Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ophelie_6942 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel
Christelle Dabos   
Que d’émotions en refermant ce troisième tome.

Quand je claironne que La Passe-Miroir est mon nouveau Harry Potter, je n’exagère pas. C’est une histoire doudou, dans laquelle je me plongerai au même titre que dans HP en cas de coup de blues.

Le principal défaut de ce tome ? Le même que les autres : PAS ASSEZ ! Comment fait Christelle Dabos pour pondre des pavés de 500 pages trépidantes d’action dont on sort avec une impression de trop peu ?!
Ici, c’est particulièrement accentué par le fait qu’Ophélie est loin d’autres personnages importants : [spoiler]Bérénilde, Victoire, Archibald, Renard, Gaëlle et bien entendu la superbe Victoire qui m’a totalement charmée. Personnages qu’on ne voit que le temps de quelques chapitres beaucoup trop courts à mon goût…[/spoiler] De ce côté-là, c’est une petite déception.
Le personnage de Victoire est très prometteur ! C’était intéressant de voir le monde par ses yeux, j’ai hâte de la revoir !
Ca aurait pu être sympa également que le grand-oncle joue un rôle plus large, un peu comme Roseline.

Concernant l’intrigue, j’ai été ravie de constater quelques précisions bienvenues, accompagnées d’éclaircissements qui épaississent encore un peu plus le mystère comme Madame Dabos sait si bien les distiller. [spoiler]Un monde bien réel imaginé par une romancière, Eulalie Dilleux… une jolie mise en abîme ![/spoiler]
J’ai été un peu déçue de la méthode employée par Ophélie pour en savoir plus : adopter une nouvelle identité (procédé déjà utilisé avec Mime) et attendre de gravir les échelons. Pour un troisième tome, je trouve ça dommage de devoir recourir à de tels artifices.
Les nouveaux personnages rencontrés sur Babel ne m’ont pas plus charmée que cela, excepté Ambroise, Blasius et le Sans-Peur. Au passage, bravo à Christelle d’avoir intégré à l’histoire une personne handicapée et une personne homosexuelle, c’est assez rare (notamment en littérature jeunesse !) pour le souligner.

On pourrait croire que je trouve plus de défauts que de qualités à ce tome. Ce n’est pas le cas ! C’est simplement plus facile de mettre le doigt sur quelques défauts objectifs que sur les raisons qui font de ce roman un véritable page-turner avec une intrigue qui gagne en profondeur de tome en tome.

Le couple Ophélie/Thorn fonctionne sur les mêmes rouages qui en font un duo hors clichés ; ils évoluent peu à peu au plus grand plaisir de la fleur bleue qui sommeille au fond du lecteur. Une question demeure : quel est le problème de Thorn dans ce tome avec le désinfectant ?? Je suis tout ouïe si quelqu’un a compris ^^’

C’est une saga intelligente qui n’a de cesse de surprendre son lecteur et de lui faire se poser des questions à chaque nouvel indice, chaque révélation.

Dans ce tome précisément, Christelle Dabos dépeint sans équivoque une société dystopique où la censure et le contrôle de soi pour la cité est la règle. Pour une fois, on voit clairement comment une telle société se met en place et on sait que nos héros vont tout faire pour empêcher que ce modèle s’étende à d’autres arches. C’est un aspect que j’apprécie énormément dans cette série.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre le dernier tome. Je l’attendrai patiemment, mais avec de grandes expectatives !!
Becomes Her, Tome 2 : Seras-tu l'amant de mes nuits ? Becomes Her, Tome 2 : Seras-tu l'amant de mes nuits ?
Shirlee Busbee   
Alors, j'ai beaucoup aimé ce roman. Un vrai A&P avec des rebondissements, des questions, des phénomènes curieux, un peu d'angoisse aussi et toujours... toujours de la passion !

Ah ce Charles, c'est quelqu'un. Lui, le solitaire, le type qui ne s'inquiète pas de quoi demain sera fait et qui vit sur le moment... le voilà le bec cloué par la charmante Daphné, au caractère affirmé.
Leur rencontre est plutôt amusante et ce qui en découle, relativement prévisible pour l'époque. Oui, mais... ces deux-là ont plus d'affinités en commun qu'ils ne le croyaient.

C'est une romance comme je les aime. Souple, fluide, amusante, bien rythmée et parsemée de moment sensuels à souhait.
Les personnages sont attachants, vivants, bien décrits.
Le côté apparitions de fantômes m'a bien plu quoi qu'un peu décontenancée au départ (je n'avais pas encore vu ça dans cette collection).

