Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Ophelya

Extraits de livres par Ophelya

Commentaires de livres appréciés par Ophelya

Extraits de livres appréciés par Ophelya

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 09-12
Oh my god, un vrai coup de coeur !!!! J'ai vibré jusqu'à la dernière ligne, jusqu'au dernier mot!
Ce tome est la suite directe du premier et nous plonge directement dans le bain, c'est le moins qu'on puisse dire! L'action prend une part importante dans ce roman et c'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai découvert les rebelles et leur cité cachée aux côtés de Rozenn. Notre héroïne a gardé son caractère impétueux, ne s'en laisse pas compter et c'est un pur bonheur de la voir évoluer au fil des pages, découvrir quel est son fluide et comment le contrôler, être témoin de ses échanges pour le moins intenses avec Callum...
L'avenir des Djinns repose sur elle et Rozenn ne compte pas les laisser tomber. Les crimes du sultan Callagan sont dévoilés peu à peu, et il y a de quoi coller des frissons.
L'heure n'est clairement plus aux hésitations ni à la douceur, le temps des rendez-vous amoureux est révolu, place à l'action, à la magie et à la conquête de liberté!
Chaque chose est magnifiquement dosé, la plume de Laëtitia est superbe, à en devenir accro. L'histoire nous emporte toujours dans un rêve aux couleurs du désert et des mille et une nuits, nous fait vibrer au rythme des pas de Rozenn qui se bat avec une force d'âme incroyable, et nous fait fondre avec une histoire d'amour subtile, belle et sensuelle. Mon petit coeur s'est parfois brisé (ouiiiiin, l'auteur n'y est pas allée de main morte T_T), puis a fait ''splash'' a de nombreuses occasions. Les dernières phrases étaient comme les ailes d'un papillon: sublimes, intenses et émouvantes.
Merci à Laëtitia pour cette magnifique histoire, je ne voulais pas que ça s'arrête, encore un peu, encore quelques lignes avant ce mot terrible: fin.
Un coup de coeur <3
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-11
Cette lecture fut un véritable bonheur! J'ai été directement plongée dans l'univers qu'a créé Laëtitia Danae, un univers oriental mêlant djinns, magie du fluide, ennemis séculaires et intrigues politiques. On retrouver 3 princesses djinns, Odeleen, Rozenn et Daire, contraintes de se rendre en territoire dagnir pour y rencontrer les princes Maddy. Leur éventuel mariage pourrait sceller une union entre leurs peuples, mais c’est sans compter la dure réalité.
L’esclavage est censé avoir été aboli depuis longtemps, mais on se rend très vite compte aux côtés de Rozenn que ce n’est pas le cas. Les djinns sont condamnés à donner leur fluide, leur sang imprégné de pouvoir, au peuple dagnir pour rester en sécurité…ou mourir en tombant entre les mains des Sans Visage !
J’ai adoré cette intrigue, qui ne tombe jamais dans le banal. C’est captivant, intriguant et les pages défilent sans que nous nous en rendions compte !
Le caractère impétueux de Rozenn m’a totalement conquise, elle reste toujours fidèle à elle-même et refuse de fermer les yeux face à la souffrance de son peuple. Quant à la force tranquille d’Odelenn et l’ingénuité de Daire (adorable, mais on a envie de lui mettre des claques), elles ne sont pas en reste, chacune avec son propre caractère. Je peux en dire autant avec les princes qui sont très loin de l’archétype redouté, et voir les différents liens qui se forment entre eux est absolument génial.
Je suis demeurée subjuguée devant le monde qu’a créé Laetitia, sa plume belle et efficace nous plonge dans le livre avec brio. La romance est magnifiquement dosée, les petits frissons sont bel et bien là !
Rozenn nous fait rêver de tapis volants, d’épices, de magie des mille et une nuit, d’amour, de révolte et du pouvoir que la force que peut prendre le désir de vivre libre.
Je n’ai qu’une chose à dire : heureusement que j’étais à Mon’s pour me ruer sur le tome 2, qui promettait tellement d’émotions, d’action et de réponses ! J’ai pu donc éviter de mourir de frustration XD. J’adore, j’adore, j’adore !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Que feriez-vous si votre meilleur ami était aussi votre coloc et qu'il prenait un malin plaisir à saboter chaque tentative de rendez-vous galant? Auriez-vous envie de l'étrangler? Ann en est à deux doigts, mais elle ne peut pas vu qu'elle l'adore trop depuis ce fameux jour en maternelle où il est devenu son héros.
J'ai rigolé et rigolé comme une folle, ce petit roman est une vraie bouffée d'air frais pour remonter le moral, vous octroyer une pause dans le quotidien, léger à souhait et vraiment drôle. Il m'a fait un bien fou! Les délires d'Ann et les situations complètement rocambolesques m'ont séduites et j'ai dévoré le bouquin en moins de temps qu'il faut pour le dire! J'ai trouvé l'histoire d'amour hyper attendrissante, et même si d'aucun dirait qu'il n'y a peut-être pas vraiment d'originalité, moi je réponds qu'on s'en fiche, ce n'était pas ce que je demandais: elle a carrément rempli son office ^^. Les répliques sont à mourir de rire, les personnages attachants et, et voilà quoi XD. Un joli petit bonbon sucré (oui je suis en train de manger en écrivant mon avis, je n'y peux rien, j'ai faim) vraiment agréable à lire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est aux côtés de Cameron cette fois, que nous poursuivons l'aventure aux côtés des enfants des Dieux. Si j'avais trouvé le frère de Sophie-Elisa capricieux et égoiste dans le tome 2, il en a été différemment ici. Après tout, si on n'évolue pas en presque 6 siècles, c'est qu'on est un cas désespéré! Et là notre Cameron s'est transformé en guerrier intense et sûr de lui, dont les muscles n'ont rien à envier à ceux de Darren, son Athaïr! Après 6 siècles à freiner des 4 fers, c'est à contrecoeur qu'il va entamer le chemin de sa destinée, la quête de l'enfant unique. Autant dire que les ennuis ne font que commencer.
J'ai pris énormément de plaisir à retrouver nos anciens personnages, même si cela avait un goût de trop peu! Toutefois, à mon plus grand bonheur car elle est ma préférée, Barabal était bien au rendez-vous et comme toujours m'a fait mourir de rire. Le grand point fort de cette série est l'humour toujours prégnant, grâce à la collision des époques qui génère souvent son lot d'anecdotes farfelues.
Si j'ai trouvé certaines scènes parfois un peu faciles et clichées, j'ai vraiment apprécié cette lecture ^^. Bon par contre, j'ai eu envie plus d'une fois de frapper Cameron à l'aide d'une poêle avec la façon possessive et macho d'agir avec Enlewë. Peut-être aurais-je apprécié un homme plus en nuance, mais ceci n'est que mon goût personnel ;-).
Linda nous fait voyager avec une telle fluidité que les pages défilent sans qu'on le remarque. J'ai été agréablement surprise de la façon dont elle surfe sur les légendes du folkore et les mythes celtiques, et le tout est rondement mené tout au long de l'intrigue. Je pense que le tome 1 ne pourra jamais être détrôné dans mon petit coeur, mais ce tome 3 nous fait poursuivre le voyage, depuis ce jour où une jeune femme du 21e siècle a fait le vœux de rencontrer son âme-soeur, la projetant au temps des Highlanders, à la rencontre de son destin: le destin de la Promise.
C'était une belle aventure, et je prendrai plaisir à découvrir les 2 hors séries consacrés à Diane et Eloïra, afin de prolonger encore un peu mon chemin aux côtés des enfants des Dieux ;-).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je suis en train taper ces quelques lignes alors que je viens tout juste de refermer le livre. J'avais peur que les mots s'envolent avant d'avoir pu les partager.

Les mots sont importants, souvent difficiles à dire. Pour Mallory Dodge, les garder pour soi a toujours tenu de la survie. Le silence était son bouclier, car se taire, c'était échapper aux monstres qui lui voulaient du mal. Jennifer L. Armentrout a choisi ici de prendre la plume pour parler de la maltraitance des enfants, du système qui allie le bon et le mauvais, de l'espoir qu'il distille comme ses failles. Et elle le fait avec beaucoup de pudeur et de beauté, à travers l'histoire de Mallory, cette jeune fille qui tente de surmonter les traumatismes de son enfance afin d'aller au lycée pour la première fois, afin d'avance, afin de vivre.

J'ai souffert avec elle alors que les mots qu'elle désespérait de dire restaient souvent bloqués, et ressenti de l'empathie face à cette fille qui souhaite changer plus que tout, ne plus être celle qu'elle a été, tandis qu'elle ne désire rien d'autre que rendre les sentiments de ceux qui l'entourent en étant la plus parfaite possible pour eux. Je me prends à rire parfois en me relisant, car après tout, ce ne sont que des personnages n'est-ce pas? Oui, mais pour le temps de quelques centaines de pages, pour nous ils sont bien vivants.

Mallory a retrouvé Rider, cet enfant qui a vécu l'enfer à ses côtés et qui l'a toujours protégée et sauvée, cet enfant qui n'en est plus un maintenant, et qui ne compte plus la lâcher à présent qu'ils se sont retrouvés. A ses côtés, à ceux d'Ainsley l'amie qui l'a toujours acceptée telle qu'elle était, de Carl et Rosa qui lui ont prouvé que des inconnus un jour, ne partageant aucun lien de sang, étaient capables de l'aimer inconditionnellement demain, Mallory apprend que ses mots ont de l'importance. Et qu'elle l'est également.
J'ai adoré Rider, sérieusement, rien à voir avec les petits soupirs que l'on a souvent en romance du genre ''il est canon, hyper sexy''. Oui il l'est, mais ce qu'il transmet, c'est un sentiment qui prend aux tripes. Je ne l'ai ressenti que deux fois de cette façon face au héros masculin : avec Hopeless et la trilogie Ma raison de Vivre. Ceux qui les ont lu comprendront sûrement.
J'ai tourné la dernière page les larmes aux yeux, sur cette toute dernière phrase que Jennifer L.Armentrout nous offre à nous lecteurs:

''En fin de compte, il me semble que ce que nous souhaitons le plus au monde, c'est d'être aimé pour ce que nous sommes réellement''.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Ah la la, quel plaisir de retrouver l'univers de Ray Shepard <3. Le premier tome nous avait posé les bases de ce monde complexe et fascinant, et cette suite ne fait que nous emporter dans un tourbillon intense, sombre et addictif. J'avais quitté Penngrad sur un ''Quoi? Non ce n'est pas possible, elle va me tuer!!'' et je crois que cette phrase, je vais continuer à l'utiliser x).
Des brides du passé du Ray remontent à la surface et c'est avec le ventre noué par l'appréhension mais également avec avidité qu'on se plonge dans ses souvenir. C'est presque une torture de les vivre en même temps que lui, et avec certaines réponses viennent encore plus de questions! Raaahhh, Morgane va me tuer.
