Livres
472 639
Membres
445 486

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par CookieMama 2016-08-28T13:25:13+02:00

Ne rentre pas chez toi, j'ai un truc à te donner.

- Kakeru !! J'ai un truc à te donner. Mais... Je ne l'ai pas sur moi... Désolée. Mais je vais le chercher tout de suite ! Tu peux m'attendre un peu ?

- Non, j'ai pas le temps. Laisse tomber... J'y vais.

- Attends ! J'ai besoin de te parler maintenant ! Je ne voudrais pas ensuite le regretter.

*J'ignore quels mots lui adresser... Comment je dois m'y prendre pour lui esquisser un sourire... Mais j'ai des choses à lui dire.*

- Kakeru... Tu m'évites en ce moment, n'est-ce pas ?

- Oui.

- Et je peux savoir pourquoi ?

- Parce que je t'ai blessée le soir du nouvel an.

[…]

- « Ce n'est pas grave, je croyais que c'était moi qui t'avais blessé. À vrai dire, je suis triste de ne plus discuter avec toi, Kakeru. Peu importe le sujet, même un sujet délicat... Je veux parler avec toi, Kakeru, même si on se dispute. Désolée, c'était ma faute. Désolée Kakeru. »

- Ce n'est pas ta faute Naho. C'est moi qui suis trop faible. J'ai du mal à affronter la réalité en face. J'avais peur de te blesser, et que tu me détestes... J'ai donc évité de me rapprocher de toi. Pardon de t'avoir rejetée. Je voulais goûter tes chocolats. Et quand tu m'as demandé de rentrer avec toi, ça m'a fait très plaisir. Tu t'adresses à moi encore et encore... Cela me fait vraiment du bien. En vérité, je veux rester avec toi, Naho.

*Moi aussi... Je te tournais le dos depuis trop longtemps*

- Kakeru ! Euh... Et... Et si on...

*Inconsciemment, je me disais que le futur pouvait changer et que les indications de ma lettre finiraient par ne plus concorder avec la réalité. Inconsciemment j'avais encore peur. Je craignais un futur hasardeux*

- Si on... Sortait ensemble ? Je... Je ne sais rien de toi, je faisait simplement semblant de te connaître. C'est pour ça que je veux savoir ce qui te plaît, ce qui te fait du bien. Je veux savoir quels mots te feraient plaisir... Tout ! Je veux rester à tes côtés pour te soutenir.

- Mais... Je t'avais dit que je ne sortais avec personne

- Mais... Tu m'avais dit qu'on sortirait ensemble, si je voulais.

- Je ne peux pas te rendre heureuse.

- Je suis heureuse si tu l'es aussi.

- Il se peut je te mente ou t'évite encore...

- Ça ne fait rien.

- Mais...

- Tu peux me parler franchement... Et de tout !

- Je... Je me déteste. Je n'arrive pas à me pardonner. Quelques fois... J'aimerais tout laisser tomber, tout, même toi. Je perds toute raison de vivre mais je me dis qu'il faut se battre. Je voudrais être plus fort... Je voudrais être... Heureux.

- D'accord... Soyons heureux ! Et c'est moi qui te rendrai heureux, Kakeru. Je suis déjà heureuse que tu existes. Vivons ensemble dans ce monde, Kakeru.

- D'accord...

*Pour moi, Kakeru était très fragile. Et j'avais peur de le briser encore plus si je l'approchais.*

- Naho... Donne-moi tes chocolats. Ceux que tu caches dans ton dos.

- Mais... La boîte est toute abîmée...

- Ce n'est pas grave, je te remercie.

*Parce que... Kakeru est quelqu'un de précieux pour moi.*

Afficher en entier
Extrait ajouté par CookieMama 2016-08-28T13:27:57+02:00

Kakeru : Ah, au fait... Moi aussi, il y a quelque chose que je ne t'ai pas encore dit. Je t'aime

Afficher en entier
Extrait ajouté par CookieMama 2016-05-22T12:40:27+02:00

Nous nous parlons beaucoup moins qu'avant, depuis que Kakeru est mort. Ça fait plaisir de nous retrouver aujourd'hui. Le fait de parler de Kakeru nous réunit à nouveau.

Azusa : Nous avons enfin réalisé notre promesse

Suwa : Des cerisiers... Tu as vu comme ils sont beaux Kakeru ?

Cette année encore, le mont Kôbô porte les couleurs des cerisiers en fleurs. Je t'attendrai toujours ici Kakeru, avec Suwa.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyslez 2016-03-28T00:41:52+02:00

Envoyons tous ensemble...

Des lettres...

A nos "moi" du passé...

Pour sauver Kakeru

Oui, écrivons des lettres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyslez 2016-03-28T00:28:24+02:00

Mais pourquoi... J'ai commis cette épouvantable erreur ?

Tu ne sais rien de moi.

N'essaie pas de justifier mes actes.

Si ce n'était pas vraiment de ma faute...

Qui pourrait expliquer la cause de tout ça ?

J'ai osé croire que je pouvais laisser ma mère toute seule...

Mais j'ignorais complètement sa peine.

J'ai osé penser que tout irait bien alors qu'elle déprimait au point de se suicider.

Qu'est-ce que t'en savais, toi ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyslez 2016-03-28T00:24:13+02:00

- Désolé... J'y vais.

- Attends ...

- Laisse moi ! J'ai plus envie... de parler de ça avec toi. Ne t'approche plus... de moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Nelouchou 2018-01-25T09:22:00+01:00

Que devient-on après la mort ? Pouvons nous nous libérer de nos regrets ? Pouvons-nous réparer nos erreurs ? Y aura-t-il quelqu'un de triste si je meurs ? Y aura-t-il un lendemain empli d'espoir ? A qui Naho a-t-elle offert ses chocolats ? De toute façon, tout cela n'a plus d'importance...

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2017-07-06T13:56:10+02:00

"Je me sens bien. Je suis heureux avec eux. Je veux profiter de chaque instant passé en leur compagnie. Je ne tiens vraiment pas à leur montrer mes angoisses et mes peines. Ils s'éloigneront forcément de moi si je leur en parle. Je ne veux pas gâcher ces relations... il faut que je garde tout ça pour moi." # Kakeru

Afficher en entier
Extrait ajouté par linh 2019-01-07T16:27:09+01:00

Je voulait me suicider pour m'excuser auprès de ma mère, mais je n'ai pas pu ... j'ai eu peur, peur de la mort

J'avais peur que les souvenirs que j'ai de vous s'effacent...

J'ai pensé à ce que vous auriez pu ressentir si je m'était tué, et je me suis dit que peut être demain serait une bonne journée passé avec vous...

Et Naho tu m'as offert des chocolats, en fait je ne veut pas mourir, je viens de le réaliser

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-06-24T10:39:59+02:00

Cher Kakeru,

Est-ce que tu nous pardonnes ?

A l'époque, j'étais encore une jeune lycéenne, une petite fille qui ne savait rien de la valeur de la vie et de celle de l'être humain.

Je suis désolée de ne pas t'avoir sauvé, Kakeru. J'aurais dû faire plus attention à ce que tu ressentais à l'époque.

J'étais si ignorante. J'en suis vraiment désolée.

Si tu nous offres une dernière chance, nous prendrons cette fois soin de toi de tout notre coeur.

Si tu nous pardonnes, nous te souhaitons ardemment de vivre dans ce monde.

Nous t'invitons à venir observer les fleurs de cerisiers avec nous, au printemps de tes vingt-six ans. Plus précisément, le 23 avril, au mont Kôbô.

Le coucher de soleil y est magnifique. Kakeru, nous voudrions contempler avec toi ce paysage teinté d'orange.

Nous t'attendons dans le futur.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode