Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Ophelya

Extraits de livres par Ophelya

Commentaires de livres appréciés par Ophelya

Extraits de livres appréciés par Ophelya

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Ce roman est une petite claque, de celle qui vous font réfléchir sur votre vie. J'ai eu envie de pleurer dès le début car les émotions sont exacerbées et on s'identifie rapidement aux personnages.
Molly a perdu sa meilleure amie et au-delà de la douleur et du chagrin, elle n'a pas envie d'oublier. C'était sans compter Marie qui, même partie, a décidé de ne pas la lâcher. Molly reçoit douze lettres quelques jours après sa mort. Douze lettres à ouvrir tous les mois. A travers celles-ci, Marie lui demande de réaliser un de ses souhaits, des choses qu'elle aurait voulu faire et qu'elle n'a jamais pu ni osé avant qu'il ne soit trop tard. Elle demande à Molly de vivre encore un peu pour elle.
Ce périple qui va de choses banales à complètement loufoques pousse Molly a se poser les bonnes questions sur sa vie.
Combien d'entre nous ont un quotidien bien huilé, sans trop de surprises, avec le sentiment que nous n'avons pas à être malheureux ? Oui, mais est-on vraiment heureux pour autant ? Ce livre nous provoque par ses émotions, par cette quête du bonheur, de nos rêves, nous bouscule pour qu'un jour, on ne se réveille pas avec des regrets, ne regarde pas en arrière en se disant : ''Si j'avais su".
Ce bouquin est presque minuscule, mais c'est une véritable bombe à émotions. Et à la fin, lorsque l'on se rend compte que par ses lettres, Marie engagé sa dernière bataille pour que Molly ait enfin le bonheur qu'elle méritait d'avoir, c'est avec une boule d'émotion dans la gorge que l'on referme le livre.
Nous avons tous le droit de nous dire ''Ma vie ne suffit pas, je veux vivre mes rêves. Je veux être heureux." Parce que c'est là toute la richesse du mot Vivre.
''Quand j'étais petit, ma mère m'a dit que la clé de la vie était le bonheur. A l'école, lorsque l'on m'a demandé ce que je voulais être plus tard, j'ai répondu : heureux. Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question. Je leur ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie."
John Lennon.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une partie de franche rigolade, voilà ce qu'était ce livre! Je l'ai dévoré en deux deux, ri comme une dinde jusqu'à dépasser l'heure du dodo, et j'ai vraiment adoré cette histoire.
Chloé est une jeune femme qui travaille dans une agence de voyages comme conseillère, et on ne peut pas dire qu'elle soit doué. Non, sérieusement c'est une sinécure! Elle est pas douée, porte la poisse et a tous les défauts de l'univers, mais c'est pour ça qu'on l'aime.
Elle va être envoyée en Savoie par son patron, et dès le début elle aurait dû se douter que son karma ne pouvait pas lui avoir donné des vacances de rêves. Impossible!
Les catastrophent s'enchaînent, un homme qui lui vole sa place dans le train avant qu'ils se volent respectivement dans les plumes, un hôtel miteux après s'être trompée avec celui d'en face 5 étoiles, jusqu'au fait de tomber nez à nez avec son ex et sa fiancée! Trop, c'est trop pour Chloé qui remonte ses manches pour foncer dans les ennuis plus gros qu'elle.
J'ai été prise de tels fous rires parfois en suivant ses aventures. On le sait, on le sait qu'à suivre ses pensées et ses décisions, qu'elle va à chaque fois se mettre dans le pétrin et s'enfoncer jusqu'au sus-sol. Et elle y va quand même.
La rencontre avec Nick se fait avec des étincelles qui n'ont rien de sexy, ils passent leur temps à s'envoyer des piques, et pourtant ça marche. Parce que Chloé a beau être bourrée de défauts, elle est aussi très attachante et ça m'a plus! Voilà une héroïne qui est très loin de L'oréal parce que je le vaux bien, et c'est un véritable rafraîchissement.
Un roman feel good comme on les aime <3. Je me suis éclatée.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un roman différent de ce que j'ai eu l'occasion de lire de Sophie Jomain, mais que j'ai découvert avec plaisir. On peut facilement s'identifier à Marion, journaliste pour un magazine people et qui arrive au bord du burn out. Pour se retrouver, elle décide de prendre sa valise et de partir en vacances en baie de Somme, une parenthèse solitaire et bienvenue dans sa vie.
Elle y rencontre Ben, un voisin au sale caractère qu'il ne vaut mieux pas interrompre lorsqu'il étudie ces chers phoques gris !
Je suis ressortie mitigée de toute la première partie du roman, non pas parce qu'il n'est pas de qualité, mais j'avais du mal à m'attacher aux personnages. La personnalité de Ben n'est pas, à proprement parler, la plus facile à aimer, et le caractère de Marion m'a paru effacé au début. Et puis la plume de Sophie nous embarque, et tout s'accélère à la fin. Étrangement, ce qui m'a ramené la petite étincelle a été ni plus ni moins lorsque Marion retrouve sa passion, celle qu'elle est vraiment tout au fond d'elle, ce qui la fait vibrer, comme si j'avais partagé son état d'esprit depuis le début, et donc chapeau à l'auteure. Les thèmes abordés ne peuvent que nous toucher, et quand j'ai refermé ce livre, j'étais prête à débarquer en baie de Somme pour voir les phoques gris! Avec un petit noeud dans la ventre face aux derniers sujets du roman, car je sais que c'est malheureusement la réalité. En conclusion, une lecture bien agréable ;-)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ashlon écrit par H. Roy
date : 29-03
Ce roman est une pure merveille !
