Livres
505 052
Membres
512 644

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Son souffle brulant caresse ma joue. Ses lèvres courent sur ma pommette, le long de ma mâchoire. Orion soupire, Orion est possédé quand il est inspiré. Moi, je suis éblouie, ensorcelée.

Afficher en entier

« Amour éternel. Chagrin démesuré. Manque douloureux. Chute vertigineuse.

Ainsi soient les étoiles. »

Afficher en entier

« Je suis nulle s’agissant de ce genre de réconfort, pour les autres, pour moi-même. Nulle en empathie. Je ne crois qu’aux efforts, pas aux espoirs. Je ne jure que par le travail du corps pour verrouiller et blinder tout ce qui serait susceptible de faire flancher ma tête.

On me pense invincible. Moi, je me trouve fragile et invisible. »

Afficher en entier

Je fremis en imaginant des yeux ambre me foudroyer. Il sait que je mens.Il sait peut - être même que je tente de ne pas complètement lâcher prise.Si je le fais,je perds tout.Je me perds,moi.

Afficher en entier

Deux orbes de la même couleur que l'ambre, ou que le whisky, éclairent soudain son visage d'ange déchu. Sa main se lève, son doigt se tend vers nous.

- Toi? chuchote Tybalt qui m'a rejointe.

- C'est elle que je veux, confirme Atlay en me dévisageant.

Il n'y a ni douleur ni tension. Il y a la stupeur et l'incompréhension.

Il n'y a Orion Atlay, le transfuge, l'écorché, qui veut Leo Kats, la première de la classe.

Invincible, invisible. Pas moi, impossible.

Afficher en entier

"Ni mort ni vivant. Les limbes, voilà où je survis."

Afficher en entier

"Il y a de belles montagnes près d'ici. On dit qu'elles sont bleues. Un jour, je monterai tout là-haut et j'irai toucher les étoiles." -Orion

Afficher en entier

Je tremble et ferme les yeux. Le clair-obscur érotique est substitué dans ma tête par le bleu de l'océan, le rouge du désert, l'ocre des dunes. L'aube rose des montagnes.

La clarté des projecteurs, l'obscurité de la scène.

Afficher en entier

- Le désir. Je sens combien il est grand. Quand cela jaillit trop fort, tu ne respires plus et tu te noies. Ta tête n'autorise pas ton corps à défaillir. Il y a le sexe, mais il y a encore plus grand : tu découvres que tu aimerais danser pour toi. Tu découvres surtout que tu aimerais être toi.

Afficher en entier

Mais ne tombe pas amoureuse du diable, Perséphone.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode