vrai dire. Mais je suis contente de l'avoir lu, pour ma culture générale, et j'ai malgré tout, une part de moi qui a bien aimé, et je pense en garder, malgré ma lecture compliquée, un bon souvenir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 13-08-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/08/le-silence-de-melodie.html

J'avais acheté ce livre lors de la vente privée Michel Lafon en novembre 2016 il me semble pour 1 ou 2 euros. Il m'attendait, depuis, impatiemment dans ma bibliothèque. Je dois bien avouer que je n'étais pas spécialement impatiente de le lire, je l'ai laissé dans un coin et ne l'ai plus vraiment calculé. Mais puisque j'ai décidé, cet été, de sortir pas mal de livres de ma PAL, je l'ai enfin lu, et quelle bonne surprise ! Je l'ai adoré !

On suit donc Melodie, 10 ans, dans son quotidien. Elle est handicapée depuis toujours, elle souffre d'une paralysie cérébrale, et ne peut, en conséquent, ni parler, ni marcher, ni attraper quoique ce soit avec ses mains. Elle ne peut rien faire toute seule, sans l'aide de quelqu'un, mais est cependant extrêmement intelligente. Depuis toute petite, elle apprend beaucoup de choses, et est fort probablement bien plus cultivée que la plupart d'entre nous.

Cette petite, je l'ai juste adoré ! C'est la toute première fois que je lis un livre traitant de handicap et quelle bonheur cette lecture ! Je suis contente d'avoir pu avoir un aperçu de ce que pouvait être la vie de quelqu'un dans cette situation. Il faut bien l'avouer, on est aujourd'hui peu informé des handicaps, et de la vie que mènent les personnes dans cette situation, à moins de volontairement s'informer. Et il faut aussi l'avouer, beaucoup de gens ont une mauvaise opinion de ces personnes, pensant qu'ils ne peuvent pas penser juste parce qu'ils ne peuvent pas forcément bouger, ou s'occuper d'eux-mêmes tout seul.

J'ai personnellement eu la chance d'avoir eu une bonne éducation, peu importe le sexe, les origines, la couleur de peau, la façon de vivre, le handicap, ou encore l'orientation sexuelle, jamais on ne m'a appris à rejeter quiconque. Peu importe la personne, pour moi, un être humain est un être humain, je n'ai jamais, même étant enfant, regardé une personne en fauteuil roulant différemment. Malheureusement, certaines personnes le font, mais pas forcément avec une mauvaise intention, juste par curiosité. Et bien, je conseillerais ce bouquin à absolument toutes ces personnes ! On est dans la tête de Melodie, cette enfant qui ne peut pas s'exprimer et qui a un nombre incroyable de choses à dire ! Elle ne peut même pas dire je t'aime à ses parents, et ne peut que pousser des cris et des coups de pieds.

Les personnages sont tous extrêmement attachants. Que ce soit Melodie, sa famille, sa voisine ou encore son aide à l'école, je les ai tous adoré, et est ressenti toutes les émotions décrites ! Et le style de l'auteure est lui aussi très bon et efficace ! Le livre a beau être narré par une enfant de 10 ans, le style n'est pas pour autant enfantin du tout ! Au contraire même, j'ai trouvé Melodie et sa façon de s'exprimer, très matures.

J'avoue ne pas savoir quoi écrire de plus dans cette chronique. J'ai adoré ce livre ! Les personnages, le style, les émotions, l'histoire, le sujet, j'ai tout adoré ! Je vous le conseille les yeux fermés, surtout si vous n'avez jamais lu de livres sur le handicap, lancez-vous !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 06-08-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/08/love-letters-to-dead.html

Presque 4 ans après l'avoir acheté, je me suis enfin décidée à sortir ce roman de ma PAL. Je l'avais acheté lorsque j'ai eu 19 ans, j'aimais beaucoup le résumé, le thème mais je dois dire que quatre ans après, la motivation était retombée, et aujourd'hui, à 22 ans, je dois bien avouer qu'il ne m'a pas tant plu que ça.

On suit Laurel qui suite à une consigne de sa prof, commence à écrire des lettres à des célébrités disparues en leur racontant sa vie, son quotidien. Sa soeur est morte quelques mois auparavant et le roman porte beaucoup sur la façon dont Laurel agit depuis cet évènement.