On découvre Ryo, un personnage qu'on avait fait qu'évoquer dans le tome 1 et qu'on découvre petit à petit dans le 2 et waouh! Intense et mystérieux, c'est le mot. Je sais, je sais qu'il a des motivations cachées mais je ne sais pas lesquelles c'est frustrant! Morgane a réussi le tour de force de continuer, toujours, à laisser une place importante à tous ses protagonistes, leur donnant une profondeur singulière. J'ai été choquée par l'évolution surprenante de Kaily, j'ai pris plaisir à retrouver certains personnages et à en découvrir d'autres. Mon petit coeur a fait des saltos tout le long de ce chemin qui s'enfonce dans l'oeil du cyclone de l'alchimie, et j'ai terriblement hâte de découvrir la suite. Jusqu'où iriez-vous par vengeance? Aux côtés de Ray, évoluant toujours de manière surprenante et fascinante, je vous dirai: jusqu'au bout de l'enfer et même au-delà. Un coup de coeur <3
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai replongé dans l'histoire des Kergallen, cette famille pas comme les autres, comme une gamine déballant un cadeau. J'avais beaucoup aimé le premier tome avec Thaïs, mais celui de Johanna m'a totalement conquise. Passionnée et mutine, férocement loyale et protectrice envers les siens, ce n'est pas avec une musique douce qu'elle entre dans la vie de Dragan, cet homme à l'allure (et pas que) de guerrier et à l'âme vengeresse. La rencontre de ces deux-là va faire des étincelles et quelques éclairs par-ci, par-là ;-). Ces deux protagnonistes sont le pilier de ce tome et ont une profondeur qui nous fait encore plus aimer l'histoire qui se passe autour d'eux. J'ai apprécié d'en savoir un peu plus sur la famille Kergallen, soulagée de ne pas voir disparaître les premiers personnages qui sont toujours là, bien présents, pour notre plus grand ravissement! Quelques clins d'oeil à la Meute de chaînais d'Ysaline, qu'il me tarde de retrouver dans son tome 2. Aurore gagne encore une fois son pari de nous entraîner aux côtés de sa famille Adams pleine de surprises, tout en légèreté et nous obligeant à avoir une seule pensée à la fin: vivement la suite!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-08
Que dire sur cette lecture qui m'a bouleversée? J'ai souffert, j'ai vibré, j'ai pleuré et j'ai adoré. Fear to love est pour moi un témoignage poignant de ce que certaines femmes vivent au quotidien, un véritable hymne à leur combat et malgré tout un flambeau d'espoir. L'espoir de la paix après le déchirement, de la joie après la souffrance, et de l'amour après le désespoir. Il m'est arrivé d'être en apnée durant ma lecture, de prendre de petites inspirations pour me calmer, avant de retourner dans la tempête que Françoise déchaînait en moi au fur et à mesure de ma lecture. Sa plume belle et franche ne fait qu'accentuer toutes les émotions que nous ressentons aux côtés de Margot. J'ai refermé ce livre, le souffle en suspension, en me disant juste une chose: Bravo, challenge réussi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 04-07
Ah la la mais quel coup de coeur ! J'ai fini ma lecture hier soir, ou plutôt, j'ai fini de le dévorer hier soir
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Bon, déjà pour commencer, j'avais flashé sur la couverture, elle exprime parfaitement la féérie que l'on veut trouver dans l'histoire. Et quand j'ai su qu'il s'agissait d'une réécriture du conte de cendrillon, je me suis jetée dessus (quiconque me connaît bien sait que je ne saurai jamais résister aux contes). Et nom d'un écureuil à moustaches, je n'ai pas été déçue!!
Mettez-vous en tête: notre époque, Kat une jeune fille comme les autres, retrouve un vieux livre du conte de Cendrillon, le déchire par mégarde et paf! se retrouve catapultée dans le royaume d'Athelia, dans l'univers du livre et dans la peau d'une des affreuses belle-soeur! Sauf qu'elle a tout dégommé en arrivant,et qu'elle doit recréer un happy ending sans l'aide de la bonne fée et avec un prince qui ne fait rien de ce qu'on attendait de lui. J'ai adoré, sérieux, j'ai bu du petit lait en le lisant ce roman, riant comme une folle à certains moments, et j'ai trouvé que Aya Ling avait parfaitement bien dosé les choses pour nous créer un univers original. Kat est une héroïne comme on les aime, au caractère bien affirmé, et qui bouscule merveilleusement bien ce petit monde, certainement pas habitué à côtoyer tant franchise et d'esprit moderne à une époque enjoncée dans des corsets et des bonnes manières. Kat se bat pour ce en quoi elle croit, qu'importe que ce monde soit le sien ou non. Et c'est justement parce qu'elle est ainsi que le regard du prince va s'attarder sur elle un peu trop à son goût ^^. Mince alors quoi, il est sensé finir avec Cendrillon oui ou non? Edward est un personnage que j'ai vraiment apprécié, il cache beaucoup de qualités derrière le masque du prince et j'ai été contente qu'Aya Ling ne nous fasse pas la caricature du prince parfait.
Ce livre est rempli de sentiments, de rebondissements, de scènes cocasses et de petits soupirs émerveillés car...qui ne rêverait pas de vivre un conte de fée, même pas parfait?
En bref, un petit coup de coeur que j'ai été heureuse de découvrir! Fairytales forever!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-05
On l'avait déjà rencontré dans le tome 2 de la Meute de Mervent, et il me tardait de lire ce tome sur Derek, intriguée par la malédiction qui semblait peser sur sa meute, et je n'ai pas été déçue!
Le compte à rebours a commencé. Car bientôt, Derek, Alpha de la meute des loups blancs devra sacrifier l'un des siens en répondant aux exigences de Simon, le chef de la meute ennemie, les Orionides, qui viendra réclamer son tribut. S'il ne lui obéit pas, la malédiction lancée 100 ans auparavant pour se venger des siens, décimera son clan. Pour contrer le sort, notre chère Honorine, la grand-mère d'Alissa (se référer à la meute de mervent) a trouvé la solution : un évanescent. Un être né pour démêler les fils des malédictions. Oui hum, rien n'est parfait, pas de coquelicots en vue. Les évanescents sont supers rares et ne vivent pas très longtemps, écrasés par la violence du réveil de leur pouvoir. Pas très réjouissant pour Coralie, ou est-ce Eline? venues toutes les deux sur l'île de la Meute, appelées par l'énergie du Dolmen. Laura sait nous tourner en bourrique suffisamment longtemps pour titiller notre esprit de déduction lol. Comme toujours: un plaisir de la lire, chaque fois c'est jackpot pour moi ^^. J'ai vraiment apprécié d'avoir l'histoire de Derek et les siens, j'ai été touchée par Eline et ses blessures intérieures car on peut facilement se projeter à sa place: nous n'avons pas toujours confiance en nous et en notre image, et en ça, c'est une belle leçon de morale. Coralie est un personnage très intéressant également, flamboyante et en total opposé avec son amie, mais elle se complètent parfaitement.