Bref, un bon moment de lecture !

par Christy
Don't touch ! : Semaine 1 Don't touch ! : Semaine 1
Abigaïl Baker   
Histoire qui se lit rapidement, quelques réserves sur les événements, je trouve qu'Amy a peu de scrupules et succombe un peu vite au futur ami de sa meilleure amie...je veux bien que ce soit passionnel entre eux mais quand même, elle ne lutte pas longtemps voire pas du tout!

par Pam88
Love U, Tome 1 Love U, Tome 1
Kate B. Jacobson   
Donc ici, on retrouve la fille "banale" qui tombe sur le gars "super beau, super riche" (tiens ça me rappelle 50 nuances, ou tout ce qu'il voudra, M. Fire, et j'en suis sur pleins d'autres)... n'oublions pas le caractère de monsieur qui a tendance a être un brin autoritaire et la mégère acariatre qui gère le tout, et hop on a encore une enième nouvelle à plusieurs tomes qui vont sortir en un max de temps et tout va très très vite (en meme tps en si peu de pages, faut attirer le lecteur (surtout la lectrice)... Donc si vous aimez le genre, attendez au moins d'avoir la série entière, ça évitera toute frustration au bout des 80 pages.

par TiteNath
Malenfer, Tome 2 : La Source magique Malenfer, Tome 2 : La Source magique
Cassandra O'Donnell   
http://www.unbrindelecture.com/2015/03/malenfer-tome-2-la-source-magique-de.html
Un second tome qui ne souffre pas d'être juste une transition , ce dernier est riche, amène des révélations étonnantes et nous dévoile une confrontation avec la ténébreuse forêt de Malenfer captivante. Les jeunes lecteurs ( à partir de 10 ans) prendront beaucoup de plaisir à suivre cette aventure tout comme les parents d'ailleurs !!
Confusion Confusion
Cat Clarke   
http://wandering-world.skyrock.com/3122744891-Confusion.html

OH. PURÉE. C'EST. QUOI. CE. LIVRE. Non vraiment, je me pose encore la question. Vous connaissez cette sensation carrément étrange que vous ressentez quand vous terminez un roman juste... Hautement perturbant ? Ce sentiment d'avoir les membres alourdis, la gorge sèche, l'esprit comateux ? C'est exactement mon cas, actuellement. Et c'est... Extraordinaire, j'imagine. Confusion est une véritable surprise, c'est le moins qu'on puisse dire. Je ne m'étais absolument pas préparé à ça en lisant le résumé. Et je comprends désormais beaucoup mieux pourquoi ce récit a bouleversé l'Angleterre. Je devrais me filmer, là tout de suite, pour que vous réalisiez à quel point je suis ému. Crotte de crotte de crotte de crotte de crotte, comment voulez-vous que j'écrive ma chronique dans un état pareil ?
Le truc, c'est que Confusion m'a vraiment perturbé. Me perturbe. Je sens que l'histoire ne va me quitter de sitôt. C'est assez spécial à décrire, en fait. L'intrigue est enivrante. Obsédante. Poignante. Déchirante. Et magnifiquement troublante. Un huit-clos hantant et dévorant. Une intrigue profonde et intense. Franchement, comment ne pas craquer ? Dès le départ, j'ai bien senti qu'une étincelle avait vu le jour entre l'héroïne du récit, son histoire, et moi. Grace est une adolescente que l'on pourrait qualifier de légèrement dévergondée. Elle boit beaucoup, sort sans prévenir sa mère, couche avec tout le monde et possède une personnalité très originale. OK, on est très loin des critères habituels concernant les héroïnes des romans Young-Adult. Cela peut gêner ( et je comprendrai complètement pourquoi ), mais, me concernant, cet aspect de Confusion m'a juste fait craquer. En effet, Grace est une vraie bouffée d'air frais. De cynisme. D'intensité. De réalité. Son caractère et son attitude font d'elle un personnages vraiment "vrai". On ne peine pas une seconde à croire à ses réactions, à ses sentiments, à ses sanglots et à ses éclats de rire. Elle est là, un point c'est tout. C'est une adolescente comme les autres. Cette jeune fille qui attend le bus juste à côté de vous. Qui boit un peu trop dans un bar. Qui cours pour se défouler. Qui hurle contre sa mère comme votre sœur le fait. Sincèrement, c'est Grace. Juste Grace. Entière. Vraie. Drôle. Émouvante au possible. Attachante malgré ses excès et ses folies. Je me suis tellement lié à elle, c'est dingue !
Grace évolue dans un monde où les autres comptent énormément. Nous avons d'abord sa mère, personnage également très bien construit, qui m'a à la fois inspiré de la peine et de la haine. Pour que je ressente cela face à un protagoniste secondaire, c'est vraiment qu'il y a quelque chose. Et ce "quelque chose" est sans l'ombre d'un doute la capacité de l'auteure à fournir une vraie authenticité à ses héros. Une profondeur rare et pratiquement irréelle qui m'a complètement envoûté et possédé. D'ailleurs, ce don ressort chez d'autres personnes, tels que Sal et Nat. Houlalalalala, Sal et Nat ! Mon dieu, qu'ils m'ont paru vrais eux aussi ! Ils représentent à eux seuls l'univers de Grace. Du coup, nous les rencontrons à de très nombreuses reprises, et c'est toujours un vrai bonheur. Je suis vraiment impressionné par le pouvoir de Cat Clarke. Celui de bâtir des personnages en chair et en os alors qu'ils ne sont en fait que des lettres sur du papier. Le trio Nat, Sal, Grace est juste extraordinairement perturbant et dérangeant. Les liens entre eux sont uniques et palpitants. Une fois pris dans leur piège, impossible d'en sortir indemnes, je vous le jure !
Maintenant que la petite présentation des personnages est faite, je peux ( enfin ! ) vous parler de l'intrigue. Et, là, je suis complètement en droit d'utiliser à l'infinie mes "ouaw". Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw !!! Purée !!! Le truc le plus stressant dans cette affaire, c'est que je ne trouve vraiment aucun mot pour décrire tout ce que j'ai ressenti en lisant Confusion. Les rebondissements ne s'arrêtent jamais ! Et pendant les seuls moments de répit qui nous sont accordés, on retient notre souffle car on sait que quelque chose se prépare ! C'est juste... Merveilleux ! Que feriez-vous à la place de Grace, si vous vous retrouviez dans une pièce seulement faite de blanc immaculé, de feuilles de papier et de milliers de stylos ? Vous écririez. Moi aussi. Grace aussi. Et en découvrant son "journal intime", on pénètre dans un univers époustouflant. Des flash-back intenses. Des souvenirs captivants. Des expériences qui nous brisent le cœur. Sincèrement, tout est parfait dans ce récit. Tout est maîtrisé à la perfection. Tout est tellement tellement tellement tellement tellement tellement attrayant.
Attrayant. Exaltant. Excitant. Grisant. Confusion, c'est tout ça en même temps. Le truc, c'est qu'on se sent sans cesse OBLIGÉS de lire ce livre. Et vous savez pourquoi ? Parce que l'auteure sait comment nous rendre accros. En effet, elle pose un milliards de questions dès le début du livre et n'y répondre qu'au compte-goutte. Elle distille les indices. Et nous mène sur des voies complètement fausses ! Si si, je vous assure. Je m'étais créé plusieurs scénarios en lisant le roman... Tous, absolument tous, se sont révélés être inexactes. Car Cat Clarke a un autre don : celui de rendre l'ambiance de son roman noire et envoûtante. En effet, tout tout tout out tout nous pousse à plonger dans ce récit. L'atmosphère lourde et pensante mais tellement jouissive, les personnages jeunes et pourtant si passionnants, les questions tellement nombreuses qu'elles m'ont rendu fou tout en étant complètement justifiées. Bref, Confusion est une drogue. Une excellente drogue, je dois dire. C'est aussi simple que ça.
Le roman s'avale très ( TROP ) rapidement, et on parvient à comprendre toute la complexité de l'intrigue seulement à dix pages de la fin. Dix pages pendant lesquelles j'écoutais mon cœur battre la chamade tellement fort que j'avais l'impression que toute la maison était en mesure de l'entendre. Mon pouls s'est accéléré, mes lèvres ont tremblé, et je me suis soudain senti très lourd. J'étais abasourdi, stressé, angoissé, je sentais l'adrénaline qui coulait à flot dans chacun de mes membres. Et puis j'ai réalisé ce qui m'arrivait. J'étais en état de choc, tout bêtement. Mais par "état de choc", j'entends VRAIMENT état de choc. Le genre mal-au-ventre-et-au-coeur-les-mains-gelées-la-bouche-grande-ouverte-et-la-mâchoire-prête-à-se-décrocher état de choc. Ouaip, vraiment. Les ultimes retournements de situations m'ont achevé, et j'ai dû reprendre mon souffle plusieurs minutes avant d'avaler d'une traite les dernières pages qui sont, elles, chargées en vérité, en amertume, en douleur, en douceur, en passion et en choques. J'ai reçu assez de toutes ces émotions pour l'année, je crois.
Vous l'aurez compris, Confusion est un énorme coup de cœur. Un coup de cœur particulier car l'histoire est hypnotique et étrangement enivrante, mais un coup de cœur quand même. Grace et son histoire ont bousculé toutes mes convictions et mes idées. Cat Clarke a réellement créé une intrigue rare et puissante, qui va, j'en suis persuadé, rester longtemps gravée dans ma mémoire. Un récit gorgé de ténèbres humains et de fantômes faits de désespoir et de douleur, qui m'a complètement fait craquer. Après, je peux comprendre que l'histoire ne plaise pas à tout le monde. En effet, l'aspect "attente" pour avoir les réponses à nos questions peut paraître assez long, et les excès de Grace peuvent être dérangeants.. Mais, personnellement, je ne l'ai absolument pas senti comme ça. Confusion a été, pour moi, une explosion. C'est une sorte d'OVNI dans la littérature Young-Adult de nos jours. Et je l'ai adoré. Un récit déroutant et frappant, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
La 5ᵉ Vague, Tome 3 : La Dernière Étoile La 5ᵉ Vague, Tome 3 : La Dernière Étoile
Rick Yancey   
Le premier tome m'avait charmée, le second m'avait refroidie... Et je n'ai qu'un mot pour ce troisième volet: confusion.

C'est peut-être moi qui avait de la difficulté à suivre, mais parfois, je ne comprenais plus où l'auteur essayait de nous amener. On retrouve Cassie et la petite bande de survivants qui essaient de trouver un plan pour... je ne sais même plus ce qu'ils essaient de faire. Survivre j'imagine.

L'auteur amène plusieurs pistes différentes au fil des tomes: les extraterrestres sont là, les extraterrestres ne sont pas là, etc. Ne faites que lire la quatrième de couverture de ce troisième tome: confusion. J'imagine que c'est voulu, mais cela ne m'a pas nécessairement plu.

Le troisième livre est la continuité du deuxième et ne ressemble pas au premier. Pas beaucoup de Cassie, très très peu d'Evan (je l'oubliais presque...) et beaucoup trop de Ringer. L'auteur en a presque fait le personnage principal des deux derniers tomes. C'est dommage, parce que je n'ai pas accroché à ce personnage. Au moins, j'aimais Zombie qui prend pas mal de place dans ce tome.

Au final, je ne sais pas trop quoi dire sinon que j'étais un peu perdue dans les intentions de l'auteur à plusieurs reprises et que ce n'était pas un dernier tome à la hauteur de mes attentes. Cela dit, si vous avez aimé le reste de la série, il est quand même intéressant de lire le dernier!

par anam
Éternels, Tome 3 : Le Pays des ombres Éternels, Tome 3 : Le Pays des ombres
Alyson Noël   
Début plutôt lent mais au final assez agréable à lire ! A peine avoir refermé le livre qu'on aimerait avoir le tome 4 sous la main afin de pouvoir connaitre la suite pour ne pas rester sur cette fin.. A lire tout de même ! :D

par Mariine
Bazaar Bazaar
Stephen King   
Ce roman se lit vraiment bien et a réussi à me captiver comme savaient si bien le faire les romans de King !
mais là, avec Bazaar, j'ai retrouvé cette magie justement, qui m'embarque complètement dans un roman grâce à son atmosphère, en l'occurrence étrange et malsaine et qui provoque jubilation et terreur, sentiments que l'on éprouve à voir se mettre en place une histoire absolument diabolique et dont tous les éléments s'enchaînent de façon implacable ! la manière dont Gaunt prépare son coup est proprement hallucinante ! l'ambiance si particulière de ce patelin qu'est Castle Rock, la psychologie des personnages, les flash-backs intéressants sur le passé de certains, les situations dramatiques et incontrôlables qui s'enchaînent rend cette histoire fascinante et captivent le lecteur. Le tout parsemé de l'humour si particulier de Stephen King qui égratigne la société américaine avec beaucoup de talent et de justesse. Quant aux 200 dernières pages, elles sont monumentales ! du King grand art, n'y a rien à redire : suspense, tension, angoisse, surabondance de violence et ambiance terrible avec une tempête battant son plein ! Un King à lire !
superbe!
Histoire de Lisey Histoire de Lisey
Stephen King   
Moi je suis fan de SK et j'ai adoré. Oui, ça change de ses livres habituels, mais on retrouve toujours son style, et le mystère, le fantastique, le suspense...
Et l'imaginaire est dans ce livre débordant. L'accent est plus mis sur les personnages, la relation entre Scott et Lisey, leur histoire. Mais c'est toujours aussi, sinon plus, captivant.