Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ostirnae : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Poèmes saturniens Poèmes saturniens
Paul Verlaine   
L'ennui et l'étrange envie d'un peu de poésie m'ont mené jusqu'à cet ouvrage que j'aurais dû lire pour l'école il y a déjà un bon bout de temps.

Précisons qu'à l'époque où j'étais censée être "obligée" de le lire je ne l'avais pas fait ! Avant cette nuit, je ne m'étais jamais vraiment intéressée à ce que contenait ce livre.

Je me sens en quelque sorte grisée de le savoir à présent. Parce qu'il faut bien avouer que Paul Verlaine avait un talent de fou ! J'ai aimé ce que j'ai lu, je regrette de ne pas avoir pris la peine de le faire plus tôt.

J'ai donc passé la dernière heure à faire les cents pas dans ma chambre, incapable de rester immobile en lisant les mots de Verlaine.

Quel plaisir !

par Sheo
Alexandre: La destinée d'un mythe Alexandre: La destinée d'un mythe
Claude Mossé   
Peu d'hommes dans l'Histoire ont enflammé autant les imaginations qu'Alexandre le Grand, le conquérant macédonien qui, en un peu plus de dix ans, de 334 à 323 avant notre ère, s'empara de l'immense empire perse de Darius et conduisit son armée jusqu'aux rives inconnues de l'Indus.

A-t-il pour autant changé la face du monde? Au lendemain de sa mort, son fabuleux empire s'écroulera, victime de l'ambition de ses généraux. Reste que son bref règne marque dans le bassin oriental de la Méditerranée une rupture politique et culturelle, avec la naissance de la monarchie hellénistique et de nouveaux syncrétismes religieux. De l'illustre descendant de Zeus au monarque absolu de la France de Louis XIV, Claude Mossé revisite avec talent la légende contrastée de ce héros mythique, tour à tour encensé ou diabolisé.
Meurtres sur le Palatin Meurtres sur le Palatin
Cristina Rodríguez   
Je suis définitivement conquise ! Mais ça, qui ne le savait pas déjà ! Entre Meurtres sur le Palatin, et les romans yaoi qu'elle écrit sous un pseudonyme, je suis fan ! C'est sans appel !

Lorsqu'un cadavre est découvert dans la rue, mutilé et un dernier dans la bouche, c'est Kaeso le Prétorien qui est chargé de l'enquête. Avec l'aide de ses amis et de son fidèle léopard, Io, il va se retrouver au centre d'une enquête qui le menera dans les plus sombres quartiers de la ville...

On reconnait bien là le style typique de l'auteure à sa plume fluide et légère, agrémentée de l'éternelle touche de sensualité qui influence ses textes. C'est toujours un réel plaisir de lire un de ses romans et ce, quelque soit le pseudonyme qu'elle utilise. Je le redis, je suis fan !
J'aime particulièrement la façon dont l'auteur aborde ses textes, avec simplicité et non sans humour. Ne vous attendez pas à rire aux éclats, non c'est beaucoup plus subtile que ça. Des scènes décrites de façon amusante et légère et des répliques qui font indéniablement sourire. Cela donne une certaine légereté à l'histoire qui en elle-même n'a rien de particulièrement drôle.

De plus, j'ai également beaucoup apprécié le cadre de l'histoire, une enquête de meurtres dans la Rome impériale. Une intrigue très bien menée, avec ce qu'il faut de suspense pour garder le lecteur en haleine. Des personnages nombreux et tous plus attachants les uns que les autres. J'ai particulièrement apprécié Concordia, la cousine malicieuse et un peu délurée de Kaeso. Faut dire, les excuses bidons et les mensonges qu'elle invente pour faire fuir tous ses prétendants m'ont bien fait rire.
En fait, mis à part les vraiment méchants, tous les personnages ont un petit quelque chose qui fait que l'on ne peut que les apprécier. Notamment, l'adorable couple que forment Ludius et Mnester. Je les ai vraiment trouvé très touchant. Seul petit point négatif, c'est qu'on ne sait pas trop ce qu'il advient de ces personnages à la fin, mais bon, on arrive tout de même à le deviner.

Autre point positif, le double avantage de ce livre qui nous offre à la fois un roman historique, l'histoire se déroulant à Rome à l'époque de l'Empire, avec donc des personnages historiques également pour la plupart, mais également son côté policier pour l'enquête et les meurtres que Kaeso et ses hommes sont chargés d'élucider.
Sans parler de la fin des plus surprenantes. Honnêtement, je ne m'attendais pas du tout à ce dénouement, preuve que l'intrigue des personnages est vraiment menée d'une main de maître !

Cependant, il y a un point qui m'a légèrement perturbée, c'est le fait, que ce livre s'avère être un second tome. Du coup, il est fait des allusions qui se réfèrent au premier tome "Les mystères de Pompéï". Et ne l'ayant pas lu, je n'ai pas forcément compris les petits clins d'oeil, mais rassurez-vous, cela ne gène en aucun point la lecture et la compréhension de l'histoire.
Cela m'a seulement conforté dans l'idée qu'il fallait à tout prix que je me proccure les deux autres tomes, qui d'ailleurs, sont déjà en commande ! Croyez-moi, il me tarde de les recevoir et de me plonger à nouveau dans les aventures de Kaeso et de son inséparable Io.

Pour finir, je dirais que ce livre est un coup de coeur ! Une lecture vraiment agréable qui fait passer un excellent moment et qui nous entraîne dans un univers palpitant de meurtres, de pots de vins et d'intrigues politiques ! Que demander de mieux !!


par Fantasyae
Lettre à Ménécée Lettre à Ménécée
Épicure   
Une lecture très rapide car il s'agit d'une lettre, soit quelques pages, mais qui regorge de sagesse et explique les bases des principes d'Epicure, qui les écrit à Ménécée, son disciple. A lire, au moins pour la culture.
Le Faiseur Le Faiseur
Honoré De Balzac   
Le plus grand de nos romanciers fut aussi dramaturge. Et, dans ce domaine, Le Faiseur est à coup sûr sa meilleure réussite. Cette comédie de mœurs, datée de la fin de sa carrière, met en scène un spéculateur génial qui, plumant les gogos sous prétexte de les enrichir, fait preuve d'une créativité intarissable dans les combinaisons financières les plus douteuses. "Saltimbanque de la bourse", Mercadet pratique avant l'heure et avec un art consommé ce que Wall Street nomme aujourd'hui les junk bonds, ou "emprunts pourris"... Analyse du vitriol des dérives entraînées par le régime affairiste de la monarchie de Juillet, Le Faiseur est surtout le portrait d'un filou à l'énergie fabulatrice sans limites. A travers l'histoire de ce grand constructeur de châteaux en Espagne, Balzac, lui-même "faiseur" en son genre, nous rappelle une vérité essentielle : l'homme ne vit pas seulement de pain, mais aussi de mots et de vent.
Toute ressemblance avec des personnes ou des événements ayant récemment défrayé la chronique serait le contraire d'une coïncidence.

par Audrey81
Phèdre Phèdre
Jean Racine   
Au début, j'ai protesté lorsque nous avons eu à lire cette pièce au lycée. Puis, a fore de l'étudier, de regarder au plus profond des vers produis par Racine, je me suis laissée emporté par cette si belle tragédie. Cet auteur est un génie. Si j'avais voulu relever quelques vers, j'aurais été obligée de recopier le livre ! Tout est merveilleux dans cette pièce, que ce soit la langue ou l'histoire en elle-même.
L'Illusion comique L'Illusion comique
Pierre Corneille   
Une pièce que j'ai eu à lire pour le lycée, mais j'avoue que ce n'est pas une mauvaise surprise. Je n'aime pas spécialement lire des pièces de théâtre : je trouve qu'il n'y a pas assez de détails pour pouvoir entrer dans la peau du personnage principal, pour se sentir vivre l'histoire. Je me sens seulement spectatrice.
Cela mis à part, une fois retenu quels sont les personnages, et quels rapports ils entretiennent, la pièce est comprise. J'avoue aussi avoir été agréablement surprise par la dernière scène.
L'écriture versifiée n'est globalement pas gênante, et cette pièce devient assez vite addictive.
Un classique à lire ! :)
Dans la solitude des champs de coton Dans la solitude des champs de coton
Bernard-Marie Koltès   
La pièce de théâtre est en fait constituée d'un dialogue entre deux personnes : un "dealer", et un "client". Le dealer dit posséder quelque chose que le client désire, et qu'il est prêt à lui céder à condition qu'on le lui demande. Sauf que non seulement le client ne voit pas de quel désir il peut s'agir, mais il refuse même d'admettre qu'il désire quoi que ce soit.

Finalement, on n'en apprend pas plus sur cette chose, car toute la mise en scène est une métaphore des relations humaines. Des relations entre conflit et entraide, méfiance et tension, désir et répulsion, peur et ressemblance...

J'ai beaucoup apprécié ce livre, il mène une réflexion sur les rapports plus ou moins forcés (par nos désirs) que nous entretenons. Par contre, si quelqu'un pouvait m'expliquer la fin... je crois que c'était trop philosophique pour moi !
Œdipe roi Œdipe roi
Sophocle   
quelle tragédie horrible que celle d'oedipe qui commet l'inomable en toute innocence, et finit par accomplir son terrible destin prédit par l'oracle

par magdave
Hamlet Hamlet
William Shakespeare   
Une merveille de la littérature anglaise. Mélange étonnant d'honneur et de cupidité, de magique et de sombre réalité, de vengeance et de droiture, Hamlet ne peut être que dévoré.
A lire absolument.