Et bien je dois dire qu'il ne se passe pas grand chose dans ce livre. On suit juste Laurel dans son quotidien à travers ses lettres qui sont plus un journal intime d'ailleurs. La seule chose différente d'un journal c'est le prénom au début de chaque lettre, comme "Cher Kurt" ou "Cher Janis". Je dois d'ailleurs souligner un point négatif pour ma part à propos de ces lettres, c'est le fait que l'auteure ait trouvé nécessaire que Laurel, en début de chaque lettre, écrive une mini biographie des personnes à qui elle écrit. Sauf que pourquoi raconter la vie d'une personne à cette dernière ? N'est-elle pas déjà au courant de ce qu'elle a elle-même vécu ? C'est un point qu'une fois relevé, je n'ai plus pu oublier.

Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas vraiment quoi dire de ce livre. Au début, je pensais lui mettre 2 étoiles parce que je m'ennuyais en le lisant, j'ai juste lu une histoire d'adolescence banale, cliché même, une ado qui se découvre, qui découvre les garçons, les amis, l'alcool et la fumette. Rien de plus. Le style d'écriture ne m'a pas spécialement plu, il est simple, et j'ai surtout eu la réelle impression de lire le journal intime de ma petite voisine.
Mais finalement, en le refermant, je me suis rendue compte que vers la fin, j'ai ressenti beaucoup d'émotions différentes en moi, et j'ai d'ailleurs passé les trois derniers jours pas bien à cause de ce qu'il a fait ressortir en moi. Personnellement, un livre doit aussi me faire ressentir quelque chose, et celui-ci l'a fait, même si j'ignore pour quelles raisons. Je ne sais donc pas quel souvenir j'en garderai, mais je lui met 3 étoiles car il a réveillé en moi des émotions diverses, ce que je cherche principalement dans un livre.

Cependant, je recommanderais ce livre plus pour les adolescents que pour les adultes, au risque de vous ennuyer.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 02-08-2019
https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/08/a-la-nuit-je-mens.html

Il y a quelques mois, j'ai acheté ce livre sur un coup de tête, juste parce que j'aimais sa couverture et son résumé. Il me semble qu'à la base, je voulais l'autre livre de l'auteure, Little Monsters, mais que j'ai terminé avec celui-ci. Depuis, j'attends le bon moment pour le sortir de ma PAL, et enfin je l'ai fais, et quelle découverte !

On découvre l'histoire de Tessa, qui rentre à Fayette où elle habitait lorsqu'elle était petite, car son père, emprisonné, est en fin de vie. Elle séjourne chez son amie d'enfance Callie et ses parents, chez qui s'est passé un drame il y a quelques années. En effet, la cousine de Callie s'est faite assassiner il y a plus de huit ans, et les filles ont témoigné contre un homme qu'elles pensaient être le tueur. Il est condamné à la peine de mort depuis pour le meurtre de cette jeune fille mais aussi de trois autres. Mais huit ans plus tard, Tessa et Callie se rendent compte qu'elles ont peut-être envoyé le mauvais homme en prison, et que le vrai coupable court toujours.

Vu comme ça, on dirait un thriller banal. Le résumé est génial, mais il est fait tellement plus que ça ! Le résumé est justement ça, un résumé. Tessa va découvrir un nombre incroyable de vérité sur sa famille, sur elle-même, elle va découvrir que sa vie n'est pas ce qu'elle a toujours cru.

Comment vous dire que j'ai juste adoré ce livre ! Je l'ai refermé il y a moins d'une heure, et je suis encore totalement plongée dedans ! L'auteure nous raconte une superbe histoire, son style est addictif, ses personnages réels, et le suspense est là, elle nous tient en haleine tout du long !

Je dois être franche, en ouvrant le livre, j'avais bizarrement du mal à entrer dedans, mais finalement, avec le recul, il commence plutôt rapidement, l'auteure met tout en place, et les révélations arrivent au fur et à mesure. Chaque action, chaque péripétie, chaque révélation a sa place, rien n'arrive comme un cheveu sur la soupe, tout est là pour une raison, et l'auteure n'oublie rien ni personne.

Je dois dire que généralement, j'ai du mal avec les thrillers, sauf les thrillers YA comme celui-ci. Ils ont ce je ne sais quoi qui les rend addictif, simple à comprendre mais pourtant si complexe. Et celui-ci, contrairement à d'autres, les révélations n'arrivent pas toutes à la fin d'un seul coup, non, l'auteure fait mieux que ça. Elle éparpille des indices, des révélations tout au long de l'histoire, et tout prend son sens arrivé à la fin.

Et le suspense ! Mais on ne peut tellement pas se douter de ces révélations avant qu'elles n'arrivent ! Kara Thomas gère tellement bien son histoire qu'on est obligé de le lire d'une seule traite !

Je pense que je n'ai même pas besoin de conclure sur un "je recommande", puisque, comme vous l'aurez compris, c'est un véritable coup de cœur ! Si vous hésitez encore, mais jetez vous dessus bon sang !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0