Livres
528 513
Membres
548 612

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ornicus - Tome 1



Description ajoutée par mimine67130 2019-10-09T19:08:03+02:00

Résumé

"Stefan Brama et Sacha Apolline s’emparent de l’enquête de la disparition de Louis, garçonnet de 8 ans, disparu un soir de vacances. Enchainant rapidement les auditions des voisins, aucune véritable piste n’en ressort et les deux policiers sont particulièrement perplexes face à l’attitude de la mère. Alors que Stefan voudrait bien se débarrasser de l’enquête, Sacha s’investit comme il peut, touché par la détresse de Jeanne, jeune sœur de Louis.

Ce mois d’août 2017 va faire basculer certains destins, là où un autre reste inéluctablement hanté par la mort."

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2019-12-22T22:11:04+01:00

— Je ne sais pas ! Je ne vois pas pourquoi le garçon serait parti comme ça en pleine partie de foot avec ses copains. Il n’a que 8 ans, fuguer sur un coup de tête me paraît peu probable, confie Sacha.

— Ouais, ça fouette de plus en plus fort ce bordel, soupire Stefan.

Il s’interrompt à l’entrée de Maxine qui retourne directement à son canapé. Les trois hommes l’observent en silence.

— Bon, je vais aller sur le terrain, y a rien à faire ici, lance Sacha en s’en retournant sans attendre l’assentiment de Stefan.

Stefan étouffe ses râlements pour que Maxine ne les entende pas.

Il ne se fait pas chier celui-là, à me laisser ici ! Putain, il aurait pu me demander au lieu de décider pour moi ! Fais chier ! Qu’est-ce que je vais foutre !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Aurore-155 2020-07-14T01:39:24+02:00

Un soir d’été, un petit garçon de 8 ans, Louis, joue au foot avec sa sœur et les deux enfants des voisins. Il part chercher le ballon qui a été dégagé trop loin mais ne revient pas. Les voisins, alertés partent à sa recherche puis alertent la police. Stefan Brama et Sacha Apolline sont saisis de l’enquête. Ils arrivent sur les lieux et doivent interroger tous le monde : des vacanciers pour la plupart et la propriétaire de la maison où résident la maman de Louis. Cette maman est complètement renfermée et son attitude n’aide pas les deux policiers. Jeanne, la petite sœur, tente d’aider au mieux, mais au fil des jours, elle aussi se renferme et semble cacher des secrets. Les voisins sont tous interrogés : les Belges semblent peu enclins à collaborer, leur fille reste muette, les parents ne la laisse pas s’exprimer. La propriétaire est très volubile mais surtout pour critiquer. On parle d’un homme suspect. Il s’agit du fils de cette dernière, un vieux garçon qui vient l’aider parfois. Est-ce l’un des voisins qui a enlevé l’enfant ? Un étranger ? Il n’y a aucun passage dans cette rue… La mère peut-elle être responsable de la disparition ? Son attitude ne plaide pas en sa faveur. Quand le petit garçon est retrouvé mort, l’enquête va s’avérer compliquée.

Je tiens à remercier Gabrielle Boyer pour l’envoi de ce service presse. Il s’agit de son premier roman. Amatrice de polar, je me suis empressée d’accepter. La couverture est quelque peu étrange : très sombre, on distingue difficilement le dessin, elle a un côté inquiétant, glauque. Le sujet reste un classique du genre, les disparitions d’enfants sont un sujet que l’on retrouve dans beaucoup de romans aujourd’hui. Mais, l’auteur a su se démarquer en l’abordant de façon assez originale. Tout d’abord, on retrouve à plusieurs reprises des poèmes, apparemment écrits par une femme, qui explique l’enlèvement puis la mort de la victime. Elle ne détaille rien mais semble investie d’une mission, une vengeance à priori. On ne comprendra les raisons qu’à la fin, dénouement d’ailleurs inattendu. Du coup, on se pose beaucoup de questions sur l’identité de cette personne car parmi toutes les personnes présentes dans ce livre, beaucoup pourraient être coupables. On pense trouver la réponse, puis on doute, puis la chronologie des événements nous montre que nos convictions s’écroulent. Bref, on suit le récit sans jamais être sûr.

La mère est perturbante, elle a des réactions incompréhensibles. Elle est renfermée, tétanisée, ne collabore pas. Chaque personne réagit différemment face à un choc mais cette femme est réellement antipathique. Plus l’enquête avance, plus ses réactions sont dérangeantes. Les deux policiers sont très différents et complémentaires à la fois : Sacha est abrupt, désagréable la plupart du temps. Célibataire, il semble cacher des secrets sur son passé. On aimerait comprendre ce dont il s’agit car il en parle vaguement à un moment mais sans aller plus loin, peut-être en saurons-nous plus dans le tome 2 ? Son collègue, Stefan est en couple, a des enfants, c’est un homme beaucoup plus sensible. Il est souvent malmené par son collègue mais malgré tout, les deux hommes se sont liés d’amitié. Stefan et Sacha se querellent souvent, Stefan veut absolument caser son collègue. Malgré son air revêche, Sacha a été très touché par la petite Jeanne pendant cette enquête ce qui est assez rare chez lui.

On suit donc l’enquête avec attention, le roman est court et se lit rapidement. Le dénouement n’est pas forcément celui qu’on attendait. L’auteur laisse pas mal de zones d’ombres, donne des semi-réponses, ouvre des portes, notamment sur le passé de Sacha, conclut en laissant des doutes sur les motivations des uns ou des autres. La suite doit paraître, j’espère que les réponses seront données à ce moment-là…

Un premier roman plutôt réussi avec une construction originale, des idées intéressantes, une écriture simple et efficace. J’espère avoir certaines réponses dans le tome 2 !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aurelie-359 2020-01-05T20:20:50+01:00

Ce court roman était ma première lecture de l’année. Je l’ai lu d’une traite, tant l’intrigue est prenante. L’écriture est précise, elle nous maintient dans une atmosphère sombre et angoissante. Pas de descriptions à rallonge, on entre directement dans le vif du sujet, dès les premières heures de la disparition de Louis, aux côtés des deux jeunes enquêteurs principaux.

Stefan et Sacha sont très différents mais complémentaires, ils forment une équipe plutôt sympathique même si j’ai parfois trouvé Stefan assez lourd et agaçant.

On suit l’avancée de l’enquête heure par heure, de témoignages spontanés en auditions. Les suspects se succèdent, on découvre les secrets de chacun, les non-dits. On pense trouver le coupable, mais tous semblent avoir de bons alibis.

Les chapitres d’enquête sont entrecoupés par de courts chapitres de poésie, noirs et inquiétants, qui nous plongent dans les pensées du coupable. Le récit se termine sur pas mal de zones d’ombres, l’auteure nous laisse un peu dans le flou, heureusement un deuxième tome est prévu prochainement pour répondre à toutes nos questions.

Une belle découverte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2019-12-22T22:08:22+01:00
Or

Je remercie l'auteur, Gabrielle Boyer pour la proposition de lecture de ce premier tome. Il est clair que la couverture est trop sombre et avec ma vue basse je vois difficilement les détails qu'il peut y avoir pour mieux comprendre le livre, mais je passe dessus. Je me suis attardé sur le livre en lui-même.

Nous plongeons directement au cœur d'une enquête, pas de blabla pour présenter les personnages, nous apprenons qu'un petit garçon de 8 ans à disparu, point final. Nous suivons les enquêteurs dans le jeu des questions-réponses. Stefan et Sacha sont plutôt jeunes et finalement arrivent à s'entendre. Chacun à sa méthode de travail qui ne plaît pas forcément à l'autre, mais qu'importe, il faut faire avancer l'enquête. C'est un gamin qui a disparu. Dans ce village perdu au fin fond de la campagne proche de la mer, il jouait avec sa grande soeur et deux autres enfants qui sont tous là pour les vacances. Le ballon se perd, il va le chercher tandis que les trois autres se disputent pour un tacle et pouf. Il n'est plus là. Personne n'a rien vu, ni les enfants, ni les adultes qui vivent à côté.