Quant à Derek, petit soupir, un homme comme on les aime, bon et loyal, farouchement protecteur avec les siens. On souffre avec lui, on espère avec lui, et on veut se battre à ses côtés pour qu'enfin les siens soient libérés du carcan de la malédiction que Simon se fait un plaisir à perpétuer. Le lâche. Pas besoin de vous dire que je l'ai détesté? Il réunit pour moi toutes les ''qualités" d'un connard de première doublé d'un monstre. Mais j'avoue que celui qui m'a le plus intrigué, c'est Alexander, son demi-frère et aussi celui de Derek (en fait c'est même le déclenchement de cette histoire ;-)). Quel charisme et quel mystère qui l'entourent! On tâtonne avec lui et on adore ça, et quand finalement on apprend à le connaître...ah la la! Bref XD. J'ai passé un super moment, et la fin est vraiment alléchante car elle introduit le tome 3 de la meute de mervent avec beaucoup d'expectative et de tension! Une belle réussite pour moi ^^.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-05
Les dangers n'ont pas cessé de menacer la meute de mervent, ne lui accordant aucun répit! J'ai trouvé ce 2e tome plus sombre que la premier, même si Laura n'avait pas ménagé nos héros auparavant. Avec sa plume toujours aussi additive, l'auteur nous transporte de l'univers des vampires aux limbes, surfant sur une vague de secrets et révélations qui nous empêche de lâcher le roman avant d'en connaître la fin. J'ai moins accroché aux personnages d'Eléna et Jonas que je ne l'avais fait avec Alyssa et Erik, car il est parfois difficile de décrocher du rôle de garce qu'Eléna a tenu dans le tome 1. Ce qui est assez incroyable car on y arrive tout de même! Laura a réussi le challenge de nous faire apprécier Eléna, nous ouvrant la porte de son passé, de ses failles et de ses peurs. Elle ne la ménage pas mais nous la fait paraître plus ''humaine''. Néanmoins, elle reste une tête de mule incroyablement butée et j'ai un peu grincé des dents de la voir refuser aussi longtemps ces liens qui se tendaient vers elle. Elle est idiote ou quoi? Lol, même si l'amour reste présent qu'à petites touches, entraînant un petit goût de trop peu, il est très bien harmonisé avec l'univers sombre, urban fantasy et mêlé de magie que l'auteur a créé. Un 2e tome très réussi donc! J'ai peur pour la suite, connaissant les tendances sadiques de Laura qui, j'en suis sûre, ne nous épargnera pas! Pourquoi sommes-nous maso à ce point dites-moi, hein?
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un vrai petit bonheur de me replonger dans l'univers des sorciers de Fallone! Je suis absolument fan de la plume de Laura qui, à chaque fois, nous embarque dans son univers.
Ah la la, ce deuxième tome ne m'a pas déçue. J'avais laissé tous nos protagonistes face au danger mortel de Morcant Khils, un puissant sorcier qui a ravagé les rangs du conseils des lames et des protecteurs. Cependant, ces derniers n'ont pas dit leur dernier mot et c'est vers Eléa que les intrigues se tournent. Quels mystères cette jeune femme cache-t-elle et pourquoi voit-elle dans ses rêves les supplices infligés à Xander Wood, ancien partisan des ombres et capturé par Mercant Khils? Les fils se démêleront au fil des pages, par touches bien dosées, nous captivant page après page. J'ai trouvé les personnages tout aussi intéressants que dans le 1er tome : on peut dire qu'ils ont du caractère! Eléa, douce et forte, Xander, tête brûlée à l'ironie mordante, Aïdan, le protecteur féroce...J'en suis fan.
Quant à l'intrigue, des secrets se déterrent petit à petit, annonçant la chute espérée de Morcant Khils, mais on peut dire que ce n'est pas pour tout de suite au vu de la fin de roman! Comme d'habitude, Laura m'a laissé sur une fin à avoir envie d'étrangler l'auteur!! Vivement la suite!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une plume addictive, un univers riche et magique, des personnages complexes et attachants, tout est réuni dans ce livre!
On suit l'histoire d'Heath, guerrier puissant et protecteur de Fallone, à l'âme déchirée par sa douleur et ses tourments, Rose la loyale, sa partenaire et meilleure amie, Dorian, l'ancien partisan des ombres et aujourd'hui ami et allié, et enfin Naël, qui cache bien plus que ce qu'on pourrait croire.
J'ai adoré chacun d'eux, les voir évoluer au fil de l'histoire. Laura Black nous entraîne avec maestria auprès de ses personnages, qui doivent faire face au danger qui a ravagé l'île il y a 7 ans de cela, détruisant énormément de ce qu'ils aimaient: le terrible sorcier Morcant Khils.
Entre une prophétie redoutée, de la magie, des trahisons, de l'amour, de l'amitié, et des rebondissements incroyables, je peux vous l'assurer: je me suis régalée.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-03
A tout Hasard est un livre agréable et qui se lit bien, tandis que la plume de Jamie McGuire est belle et fluide. Agréable est le mot mais j'avoue ne pas avoir été transportée comme je l'aurais voulu. L'histoire d'amour est jolie et mignonne, et j'avais carrément envie de claquer les 2 pestes mais je n'ai pas eu de feu d'artifice. C'est sans doute de ma faute car j'en attends toujours plus, j'ai trouvé l'histoire bien ficelée, trop bien peut-être, sans réels obstacles ou scènes qui vous prennent aux tripes, vous savez? Comme quand on vous attrape le cœur pour le presser légèrement. Je n'ai pas eu sur cette romance. Toutefois, c'est une jolie lecture qui se dévore très bien pour se vider la tête :-).
On suit Erin, qui a grandi sans père et une mère alcoolique, et qui se retrouve punching-ball de ses deux homologues, auparavant ses amies. Autant dire que la vie d'Erin n'est pas tout rose et j'ai beaucoup aimé la façon dont elle se bat pour faire face avec courage à sa vie que personne n'envierait. Pour le coup, sans spoiler, la suite des événements lui apporte justice, même si c'est dans des circonstances tragiques. Et puis, il y a Weston, la star du lycée qu'on pourrait penser imbu de sa personne, mais qui, au contraire, est un garçon gentil et attachant. J'ai apprécié la façon dont il aimait Erin, même si aimer ne suffit pas, parfois.
Le thème abordé dans ce livre est malheureusement tellement de société que ça fait mal au coeur, mais comme quoi, de temps en temps (oui je sais, ce n'est qu'un bouquin), il y a une justice dans ce bas-monde.
Oui, c'était une lecture agréable et sympa.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Lorsqu'une jeune femme au cœur écorché rencontre un loup au caractère de chien, subissant une malédiction depuis des siècles, ça donne quoi? Un cocktail de choc c'est moi qui vous le dis ^^.
J'ai vraiment été agréablement surprise par l'univers dans lequel Ysaline nous entraîne. Les loup-garous, on pourrait penser que c'est vu et revu. Oui, peut-être mais déjà j'adore toujours et là on a une histoire totalement différente de ce qu'on a l'habitude de voir!
