Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ophelie_6942 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces
Rae Carson   
http://wandering-world.skyrock.com/3083743535-La-Fille-De-Braises-Et-De-Ronces-Tome-1-La-Fille-De-Braises-Et-De.html

Ouaw ! Quel merveilleux voyage j'ai fait grâce à ce roman ! La Fille De Braises Et De Ronces est le premier livre du genre "heroic fantasy" que je lis, et je dois bien avouer que cette découverte se révèle être excellente ! Rae Carson parvient vraiment à nous ancrer dans son récit, et à nous faire voyager avec elle dans les contrées lointaines de Joya d'Arena, d'Orovalle, du désert, et j'en passe. On s'évade complètement pendant notre lecture, un merveilleux atout pour cette histoire qui l'est tout autant.
Nous rencontrons véritablement une myriade de personnages, tous plus différents les uns que les autres, mais apportant tous un élément important à l'histoire. Entre le roi de Joya d'Arena, Cosmé, Rosalio, Humberto et Elisa, la fabuleuse héroïne du roman, nous faisons la connaissance de héros émouvants et déterminés. Au départ, Elisa est promise à Alejandro, premier personnage cité précédemment. D'ailleurs, son "envie" de l'épouser nous est exposée avec beaucoup d'humour dès les premières phrases. Exactement comme la palette de sentiments qu'elle ressent.
C'est d'ailleurs là l'un des atouts majeurs de la plume de l'auteure : elle arrive à complètement nous transmettre chaque émotion. On éprouve exactement ce qu'Elisa ressent. On rit grâce à son ironie et ses réflexions décapantes, on s'inquiète avec elle, on s'interroge, on est émus aux larmes... Bref, on réagit comme un miroir aux réactions, toutes parfaitement bien décrites, de la protagoniste principale du roman.
De plus, on s'attache sans aucune peine à elle. Je crois que sa transformation ( aussi bien au niveau physique que mental ) est l'une des plus belles et des plus époustouflantes que j'ai jamais vu. Elisa se métamorphose sous nos yeux, à chaque page. Les aventures qu'elle vit la touchent au plus profond d'elle-même. Elle apprend à s'en servir pour devenir plus forte, meilleure. La façon dont elle change m'a énormément plu. On découvre Elisa sous de nouvelles facettes à chaque chapitre. Elle devient de plus en plus adorable et fascinante. C'est vraiment très agréable de la voir se battre devant chaque épreuve, et faire preuve d'autant de détermination, de sagesse et de courage. Merci Rae Carson pour avoir fabriqué un personnage aussi exceptionnel !
En parlant de ce qu'elle traverse, je peux affirmer qu'Elisa en voit réellement de toutes les couleurs ! Les rebondissements et les surprises se succèdent sans cesse, et ils nous coupent le souffle de la même manière. Secrets, mensonges et trahisons sont ici des phénomènes récurrents et poignants. Mon coeur a loupé des battements, j'en suis sûr ! Je suis resté ébahi de maintes fois, et j'ai ressenti ce petit "choc intérieur" lorsqu'on apprend une nouvelle dévastatrice pendant une lecture. Un vrai bonheur !
Concernant l'écriture de Madame Carson, il n'y a qu'un mot qui peut la détruire : passionnante. Grâce à elle, on s'évade littéralement. Chaque mot est divinement bien choisi, et colle parfaitement à l'ambiance dans lequel il se trouve. On s'imagine sans mal les déserts, les montagnes, et les différents lieux du livre. J'ai vu de mes propres yeux les tempêtes de sables se déchaîner et la neige être teintée par le soleil couchant. Les paysages nous parlent vraiment. C'était magnifique !
L'action qui prend lieu dans ces captivantes contrées est haletante. Moi qui ne connaissais pas l'heroic fantasy, La Fille De Braises Et De Ronces m'a pleinement fait adhérer au genre. Ces histoires de Pierres Sacrées, de royaumes, de sorcelleries et de guerres sont tout bonnement exaltantes ! J'ai vraiment hâte de découvrir ce qui nous attend à travers ces différents aspects de l'intrigue dans les prochains tomes !
Le seul bémol que je pourrais trouver au livre n'en ai pas vraiment un, mais il m'empêche de donner un 5/5 au roman. Même si l'histoire est vraiment géniale, il m'a manqué le petit truc qui fait qu'on l'adore à cent pour cent. Alors oui, je l'ai énormément aimée, mais... Je ne sais pas... Il m'a manqué le "déclic" pour tomber amoureux. Après, cela ne m'a pas empêché d'être fan d'Elisa, de ses amis, et des expériences extraordinaires qui vont la forger et la doter d'un charisme et d'une force formidable. Mais, après tout, je me demande si ce petit moins ne vient pas de la romance. Moi qui suis un adepte des histoires d'amour, j'ai été un tout petit déçu par celle que possède cet opus. Elle est belle, oui, mais pas assez à mes yeux. J'ai eu du mal à y croire, je le reconnais. Alors qu'Elisa ressent complètement des sentiments comme la peur, la souffrance et l'angoisse, j'ai eu l'impression qu'elle survolait seulement ceux basés sur l'affection, la tendresse et la passion. C'est dommage, car, avec un idylle un peu plus développé, j'aurais totalement craqué pour ce livre !
La Fille De Braises Et De Ronces se révèle donc être un premier tome très prenant et vraiment fantastique. Notre chemin croise ceux de nombreux personnages profonds et incroyables, ainsi que celui d'une héroïne sensationnelle et incroyable : Elisa. Elle murit à vue d'œil et c'est un véritable bonheur d'assister à ce spectacle. Malgré une romance quelque peu mise de côté, l'action et l'aspect heroic fantasy sont très bien développés, tout comme le fil conducteur du roman qui est maîtrisé à la perfection. C'est donc un très bel opus que Rae Carson nous offre, et, en lisant la dernière ligne, on réalise que l'on a passé un très, très, agréable moment et qu'on en veut encore !

par Jordan
Les Insoumis, Tome 1 : Ruby Les Insoumis, Tome 1 : Ruby
Alexandra Bracken   
J'étais septique au départ et j'avoue que j'avais un peu peur de regretter de l'avoir acheter. Mais WOW ! J'ai été surprise par cette histoire qui devenait de plus en plus prenante au fil des pages. Il était impossible de me décollé du livre tant que je ne l'aurais pas fini. J'ai eu beaucoup de mal à me remettre de mes émotions à la fin de ma lecture et en voyant que j'allais devoir attendre un long moment avant d'avoir une suite...

Vivement le deuxième !

par Philla
Quelqu'un Comme Toi Quelqu'un Comme Toi
Sarah Dessen   
J'ai bien aimée ce livre, qui n'est pas comme les autres de Sarah Dessen , à savoir : musicien, sort ensemble , pose en toute fin et retrouvaille en fin ;) ! Mais j'aime bien aussi les autres, mais celui là m'a vraiment surpris ! Ce n'est pas mon livre préféré, mais c'est un bon livre à lire pour ce faire plaisir !
Sentiment 26, Tome 1 Sentiment 26, Tome 1
Gemma Malley   
http://wandering-world.skyrock.com/3082023537-Sentiment-26-Tome-1-Sentiment-26.html

Sentiment 26 est mon premier roman lu de Gemma Malley, auteure de la trilogie La Déclaration. Ce qui est formidable avec Mme Malley, c'est qu'on a l'impression de connaître son écriture depuis toujours. Sa façon d'écrire est vraiment magnifique, on plonge corps et âme dans l'univers qu'elle nous offre. Nous découvrons par ailleurs qu'elle maîtrise vraiment le monde qu'elle a créé, et nous sert une bien belle dystopie.
Nous faisons ici la rencontre d'Evie, seize ans. C'est une jeune femme très respectueuse des lois de la Cité, lieu où vivent toutes les personnes dont on a supprimé le Mal en elles, et qui tente à tout prix d'éviter d'être piégée par le Système, car elle possède un secret qui pourrait faire chavirer son existence. En effet, elle est tombée amoureuse de Raffy, dix-sept ans. Sauf qu'Evie est promise au frère de ce dernier, Lucas ( qui a tout de même vingt-huit ans selon mes calculs ), depuis des années. Elle doit l'épouser et vivre toute sa vie avec lui. Mais, évidemment, rien ne va se passer comme prévu.
Mais ce n'est pas tout. Dans l'univers contre-utopique d'Evie, les êtres vivants possèdent tous une étiquette : de A à D. A signifie Admirables, B Bienveillants, C Convenables, et D Déviants. Et puis il y a cette étrange lettre, E, dont personne ne connait la signification. Evie travaille dans le service d'étiquetage de la Cité, ce qui permet une immersion totale dans le récit. D'ailleurs, cette idée d'étiquette ne vous rappelle rien ? Personnellement, il y a une phrase dans le livre qui m'a fait réfléchir : "on colle des étiquettes à tout le monde". Oh god ! J'ai bien l'impression que Gemma Malley a osé pousser à l'extrême cette expression pour nous livrer un monde où nous ne jugerions plus que par des labels imposés. Assez troublant, n'est-ce pas ? Car ceci n'est-il pas ce que la plupart des gens font aujourd'hui ? Haha, ça pousse à la réflexion, moi je vous le dis !
Bref, je m'égare. Comme je viens de vous le démontrer, on croit sans aucun mal aux propos de l'auteure, ce qui rend son récit vraiment palpitant et prenant. De plus, les protagonistes que nous suivons sont très touchants, très bruts de caractère, très humains. Evie et Raffy sont juste adorables. Ils s'aiment, et ça se sent. Les flash-back qui nous racontent leur rencontre et leurs habitudes depuis des années sont attendrissants. On craque sans peine pour leur idylle en apparence impossible. Quand à Lucas, c'est un personne très énigmatique au début du roman. Il est froid, distant, et agit comme une machine à ce que lui ordonne la Cité et son dirigeant, le Guide Suprême.
Très vite, ces trois personnages vont former un trio indissociable, et ils vont devoir affronter main dans la main les horreurs que la Cité a prévu de leur infliger. Car oui, tout est sur le point de changer dans la vie de chaque habitant de la ville. Raffy va être expulsé de la Cité, et Evie va décider de le suivre. Sauf que rien ne les a préparé à ce qui les attend. Et nous non plus, d'ailleurs. Si, au premier abord, on peut s'attendre à ce que l'histoire ait du mal à prendre son envol, très vite l'action prend le dessus.
En effet, même si les rebondissements ne sont pas énormes, il y en a tellement qu'on en a le souffle coupé. Le surprises s'enchaînent et se suivent sans cesse mais ne se ressemblent pas ! Evie, Raffy et Lucas nous en font voir de toutes les couleurs. Dans ce monde où le chaos et le mensonge règnent, la passion, l'espoir et la peur s'allient pour les détruire. Ainsi, Gemma Malley nous offre une histoire saisissante et fascinante, au coeur d'un univers aussi extraordinaire que choquant.
A contrario, même si j'ai vraiment beaucoup aimé Sentiment 26, il m'a manqué un petit quelque chose. Je ne saurais pas vous dire quoi exactement, mais je n'ai pas eu la flamme qui fait que je serais tombé amoureux du livre. En même temps, les premiers tomes des sagas dystopiques finissent par tous plus ou moins se ressembler. Du coup même si l'auteure parvient à innover, je n'ai pas vraiment été happé au maximum. Mais je ne doute pas une seconde que la suite de ce roman me conquerra entièrement vu la fin de ce premier opus !
En effet, la conclusion de Sentiment 26 est juste haletante ! Durant les dernières pages, tout s'accélère : l'action, les trahisons, les rebondissements, notre souffle, notre coeur. On panique, on se ronge les ongles ( j'ai encore mal aux doigts en tapant sur mon clavier ), et on se torture la tête à force de chercher des échappatoires pour nos héros. Bref, on est totalement saisis par la tournure que prennent les choses. Jusqu'à la dernière ligne, je n'avais rien vu arriver. La fin du livre est vraiment parfaite : il reste quelques questions en suspens ( mais pas de grosses interrogations qui nous tuent ), il y a déjà pas mal de choses qui sont mises en place pour le tome 2, et, surtout, l'épilogue, est très touchant.
En résumé, Sentiment 26 est un très bon roman, qui plaira très certainement aux accros du genre dystopique. A plusieurs reprises, il m'a rappelé le fabuleux roman La Forêt Des Damnés ( avec le Mur de la Cité et les Maudits derrière ) et mon coup de coeur Delirium. Donc si vous avez aimé ces deux livres, vous pouvez acheter les yeux fermés le nouveau roman de Gemma Malley. L'histoire est réellement captivante, les protagonistes sont formidables, et, même s'il manque un tout petit truc, on ne peut pas s'empêcher de replonger encore et encore dans l'univers passionnant qu'est celui de Sentiment 26.

par Jordan
Georgina Kincaid, Tome 1 : Succubus Blues Georgina Kincaid, Tome 1 : Succubus Blues
Richelle Mead   
Premier constat après la lecture de ce premier tome, c'est que l'action ne prédomine vraiment pas. Une succube n'est vraiment pas au dessus de la chaine alimentaire des immortelles et Richelle Mead ne nous détrompera à aucun moment. Pour quelqu'un comme moi qui aime les histoires mouvementées, j'avoue que ce n'était pas gagné d'avance et pourtant, j'ai véritablement savouré ce livre. Il faut dire que je suis littéralement tombé sous le charme de Georgina. Rarement une héroïne n'a été aussi touchante que cette succube millénaire. Sacrifiant son âme délibérément pour une seule erreur, arpentant les siècles en volant l'énergie vitale des hommes "bon" (plus ils sont corrompus et moins ils ont d'énergie vitale à transmettre), elle ne trouve le bonheur qu'avec des relations éphémères avec d'autres immortels. On comprend donc parfaitement le blues qui l'anime et son choix à ne plus vouloir voler l'avenir d'hommes honnêtes.

Richelle Mead décrit parfaitement bien des sentiments purement humain d'une personne qui n'était pas préparée à traverser les siècles et à semer le mal. Comment ne pas être touché face à un amour impossible? Non car elle est une Capulet et lui un Montaigu mais tout simplement car la moindre affection causerait la perte de celui qu'elle aime. On a vraiment envi de pleurer avec elle quand elle pose son regard sur des enfants qu'elle ne pourra jamais avoir ou quand elle éconduit celui-qu'elle aime sans que celui-ci n'en comprenne la raison.

Quand aux autres personnages qui arpente le livre, nous avons ses amis immortels ne m'auront guère laissé une grosse impression. Ce ne sera toutefois pas le cas de l'ange Carter qui, malgré son apparence froide, me touchera à plusieurs reprise (j'ai littéralement fondu en larme à la fin du livre ou il est en compagnie de Georgina). Quand aux amants "potentiel" (car bien sur, nous en avons), Roman ne m'a guère laissé une grande impression. Il m'a tellement fait penser au petit ami parfait "typique" que je n'ai à aucun moment senti mon cœur se serrer dans leurs relations. Je ne peux pas en dire autant de l'écrivain Seth qui, sous des couverts maladroits et timides cache une profondeur et des sentiments qui ne peuvent que toucher le lecteur.

Et l'intrigue dans tout ça? Et bien, si elle est présente, elle ne sera pas vraiment la prédominance du récit. Quelques événements ci et là qui permettra de la relancer et une Georgina qui fera fi des ordres de son supérieur pour trouver la nature de l'être qui tue les immortels. Dommage que l'identité du mystérieux meurtrier devient assez vite évidente et manque un peu d'originalité.

Certaines personnes qui ont lu la série m'ont certifié que la série perdait un peu de charme et finissait par tourner en rond par la suite. Il m'est encore impossible de dire si c'est vrai mais dans tout les cas, ce tome 1 m'a profondément ému de par son personnage principal. Rarement une héroïne de Bit-Lit n'a su m'atteindre à ce point et à me mettre la larme à l'œil chaque fois qu'elle même partait en sanglot. Pour ça, un grand bravo à Richelle Mead.

Et dernière chose, un grand merci à Milady qui au final est revenu sur son choix premier de couverture (peu attrayante) au profit de la magnifique couverture du Grand Format.

par Caly
Vivants, Tome 1 : Vivants Vivants, Tome 1 : Vivants
Isaac Marion   
L'histoire nous fait voir les zombies sont un angle nouveau. C'est une histoire d'amour passionante et vivante. Ce livre est très bien écrit, ce qui m'a fait "entrer" dans ce monde. C'est un super livre !

par fan_nie
Revived : La Sixième Vie de Daisy A. Revived : La Sixième Vie de Daisy A.
Cat Patrick   
http://wandering-world.skyrock.com/3091797503-Revived-La-Sixieme-vie-de-Daisy-A.html

Après pas mal de lectures moyennes ce mois-ci et après voir lu plusieurs avis assez mitigés sur le roman Revived, j'avais assez peur de le commencer. Peut-être est-ce à cause de l'influence de mes lectures précédentes, mais Revived s'est révélé être un très, très, bon et agréable ouvrage ! L'histoire a beau être assez superficielle, les dénouements trop simples, ou encore les personnages un peu trop naïfs, ce récit a tout de même su me plaire et me charmer. C'est le roman qui est tombé au bon endroit au bon moment. J'avais besoin d'un livre qui me permette de souffler et qui soit assez prenant pour redresser la barre après Au Commencement Il Y Avait Bob. Je ne dis pas que Revived m'aurait plu en temps normal, mais, là, il s'est avéré être vraiment captivant !
Le fil conducteur est vraiment saisissant : le Revive, un sérum secret et ultra protégé, serait capable de ramener à la vie les personnes ayant péri et franchi la frontière de la mort. Daisy, l'héroïne principale du livre, est une des personnes qui a pu bénéficier du Revive. Elle est morte six fois. Elle a vécu autant de déménagements et d'adieux, alors qu'elle a seulement quinze ans. Daisy est un personnage qui m'a touché dès la première page. Les explications sur son passé et son histoire sont très émouvantes, et on ne peut que s'attacher à cette jeune fille éduquée dans d'étranges conditions, tout cela pour pouvoir rester dans le programme Revive. Elle est adorable, drôle, toujours à l'écoute, mature et maligne ! Tout ce qu'il me fallait, au moment de ma lecture, pour me divertir au maximum !
Lorsque nous démarrons le roman, Daisy vient de déménager dans une nouvelle maison. Nous rencontrons ses faux parents, qui sont en vérité des agents qui travaillent pour le programme Revive, Mason et Cassie. Même si cette dernière ne m'a pas ému plus que ça, Mason a réellement réussi à me toucher. Même s'il n'est présent qu'au second plan, on sent bien que l'auteure a voulu lui donner une certaine profondeur. Exactement comme à tous les protagonistes qu'elle a créé, d'ailleurs. En effet, nous faisons rapidement la rencontre d'Audrey, Matt et Megan, personnages qui vont jouer des rôles décisifs dans le récit. Audrey, qui va rapidement se lier d'amitié avec Daisy, est, après celle-ci, la personne du roman que j'ai le plus aimé ! Sa vie et sa situation font d'elle un protagoniste puissant et fascinant, pour lequel on éprouve une vraie compassion. Je l'ai adoré ! Tout comme sa relation avec Daisy. Une bien belle amitié au coeur d'un climat saisissant et attrayant.
Une romance va également très vite éclore. Hé là, ouaw ! Même si elle est plutôt fleur bleue et très simple, elle m'a énormément ensorcelé ! Les instants pendant lesquels Matt et Daisy se retrouvent sont déstabilisants, brûlants, ardents. J'ai adoré ! Ok, les sentiments apparaissent ( un peu trop ) rapidement, mais ça ne m'a pas gêné le moins du monde ! Leur romance est douce, tendre, poignante et mignonne ! Pas vraiment profonde, mais envoûtante tout de même.
Niveau rebondissements j'ai été, là aussi, ébahi a de nombreuses reprises ! Même si les surprises ne sont ni immenses ni choquantes, elle m'ont tout de même pris de court. A la fin du livre, j'ai même écarquillé les yeux de surprise, et ouvert la bouche à m'en décoller la mâchoire ! Comme dit au début de ma chronique, les dénouements sont simples, mais nous possédons, au final, toutes les réponses à nos nombreuses questions. Les recherches et les solutions auraient pu être plus poussées, certes, mais la manière dont l'auteure termine son histoire m'a, dans tous les cas, beaucoup séduit.
En résumé, Revived est une lecture plaisir, à déguster au bord de l'eau ou bien au chaud sous sa couette pour pleinement nous distraire et nous amuser. Le roman possède énormément d'éléments plaisants, qui auraient certainement pu être plus approfondis, qui parviennent à rendre notre lecture fluide et excitante. Mon jugement est peut-être biaisé ou influencé par mes lectures antérieures, mais, en définitive, j'ai vraiment passé un excellent moment en compagnie de cet ouvrage. Les personnages sont sincères et touchants et l'atmosphère du livre est hyper attachante. Un ouvrage très sympathique, que je conseille à celles et ceux qui ont bien besoin de fraîcheur côté lecture !

par Jordan
Addict Addict
 Jeanne Ryan   
http://lire-une-passion.eklablog.fr/addict-jeanne-ryan-a81706086

Waouh !

Je ressors de cette lecture dans je ne sais pas trop quel état. Je me sentais si proche de Vee que c'en devient complètement fou. J'en ressors pas bouleversée mais... je ne sais pas. Ce livre m'a touchée d'une façon que j'aurais du mal à expliquer. Durant cette lecture (qui, comme son nom l'indique, est cruellement addictive!) je n'ai pas su décrocher un seul instant. Si j'avais pu le lire d'une traite, croyez-moi, je l'aurais fait ! Mais mes yeux gagnaient toujours en jouant le coup de la fatigue (saletés!).

Ce livre est addictif dans le sens où on se prend tout de suite d'amitié pour Vee qui a du mal à faire croire à ses parents qu'elle est saine d'esprit. Un accident s'est produit un an auparavant, et ses parents croient qu'elle a voulu se donner la mort et la punissent. Interdiction de sortie ou alors couvre-feu très tôt le soir, donc impossibilité pour elle de profiter de ses amis comme elle le voudrait. En fait, on pourrait comparer ses parents à des flics tellement ils sont à l'affût du moindre geste qu'elle fait. Et nous jeunes, on sait très bien à quel point cette situation peut s'avérer vite encombrante et particulièrement agaçante !
Alors ce petit bout de Vee, renfermée, silencieuse et transparente aux yeux de certains m'a plu. Elle est loin des personnages stéréotypés, parfaits, magnifiques et Ô combien agaçants et irritants avec leurs manières. Elle est simple et prête à tout pour aider ses amis.

Puis un jour elle en a marre de cette transparence. Certes, elle est d'une aide indéniable envers Sydney, sa meilleure amie, mais elle souhaite trouver autre chose, qui lui donne de l'adrénaline, de l'action. Et quoi de mieux que de participer à « ADDICT » ? Un jeu mis en place pour on ne sait trop qui qui consiste à mettre en ligne des défis. Des personnes anonymes, et en accord avec les règles fondées pour le jeu, choisissent l'un des défis proposés et le tourne pour ensuite mettre la vidéo sur internet.
Elle prendra le défi le plus simple en se mettant en tête qu'elle en sera pas choisie pour la suite de l'émission. Manque de bol, sa presque performance fera le buzz sur le net et elle sera ensuite contactée pour « ADDICT » pour un nouveau défi... qu'elle ne pourra refuser. À la clé : des cadeaux qu'elle ne peut refuser. Des lots qu'elle reverrait de posséder ! Alors il lui est difficile de dire non, surtout qu'elle va se trouver en binôme avec un garçon beau comme un dieu et d'une attention qu'on reverrait toutes de trouver !
Il s'appelle Ian et lui aussi a fait un défi auquel il est ressorti vainqueur grâce aux votes des « Observateurs ». À partir de là, une soirée comme jamais elle n'en a eu va se produire. J'avoue que de ce côté-là, j'ai plutôt été surprise. Oui, parce que je pensais que les défis qu'elle devrait faire seraient étalés sur plusieurs jours, genre une semaine. Mais non, ils se produisent tous en une soirée, et plutôt courte et intense, vu ce qu'elle va vivre.
Je ne vous détaillerais pas ce qu'elle fera, sinon ça gâchera la découverte.
Enfin bon, de grade en grade et en compagnie de Ian, elle aura des défis de plus en plus durs à dépasser. Elle aura mal (pas physiquement, mais moralement) et je dois dire que l'auteure a très bien joué là-dessus parce que moi aussi parfois j'avais mal pour elle et j'arrivais à me poser des questions telles que : et si ça m'arrivait, comment je réagirais ? Serais-je assez forte pour subir tout ça ? Est-ce que j'aurais assez de cran, moi qui suis très timide ? Bon, la réponse à la dernière question est évidemment non, mais quand je vois que Vee a réussi alors qu'elle semble aussi réservée et timide que moi, je me dis que tout est possible.
Je ne sais pas si c'est un choix de l'auteure, mais j'avais l'impression de me retrouver dans une sorte de télé-réalité. Enfin en même temps, lorsqu'on lit le livre on se rend compte que c'est le cas mais... je ne sais pas comment expliquer en fait. C'est dur, j'ai tellement de choses à dire que je ne sais pas par où commencer et surtout je ne veux pas spoiler la moindre chose qui pourrait vous surprendre !
Les derniers chapitres de l'histoire (les cinq derniers, je dirais) sont tellement prenants et haletants que je n'ai pas réussi à lever une seule fois les yeux de mon livre. À chaque fois je me disais « à la fin de ce chapitre, je fais une pause ». Puis arrivait un événement auquel on est obligé de continuer. Presque parce qu'on a peur qu'il arrive malheur à Vee et ses compagnons, comme si le livre était vivant et que l'histoire était réelle. Presque comme si l'auteure pouvait à tout moment et d'un seul clic changer le court de l'histoire pendant notre pause. En fait, on a tout simplement peur de quitter les personnages, peur de les retrouver dans une situation grotesque ou dangereuse.
Mais la fin est tellement bien trouvée, que moi j'en reste baba. Oui parce que je me demandais bien comment ils allaient pouvoir s'en sortir car Jeanne Ryan trouvait toujours une couche à rajouter en faisant passer un message comme « ils ne s'en sortiront jamais. Ce jeu n'en est pas un. ». Et bien sûr, moi j'ai flippé parce que je me suis vraiment attachée aux personnages qui ont été façonnés de telle sorte qu'ils avaient chacun une vie différente et qu'il souffraient d'une manière différente. Même les plus irritants. Au fil du temps, on en apprend beaucoup sur eux, sans vraiment s'en rendre compte. Ce n'est qu'une fois le livre refermé qu'on se rend compte qu'ils nous manquent déjà.
Et puis la dernière phrase du livre... Ce n'est pas possible que ce soit un tome unique ! Enfin si, la fin se suffit amplement à elle-même. On s'imagine nous-mêmes la suite, ce qui est extra je trouve. Mais... Une suite ne m'aurais pas du tout dérangée !

En résumé, un livre haletant, qui ne prend pas forcément aux tripes, mais notre cœur bat facilement devant les difficultés des personnages pour réussir leurs défis. Une plume de l'auteure vraiment agréable à suivre. Une histoire hautement « ADDICTE » comme le titre du livre (qui correspond à merveille!). Un livre que je suis sûre de relire tellement ça m'a marquée à tel point que les personnages arrivent à me manquer.
À la lecture de cette chronique, je me rends compte que ce livre devient carrément un coup de foudre alors que ça ne devait être qu'une très très bonne lecture... :)

Merci à Forbidden book de me faire confiance pour chroniquer ses livres et surtout de me passer des merveilles !

Justine P.

par just2iine
Paradise, Tome 1 : Paradise Paradise, Tome 1 : Paradise
Simone Elkeles   
Comme pour Irrésistible Alchimie et Irrésistible Attraction, Paradise est raconté par Maggie et Caleb, ce qui est loin d'être déplaisant. J'aime beaucoup avoir le ressenti de nos deux héros, car ce livre est rempli d'émotions, de la joie, de la tristesse, de l'angoisse, de l'amour ... vous allez passer par toutes les émotions, ce qui n'est pas pour nous déplaire !!!
Et puis nous pourrions très bien être à la place de Maggie tellement c'est réaliste, et ça c'est fort, nous nous identifions à Maggie, et Caleb est juste notre fantasme ;-))

Mais ben oui y'a un mais, ce livre est beaucoup trop court !!!
vivement le tome 2 ;-)))

par coco69
Alpha & Omega, Tome 1 : Le Cri du Loup Alpha & Omega, Tome 1 : Le Cri du Loup
Patricia Briggs   
Pour tous les inconditionnels de Mercy Thompson, allez-y, faites vous plaisir.
Premier tome sur la meute du Marrok et plus précisément sur son fils Charles et sa nouvelle compagne Anna. J'ai dévoré ce livre en une journée. L'écriture est aussi limpide que Mercy Thompson, la plupart des personnages sont déjà connus de nous et Bram nous paraît plus humain. Quant à Charles c'est une véritable découverte.
Anna de son côté, eh bien on s'y attache presque aussi vite que Mercy. A DECOUVRIR

par ccmars