Les trois quarts du livre se passent en quelques heures. Nous suivons les pensées de chacun, avec leur réflexion qui peuvent prêter à sourire. Et puis un chapitre par ci, par là nous entraîne dans des pensées, celui du tueur ? Oui, c'est bien cela avec sa noirceur, ses gestes, le tout sous forme d'une poésie, à chaque fois. Quand des vacances étaient juste des vacances et deviennent un véritable cauchemar pour tous. C'est dans ces instants que l'on voit ses voisins, méfiants, lancer des ragots sans savoir. Ils ne se connaissent pas, mais ont tous quelque chose à dire. Il faut dire que l'auteur nous donne de quoi se mettre sous la dent : de la méfiance, des gens qui ne se connaissent pas et qui ne s'apprécient pas forcément, des identités étrangères... Il suffit d'un simple regard pour que cela porte à confusion.

La mère de Louis, ce petit garçon dont on ne sait pas pourquoi lui et pas un autre, a une attitude étrange. Elle pense qu'il est mort, ne parle presque pas, ne pleure pas. Les émotions sont comme bloquées en elle. Elle n'a pas le moindre geste pour sa fille, Jeanne, qui est encore là, bien vivante, à ses côtés. Et puis il y a cette part d'ombre qui traîne derrière tous. Secrets ? Qui en a réellement ? Qui est derrière tout cela ? Qui veut faire du mal ainsi ? Des mots manquent, impossible d'avoir le fin mot de l'histoire.

L'écriture, l'atmosphère est sombre, noire, pourtant il n'y a rien de glauque. C'est un livre qui peut être lu par la plus grande majorité des lecteurs. La violence est légère, imagée. La disparition d'enfants est un sujet compliqué, il faut savoir gérer avec les caractères des parents, des autres enfants, de ceux qui enquêtent. C'est le cas de Stefan et Sacha qui doivent mettre de côté leur sentiment pour avoir les idées claires. C'est ainsi que l'on voit comment ils réagissent en fonction des éléments qu'ils découvrent. Ces fameux éléments qui s'empilent les uns sur les autres et une fois étalés sur la plus grande planche qui existe nous emmène dans de nombreux chemins. Les questions se suivent et la frustration grandit au fur et à mesure que nous tournons les pages.

L'enquête est présente, mais il n'y a pas que cela. Nous avons aussi la vie intime des deux enquêteurs qui est montré par moment. Si l'un est marié et a des enfants, l'autre est un solitaire. S'ils échangeaient leurs rôles peut-être seraient-ils plus heureux ? C'est étrange comme lorsque l'on a quelque chose on aimerait autre chose. Le récit ne se focalise pas que sur le petit garçon, il y a tout ce qui est autour : la famille, les amis, les voisins pour un temps, la presse, la police, le tueur. Tout comme ce "beau" monde les émotions sont également importantes. Pourquoi tous ceux qui sont questionnés décident que Louis est mort ? Il n'y a que quelques heures qu'il a disparu, aucune trace de violence, rien à l'horizon, pourquoi pas une fugue ? Les parents divorcés, peut-être le père ? Non, du départ ce n'est pas possible, il est à l'autre bout du monde. Louis est forcément vivant, ils vont le retrouver, mais dans quel état ?

C'est un roman policier qui change de ceux que j'ai déjà pu lire. Entrer directement dans l'enquête avant même de connaitre les détails est déjà un point différent. Ensuite, nous sommes omniprésents. Je m'explique, nous sommes dans la tête de chacun d'entre eux, quelques secondes, mais suffisamment pour avoir le ressenti, les questionnements. Certains détails nous sont donnés sans qu'on s'y attende. C'est à la fois intriguant et excitant de chercher en même temps que les enquêteurs. Leurs suppositions ne sont pas forcément les nôtres et inversement. Tout le monde est suspect, il n'y a pas à dire l'auteur arrive à nous emmêler le cerveau !

Seul hic, le vocabulaire de certains personnages laissent à désirer. Je ne peux en dire de trop, autrement je serais dans l'obligation de dévoiler des éléments qui sont à découvrir. Je dirais juste qu'il y a des mots vulgaires dans la bouche du "médecin" qui m'ont fait tiquer.

J'en arrive à la fin de ce premier tome. Les explications viennent à demi-mot. L'attirance arrive lentement, mais sûrement. La fin ne justifie pas toujours les moyens, pourtant cela doit beaucoup aider de pouvoir se venger. Le temps est à la fois un allié et un ennemi. Et puis les doutes, les sentiments, le fait de se poser sans cesse la question de savoir qui est à l'origine de tout cela. L'enquête ne semble pas vouloir se terminer dans la joie et la bonne humeur. Ce final nous amène de nouvelles idées, de nouveaux chemins et ce pourquoi qui ne cesse de trotter dans la tête.

En conclusion, une enquête qui embrouille les esprits, laisse des pistes en tout sens afin de mieux nous emmener sur des chemins tortueux. Les personnages sont nombreux et ont des caractéristiques particulières. Un premier tome qui nous apporte autant de réponses que de questions. J'ai hâte de découvrir la suite et d'avoir des réponses à mes questions.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/ornicus-tome-1-gabrielle-boyer-a179114162

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joe391211 2019-10-12T23:06:38+02:00
Argent

Voici un livre que j'ai beaucoup aimé.

Je me suis beaucoup attachée aux deux personnages de Stefan Brama et Sacha Apolline. C'est un duo de flics qui fonctionne très bien car ils sont différents tout en ayant des points communs. Ils se complètent à merveille. Leurs échanges d'idées sont vraiment très bons.

Une autre chose que j'ai aimée dans ce récit, c'est l'enquête car elle est très intrigante et jusqu'au bout un suspense est présent. J'ai apprécié car ce n'est pas une histoire cousue de fil blanc. Il y a pas mal de questions qui se posent tout au long de la lecture et l'évolution est super bien amenée. De plus, les interactions entre les personnages ainsi que leurs comportements sèment le doute jusqu'à la fin.

Pour l'écriture de l'auteure j'ai bien aimé car elle ne tourne pas autour du pot avec des descriptions. Elle va à l'essentiel tout en semant des éléments afin de donner un bon suspense. C'est plaisant à lire.

En résumé c'est une bonne lecture que je recommande et je suis impatiente de découvrir la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimine67130 2019-10-09T19:09:35+02:00
Bronze

Merci beaucoup à Gabrielle Boyer de m'avoir proposé ce service presse.

J'ai beaucoup aimé.

Habituellement, j'ai beaucoup de mal avec les romans policiers. Je m'ennuie très vite car ça manque d'action et de dialogue.

Là, il y a énormément de dialogues et du coup le roman est "vivant".

L'enquête est menée par deux flics à l'opposé l'un de l'autre mais quand même identique.

Comment vous décrire Stefan et Sacha ? L'un est marié et père de famille, l'autre célibataire.

L'un est désabusé, l'autre croit encore en son métier. Enfin c'est mon ressenti.

Chacun a sa sensibilité, sa fragilité, sa vulnérabilité.

Au fil des pages, j'ai eu divers suspects en tête mais sans avoir de réels indices.

En plus, il y a des chapitres en aparté qui ont influencé l'un des mes soupçons.

L'histoire va prendre des chemins différents par deux fois pour une fin surprenante. Mais j'ai encore des doutes. Peut-être seront-ils comblés dans le tome 2.

Je ne m'étendrais pas plus pour ne rien dévoiler de l'histoire et du suspense.

La plume est à la fois sensible et mordante avec une touche d'humour dans une atmosphère un peu noire.

Je recommande ce roman policier aux amateurs du genre.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 5
Commentaires 5
extraits 3
Evaluations 3
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode