Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Otakette : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Boy ? Girl ? No Matter ! - Ivy's Story : L'intégrale Boy ? Girl ? No Matter ! - Ivy's Story : L'intégrale
Manhon Tutin   
Ivy est un personnage haut en couleur et atypique et j’ai pris plaisir à suivre ses aventures dans des moments loufoques ou parfois un peu plus difficiles.
Bien sûr si vous vous attendez à un grand suspense, il ne faut pas commencer ce livre, dès le début on se doute avec qui Ivy va finir. Il n’y a que lui pour faire l’autruche sur ses sentiments et sur ceux de son âme sœur (on ne peut même pas dire qu’il est aveugle car il remarque les signes mais les ignore délibérément).
Malgré son caractère égocentrique, j’ai réussi à m’attacher au personnage d’Ivy, je pense que le fait d’être dans sa tête nous permet aussi de passer outre son comportement égoïste et caractériel pour voir ses doutes et ses failles mais je pense quand même qu’il ne mérite pas un homme aussi parfait (je ne suis pas sûre qu’il existe quelqu’un méritant un homme aussi parfait d’ailleurs).
La plume de Manhon que j’ai découverte dans In loving memory est toujours aussi fluide et son style est prenant. Pour ceux qui hésitent, lancez-vous, vous passerez un bon moment.


par Oxanes
Le Pavillon des chimères, Tome 2 : Silver Knight Le Pavillon des chimères, Tome 2 : Silver Knight
Rohan Lockhart   
Tout d’abord un grand merci à MxM Bookmark pour ce service presse qui fut encore une fois un très bon moment de lecture.

Comme vous vous en souvenez, j’avais beaucoup accroché avec le premier opus du Pavillon des Chimères. Ce tome 2, Silver Knight, est à la hauteur du 1, et même plus encore, je l’ai préféré au premier.

L’ambiance y est foncièrement différente, puisque nous sommes ici aux côtés de nouveaux personnages : Lyron et Laksana. Si nous connaissions déjà Laksana de nom, puisqu’il s’agit du frère de Sharham, Lyron est un grand nouveau dans ce volume.

J’ai d’abord été déstabilisée par ce changement complet de personnages et de point de vue. Parce qu’on se retrouve aux côtés de Lyron, dont nous ignorons tout, et que les héros du tome précédent ne sont pas présents au départ, pas avant une bonne moitié du tome. Ce fut une surprise et au départ, je n’étais pas certaine d’adhérer à ce changement.

Mais Lyron est un très bon personnage, il est doux, bienveillant, se préoccupe des autres et de leur bien-être et est très brave. Comment ne pas accrocher avec ce « chevalier en armure » qui n’hésite jamais à rendre service ou à voler au secours des autres ? C’est une évidence, Lyron est un personnage accrocheur qu’on aime très rapidement.

Quant à Laksana, il arrive bien plus tard dans l’histoire, puisque ce tome est centré sur la mission de Lyron : retrouver Laksana et le libérer. Au départ, le point de vue est donc assez unilatéral, et même après, nous suivons particulièrement les pensées de Lyron, même si le point de vue, dans ce roman (cette série, même !), est relativement omniscient.

Laksana, donc. J’ai adoré ce personnage. Il a subi le pire qu’on puisse imaginer (je ne vous en dis pas plus, je vous laisse le découvrir, mais si vous avez lu le tome 1, vous avez craint comme moi qu’il lui arrive ce genre de malheurs… :-( ). Il est cassé par les épreuves, et à la fois si pur, si simple, si fragile, si innocent. Il a grandi avec son frère, loin des Hommes, et il n’est pas éduqué, tout en n’étant pas vraiment sauvage non plus, c’est juste qu’il ignore énormément de choses sur la vie dans la société. Il est impressionnant quand il s’agit de pécher, survivre dans la nature, etc, mais dans le monde des Hommes, il est très désarmé.

Cela lui donne un charme fou, car il est candide, et pur, et ce malgré tout ce qu’il a subi. Cela le rend également extrêmement touchant, émouvant. D’autant que dans la première partie qui suit sa découverte par Lyron, il est vraiment cassé par la vie, il fait mal au cœur… Comment ne pas être bouleversé par ce bel oiseau aux ailes brisées ?

Entre Lyron et Laksana, la romance s’installe tranquillement, doucement, avec un respect et une tendresse immenses. C’est très intense, à cause des traumatismes de Laksana, mais d’une délicatesse incroyable, qui fait du bien au cœur. C’est pour cette raison que j’ai préféré ce tome-ci, parce que les personnages autant que leur relation qui évolue lentement, paisiblement, doucement, est vraiment prenante et touchante.

La romance est bien amenée, sans heurts, avec des tas de questionnements, mais en fait avec une réelle fluidité, je trouve. On n’a pas hâte de la voir évoluer car elle est en constant changement, mais toujours avec cette vague de douceur, ce petit pincement au cœur aussi concernant Laksana (on s’en émeut par nous-mêmes, et aussi par le biais de Lyron), ce besoin que les évènements se déroulent tranquillement. Que Laksana trouve ses marques dans ce monde qui s’offre à lui, et qu’il évolue assez pour être certain de ses choix.

Seul petit regret, pas de scène érotique entre ces deux-là, je l’attendais, moi ! Pas que je sois une acharnée des scènes érotiques (bon, d’accord, j’aime beaucoup ça, mais je lis aussi des romans sans, hein, promis ! ;-) ), mais connaissant le style de Rohan et sachant que le premier tome était plutôt sensuel, j’avoue que ça m’a laissée un peu sur ma faim. Du coup on ne sait pas vraiment le fin mot de l’histoire, enfin, c’est mon impression. C’est le petit point un peu dommage, je trouve.

Également, l’histoire est très centrée sur la romance, ce qui est évidemment un grand plus, mais du coup, le scénario politique passe un peu en arrière-plan et aurait pu être un peu plus développé sur la fin. L’histoire est super, c’est dommage d’avoir voulu plier vite pour que Lyron et Laksana ne soient pas séparés trop longtemps (en pourcentage dans le livre, le temps dans l’histoire ne change pas) alors qu’on aurait apprécié plus de détails sur ces six mois qui prennent si peu de place dans le scénario.

Sinon, ce second tome est vraiment très agréable à lire, on voyage, on découvre d’autres horizons. J’ai particulièrement apprécié le pays de l’eau, convivial, accueillant et bon vivant. C’est une très belle découverte, j’espère que l’auteur nous y transportera à nouveau dans la suite de la série !

On retrouve évidemment également Khin, Sharham, Den, Maïk… et d’ailleurs les choses, entre Den et Maïk, évoluent, même si pas dans le sens qu’on le souhaiterait ! J’espère que le tome 3 sera centré sur ces deux-là, ils m’énervent tous les deux, je veux les voir dénouer leurs problèmes de communication et de cœur face à face comme des grands !

Un très bon second tome, à découvrir. Et si vous n’avez pas lu le premier opus, eh bien foncez, cette série est un réel bonheur à lire !

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
http://amabooksaddict.blogspot.fr/2018/02/chronique-silver-knight-rohan-lockhart.html

par lilylelfe
Règles d’Engagement, Tome 1 Règles d’Engagement, Tome 1
L. A. Witt   
Superbe livre ! Je l'ai dévoré, impossible de m'arrêter avant de l'avoir finit. Je n'ai eu aucun mal à rentrer dans l'histoire. J'ai tout de suite, beaucoup apprécié Dustin, c'est un homme qui se remet d'un mariage dont il a beaucoup souffert. Sa relation avec Brandon va lui permettre de découvrir une part de lui qu'il ne connaissait pas.

J'ai aimé chaque passage entre eux, leur relation et leurs sentiments prennent le temps de se mettre en place. On les voit s'aimer petit à petit sans qu'eux-même sans rendent compte. Rien n'est précipité sans qu'il n'y est pour autant des longueurs. J'ai trouvé les personnages attachants et crédibles.

En revanche quelques baffes se sont perdues en route, je ne sais pas comment Dusty a put supporter une mère pareille ! Je ne parlerai même pas de son frère, de tels abrutis ne devraient même pas exister.
Malheureusement ils sont là et parce que des gens incapables d'évoluer et de s'intéresser à un autre bonheur que le leur, beaucoup de personnes comme Dusty n'osent pas avouer leur homosexualité et vivent malheureux toute leur vie.
Et le summum de la pire personne dans cette histoire revient à Stéphanie, l'ex femme de Dusty, bien évidemment ! Je ne pensais pas qu'il était possible d'être aussi cruel et imbu de sa personne, dans le genre garce manipulatrice, je ne crois pas qu'on peut faire mieux.

Bref, beaucoup d'émotions, une histoire émouvante, une écriture fluide, une romance géniale, des personnages excellent (pas tous), j'ai même versé une petite larme à certains passages. En gros ce roman est une petite pépite que je conseille.
Règles d'Engagement, Tome 2 : Pluie Règles d'Engagement, Tome 2 : Pluie
L. A. Witt   
Plus un épilogue qu'une suite de Règles d'engagement, cette petite nouvelle m'a quand même fait de l'effet, c'est toujours sensuel, attendrissant et beau. On ressent tout l'amour ainsi que le désir que se portent Brandon et Dustin.
Joli final, la boucle est bouclée... J'ai adoré, petit regret, que ce si court...

par mamour04
Un soutien inespéré Un soutien inespéré
L. A. Witt   
Un livre qui est loin d’être le meilleur L.A. Witt même s’il est agréable à lire. J’ai simplement trouvé l’histoire un peu convenue, sans vraiment de surprise, avec quelques passages assez longs (à LA notamment).

Reste un couple adorable et attachant qui s’est bien trouvé. Un Adrian désabusé, dont la bonne action impulsive changera la vie, et un Max épuisé qui reprend espoir grâce à lui après une série d’évènements qui pourraient arriver à n’importe qui. Et une vision de Las Vegas qui sort de ce qu’on peut lire habituellement.

Il m’a sans doute manqué un peu plus d’étoffage pour être convaincue car Adrian et Max sont pratiquement les seuls personnages du livre. C’est cependant une jolie histoire pour redonner foi en l’être humain.

par Oxanes
Le Fou et l'Assassin, tome 2 : La Fille de l'Assassin Le Fou et l'Assassin, tome 2 : La Fille de l'Assassin
Robin Hobb   
Il s'agit de la deuxième partie du premier tome américain.

L'histoire reprend où s'était arrêtée la première partie. Les émotions sont toujours présentes et poignantes : on sent la solitude de Fitz suite à la mort de Molly, et les nombreuses difficultés qu'il rencontre pour éduquer sa fille. Ses choix sont souvent grinçants, mais correspondent tellement au personnage... La cohérence entre sa façon particulière d'élever Abeille et son caractère à la fois secret, maladroit et confiant envers sa deuxième fille est remarquable, et donne lieu à des situations complexes. Fitz se retrouve à devoir osciller entre les invités de Flétribois dont il doit veiller à la sécurité et gérer les caprices, ses devoirs de maitre du domaine à assumer, et Abeille, qui tente tant bien que mal de trouver sa place au milieu de ce chamboulement.

Dans la première partie, nous avions eu deux chapitres du point de vue d'Abeille. Dans ce deuxième tome français, la moitié des chapitres le sont, en alternance, la plupart du temps, avec ceux du point de vue de Fitz. On ressent donc très rapidement l'importance de la fillette dans l'histoire, et les interrogations à son sujet se renforcent, notamment : [spoiler]ne serait-elle pas un prophète blanc ?[/spoiler] Ce doute, je l'avais déjà eu dans la première partie, mais les événements avec Abeille ne permettent plus de douter, et la fin du livre encore moins.

L'un des moments forts de ce livre est, incontestablement pour moi,[spoiler] la rencontre de Fitz avec le Fou. Durant les deux volumes (français), un accent est mis sur le vide ressenti par notre héros causé par l'absence de nouvelles de son ami d'enfance. L'émoi est grand quand Fitz réalise qui est le mendiant qu'il a poignardé. [/spoiler]

J'ai découvert L’Assassin Royal il y a exactement dix ans (puisque c'était en avril 2005...), et depuis Fitz est mon personnage préféré, tous genres confondus. Je ne peux que le renforcer dans sa place après la lecture de ce tome, tant j'y retrouve tout ce qui fait son charme à mes yeux : ses hésitations, son pessimisme facile, son amour sans limites pour ses proches, son intelligence fine, sa si touchante maladresse.

Dans cette deuxième partie française, il est deux éléments qui m'ont beaucoup déplus : les première et quatrième de couverture. L'illustration est un photomontage, ce que je trouve tellement dommage pour un roman d'une telle ampleur. Alors que TOUS les tomes de chez Pygmalion relatant les aventures de Fitz ont des illustrations à tomber par terre (dessins, techniques graphiques...), celle de la première partie en pôle position, nous avons droit pour ce livre à une technique qui, pour moi, ne met pas du tout le livre en avant. Mais le pire, c'est la quatrième de couverture. Habituellement, elle est ici pour donner envie de lire, donc de lancer l'intrigue, ou de la poursuivre. Hélas, celle-ci dévoile l'élément, l'événement qui retourne les tripes et fait chavirer le cœur. J'avais été prévenue que la quatrième était très spoilante et révélait la fin, donc je l'ai lue une fois le livre fini. Bien m'en a pris. C'est une véritable honte de dévoiler tant dans une accroche ! Je ne peux pas croire que ce soit du travail de professionnel.

Pour ceux qui n'ont pas encore eu ce livre entre leurs mains et qui souhaiteraient le lire, ne lisez pas la quatrième de couverture ! C'est un conseil que j'ai déjà lu plusieurs fois mais qui ne saurait trop apparaitre au vu du massacre occasionné.

Sinon, c'est toujours un bonheur de retrouver Fitz, et je m'émerveille de la créativité de Robin Hobb qui a su trouver une intrigue nouvelle pour sa nouvelle trilogie ; rien n'est redondant, tout est captivant.
Le Fou et l'Assassin, tome 1 Le Fou et l'Assassin, tome 1
Robin Hobb   
Robin Hobb a encore frappé fort !

Dans cette suite de "l'assassin royal", première et deuxième époque, nous retrouvons un Fitz qui a la cinquantaine et qui a définitivement pris sa retraite des complots de Cour. Jusqu'à ce que ...

Je n'en dirais pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir. Sachez cependant que cette suite vaut largement le détour, et que Robin Hobb ne nous déçoit pas - comme chaque fois qu'elle écrit dans l'univers des six duchés et de leur voisinage, en ce qui me concerne. C'est une auteure bourrée de talent, qui peut alterner chapitre plein d'action et description de la vie quotidienne avec le même panache, sans jamais nous perdre en route. Et une fois encore, la dernière page refermée, j'ai eu beaucoup de mal à réintégrer la réalité.

par Yomiko
Le Fou et l'assassin, tome 3 : En quête de vengeance Le Fou et l'assassin, tome 3 : En quête de vengeance
Robin Hobb   
Un tome tout aussi passionnant que les deux premiers même si je trouve toujours Fitz très long à la détente (clairement on comprend pourquoi leur nom est Loinvoyant et non Clairvoyant). J'ai trouvé toutes ses parties absolument passionnantes : entre le récit du Fou, les souvenirs d'Oeil de Nuit, sa relation avec Ortie et les nouveaux personnages (j'adore Cendre et Bigarrée, surtout Bigarrée) on ne s'ennuie pas. Et on pleure avec Fitz (le passage où Kettricken et Devoir lui rendent la place qu'il aurait toujours du occuper est très émouvante, on se dit ENFIN !)

Umbre est également très émouvant dans ce tome, surtout avec l'admission de ce que le lecteur avait compris depuis longtemps..

Les passages d'Abeille sont un peu en dessous mais complètent avantageusement le récit du Fou et les très très nombreuses révélations de ce tome ( il y en a tellement qu'on ne sait pas trop où donner de la tête même si, pour la plupart, on les comprend avant que l'idée même effleure Fitz). J'aime aussi beaucoup l'idée de son ascendance ainsi que la manière dont l'auteure réussit à lier tout à la fois les événements de L'Assassin Royal, des Aventuriers de la Mer et des Gardiens des Dragons. Il est plaisant d'avoir des nouvelles des personnages des autres saga et je ne peux, une fois de plus, que reconnaitre que Fitz est sans nul doute le plus fantastique personnage que j'ai jamais été amenée à lire...


Ce que j'aime : l'addictivité, Fitz, la manière dont le monde s'enrichit encore avec de nouveaux lieux, de nouveaux liens et de nouveaux mystères quand à l'Art et à son mode de fonctionnement


Ce que j'aime moins : des fois, je trouve que Fitz est quand même bien long à la détente, à croire qu'avec tout ce qu'il a vécu, il n'a toujours rien appris


En bref : Un tome passionnant qui continue une saga qui nous permet de retrouver les personnages si attachants des Six Duchés. Et puis... qu'il est bon de lire les malheurs de Fitz !


Ma note


9,5/10

par JessSwann
Le Fou et l'assassin, tome 4 : Le Retour de l'assassin Le Fou et l'assassin, tome 4 : Le Retour de l'assassin
Robin Hobb   
Robin Hobb réussit encore une fois l'exploit de nous plonger dans son univers sans nous lasser une seule seconde. On pourrait penser que 17 tomes narrant l'histoire de Fitz serait trop, mais au contraire, on en redemande ! Fitz se laisse porter par sa rage et sa colère dans ce tome pour laisse renaître l'assassin et ainsi [spoiler]venger sa fille et le Fou[/spoiler]. Les nouveaux personnages prennent de plus en plus de profondeur, et Lant et Pépite, qui paraissaient assez insupportable dans les premiers tomes, se révèlent plus complexes, plus profonds, pour notre plus grand bonheur ! Savoir que Persévérance, Lant, le Fou et Cendre partent tous à l'aventure avec Fitz rappelle beaucoup de souvenirs et fait du bien ! L'univers est toujours aussi riche et j'ai adoré découvrir Kelsingra, mais n'ayant pas lu Les cités des Anciens, j'avoue que certains éléments m'ont laissés perplexes (je compte lire cette série bientôt pour mieux comprendre).
Et la fin .... Quel suspense encore une fois !! [spoiler]Ne pas savoir comment la petite équipe va se sortir de cette situation délicate et éviter d'être piétinés et emprisonnés est un stress insoutenable ! En espérant que le roi et la reine Malta puissent les sortir de cette situation !! [/spoiler]

Bref, un tome digne du talent de Robin Hobb, bien que parfois quelques longueurs, mais qui reste toujours agréable à lire, on s'ennuie jamais.

Hâte de lire le tome 5 du Fou et de l'assassin !!

par Saarah72
Si tu as foi en moi Si tu as foi en moi
L. A. Witt   
J’ai beaucoup aimé le thème de cette histoire portant sur la difficulté à refaire confiance après une trahison amoureuse. Il n’est pas souvent abordé dans les romances M/M, ou en tout cas pas si directement, et j’ai aimé la façon dont il a été traité. Commencer une relation n’est déjà pas facile, alors avec un tel départ… Les personnages m’ont beaucoup touchée, que ce soit Nathan avec ses doutes ou Zach avec son impuissance à prouver qu’il n’est pas comme Jake.
Ce n’est pas un coup de cœur, surtout parce que j’ai trouvé que pour la longueur il y avait beaucoup de scènes de sexe, mais j’ai passé un agréable moment. Je suis cependant contente de l’avoir lu en KU, parce que je ne le relirai sans doute pas.

par Oxanes