J'ai eu un peu de mal au début avec la violence clairement affichée de Duncan, même sous sa forme humaine, mais on s'y fait très vite, après tout, ce sont des loups ;-).
J'ai vraiment apprécié le personnage d'Yseult qui, malgré les dures épreuves qu'elle a subi, n'en a pas perdu pour autant sa flamme. Ah ah ah, c'est même le contraire:
''Les dieux préservent les de Chanais d'avoir introduit le plus teigneux des agneaux dans leur tanière.'' Bouahaha, j'ai adoré cette phrase, elle m'a fait trop rire, mais illustre bien Yseult, qui ne laissera pas un loup-garou têtu et borné souffrir en silence et sans elle!
Quant à Aymeric, waouh, il est bien fracassé par la vie aussi celui-là, on découvre au fur et à mesure pleins de choses sur lui et son passé et Ysaline réussit le tour de force de nous surprendre à chaque détour inattendu. J'ai vraiment aimé le voir évoluer après sa rencontre avec Yseult et découvrir les liens qui le lie à sa meute.
Un très bon tome 1, j'ai hâte de retrouver les personnages dans le prochain opus ;-). Je me suis régalée.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Que se passe-t-il lorsqu'un fantôme du 17e siècle, qui ne l'est pas tout à fait , rencontre une femme née d'une famille de magiciens mais refusant d'en entendre parler? Des scènes sacrément rocambolesques c'est moi qui vous le dit XD. Kieran McDougall s'est retrouvé piégé dans son château, sous une forme immatérielle près de 400 ans plus tôt, et désespère de trouver quelqu'un qui pourra l'aider. Lorsqu'il rencontre Thais qui, non seulement le voit, l'entend, mais peut le toucher, il refuse tout simplement de perdre de vue la jolie demoiselle malgré ses protestations véhémentes. De son côté, Thais a tourné le dos depuis des années à la magie, suite à un évènement tragique, et voit d'un mauvais oeil ce fantôme grand, sexy et diablement têtu, vêtu d'un kilt et qui lui demande son aide.
Vous refuseriez tout de même vous? Oui, ben elle non plus n'a pas pu, et va se tourner vers sa famille pas comme les autres pour trouver du soutien.
Non sans blague, une vraie famille Adams comme dirait l'auteur! Une réunion de personnages les plus loufoques qui soient, où la magie est transmise de mère en fille, mais où les hommes se tiennent à leurs côtés avec indulgence et enthousiasme.
Entre des cousines qui se disputent à coup de magie et de tornades, une tante folle à cause de ses visions du futur, une grand-même matriarche au caractère bien trempé...Thais a de quoi faire!
J'ai vraiment aimé ce roman, il est drôle et frais, romantique et pétillant à souhait, et il nous promet de belles choses pour la suite. J'ai accroché aux personnages de Thais et Kieran, et il me tarde de découvrir Joanna. Une belle réussite pour ce premier tome, sous la houlette de la plume d'Aurore qui n'est pas en reste!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 24-01
Peut-on aimer qu'une seule fois? Solange, jeune aristocrate, y croit dur comme fer depuis que Théodore son premier amour et le Vertueux (guerrier) chargé de la protéger est mort deux ans plus tôt. Depuis, elle s'enferme dans sa solitude et son chagrin, refusant de laisser le souvenir de Théodore dépérir. Jeune femme au caractère bien trempé, éprise de lecture comme de justice, elle va voir d'un très mauvais oeil la décision de son père, le marquis de Rousselle, de lui allouer un nouveau protecteur. Doux euphémisme...un volcan en éruption n'aurait pas fait mieux. Cela l'a rendu tellement folle de rage qu'on ne respecte pas sa liberté et son désir d'être tranquille, qu'elle est bien décidée à faire fuir Childéric de Frazignac comme s'il avait le feu aux fesses! C'est sans compter sur l'obstination, la patience à toute épreuve et le sens du devoir de Childéric, qui ne lui demande pas son avis à cette demoiselle qu'on l'a chargé de protéger.
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans ma lecture pour la simple et unique raison que j'ai eu des difficultés à m'attacher à Solange. Pourtant, elle est une héroïne comme on les aime, indépendante, la langue bien acérée et le caractère volcanique. Oui mais la voir autant s'acharner sur Childéric, de manière aussi injuste et un peu garce, m'a légèrement agacée au début. Néanmoins, j'ai aimé cette histoire originale, où les jeunes filles aristocrates se retrouvent sous la protection d'un guerrier pouvant manipuler un des 4 éléments. La plume de Stéphane est toujours aussi belle et harmonieuse, j'ai vraiment pris plaisir à le lire à nouveau. L'évolution entre Solange et son vertueux s'est fait petit à petit, dévoilant peu à peu les secrets et les émotions de l'un et l'autre, et au final : c'était très bien comme cela! Car l'amour est compliqué, il peut être douloureux mais peut également réveiller ce sentiment qui fait qu'on est heureux d'être en vie.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est avec un grand plaisir que j'ai replongé dans l'univers des Enfants des Dieux, 22 ans après l'histoire d'Awena, la Promise, et de Darren. Cette fois-ci, Linda Saint Jalmes nous fait voyager aux côtés de Sophie-Elisa, la fille de nos deux héros et soeur jumelle de Cameron. Et lorsque Logan MacKlare traverse le temps et atterri dans le cercle des dieux, son petit quotidien vacille car, des années après la prophétie de la Promise annonçant le destin de l'enfant unique (oui ben le soucis c'est que nous voyons un peu double là en l'occurrence, un enfant unique est annoncé et ce sont des jumeaux qui naissent...hih), que nous vaut l'honneur de voir apparaître un autre être du futur? Est-ce que Sophie-Elisa et Logan auraient, eux aussi, fait le voeux de rencontrer leur âme-soeur? Quant aux Dieux, ceux qui avaient annoncé la venue de l'enfant unique qui sauverait la terre des dieux, que trament-ils donc depuis que tout est parti de travers avec la naissance de non pas un, mais deux enfants?
J'ai vraiment aimé me poser ces questions et voir l'auteur y répondre petit à petit, découvrant une à une les couches de ces mystères. J'ai dévoré les pages sans m'arrêter, retrouvant le même humour que j'avais découvert dans le tome 1, même si je crois que ce dernier est indétrônable. Par certains côtés, Sophie-Elisa ressemble beaucoup à Awena, et c'était très drôle de la voir interagir avec Logan. Ces deux-là ont fait des étincelles, pour mon plus grand bonheur et j'ai trouvé que l'auteur avait bien réussi son pari, nous entraînant parfois là où on ne l'y attendait pas. J'ai fini le roman presque sur ma faim car je désirais tellement avoir la suite que cela m'a laissé le goût de trop peu, encore une fois.
Ce 2e tome est presque un coup de coeur, presque car pour moi, le tome 1 reste plus prégnant dans ma mémoire par son intensité et son humour, mais reste sans aucun une très très bonne lecture <3.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Comme ne pas adorer ce bijou? Romance, Écosse, Highlanders sexy, Humour, Magie? Oui, vraiment tout est réuni, j'ai dévoré chaque ligne avec engouement.
Awena est une jeune femme qui n'a jamais connu l'amour maternel car on ne peut pas dire que Marlène soit la mère idéale. Alors que celle-ci se marie à nouveau, Awena est envoyée vivre en Ecosse chez Suzette, une tante éloignée. La jeune femme en a ras-la-soupe de tout ça et part s'évader vers un vieux cercle de Dolmen. Pour s'amuser, elle souhaite rencontrer séance tenante son âme-soeur et boom, la voilà projetée 600 et quelques poussières d'années plus tôt; atterrissant littéralement aux pieds de Ned et Clyde, deux guerriers-druides, qui la voient arriver d'un air éberlué. N'auraient-ils pas fait le même voeux qu'Awena pour leur Laird, le beau et féroce Darren St-Claire ?
Bon, autant dire que j'adore Outlander et l'univers de l’écosse et des Highlands, un jour c'est juré, j'irai!, j'en suis carrément fan, et j'ai plongé avec le plus grand enthousiasme dans cette histoire.
Je suis tombée amoureuse de la plume légère et fluide de Linda et j'ai ri à en pleurer face à la catastrophe ambulante et la boulette sur pattes qu'est Awena, fille du 21e siècle, parmi ses authentiques Highlanders du 14e siècle. Certaines situations créées bien malgré elle, vont faire trembler le sol et les murs de ce château qui ne s'attendait pas à voir arriver une lass aussi peu commune! Ah la la chaque personnage vaut le coup d’œil, je ne peux pas m'attarder sur tous, j'aime chacun d'eux, le viril et beau Darren qui se demande parfois qu'est-ce qu'il a fait aux bons Dieux (XD) pour mériter une compagne aussi incroyablement étrange, têtue et douée pour se mettre dans les ennuis jusqu'au cou. Oh oh oh, mais quand même, mention spéciale à Barabal, la Seanmhair (la doyenne des sorcières) qui fait furieusement penser à une grand-mère allumée croisée avec maître Yoda!
Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde! L'intrigue est très bien menée, et l'auteur nous apporte de belles surprises au fil des pages en même temps que notre héroïne qui se voit révéler plus d'une chose surprenante ^^.
Vous l'aurez compris : un coup de cœur, un vrai!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Étant une grande lectrice de Nora Roberts, j'ai été assez surprise par le fait que je n'étais pas entraînée dans l'histoire comme cela avait pu l'être pour ses autres séries. Attention, ce roman n'est pas nul, loin de là, on parle quand même Nora Roberts qui, pour moi, est l'une des reines de la romance. Toutefois, j'ai eu du mal à accrocher, à m'attacher aux personnages. Pourquoi ? J'ai trouvé que les héritiers de Sorcha ressemblaient beaucoup dans l'intrigue à l'île des 3 sœurs, en deux crans en dessous.
On y retrouve Iona, Branna et Connor, les 3 descendants de Sorcha la Ténébreuse, une des plus grandes sorcières que le monde ait connu, mais aussi une femme convoitée par le maléfique sorcier Cabhan qui désire s'approprier ses pouvoirs. Avant de succomber, Sorcha transmet sa magie à ses trois enfants, faisant d'eux les Ténébreux, la trinité, puis affronte Cabhan et le maudit, lui et tous ses descendants, les obligeant à porter sa marque. Dans l'espoir qu'un jour, ses enfants ou leurs descendants, réussissent à le vaincre même si cela doit leur prendre 1000 ans. C'est dans notre époque, alors qu'Iona rejoint l'écosse et ses cousins, apprenant en même temps qu'elle est l'une des trois et possède donc des pouvoirs, que tout va se jouer. Malgré les affrontements et le mal que propage Cabhan, qui se glisse à sa guise à travers les différentes époques, celui-ci ne peut rien contre l'amour, l'amitié et la loyauté qui naissent entre Iona,Boyle, Connor, Meara, Branna et Finn.
J'avoue ne pas trop savoir pourquoi je n'ai pas plongé à 100% dedans, l'écriture est belle et la relation entre les personnages mignonne. Oui mais voilà, je n'ai pas ressenti cette attente, ce suspens, ce piquant et cette émotion que je retrouve normalement à chaque fois que je lis Nora Roberts. Il m'a peut-être manqué plus de fêlures chez les personnages, plus de combats intérieurs, de questions et de retournements. Il n'en manque pas mais j'avais l'impression de voir une ficelle se dérouler sans trop de heurts et sans difficultés. Pour le coup, le bien a trop facilement vaincu le mal si je puis dire x). Cependant, j'ai passé un bon moment de lecture et de détente, peut-être, j'espère, l'apprécierez-vous plus que moi qui là pour le coup, fait clairement sa chiante et sa capricieuse XD: je voulais ressentir plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 04-01
Il y a parfois des romans qui vous laissent sans voix, des lectures qui vous percutent avec la force d'un camion, qui vous atteignent en plein coeur pour ne laisser qu'un vide immense lorsque vous refermez le livre...C'est ce qu'il m'est arrivé en lisant Hier Encore. Cela fait des mois que je l'ai lu, pourtant, cette histoire est encore en moi, elle s'accroche, je n'arrive pas à la laisser partir.
Je n'ai pas beaucoup de mots pour décrire le sentiment que ce roman a soulevé en moi mais il a été un énorme coup de coeur et un coup au coeur.
Elle, c'est Marie. La fille populaire a qui tout souriait, jusqu'au jour où sa vie bascule. Elle disparait durant un an sans rien dire, emportant avec elle ce secret qui met un compte à rebours à sa vie. Et lorsqu'elle revient, elle fait face au rejet et à l'incompréhension mais elle ne regrette pas, elle avait fait un choix.
Lui, c'est Alec. Le nouveau du lycée, celui qui se retrouve elle mis à l'écart et qui va entrer dans sa vie sans qu'elle ne l'ait voulu.
Ensembles, ils vont apprendre que l'amour peut être le sentiment le plus puissant qui existe lorsque l'on a une raison pour laquelle se battre et vivre. Je ne sais pas comment vous décrire cette histoire, ce tambourrinement dans ma poitrine à chaque page que je lisais, en ayant conscience de ce compte à rebours instauré entre ces pages. Ces deux-là avaient toutes les raisons pour baisser les bras et en vouloir au monde entier. Pourtant, ils ont décidé de vivre de toutes leurs forces, ensembles. On se dit qu'on connait déjà la fin mais c'est faux. Lorsqu'on arrive à ces dernières pages, ces dernières lignes, il ne nous reste qu'un sentiment d'impuissance, de surprise, de déchirement mais aussi d'incroyable beauté.
Ce livre n'est pas une ode à la mort, cette entité cruelle qui peut nous arracher tous nos rêves lorsqu'elle se retrouve à planer au-dessus de notre tête, non, c'est une ode à la vie. Quelque chose qui, même après atteint le délai de notre existence, ce délai que l'on s'est fixé pour se dire qu'on a atteint ses objectifs pour pouvoir partir sans regrets, nous pousse à épuiser chaque seconde de notre vie en la vivant pleinement. Car même si tout semble perdu, vous êtes encore en vie, alors vivez, vivez à fond. C'est ce que ce roman veut nous dire et je l'ai pris en pleine figure. J'ai fermé le livre la vue brouillée de larmes, le coeur douloureux, et pourtant avec un sourire derrière le chagrin. Peu importe le lendemain, tout ce qui importe c'est aujourd'hui, c'est ce qu'on a vécu jusqu'à présent, c'est de vivre...hier encore.
Merci pour ce magnifique roman. Juste merci.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Me revoici dans l'univers d'Esprits infinis que j'avais quitté avec le tome 1 sur une note assez frustrante. Heureusement,, ce sentiment a très vite trouvé une échappatoire mais je ne dirai pas laquelle XD. Dans ce tome, tout s'enchaîne. Le monde psi est sans dessus-dessous et la guerre gronde toujours dans leurs rangs désunis. Je l'ai trouvé plus sombre, plus dense que le premier. Les Esprits infinis luttent pour ne pas perdre pieds face à la souffrance qu'ils vivent, amputés d'un de leurs membres, et la menace qui les entoure. Les vieux antagonismes entre sorciers, psi et lycans n'aident pas non plus. Là où Louis est sensé être le chef fort, qui prend des décisions sensées, le voilà qu'il s'effondre face au chagrin. Même si j'ai été agacée parfois par ses réactions car j'avais envie de le secouer pour qu'il protège mieux son clan, j'ai aimé découvrir un peu plus ce père qui souffre et qui fera tout pour ses enfants. Leurs liens étroits à tous font d'eux ce qu'ils sont: une famille.
J'ai apprécié le personnage d'Agathe, à la fois fort et fragile, face à Léon qui cherche à la protéger tout en ne se sentant pas digne d'elle. Quelle tête à claque xD.
Un chapeau bas pour l'identité du Nécromancien, cet être qui mène une guerre terrible contre les Esprits infinis, responsable de beaucoup de souffrances, je ne m'y étais pas attendue!
Gauthier continue à soulever ma curiosité, c'est une personne complexe que j'ai hâte de découvrir un peu plus dans les prochains tomes. Même si l'on peut se sentir balloté dans tous les sens avec tout ce qui arrive, je ne peux m'empêcher d'élaborer quantités d'hypothèses quant aux relations entre les personnages, qui sont intéressantes.
Ce livre m'a laissé un petit sentiment qui n'est pas vraiment confortable car je l'ai trouvé sombre mais non moins attrayant. Oui je sais, je suis bizarre XD. Suite au prochain épisode! J'attendrai le tome 3 pour satisfaire ma curiosité ;-)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Moi qui adore l'univers des psi et de leurs pouvoirs si particuliers, je me suis jetée avec enthousiasme dans cette nouvelle aventure que nous offre Adeline Dias. Il ne m'a pas fallu longtemps pour retrouver cette plume fluide et tellement agréable à lire que les mots coulent tous seuls.
Nous nous retrouvons assez vite plongés dans l'action aux côtés de Lou, une jeune femme un peu particulière, qui ignore totalement qu'elle l'est, et qui va se faire catapulter dans le monde des psis à la suite d'un sérieux concours de circonstances. Évidemment, comment éviter la catastrophe quand on associe un psi puissant, grand frère hyper protecteur et hyper fier qui a bien décidé de ne lui faire aucun cadeau, et une guerre entre clans qui lui tombe dessus sans qu'elle n'aie rien demandé? Oui hein, ça fait beaucoup...
Heureusement qu'elle est bien entourée d'amis loyaux qui feront tout pour la protéger: les jumeaux Psi, Léon et Xavière, Nathanaëlle la douce sorcière rescapée d'un massacre, et bien entendu d'Antoine, Joris, Louis, Agathe et Philippe, les membres du puissant clan Esprits Infinis: les Du Chatel. Chaque personnage apporte sa touche et son caractère unique, et j'ai vraiment beaucoup aimé les découvrir ^^. Il faudra, je pense, attendre les prochains tomes pour qu'on puisse les découvrir plus en profondeur et j'ai déjà hâte!
Pour l'heure, Lou doit se dépatouiller avec un Antoine Du Chatel particulièrement exécrable qui, bien décidé à protéger son petit frère Joris de cette intriguante qui a débarqué dans sa vie, ne voit pas du tout qu'il se trompe du tout au tout avec Lou! Les évènements vont pourtant finir par lui ouvrir les yeux mais pas avant qu'ils ne se retrouvent tous pris dans une guerre qu'ils n'avaient pas voulu, avec un clan ''ennemi'': les Dark Minds.
Lou, qui ignorait tout des psi, et surtout qu'elle en est une, va vite devoir accepter la vérité si elle veut survivre. Car dans son esprit se cache un pouvoir qui met même les plus puissants à genoux mais qu'elle en contrôle absolument pas.
J'ai vraiment passé un agréable moment, comme toujours. Un petit bémol sur la relation entre Lou et Antoine qui passe assez rapidement du ''je te déteste tu es un connard'' à ''j'ai des sentiments pour toi, je veux te protéger'' mais c'est un tout petit et on ne peut pas non plus s'attendre à avoir un long développement quand tout s'enchaîne autour de soi :-). Il faut savoir aussi poser l'univers et Adeline le fait très bien, nous donnant les informations quand il le faut et nous en gardant d'autres pour elle en attendant la suite: la sadique.
Ceux qui aiment les univers romantiques/fantastiques/psi, n'hésitez pas: foncez. Quand à moi, je m'attaque au tome 2, hâte d'en découvrir également plus sur cet être qui tire les ficelles dans l'ombre, celui qui est responsable de cette guerre qu'aucun psi n'a voulu.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
D'accord, alors autant commencer tout de suite: c'est une pépite! Je suis une fan de la plume de Jennifer L.Armentrout donc certains diront que je n'ai aucune objectivité...peut-être mais je m'en fiche! J'aurais pu être déçue, ça n'a pas été le cas.
Le point de vue de la narration se passe du côté d'Alexandria, une jeune fille de 17 ans qui n'a absolument rien d'ordinaire car elle est une sang-mêlée: un être née de l'union entre une hématoï (descendante de dieux) et un mortel. Dans ce monde codée par la hiérarchie du sang, il n'y a que deux avenirs pour un sang-mêlé: devenir un servant, drogué en permanence pour annihiler toute personnalité pour mieux servir en tant qu'esclave, ou devenir une sentinelle : un corps d'élite fait pour tuer les démons (des hématoï qui ont été transformés en absorbant l'éther, le fluide vital de ces derniers).
Autant dire qu'Alex n'a aucune envie de devenir esclave et qu'elle s'est battue toute sa vie pour devenir sentinelle en se formant au Covenant, l'île des dieux! Sauf que, pour une mystérieuse raison, sa mère la retire du Covenant une nuit pour fuir avec elle parmi les mortels. 3 ans à fuir le Covenant sans qu'Alex ne sache pourquoi...jusqu'au jour où tout bascule, l'obligeant à revenir sur l'île des dieux pour survivre. Afin de prouver à tous qu'elle est toujours digne de devenir une sentinelle, une gardienne, Alexandria doit s'entraîner tous les jours et d'arrache-pied avec le beau, le fort, l'impitoyable, l'implacable et sexy Aiden St. Delphi....vous voyez la vapeur autour de moi? Ah la la <3. Ben ne vous emballez pas trop, c'est un sang pur, autrement dit un hématoï pur et dur, et les relations entre les purs et les sang-mêlés sont strictement interdites sous peine de mort ou d'esclavage pour ledit sang-mêlé (oui les purs se contentent d'être tapés sur la main, je sais aucune justice dans ce bas-monde).
Bon, résumé pourri, comme d'habitude, et ne rend pas vraiment justice à ce roman x) mais oh la la je l'ai dévoré, adoré!
Alex a un sacré caractère, demoiselle en détresse? Pouah! C'est ça, elle botte le c** à ceux qui osent ne serait-ce que le penser alors attention à vous XD. Une héroïne comme on les aime, avec un tempérament de feu, une tendance fâcheuse à l'indiscipline, ce qui lui vaut un paquet de problèmes, et une vitalité incroyable. Sa flamme semble briller comme un soleil et refléter l'éclat de la Lune d'Aiden (moi je deviens poétique? N'importe quoi oui je sais j'ai fumé). Car notre sentinelle aux yeux argent a beau être d'un professionnalisme à toute épreuve, il n'en reste pas moins gentil et doux, là où les autres ne voient que le masque de la sentinelle. J'ai eu Cette émotion, vous savez, celle qui vous donne des petits papillons dans le ventre dans l'expectative de savoir ce qu'il va se passer? Bref, un pur régal.
L'histoire en elle-même n'est pas non plus en reste, et même si certains pourraient la comparer à Vampire Academy, et oui, peut-être qu'il y a une ou deux ''ressemblances'' mais ça s'arrête là. On se rend compte que notre Alex est peut-être bien plus qu'elle ne parait et qu'elle n'est pas au bout de ses peines. Heureusement, elle est entourée de sacrés personnages, certains qu'on aime tout de suite, d'autres qu'on déteste avant de se raviser en se disant: ah mince, tiens, celle-là, je ne m'y étais pas attendue!
En résumé: j'ai trop hâte d'avoir la suite! Je me jetterai sur le tome 2 dès sa sortie, foi d'Ophélie!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 02-01
Une petite lecture sympathique et j'ai passé un agréable moment aux côtés de Poppy et de Liam, bien que j'ai eu envie de frapper ce dernier plus d'une fois tellement il avait des réactions pour le moins...crispantes. Si cette lecture était fluide, la plume de Kristan Higgins est belle et agréable à lire, elle ne m'a toutefois pas transcendée. Bon, j'avoue que je l'ai enchaînée après le tome 3 de Snow Cristal de Sarah Morgan, un coup de coeur, et j'ai eu du mal à retrouver ces sensations magnifiques que j'ai ressenti avec ce dernier.
J'ai apprécié le fait que les personnages prenaient leur temps pour se découvrir et se connaître, que malgré son passé de bad-boy et de coureur de jupon, Liam soit devenu plutôt du genre à fuir les croqueuses d'hommes qui réapparaissent illico à ses basques XD. Pour le coup, son côté superpapa poule est vraiment mignon, et vu son obsession à protéger sa fille, je tire mon chapeau à Nicole parce que moi je l'aurais envoyé sur orbite!
Quant à Poppy (de son vrai nom Cordelia), c'est une jeune femme ayant la tête sur les épaules mais pas dénuée d'humour pour autant, c'est une héroïne à laquelle on s'attache facilement et qu'on hésite pas à vouloir soutenir face à sa peste de cousine.
L'histoire est bien ficelée et j'ai trouvé la fin trop mignonne! Je dois dire que le titre se prête bien au roman. ''C'est toi que j'attendais"..oui cela l'illustre parfaitement ^^.
En conclusion, un petit roman sympa et agréable à lire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0


  • aller en page :
  • 1
  • 2