Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de One-Reader : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
La triste fin du petit Enfant Huître, et autres histoires La triste fin du petit Enfant Huître, et autres histoires
Tim Burton   
Impossible de nier la paternité de ce petit bouquin de poésie noire à Tim Burton. Sa patte n'a pas été camouflée par des éditeurs trop sur le qui-vive, fort heureusement.
Northanger Abbey Northanger Abbey
Jane Austen   
Relecture 2018 : 'Northanger Abbey' est l'un des roman de Jane Austen que je préfère. Drôle, sarcastique et sans prise de tête, ce court roman pêche uniquement par quelques facilités.

2016 : Commencer par "Orgueil et Préjugés" est à la fois une bénédiction et une malédiction. Car si cela m'a donné : envie de lire les autres livres de Jane Austen, il reste que je n'ai pu m'empêcher de comparer chaque histoire avec la première que j'ai découverte. Et jusqu'à présent, ça n'a guère été concluant.
Avec "Northanger Abbey", je suis encore assez perplexe quand à mes sentiments envers l'histoire. Cependant, je l'ai quand même préféré aux autres livres de Jane Austen que j'ai lu depuis l’indétrônable "Orgueil et Préjugés". La raison en est presque ridicule : je me suis énormément reconnue en Catherine Morland. Elle est juste un peu simplette, mais je me retrouve dans sa gaucherie, ses rêvasseries et ses imperfections. Il m'a donc été bien plus facile d'intégrer son univers que celui d'autres héroïnes de Jane Austen.
L'histoire en elle-même est agréable à lire.
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre noire Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre noire
Karen Marie Moning   
Ce livre, je le vois comme un film. Un film d'action. Un blockbuster américain, à budget relativement élevé, avec une nouvelle tête prometteuse dans le rôle de Mac, et une tête d'affiche dans le rôle de Barrons.
Oui, l'histoire est celle d'un tel film. Qui vise un public assez large, sans prise de tête.
Les points négatifs: Mac semble être une fille têtue, elle ne veut souvent rien dire à Barrons, ou très peu, et pourtant elle lui raconte quasiment toute sa vie... Elle a aussi une fâcheuse tendance à se désaper n'importe où - autant dire que je ne suis pas fan des scènes érotico-licencieuses. D'autant qu'elle a tendance à penser, à chaque fois qu'elle rencontre un homme que c'est le plus beau qu'elle ait jamais vu de sa vie...
Les points positifs: le suspense et les mystères entourant les personnages sont tels qu'il est difficile de décrocher. Autant dire que malgré tout, j'ai hâte de lire la suite.
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 2 : Fièvre rouge Chroniques de MacKayla Lane, Tome 2 : Fièvre rouge
Karen Marie Moning   
Ce que j'aime dans cette série ne change pas: le suspense, l'aventure et les mystères entourant les personnages et leurs desseins. Mac le comprend: c'est une partie d'échec où les intérêts des uns sont bien souvent contraires à ceux des autres (et surtout aux siens). Le pire c'est qu'il est possible que certains pions ne soient pas encore entrés en scène, et cela fait redouter de nouveaux problèmes. Sans compter sur les pions déjà en place mais dont les ambitions ne sont pas claires...
Évidemment, ce que je n'aimais pas reste le même: les paragraphes presque pornographiques émaillant le récit... [spoiler]Je n'ai de plus guère apprécié le retournement de situation entre Mac et Barrons au Burren, retournement attendu mais dont j'aurais préféré qu'il en aille autrement.[/spoiler]
Un global pas mal.
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 3 : Fièvre Faë Chroniques de MacKayla Lane, Tome 3 : Fièvre Faë
Karen Marie Moning   
Bon, je vais me répéter... Mais quel suspense! Quels mystères! Ça me met les nefs en pelotes. Du coup les faiblesses de Mac, l'empêchant de faire cracher des réponses à Barrons, V'lane ou la vieille peau, me font pester qu'elle devrait leur secouer les puces comme ce n'est guère permis! Et puis le lunatisme de Barrons... Ça a le don de m'agacer...!
Tout le tome a pour but de nous faire avancer dans le noir jusqu'à la nuit du 31 octobre au premier novembre, fin du tome.[spoiler] Une fin particulièrement atroce, d'une part parce qu'elle se conclue sur une de "ces scènes-là" que je n'apprécie guère, mais surtout parce que la situation est complètement, totalement, in-té-gra-le-ment désespérée![/spoiler] Une fin qui ne donne que l'envie de se jeter sur le tome 4.
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 4 : Fièvre fatale Chroniques de MacKayla Lane, Tome 4 : Fièvre fatale
Karen Marie Moning   
APOCALYPTIQUE !!! Que ça va être dur de lire autre chose après ça, tant ce tome est bon, captivant et haletant à souhait. Ce tome est diaboliquement imaginatif, aucun flashback, rien que des révélations, on en apprend un peu plus sur Barrons. Mac n'a plus rien de cette blonde sans cervelle des débuts, habitée par la vengeance, transcendée par la haine, l'évolution du personnage est fascinant. On avance mais en même temps le suspense demeure et l'angoisse nous tient en haleine durant tout le livre qui ne connaît pas de temps morts. Hélas, bientôt le dernier tome. ce number one de la bit-lit va vous clouer à votre canapé !


par Adèle
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 5 : Fièvre d'ombres Chroniques de MacKayla Lane, Tome 5 : Fièvre d'ombres
Karen Marie Moning   
Woh! OK, c'est le dernier tome. Forcément, c'est le tome des révélations. Et celles-ci sont parfois carrément... [spoiler]Je pense à Dani notamment. Je m'attendais à un gros truc au sujet de Dani, mais pas à ce point là![/spoiler] Bref, suspense tenu jusqu'aux ultimes pages et vérités pas trop neuneu.
Et je suis conciliante: pour celles et ceux qui apprécient les scènes érotiques il y en a encore pas mal.
Quand j'ai commencé cette série, je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi bien. Mais c'est une série de bit-lit qui faut vraiment le détour. Lisez-la!
Une place à prendre Une place à prendre
Joanne Kathleen Rowling   
Je l'ai entre les mains. Le titre, la couverture, le résumé, tout fait penser à un roman de gare. J.K.Rowling se serait-elle abaissé à un tel niveau? Je n'ose y croire. Surtout en 670 pages...
Ça y est, je l'ouvre. Je lis les premières lignes. Et puis le premier chapitre.
Je remarque que "Barry a la migraine". Ça me rappelle vaguement quelque chose. Mais pas pour longtemps.
Le début est quand même monstrueusement long. La psychologie des personnages est poussée, oui. Peut-être un peu trop. L'histoire n'avance pas. Mais la seule histoire n'est-elle pas fondée sur les pensées plus ou moins noires des protagonistes?
Il n'y a pas vraiment de suspense mais je m'interroge. Que va-t-il se passer ensuite? Que vais-je apprendre de plus? Quel nouveau secret vais-je découvrir?
Et puis, je commence à m'accrocher à l'histoire. Roman de gare ou pas? Je ne sais plus. Mes passages préférés, notamment, sont ceux du point de vue d'ados. J'y retrouve un peu de ma propre adolescence. C'est comme si J.K.Rowling n'avait pas oublié, alors que tant d'adultes perdent de vue cette partie de la vie.
Son écriture se retrouve. Ça se ressent particulièrement dans les récits d’évènements passés. Et de temps à autres, l'impression fugace d'un clin d’œil.
Les révélations deviennent plus sombres. La tension monte. Je m'attends à la crise. Au drame.
La suite est spoiler.
Reste qu'il n'y a pas d'attachement profond pour les personnages. Aucun n'est vraiment "le" personnage principal. Sauf peut-être Barry... Mais j'ai quelque peu du mal à m'attacher à un personnage absent...
Pour finir, la comparaison avec HP (que vous attendez tous): "Une Place à Prendre" n'aura certes pas le même succès. Mais c'est un livre qui vaut quand même le détour. Un détour en 670 pages.
La Trilogie des joyaux, tome 1 : Le trône de diamant La Trilogie des joyaux, tome 1 : Le trône de diamant
David Eddings   
Un premier tome un peu précipité peut-être, mais on y retrouve intrigues, combats et humour pour un ensemble plutôt pas mal.
La Trilogie des joyaux, tome 2 : Le chevalier de rubis La Trilogie des joyaux, tome 2 : Le chevalier de rubis
David Eddings   
Un tome que j'ai trouvé moins axé sur l'action que le premier, assez frustrant par sa quête sans cesse détournée, mais qui reste bon.