Une nouvelle fois, H.Roy a agité sa baguette magique pour nous plonger dans un univers dont on ne peut ressortir qu'avec un coup de coeur. Dans un registre totalement différent de celui qui a fait naître Les Els, elle nous entraîne avec sa superbe plume au coeur d'Aurora. Cette dystopie mêlée de fantasy nous offre un monde où, des centaines d'années auparavant, la guerre a fait des ravages, anéantissant notre société. De ses cendres naquirent des cités telle qu'Aurora. Au sein de cette dernière, le pouvoir est tenu par les femmes. Telles des Valkyries, elles assument l'avenir de la cité, tant guerrière que par la consécration aux arts, tandis que les hommes ne sont là que pour pérenniser l'héritage. A l'entrée de l'adolescence, ils sont envoyés en-dehors de la cité pendant 7 ans, au milieu des terres barbares et dangereuses, afin que ne reviennent que les forts.
Sigal est une jeune femme qui s'était destinée aux Cyans, ceux qui vivent de leur art et proclament la paix, mais l'accident de sa soeur aînée et jumelle, la parfaite Elite (guerrière) l'oblige à prendre sa place dans l'Essaim. Son destin va être bouleversée lorsqu'elle tombe sur un homme agonisant lors de son tour de garde. Un homme qui n'aurait jamais dû se trouver là...
On se rend compte au fil des pages que ce monde est très loin d'être idyllique, et qu'au final, la place des femmes d'Aurora n'est guère enviable! Qu'est-ce que la liberté quand notre esprit et notre corps appartiennent à une société qui s'arroge le droit de posséder les 2 ? Au final, elles ne sont que des trophées, soumises au destin d'Aurora.
Ah la la, j'ai tout adoré. Sigal, à la fois douce et forte, gentille, mais farouche, loyale au coeur de rebelle. Ashlon, beau et mystérieux, autoritaire tout en étant doux, létal et farouchement protecteur. L'univers qui met en avant la condition des femmes, ainsi le devenir de notre planète. Ah non, c'est vrai, j'ai haï Dawm, de tout mon coeur, bon sang de bois, cet enfoiré est vraiment le pur produit de ce système barbare!! Quant à Calista la garce...hum n'en parlons pas.
L'histoire nous happe dès les premières pages et ne nous lâche pas jusqu'à la fin.
Je suis définitivement amoureuse d'Ashlon, tout comme je le suis des Els, et c'est pas peu dire!
La plume est fluide, addictive, et même si certains événements peuvent paraître couler de source, je n'ai même pas réfléchi, j'ai profité, dégusté et me suis laissée embarquer.
''Ta place est dans la lumière, à la croisée des vents. Tu appartiens au soleil.''
''Montre-moi que tu veux de moi, Sigal d'Aurora, maîtresse de son Destin.''
''Une seule lame, une seule âme.''
Ce roman est un bijou <3. Et c'était un coup de foudre pour moi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 27-03
Haaaan !! Ce livre est une tuerie! Mon petit coeur a vécu les montagnes ruuusses. Ce tome, ce tout dernier tome, nous dévoile la fin de l'intrigue, mais j'aurais aimé ne jamais le finir. Époustouflant d'émotions, nous sommes parachutés direct dans l'action. Vous me voyez assise sur mon canapé, les doigts crispés sur le bouquin ? Oui c'était moi XD. Waouh.
Ok, déjà, si j'avais été à l'intérieur du roman, j'aurais fait de la charpie de ce salaud d'Ismaël et du Ténébreux. Ces deux psychotiques, en plus alliés, ont vraiment malmené la Meute de Mervent à un point que j'ai souffert. Nom d'un écureuil à moustaches, j'ai souffert T_T. A tel point que je me suis demandée si Laura aurait pitié de moi, mais non, elle a continué à nous torturer jusqu'à la fin...pour mon plus grand bonheur.
Tout explose autour d'Eric et de sa meute. Ismaël, l'alpha des Tenebris, allié à Johnny Dougman, l'enfoiré qui retient tant d'esclaves captifs pour ses combats dans l'arène, a pulvérisé les protections du domaine de Turlant. Déterminé à posséder Alyssa, il ne reculera devant rien pour tuer Eric et balayer la Meute de Mervent. Entre dangers, loyauté, perfidie, corruption et amour, ce roman ne nous laisse pas tranquilles un seul instant. Je ne vous dirai pas où ni quand, je ne veux rien spoiler, mais Laura a réussi à me tirer une larme car c'était trop...beaucoup trop. Je me suis retrouvée piégée dans cet univers incroyable. Tous les personnages sont mis en avant, hauts en couleurs, et j'ai positivement adoré chaque instant.
Ah la la, et l'histoire avec Honorine...non non je ne dirai rien, mais hiii, c'était un coup de maître !! Cette fin est parfaite, elle nous dévoile aussi beaucoup de secrets, on en apprend également plus sur Garren et sa meute. Cette histoire est un coup de coeur <3. Je suis triste de la quitter, mais c'était génial.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 27-03
Ce tome 3 est un pur condensé de tout ce que j'aime ! Le rythme est haletant, bourré d'émotions et les pages défilent. Si le tome 1 était addictif, le tome 2 posait plus l'histoire et le contexte, le tome 3 envoie du pâté! En même temps comment faire autrement avec des personnages comme Cassandre et Esteban ? Leurs caractères sont si forts qu'ils nous embarquent avec eux, et le moins qu'on puisse dire, c'est que les choses se corsent.
Cass est une sentinelle de la meute des Ténébris létale et renfermée sur elle-même. Son passé l'oblige à se méfier de tous, en particulier des loups dominants qui ont toujours chercher à prendre le dessus sur elle pour la soumettre. Elle n'a jamais ouvert son coeur, hormis à sa nièce, Ollie, et ne comptait pas que cela change. Mais la rencontre avec Esteban, le bêta de la meute de Mervent, va changer cet état de fait vu qu'elle ne va pas avoir le choix que d'accepter le lien qui les unit! Ils ne vont pas tarder à se retrouver dans la tourmente, surtout avec Ismaël, l'alpha retors de la meute des Tenebris, qui ne veut qu'une chose: évincer Eric, l'alpha des Mervent, posséder ses terres et surtout Alyssa, sa compagne.
J'ai adoré ce tome. Entre une louve badass qui fera tout pour protéger ceux qu'elle considère comme siens, deux ennemis psychopathes qui cherchent à refermer leurs griffes sur la meute de mervent et pleins de rebondissements, on est gâtés!
Je me suis rongée les ongles en même temps que je souffrais auprès de nos loups adorés. Punaise, Laura n'a pas été tendre du tout avec eux! Elle a le don de nous amener au bord de la rupture de sorte qu'on se dit: ce n'est pas possible qu'ils s'en sortent! On ne peut qu'adorer nos héros qui savent s'entourer d'alliés de valeurs (petit clin d'oeil avec Derek et Levander, si vous n'avez pas lu La meute des loups blancs, foncez!)
Le destin d'Honorine, de Charles et de tous les autres reste en suspens, dans un flou qui nous tiraille les nerfs. Les émotions sont terriblement bien transcrites, encore un roman à couper le souffle! Je l'ai à peine fini que je me suis jetée sur le tome 4. Bah oui, faut pas abuser, je ne pouvais pas m'arrêter là >O
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Haaaann!!! Bon sang, coup de coeur ! J'avais adoré le tome 1, mais le tome 2 a rempli toutes ses promesses >o<. L'avenir de la citadelle est toujours aussi incertain, malgré l'arrivée de Romane pour sauver Lirelle de sa malédiction, car celle-ci est encore bien prégnante. Entre visions troubles de l'avenir et dangers qui guettent dans l'ombre, j'en ai pris plein la vue. L'apparition d'un nouveau protagoniste, Caden, va mettre à mal les fondations de la citadelle, car il s'agit d'un ennemi à l'origine d'une profonde blessure dans le coeur des Faës. Au milieu de la tourmente, Iaël, la flamboyante fée dénigrée par son peuple en raison de son absence de pouvoirs et des souffrances rattachées à son existence, va devoir faire face à l'avenir...et comprendre qu'elle n'est peut-être pas si démunie.
On ne le redira pas, je suis fan de la plume de Laura depuis le tout premier livre, j'y vais donc à chaque fois les yeux fermés.
Je reste stupéfaite de la façon dont elle réussit à concentrer autant d’événements et d'émotions en l'espace de 250 toutes petites pages (gnin, comment ça j'en voulais plus ?). Les personnages sont crédibles, percutants et les pages défilent sans y regarder. Et cette fin!! Je vais la tuer T_T, mon coeur souffre nom d'un écureuil à moustaches, mon coeur souffre...il est où mon tome 3?
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un troisième tome tout en péripéties, que j'ai vraiment apprécié de lire. Etant une fan inconditionnelle des contes et de Disney, j'ai été embarquée dans cette réécriture de Cendrillon qui suit les aventures de Kat, une jeune femme propulsée dans le monde d'Athelia dans la peau de Katriona Bradshaw, une des vilaines belles soeurs, après avoir déchiré le livre de Cendrillon. Elle qui avait tenté de respecter le conte d'origine en rapprochant le prince et cendrillon pour obtenir le happy ending, ce fut raté lorsqu'elle et Edward tombèrent amoureux!
Dans ce tome, Kat a dû revenir dans son monde pour survivre et se retrouve séparée d'Edward. Mais qu'à cela ne tienne, les 2 amoureux, avec l'aide des gobelins et des fées, vont trouver le moyen d'être réunis. Oui, sauf que la véritable Katriona Bradshaw est bien décidée à garder sa future couronne et sa place de princesse d'Athelia. Alors que le pays traverse des troubles politiques et des soulèvements contre la caste noble, Kat va retrousser ses manches et se battre pour que quelques jupons et costumes 3 pièces égoïstes ne ruinent pas tous les efforts qu'elle a déployés afin obtenir plus de justice dans ce monde! Quant à Edward, il est bien décidé à évincer sa fausse épouse pour que la vraie revienne à ses côtés. C'était une belle fin. Je n'ai pas été prise d'autant d'engouement que le tout 1er tome, mais c'était une lecture que j'ai malgré tout appréciée et dégustée à sa juste valeur. J'adore les contes ainsi que les happy end et ma foi, j'ai été comblée!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le jour où je regretterai d'avoir acheté un livre de Jennifer L.Armentrout, les poules auront des dents!!
Quel plaisir de replonger la tête la première dans l'univers de Lux, mon coup de coeur assuré. L'histoire se passe 4 ans après les évènements de Lux, et j'ai positivement adoré la façon dont l'auteure rebondit pour nous offrir encore quelque chose de nouveau. Là, il n'est plus question d'une histoire basée sur le secret de l'existence des Luxens envers le monde, mais bien d'un monde qui a dû s'adapter à la présence d'êtres venus d'ailleurs (oui je sais, ça fait classe dit comme ça).
Il n'y a rien de redondant dans cette nouvelle série, et pourtant j'ai retrouvé tout ce qui m'a fait aimer Lux en premier. J'ai été embarquée aux côtés d'Evie, cette jeune fille qui passe la porte du Foretoken sans savoir vraiment qu'elle met les pieds dans un sacré merdier! Cette boîte de nuit qui accueille autant les humains que les Luxens ( cf cours extraterrestre dans la saga Lux <3). La rencontre avec Luc va tout changer.
Ok, qu'on se le dise, j'étais curieuse déjà dans la 1ère saga, d'en savoir plus sur ce personnage haut en couleur, cet Origine, un enfant né d'un humain et d'un Luxen. Je n'ai pas été déçue. J'ai adoré en décrouvrir plus sur sa personnalité et sur ses objectifs. Ah la la...
C'est trop bien. On va de surprises en surprises (j'avais deviné l'une d'entre elles!), et on ne s'ennuie pas un seul instant. J'ai aimé le caractère d'Evie, elle n'a rien d'une nana écervelée ni d'une idiote casse-cou. Elle essaie juste de se débrouiller pour nager dans des eaux troubles, face aux dangers qui la guettent bien malgré elle alors que sa route a croisé celle de cet homme aux yeux violets qui a tout chamboulé. L'histoire d'Evie et Luc est tellement belle et douce, je suis fan.
Bref, en fait, je veux le tome 2 T_T!!!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Une trilogie qui se finit tout en émotions. J'aurai vécu un moment de douceur avec la série des chats de gouttière. Que ce soit avec Jeremy, Charlotte, Ben ou Rod, Adeline a su nous transporter dans le quotidien de ce petit clan d'amis soudés. L'histoire de Rodriguez m'a emportée comme les 2 autres, avec une pointe d'émotion en plus. Rod était mon petit chouchou, il ne m'a pas déçue. J'ai beaucoup aimé le fait qu'Adeline nous le présente avec ses failles et ses fragilités, lui qui a été tout le long de l'aventure le pilier des autres en s'oubliant parfois lui même. J'ai eu envie de dégommer le père de Rod plus d'une fois face à son odieux chantage ><. En contre partie, l'histoire d'amour est très tendre, j'ai apprécié me personnage de Margot, un subtile mélange entre la fragilité et la force.
C'était beau et mignon, merci pour ce moment agréable.
Je crois que ce qui illustre parfaitement cette série c'est le pouvoir de l'amitié. Peu importe les obstacles, les épreuves de la vie, enrourez-vous de personnes qui tiennent à vous suffisamment pour vous soutenir, vous aimer, vous redresser lorsque vous chutez, et vous montrer que vous aussi, vous méritez d'être aimé.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-03
Là, j’avoue que je ne sais pas si je dois parler d’un coup de cœur ou un coup à mon petit cœur ! Un mélange des deux ? Allons-y pour un mélange des deux. Nom d’un écureuil à moustaches, on peut dire que Léna ne nous épargne pas du tout, oh non.
Je ne vous raconterai pas l’histoire, j’ai trop peur de vous spoiler et ce roman mérite qu’on le découvre, qu’on le déguste et qu’on chemine tout le long aux côtés de l’héroïne. Je vous dirai juste ceci : une plume fluide et efficace, un humour qui m’a fait rire plus d’une fois, Erika dans la peau d’une héroïne qui a du punch et du caractère (un caractère de merde serait plus exact XD), et un univers d’urban fantasy comme vous n’en avez jamais vu !
Quoi encore une histoire de sorcière, de vampire et de loup-garou ? Hin, hin. Oui je le pensais, et même avec plaisir étant donné que j’aime ce type d’univers. Mais bon sang, non, je ne m’attendais pas du tout à ça ! On passe de ce qui aurait pu être classique à tout autre chose. Je dis oui, ça marche, je me suis faite avoir.
Je n’aurais plus qu’une chose à dire pour conclure : merci encore les Editions Plume Blanche pour publier de telles pépites, et merci à Léna pour cette histoire incroyable. Cette fin pourra en faire hurler certains (moi aussi j’ai hurlé et eu envie de me rouler en boule pour maudire l’auteure), mais en fin de compte…oui cette fin est parfaite.
#teamvraiefin
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
Intense, original, bluffant, en résumé, j'ai adoré!!
Scarlett est entraînée malgré elle dans une fuite en avant par sa soeur Tella qui rêve de découvrir Caraval et de rencontrer son maître : Légende. Désespérée de la retrouver, terrifiée par ce que leur ferait subir leur père, un être totalement psychopate et violent, s'il l'apprend, Scarlett va tout faire pour jouer cette partie de jeu unique qui lie mystère, magie et secrets.
Le mensonge se mêle à la vérité, l'illusion à la réalité, on ne sait plus à qui faire confiance. Chaque personnage ressort du lot et je dois avouer que je ne sais pas lequel j'ai préféré: Scarlett, la prudente et courageuse ? Tella, l'impulsive et naïve ? Julian, le mystérieux ? Fichtrement aucune idée XD. L'univers est prenant, je n'ai jamais lu un livre de ce type et pourtant il y en a eu beaucoup! Il nous amène là où il veut, quand il le veut, et ce jusqu'à la fin. C'est vraiment une très belle découverte, je n'ai aucun regret sauf celui-ci: ouiiin je l'ai en poche et il vient tout juste de sortir en broché, il va falloir attendre!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-12-2018
Une apothéose! C'est ce qui décrit le mieux ce livre je crois car tous les événements qui se sont déroulés depuis le début étaient nés pour ce final époustouflant, tel un fil d'Ariane qui nous mène à la conclusion de cette saga, qui restera un coup de coeur.
Ce dernier tome ne m'a pas laissé une seconde en paix pour mon plus grand bonheur <3. Combat, traîtrise, amitié, vengeance, loyauté, justice...un maelström d'émotions plus brutes les unes que les autres qui nous entraîne jusqu'au bout dans cette tornade appelée Ray Shepard.
La plume de Morgane est toujours aussi incroyable, les pages se dévorent toutes seules et j'ai été tout bonnement incapable de lâcher le livre avant la fin!
Et cette fin, nom d'un écureuil à moustaches, c'était géant! Ray, Matt, Kaylie, Mariah, Jim, Ryo....qu'on les ait aimé ou détesté, ils avaient tous un rôle à jouer et je les ai quitté avec un pincement au coeur.
J'ai été totalement bluffée, mais jusqu'au bout, par Kaylie, qui a eu une évolution tellement à l'opposé de ce que j'avais imaginé, c'est fou!
J'ai eu le nœud dans le ventre plus d'une fois en suivant les traces de ces personnages hauts en couleurs, Morgane est une sadique, je vous jure, c'est une sadique!! Je suis restée comme une hébétée devant mon bouquin en me disant: Nooon, elle n'a pas pu faire ça!! Tandis que deux pages plus loin, vous êtes entraînés à nouveau dans ce complot, ce tissu complexe orchestré bien des années auparavant par un homme qui avait vu le destin de Penngrad se profiler avant tout le monde.
Ah la la, mais j'ai pleuré! Je vous jure, elle m'a fait pleurer! Autant je suis une fontaine pour les films, mais les livres j'ai toujours eu plus de mal. Pourtant, à un moment, Morgane m'a eu, complètement. Je me suis retrouvée à pleurer comme une idiote sur le livre et rien que pour ça: bravo, c'est réussi.
Merci Morgane pour cette superbe saga, toute particulière car elle m'a permis de te rencontrer <3. Ray Shepard est un coup de coeur jusqu'à la fin.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 09-12-2018
Oh my god, un vrai coup de coeur !!!! J'ai vibré jusqu'à la dernière ligne, jusqu'au dernier mot!
Ce tome est la suite directe du premier et nous plonge directement dans le bain, c'est le moins qu'on puisse dire! L'action prend une part importante dans ce roman et c'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai découvert les rebelles et leur cité cachée aux côtés de Rozenn. Notre héroïne a gardé son caractère impétueux, ne s'en laisse pas compter et c'est un pur bonheur de la voir évoluer au fil des pages, découvrir quel est son fluide et comment le contrôler, être témoin de ses échanges pour le moins intenses avec Callum...
L'avenir des Djinns repose sur elle et Rozenn ne compte pas les laisser tomber. Les crimes du sultan Callagan sont dévoilés peu à peu, et il y a de quoi coller des frissons.
L'heure n'est clairement plus aux hésitations ni à la douceur, le temps des rendez-vous amoureux est révolu, place à l'action, à la magie et à la conquête de liberté!
Chaque chose est magnifiquement dosé, la plume de Laëtitia est superbe, à en devenir accro. L'histoire nous emporte toujours dans un rêve aux couleurs du désert et des mille et une nuits, nous fait vibrer au rythme des pas de Rozenn qui se bat avec une force d'âme incroyable, et nous fait fondre avec une histoire d'amour subtile, belle et sensuelle. Mon petit coeur s'est parfois brisé (ouiiiiin, l'auteur n'y est pas allée de main morte T_T), puis a fait ''splash'' a de nombreuses occasions. Les dernières phrases étaient comme les ailes d'un papillon: sublimes, intenses et émouvantes.
Merci à Laëtitia pour cette magnifique histoire, je ne voulais pas que ça s'arrête, encore un peu, encore quelques lignes avant ce mot terrible: fin.
Un coup de coeur <3
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 29-11-2018
Cette lecture fut un véritable bonheur! J'ai été directement plongée dans l'univers qu'a créé Laëtitia Danae, un univers oriental mêlant djinns, magie du fluide, ennemis séculaires et intrigues politiques. On retrouver 3 princesses djinns, Odeleen, Rozenn et Daire, contraintes de se rendre en territoire dagnir pour y rencontrer les princes Maddy. Leur éventuel mariage pourrait sceller une union entre leurs peuples, mais c’est sans compter la dure réalité.
L’esclavage est censé avoir été aboli depuis longtemps, mais on se rend très vite compte aux côtés de Rozenn que ce n’est pas le cas. Les djinns sont condamnés à donner leur fluide, leur sang imprégné de pouvoir, au peuple dagnir pour rester en sécurité…ou mourir en tombant entre les mains des Sans Visage !
J’ai adoré cette intrigue, qui ne tombe jamais dans le banal. C’est captivant, intriguant et les pages défilent sans que nous nous en rendions compte !
Le caractère impétueux de Rozenn m’a totalement conquise, elle reste toujours fidèle à elle-même et refuse de fermer les yeux face à la souffrance de son peuple. Quant à la force tranquille d’Odelenn et l’ingénuité de Daire (adorable, mais on a envie de lui mettre des claques), elles ne sont pas en reste, chacune avec son propre caractère. Je peux en dire autant avec les princes qui sont très loin de l’archétype redouté, et voir les différents liens qui se forment entre eux est absolument génial.
Je suis demeurée subjuguée devant le monde qu’a créé Laetitia, sa plume belle et efficace nous plonge dans le livre avec brio. La romance est magnifiquement dosée, les petits frissons sont bel et bien là !
Rozenn nous fait rêver de tapis volants, d’épices, de magie des mille et une nuit, d’amour, de révolte et du pouvoir que la force que peut prendre le désir de vivre libre.
Je n’ai qu’une chose à dire : heureusement que j’étais à Mon’s pour me ruer sur le tome 2, qui promettait tellement d’émotions, d’action et de réponses ! J’ai pu donc éviter de mourir de frustration XD. J’adore, j’adore, j’adore !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
Que feriez-vous si votre meilleur ami était aussi votre coloc et qu'il prenait un malin plaisir à saboter chaque tentative de rendez-vous galant? Auriez-vous envie de l'étrangler? Ann en est à deux doigts, mais elle ne peut pas vu qu'elle l'adore trop depuis ce fameux jour en maternelle où il est devenu son héros.
J'ai rigolé et rigolé comme une folle, ce petit roman est une vraie bouffée d'air frais pour remonter le moral, vous octroyer une pause dans le quotidien, léger à souhait et vraiment drôle. Il m'a fait un bien fou! Les délires d'Ann et les situations complètement rocambolesques m'ont séduites et j'ai dévoré le bouquin en moins de temps qu'il faut pour le dire! J'ai trouvé l'histoire d'amour hyper attendrissante, et même si d'aucun dirait qu'il n'y a peut-être pas vraiment d'originalité, moi je réponds qu'on s'en fiche, ce n'était pas ce que je demandais: elle a carrément rempli son office ^^. Les répliques sont à mourir de rire, les personnages attachants et, et voilà quoi XD. Un joli petit bonbon sucré (oui je suis en train de manger en écrivant mon avis, je n'y peux rien, j'ai faim) vraiment agréable à lire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est aux côtés de Cameron cette fois, que nous poursuivons l'aventure aux côtés des enfants des Dieux. Si j'avais trouvé le frère de Sophie-Elisa capricieux et égoiste dans le tome 2, il en a été différemment ici. Après tout, si on n'évolue pas en presque 6 siècles, c'est qu'on est un cas désespéré! Et là notre Cameron s'est transformé en guerrier intense et sûr de lui, dont les muscles n'ont rien à envier à ceux de Darren, son Athaïr! Après 6 siècles à freiner des 4 fers, c'est à contrecoeur qu'il va entamer le chemin de sa destinée, la quête de l'enfant unique. Autant dire que les ennuis ne font que commencer.
J'ai pris énormément de plaisir à retrouver nos anciens personnages, même si cela avait un goût de trop peu! Toutefois, à mon plus grand bonheur car elle est ma préférée, Barabal était bien au rendez-vous et comme toujours m'a fait mourir de rire. Le grand point fort de cette série est l'humour toujours prégnant, grâce à la collision des époques qui génère souvent son lot d'anecdotes farfelues.
Si j'ai trouvé certaines scènes parfois un peu faciles et clichées, j'ai vraiment apprécié cette lecture ^^. Bon par contre, j'ai eu envie plus d'une fois de frapper Cameron à l'aide d'une poêle avec la façon possessive et macho d'agir avec Enlewë. Peut-être aurais-je apprécié un homme plus en nuance, mais ceci n'est que mon goût personnel ;-).
Linda nous fait voyager avec une telle fluidité que les pages défilent sans qu'on le remarque. J'ai été agréablement surprise de la façon dont elle surfe sur les légendes du folkore et les mythes celtiques, et le tout est rondement mené tout au long de l'intrigue. Je pense que le tome 1 ne pourra jamais être détrôné dans mon petit coeur, mais ce tome 3 nous fait poursuivre le voyage, depuis ce jour où une jeune femme du 21e siècle a fait le vœux de rencontrer son âme-soeur, la projetant au temps des Highlanders, à la rencontre de son destin: le destin de la Promise.
C'était une belle aventure, et je prendrai plaisir à découvrir les 2 hors séries consacrés à Diane et Eloïra, afin de prolonger encore un peu mon chemin aux côtés des enfants des Dieux ;-).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je suis en train taper ces quelques lignes alors que je viens tout juste de refermer le livre. J'avais peur que les mots s'envolent avant d'avoir pu les partager.

Les mots sont importants, souvent difficiles à dire. Pour Mallory Dodge, les garder pour soi a toujours tenu de la survie. Le silence était son bouclier, car se taire, c'était échapper aux monstres qui lui voulaient du mal. Jennifer L. Armentrout a choisi ici de prendre la plume pour parler de la maltraitance des enfants, du système qui allie le bon et le mauvais, de l'espoir qu'il distille comme ses failles. Et elle le fait avec beaucoup de pudeur et de beauté, à travers l'histoire de Mallory, cette jeune fille qui tente de surmonter les traumatismes de son enfance afin d'aller au lycée pour la première fois, afin d'avance, afin de vivre.

J'ai souffert avec elle alors que les mots qu'elle désespérait de dire restaient souvent bloqués, et ressenti de l'empathie face à cette fille qui souhaite changer plus que tout, ne plus être celle qu'elle a été, tandis qu'elle ne désire rien d'autre que rendre les sentiments de ceux qui l'entourent en étant la plus parfaite possible pour eux. Je me prends à rire parfois en me relisant, car après tout, ce ne sont que des personnages n'est-ce pas? Oui, mais pour le temps de quelques centaines de pages, pour nous ils sont bien vivants.

Mallory a retrouvé Rider, cet enfant qui a vécu l'enfer à ses côtés et qui l'a toujours protégée et sauvée, cet enfant qui n'en est plus un maintenant, et qui ne compte plus la lâcher à présent qu'ils se sont retrouvés. A ses côtés, à ceux d'Ainsley l'amie qui l'a toujours acceptée telle qu'elle était, de Carl et Rosa qui lui ont prouvé que des inconnus un jour, ne partageant aucun lien de sang, étaient capables de l'aimer inconditionnellement demain, Mallory apprend que ses mots ont de l'importance. Et qu'elle l'est également.
J'ai adoré Rider, sérieusement, rien à voir avec les petits soupirs que l'on a souvent en romance du genre ''il est canon, hyper sexy''. Oui il l'est, mais ce qu'il transmet, c'est un sentiment qui prend aux tripes. Je ne l'ai ressenti que deux fois de cette façon face au héros masculin : avec Hopeless et la trilogie Ma raison de Vivre. Ceux qui les ont lu comprendront sûrement.
J'ai tourné la dernière page les larmes aux yeux, sur cette toute dernière phrase que Jennifer L.Armentrout nous offre à nous lecteurs:

''En fin de compte, il me semble que ce que nous souhaitons le plus au monde, c'est d'être aimé pour ce que nous sommes réellement''.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 12-08-2018
Ah la la, quel plaisir de retrouver l'univers de Ray Shepard <3. Le premier tome nous avait posé les bases de ce monde complexe et fascinant, et cette suite ne fait que nous emporter dans un tourbillon intense, sombre et addictif. J'avais quitté Penngrad sur un ''Quoi? Non ce n'est pas possible, elle va me tuer!!'' et je crois que cette phrase, je vais continuer à l'utiliser x).
Des brides du passé du Ray remontent à la surface et c'est avec le ventre noué par l'appréhension mais également avec avidité qu'on se plonge dans ses souvenir. C'est presque une torture de les vivre en même temps que lui, et avec certaines réponses viennent encore plus de questions! Raaahhh, Morgane va me tuer.
On découvre Ryo, un personnage qu'on avait fait qu'évoquer dans le tome 1 et qu'on découvre petit à petit dans le 2 et waouh! Intense et mystérieux, c'est le mot. Je sais, je sais qu'il a des motivations cachées mais je ne sais pas lesquelles c'est frustrant! Morgane a réussi le tour de force de continuer, toujours, à laisser une place importante à tous ses protagonistes, leur donnant une profondeur singulière. J'ai été choquée par l'évolution surprenante de Kaily, j'ai pris plaisir à retrouver certains personnages et à en découvrir d'autres. Mon petit coeur a fait des saltos tout le long de ce chemin qui s'enfonce dans l'oeil du cyclone de l'alchimie, et j'ai terriblement hâte de découvrir la suite. Jusqu'où iriez-vous par vengeance? Aux côtés de Ray, évoluant toujours de manière surprenante et fascinante, je vous dirai: jusqu'au bout de l'enfer et même au-delà. Un coup de coeur <3
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-08-2018
J'ai replongé dans l'histoire des Kergallen, cette famille pas comme les autres, comme une gamine déballant un cadeau. J'avais beaucoup aimé le premier tome avec Thaïs, mais celui de Johanna m'a totalement conquise. Passionnée et mutine, férocement loyale et protectrice envers les siens, ce n'est pas avec une musique douce qu'elle entre dans la vie de Dragan, cet homme à l'allure (et pas que) de guerrier et à l'âme vengeresse. La rencontre de ces deux-là va faire des étincelles et quelques éclairs par-ci, par-là ;-). Ces deux protagnonistes sont le pilier de ce tome et ont une profondeur qui nous fait encore plus aimer l'histoire qui se passe autour d'eux. J'ai apprécié d'en savoir un peu plus sur la famille Kergallen, soulagée de ne pas voir disparaître les premiers personnages qui sont toujours là, bien présents, pour notre plus grand ravissement! Quelques clins d'oeil à la Meute de chaînais d'Ysaline, qu'il me tarde de retrouver dans son tome 2. Aurore gagne encore une fois son pari de nous entraîner aux côtés de sa famille Adams pleine de surprises, tout en légèreté et nous obligeant à avoir une seule pensée à la fin: vivement la suite!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-08-2018
Que dire sur cette lecture qui m'a bouleversée? J'ai souffert, j'ai vibré, j'ai pleuré et j'ai adoré. Fear to love est pour moi un témoignage poignant de ce que certaines femmes vivent au quotidien, un véritable hymne à leur combat et malgré tout un flambeau d'espoir. L'espoir de la paix après le déchirement, de la joie après la souffrance, et de l'amour après le désespoir. Il m'est arrivé d'être en apnée durant ma lecture, de prendre de petites inspirations pour me calmer, avant de retourner dans la tempête que Françoise déchaînait en moi au fur et à mesure de ma lecture. Sa plume belle et franche ne fait qu'accentuer toutes les émotions que nous ressentons aux côtés de Margot. J'ai refermé ce livre, le souffle en suspension, en me disant juste une chose: Bravo, challenge réussi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 04-07-2018
Ah la la mais quel coup de coeur ! J'ai fini ma lecture hier soir, ou plutôt, j'ai fini de le dévorer hier soir
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Bon, déjà pour commencer, j'avais flashé sur la couverture, elle exprime parfaitement la féérie que l'on veut trouver dans l'histoire. Et quand j'ai su qu'il s'agissait d'une réécriture du conte de cendrillon, je me suis jetée dessus (quiconque me connaît bien sait que je ne saurai jamais résister aux contes). Et nom d'un écureuil à moustaches, je n'ai pas été déçue!!
Mettez-vous en tête: notre époque, Kat une jeune fille comme les autres, retrouve un vieux livre du conte de Cendrillon, le déchire par mégarde et paf! se retrouve catapultée dans le royaume d'Athelia, dans l'univers du livre et dans la peau d'une des affreuses belle-soeur! Sauf qu'elle a tout dégommé en arrivant,et qu'elle doit recréer un happy ending sans l'aide de la bonne fée et avec un prince qui ne fait rien de ce qu'on attendait de lui. J'ai adoré, sérieux, j'ai bu du petit lait en le lisant ce roman, riant comme une folle à certains moments, et j'ai trouvé que Aya Ling avait parfaitement bien dosé les choses pour nous créer un univers original. Kat est une héroïne comme on les aime, au caractère bien affirmé, et qui bouscule merveilleusement bien ce petit monde, certainement pas habitué à côtoyer tant franchise et d'esprit moderne à une époque enjoncée dans des corsets et des bonnes manières. Kat se bat pour ce en quoi elle croit, qu'importe que ce monde soit le sien ou non. Et c'est justement parce qu'elle est ainsi que le regard du prince va s'attarder sur elle un peu trop à son goût ^^. Mince alors quoi, il est sensé finir avec Cendrillon oui ou non? Edward est un personnage que j'ai vraiment apprécié, il cache beaucoup de qualités derrière le masque du prince et j'ai été contente qu'Aya Ling ne nous fasse pas la caricature du prince parfait.
Ce livre est rempli de sentiments, de rebondissements, de scènes cocasses et de petits soupirs émerveillés car...qui ne rêverait pas de vivre un conte de fée, même pas parfait?
En bref, un petit coup de coeur que j'ai été heureuse de découvrir! Fairytales forever!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
On l'avait déjà rencontré dans le tome 2 de la Meute de Mervent, et il me tardait de lire ce tome sur Derek, intriguée par la malédiction qui semblait peser sur sa meute, et je n'ai pas été déçue!
Le compte à rebours a commencé. Car bientôt, Derek, Alpha de la meute des loups blancs devra sacrifier l'un des siens en répondant aux exigences de Simon, le chef de la meute ennemie, les Orionides, qui viendra réclamer son tribut. S'il ne lui obéit pas, la malédiction lancée 100 ans auparavant pour se venger des siens, décimera son clan. Pour contrer le sort, notre chère Honorine, la grand-mère d'Alissa (se référer à la meute de mervent) a trouvé la solution : un évanescent. Un être né pour démêler les fils des malédictions. Oui hum, rien n'est parfait, pas de coquelicots en vue. Les évanescents sont supers rares et ne vivent pas très longtemps, écrasés par la violence du réveil de leur pouvoir. Pas très réjouissant pour Coralie, ou est-ce Eline? venues toutes les deux sur l'île de la Meute, appelées par l'énergie du Dolmen. Laura sait nous tourner en bourrique suffisamment longtemps pour titiller notre esprit de déduction lol. Comme toujours: un plaisir de la lire, chaque fois c'est jackpot pour moi ^^. J'ai vraiment apprécié d'avoir l'histoire de Derek et les siens, j'ai été touchée par Eline et ses blessures intérieures car on peut facilement se projeter à sa place: nous n'avons pas toujours confiance en nous et en notre image, et en ça, c'est une belle leçon de morale. Coralie est un personnage très intéressant également, flamboyante et en total opposé avec son amie, mais elle se complètent parfaitement.
Quant à Derek, petit soupir, un homme comme on les aime, bon et loyal, farouchement protecteur avec les siens. On souffre avec lui, on espère avec lui, et on veut se battre à ses côtés pour qu'enfin les siens soient libérés du carcan de la malédiction que Simon se fait un plaisir à perpétuer. Le lâche. Pas besoin de vous dire que je l'ai détesté? Il réunit pour moi toutes les ''qualités" d'un connard de première doublé d'un monstre. Mais j'avoue que celui qui m'a le plus intrigué, c'est Alexander, son demi-frère et aussi celui de Derek (en fait c'est même le déclenchement de cette histoire ;-)). Quel charisme et quel mystère qui l'entourent! On tâtonne avec lui et on adore ça, et quand finalement on apprend à le connaître...ah la la! Bref XD. J'ai passé un super moment, et la fin est vraiment alléchante car elle introduit le tome 3 de la meute de mervent avec beaucoup d'expectative et de tension! Une belle réussite pour moi ^^.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-05-2018
Les dangers n'ont pas cessé de menacer la meute de mervent, ne lui accordant aucun répit! J'ai trouvé ce 2e tome plus sombre que la premier, même si Laura n'avait pas ménagé nos héros auparavant. Avec sa plume toujours aussi additive, l'auteur nous transporte de l'univers des vampires aux limbes, surfant sur une vague de secrets et révélations qui nous empêche de lâcher le roman avant d'en connaître la fin. J'ai moins accroché aux personnages d'Eléna et Jonas que je ne l'avais fait avec Alyssa et Erik, car il est parfois difficile de décrocher du rôle de garce qu'Eléna a tenu dans le tome 1. Ce qui est assez incroyable car on y arrive tout de même! Laura a réussi le challenge de nous faire apprécier Eléna, nous ouvrant la porte de son passé, de ses failles et de ses peurs. Elle ne la ménage pas mais nous la fait paraître plus ''humaine''. Néanmoins, elle reste une tête de mule incroyablement butée et j'ai un peu grincé des dents de la voir refuser aussi longtemps ces liens qui se tendaient vers elle. Elle est idiote ou quoi? Lol, même si l'amour reste présent qu'à petites touches, entraînant un petit goût de trop peu, il est très bien harmonisé avec l'univers sombre, urban fantasy et mêlé de magie que l'auteur a créé. Un 2e tome très réussi donc! J'ai peur pour la suite, connaissant les tendances sadiques de Laura qui, j'en suis sûre, ne nous épargnera pas! Pourquoi sommes-nous maso à ce point dites-moi, hein?
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un vrai petit bonheur de me replonger dans l'univers des sorciers de Fallone! Je suis absolument fan de la plume de Laura qui, à chaque fois, nous embarque dans son univers.
Ah la la, ce deuxième tome ne m'a pas déçue. J'avais laissé tous nos protagonistes face au danger mortel de Morcant Khils, un puissant sorcier qui a ravagé les rangs du conseils des lames et des protecteurs. Cependant, ces derniers n'ont pas dit leur dernier mot et c'est vers Eléa que les intrigues se tournent. Quels mystères cette jeune femme cache-t-elle et pourquoi voit-elle dans ses rêves les supplices infligés à Xander Wood, ancien partisan des ombres et capturé par Mercant Khils? Les fils se démêleront au fil des pages, par touches bien dosées, nous captivant page après page. J'ai trouvé les personnages tout aussi intéressants que dans le 1er tome : on peut dire qu'ils ont du caractère! Eléa, douce et forte, Xander, tête brûlée à l'ironie mordante, Aïdan, le protecteur féroce...J'en suis fan.
Quant à l'intrigue, des secrets se déterrent petit à petit, annonçant la chute espérée de Morcant Khils, mais on peut dire que ce n'est pas pour tout de suite au vu de la fin de roman! Comme d'habitude, Laura m'a laissé sur une fin à avoir envie d'étrangler l'auteur!! Vivement la suite!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0


  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3