Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ondine820 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
L'Assommoir L'Assommoir
Émile Zola   
Oh! Zola, mon auteur préféré. Lorsqu'on plonge dans ce livre, on ne ressort seulement lorsque la dernière page est achevé. Ce livre m'a transporté, j'ai vécu avec Gervaise, j'ai pleuré, rit, respiré avec elle. Et la fin, cette chute si terrible. On pense qu'elle va survivre, une héroîne ne peut mourir mais face à la vraie vie, voilà comment elle finit.

par Tatine
Madame Bovary Madame Bovary
Gustave Flaubert   
Sans trop en dire, l'auteur dénonce ici le romantisme féminin en y décrivant la vie d'Emma avec le réalisme de sa plume.
Il s'agît de l'histoire d'une femme dont la vie manque de péripéties rythmées par la passion. La vie lui laisse entrevoir un monde luxueux mouvementé dont elle rêve éperdument. Elle se nourrit de chimères, imagine une vie meilleure.
Il s'agît de l'histoire d'un retour brutal à la réalité, d'un désabusement féminin et d'une vie ennuyeuse, et malgré l'apparition de passions amoureuses et de réconfort religieux, les derniers chapitres nous conduisent inévitablement vers une fin tragique.
J'ai apprécié le style d'écriture, cependant les descriptions des lieux sont longues. Le must étant la description des différents personnages... Je n'ai pas d'étude approfondie, mais je suis certain qu'il y aurait beaucoup à analyser dans cet ouvrage. On pourrait parler de Grand Art de Littérature.
Au Bonheur des Dames Au Bonheur des Dames
Émile Zola   
C'est le Zola que je préfère. Une jeune fille qui semble banale mais qui va se métamorphoser quand elle devient vendeuse dans un grand magasin de Paris.

par Alienor
Mémoires d'Hadrien Mémoires d'Hadrien
Marguerite Yourcenar   
Un roman qui porte la marque de Marguerite Yourcenar : érudit, superbement écrit, une finesse de pensée rare.

J'ai été touchée (et inspirée) par les réponses (parfois qui n'en sont pas) données dans le roman aux interrogations existentielles de l'humain face à la mort, à la vie, à l'amour, à la mémoire, et ce par l'intermédiaire de l'empereur Hadrien.

Certains passages sont de purs joyaux qu'il faut recopier quelque part pour les relire de temps en temps.

J'ai ressenti une telle sagesse dans ce livre qu'il m'a semblé que tout y était dit.



par Irony
L'Avare L'Avare
Molière   
Après Les fourberies de Scapin, c'est mon Molière préféré. Comparé à d'autres pièces de l'écrivain, cette pièce est remplie d'humour. Le personnage de Frosine m'a plue.
L'adaptation cinématographique, avec Louis de Funès, est aussi à voir.

par myra44
La Confusion des sentiments La Confusion des sentiments
Stefan Zweig   
Voilà que je relis pour la troisième foi de ma courte « carrière » de lecteur cette nouvelle très courte mais au combien puissante de Stefan Zweig juste pour le plaisir de faire un commentaire le plus sincère possible à mes amis Booknood.
Cette lecture est troublante du point de vu de l’exploration de l’âme humaine. Zweig plonge vraiment au plus profond de nos ombres. Sa dextérité à décrire les douleurs de la passion sentimentale est tout à fait envoûtante.
C’est en effet des thèmes aussi variés que la débauche de la jeunesse, la transmission du savoir, l’éveil d’une relation dévorante, l’homosexualité, la fidélité qui sont abordés à travers ce trio que forme Roland, jeune étudiant de 19 ans, son professeur de philologie, exaltant Shakespeare, érudit de l’Angletterre Elisabéthaine et sa jeune femme délaissée, libre et vivante. Leurs relations sont ambiguës, pleines de non-dit et l’on sent bien combien chacun d’eux est soumis à une vérité inavouable et encore taboue pour l’époque (1927).
C’est presque un combat ! Lutte intérieur de l’élève face à son mentor afin de s’en faire aimer, d’avoir sa reconnaissance, sa gratitude, un geste… Roland a la jeunesse candide, naïve, se débat avec ses sentiments, tente de trouver dans cette relation l’amour d’un père absent, pour finalement se brûler les ailes au soleil de cet homme, qui l’abreuve de son savoir, de ses passions intellectuelles mais aussi de ses propres ambivalences. Cette passion, cet amour sera quasi fatale à Roland.
Mais c’est aussi un guerre intérieur pour ce professeur qui lutte tant bien que mal avec ses vieux démons, exacerbés par l’idolâtrie que lui porte Roland ; en même temps que ce dernier lui redonne une ambition passée et le goût à cette vie.
Enfin, escarmouche pour cette femme qui pour ne pas trahir les secrets de son mari, ni briser la foi de Roland, tente d’équilibré cette surtension intellectuelle en entraînant Roland dans des dépenses physiques, des promenades dans la nature… jusqu’à offrir son corps, au corps de Roland.
Stefan Zweig dans un style sensible et délicate esquisse en pastelle la réalité des sentiments humains tout en cachant délicatement la crudité des faits. C’est la confusion des sentiments, sentiments moraux et charnelles pour l’élève et son maître mais également pour le lecteur que je suis.
Je suis passé du chaud au froid, de l’ombre à la lumière face à cette explosion de sentiments précieux, pudiques, face à ses vibrations intenses, à ses passions tortueuses.
Voici dont une très belle lecture. En espérant que mon commentaire vous donnera envie de lire cette nouvelle.


par RMarMat
Frankenstein Frankenstein
Mary Shelley   
Un excellent livre avec son lot de monstruosité et parfois surpris par ce récit vraiment bien écrit et pas toujours facile, car le monstre n'est pas toujours celui qui a l'apparence du monstre excellent !
qui ne connaît pas Frankestien un livre choc j'ai adoré!
Arthur Rimbaud, un poète Arthur Rimbaud, un poète
Arthur Rimbaud   
Il a vécu la poésie comme une expérience destinée à changer les conditions mêmes de notre existence terrestre. Il a voulu s’approcher de la «vraie vie». Rimbaud annonce la poésie moderne dont il a révolutionné l’inspiration et le langage.
Présentation de Michel Contat.
Poésie n° 2

Titre prescrit par l'Éducation nationale en classe de 6e, 5e et 4e (Initiation à la poésie).

par sennyo
Paul Verlaine : choix de poèmes Paul Verlaine : choix de poèmes
Paul Verlaine   
Poèmes mythiques, écrivain dramatique, et une plume qui décrit parfaitement les émotions humaines.

par ambre2
Les Fleurs du Mal Les Fleurs du Mal
Charles Baudelaire   
Euh... question... Je suis peut-être idiote et ma bêtise va sans doute ressortir dans cette interrogation, mais quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi y a des gens qui notent le scénario et le suspens sur ce bouquin ?? O.o parce que personnellement, je pige pas...
Sinon, j'ai étudié Baudelaire en plein milieu de ma dépression, et... Quel bien fou ! Ce recueil a eu un effet totalement thérapeutique sur moi. Quelle hargne, quelle passion, quelle douleur, quelle force ! Mon dieu. Je remercierai assez mon prof de théâtre qui a mis en scène certains poèmes et nous les a fait déclamer... Tout simplement jouissif. Une petite strophe de mon préféré, soyons fous (c'est de mémoire, hein donc désolée si la ponctuation n'est pas respectée... =) )

"C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre,
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui comme un élixir nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir."

"La Mort des pauvres"

par flo0wer