Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...

Commentaire sur Orange, Tome 5 - Takano Ichigo

Ajouté par Cassy33

<< Voir tous les commentaires
Par le Editer
Cassy33 Diamant
Note : 10/10
Comme je l'avais prédit, j'ai pleuré encore et encore en lisant ce cinquième et dernier tome... En fait, je n'aurais même pas cru être capable de verser autant de larmes en lisant un shôjo et pourtant, ce fut le cas.
Mais après tout, Orange n'est pas un manga comme les autres ; il ne raconte pas simplement une histoire d'amour un peu compliquée qui ferait rêver n'importe quelle lectrice. Non. Orange est bien plus complexe que ça et je crois qu'il est même impossible de le classer dans des catégories, de le limiter à de simples mots. En fait, Orange, c'est un ensemble d'émotions et de sentiments. Et c'est la raison pour laquelle je sais que j'aurai du mal à retranscrire toutes mes impressions sur cet ultime volume.

Dans tous les cas, autant le dire tout de suite: je n'ai pas été déçue par cette saga ne serait-ce qu'une seule fois, et même si l'histoire a parfois pris une tournure que je n'imaginais pas, s'orientant vers des passages douloureux, j'ai conscience que Takano Ichigo a pris cette décision pour renforcer le côté réaliste de son scénario. Car après tout, son but premier reste de nous faire réfléchir à propos du suicide, du pouvoir de l'amitié, de l'entraide et de l'avenir, non ? Eh bien, en tout cas, je peux affirmer avec conviction qu'elle a magnifiquement bien réussi. Et dire que la première version de cette série n'avait pas vraiment rencontré de succès ! Je suis tellement contente qu'elle ait modifié quelques détails, et que son manga soit désormais autant apprécié et connu, elle le mérite tellement !

Concernant les personnages, j'avais déjà décrit tous mes ressentis à propos de chaque protagoniste dans mon commentaire sur le tome 4, alors je ne compte pas m'exprimer encore une fois là-dessus car je finirais par me répéter. Toutefois, je tiens à souligner que tous les personnages sont extrêmement importants dans cette saga, ils ont tous une personnalité bien distincte que l'auteure respecte parfaitement, et au final, ils ont tous évolués (dans le bon sens, bien sûr), si on compare leurs attitudes dans le premier tome puis dans celui-ci !

Les dessins sont quant à eux encore plus magnifiques dans ce cinquième volume, je trouve. C'est fou comme l'auteure s'est améliorée, j'aime énormément son trait de crayon !

Enfin, je termine sur le plus important : les événements qui ont rythmés cet ultime tome, ainsi que le dénouement.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Tout d'abord, j'admets que je n'imaginais pas que Naho et Kakeru allaient se disputer dans ce présent-là. Je pensais que grâce à la lettre, notre héroïne réussirait à ne pas froisser son ami, qu'elle trouverait les mots justes. Mais au final, est-ce réellement possible de réconforter une personne aussi rongée par les remords ? Ce n'est pas avec de simples paroles qu'on peut y arriver, en tout cas. On ne peut donc pas en vouloir à Naho car on voit bien qu'elle a tout fait pour soulager la peine de Kakeru. Quant à ce dernier, malgré son comportement agressif et un peu égoïste, il est aussi impossible de lui reprocher ses sautes d'humeur provoqués par toute la douleur et la tristesse qu'il ressent nuit et jour... En tout cas, j'ai beaucoup aimé en apprendre davantage sur son passé, sur sa relation avec sa mère et sur la façon dont il a perçu tous les événements qu'il a rencontré depuis son arrivée à Matsumoto. Je trouve que c'était une très bonne idée, ça nous permet de mieux le comprendre. Et c'était également intéressant de voir la différence de réaction entre la Naho du futur et celle du présent. Je suis tellement contente et rassurée que la Naho actuelle ait continué à s'adresser à Kakeru avec toujours plus de courage et d'insistance même s'il l'ignorait ! Elle peut vraiment être fière d'elle, et c'est clair que, grâce à la lettre, elle a pris beaucoup d'assurance.
Du coup, je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer lorsqu'ils se sont réconciliés pour de vrai, quand Kakeru a avoué son amour à Naho, et quand leur relation s'est nettement améliorée. Mais j'ai également versé pas mal de larmes quand on a appris quel était exactement le SMS que Kakeru avait envoyé à sa mère avant qu'elle ne suicide, et le pire reste évidemment de lire le brouillon qu'elle lui a laissé sur son téléphone... Je comprends vraiment qu'après avoir pris connaissance d'un tel message, Kakeru ait eu envie de mettre fin à ses jours... En fait, il n'aurait probablement jamais dû le lire...
Dans tous les cas, à ce moment précis du manga, j'ai vraiment eu peur qu'il se suicide à nouveau et que tout soit perdu, que Naho et ses amis se rendent compte qu'ils ne peuvent pas changer le futur. J'étais vraiment pressée de connaître le dénouement même si je ne voulais pas terminer l'oeuvre pour ne pas me séparer des personnages... Et finalement, dans le présent actuel, Kakeru tente tout de même de se suicider, mais au dernier moment, il y renonce. J'étais tellement soulagée lorsque Suwa s'est précipité vers lui et que Kakeru s'est relevé ! D'ailleurs, pendant un instant, j'ai cru que le camion n'était pas encore passé, et qu'il allait percuter Suwa, mais ça n'a heureusement pas été le cas. D'ailleurs, si on y pense, on peut vraiment remercier Hagita d'avoir cassé le vélo de Kakeru parce qu'il comptait encore une fois le prendre pour se suicider, et s'il avait été en bon état, Kakeru l'aurait utilisé mais je doute qu'il aurait pu échapper à la mort au dernier moment, s'il avait foncé sur un camion en étant sur son vélo...
Concernant les lettres, j'espérais qu'elles finiraient par être dévoilées à Kakeru donc je suis contente que l'auteure ait fait ce choix. Après tout, il méritait de savoir, et surtout de lire tous les messages que ses amis du futur lui avaient envoyé. C'était d'ailleurs encore un moment très touchant, puisque le jeune homme constate vraiment qu'il a des amis très soudés, dévoués et loyaux qui ont tout mis en oeuvre pour le sauver coûte que coûte et qui tiennent énormément à lui. J'ai aussi aimé le parallèle que Takano Ichigo fait entre le présent et le futur, quand Naho et Suwa du futur lui donnent rendez-vous au mont Tôgô dans 10 ans. C'est vraiment triste, quand on y pense... Mais du coup, Suwa a raison quand il dit dans le futur où Kakeru est mort qu'il est en fait avec eux. Le jeune homme sera bien vivant dans dix ans, mais simplement dans un autre monde.
Et il est également rassurant de voir que dans la capsule temporelle, Kakeru a cette fois des projets pour l'avenir, et qu'il se demande s'il jouera toujours du foot et s'il sera marié à Naho. J'espère de tout mon coeur que ces six amis seront toujours réunis dans le futur et seront toujours aussi proches qu'ils le sont actuellement.
D'ailleurs pour terminer, il est impensable pour moi de ne pas souligner la loyauté dont a fait preuve notre cher Suwa, du début à la fin de la saga. Jamais il n'a été égoïste, jamais il n'a tiré profit de n'importe quelle situation, jamais il n'a pensé qu'à son propre plaisir. Bien au contraire. Il a toujours tout fait pour sauver Kakeru, pour qu'il se rapproche de Naho et pour que les deux finissent ensemble. Et on peut d'ailleurs noter que même le soir du réveillon du Nouvel-An, quand Naho pleure après avoir été rejetée par Kakeru, Suwa ne profite pas de ce moment pour avouer ses sentiments à son amie ou pour lui dire qu'il sera toujours là pour elle, comme son double du futur l'avait fait. Non, cette fois, il parle encore de Kakeru et dit qu'il fera tout son possible pour les réunir de nouveau. Franchement, Suwa est un ami en or et l'exemple-même de la bonté, de l'altruisme et de la bienveillance.


Pour conclure, Orange est une incroyable saga qui touche plusieurs genres, qui nous fait réfléchir sur de nombreux sujets, et qui possède énormément de qualités. (D'ailleurs, je ne sais même pas quels sont ses défauts.)
Que vous aimiez les mangas ou pas, ce n'est pas ce qui importe le plus. Vraiment. Je me répète peut-être, mais Orange n'est pas un shôjo comme les autres, c'est une histoire très poignante et réaliste pleine de rebondissements, qui mêle romance, science-fiction et poésie avec brio, et que vous ne pourrez jamais oublier, même plusieurs mois après l'avoir terminée.
Dans tous les cas, je ne pourrais jamais assez remercier Takano Ichigo d'avoir créé une série aussi exceptionnelle et des personnages aussi touchants et attachants.
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.