Livres
392 355
Comms
1 375 474
Membres
283 803

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Padre Cocaïne



Description ajoutée par mabiblio1988 2015-06-04T13:17:14+02:00

Résumé

Premier acte : sur ordre du Padre, Corto et Alban chopent Le Marseillais dans le sud du Portugal, où il se terre comme un rat, pour un rapatriement express à Paris.

Deuxième acte : mis en éveil par cette agitation, Figo, flic véreux et sadique, se lance sur la piste des ravisseurs et espère bien remonter jusqu’au parrain pour le faire cracher au bassinet.

Troisième acte : ledit parrain ordonne à Gilles, petit loser toxico, de retrouver sa nan, partie en cavale avec son bien, et de la lui ramener par la peau des fesses.

Quatrième acte : l’Evèque, un tueur en série au top de sa forme, égrènes les cadavres sur son parcours comme autant de chapelets.

Dernier acte : quel est le rapport entre tous ces cinglés qui finissent par se retrouver les uns en face des autres ? Le rapport, c’est que chacun compte emporter le morceau.

Mais voilà, le morceau, Padre cocaïne n’a aucune intention de le lâcher.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

Or
1 lecteurs

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par zardoz-zardoz 2015-06-16T17:51:22+02:00
Bronze

Tout d’abord je voudrais remercier les éditions La Bourdonnaye et Babelio de m'avoir offert ce livre lors de l'opération Masse Critique.

J'ai n'ai pas vraiment aimé ce livre même si je ne l'ai pas détesté non plus. En fait, j'ai eu du mal avec les personnages qui ne m'ont pas plus séduite que ça pour la plupart. J'ai par exemple bien aimé Corto et Alban, qui m'ont fait rire à certaines occasions mais la majorité des autres m'a laissée indifférente.

En plus, je m'attendais à lire une comédie, drôle de bout en bout mais il s'avère que j'ai mal interprété le résumé : le livre se place vraiment dans le monde de la drogue, très présente et que je ne côtoie jamais (d'où peut-être mon manque de réaction face aux personnages sous son emprise), de l'argent, du meurtre et de l'illégalité. Un gros décalage par rapport à mes espérances donc, avec un livre sur des sujets que je n'affectionne pas particulièrement.

En définitive, c'est un livre qui m'a laissée froide : je ne l'ai ni aimé, ni détesté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mabiblio1988 2015-06-04T13:17:01+02:00
Bronze

http://mabiblio1988.blogspot.fr/2015/06/padre-cocaine-luc-venot.html

Voilà une lecture des plus originales. Ici, pas la peine de chercher le gentil et le méchant… Tout n’est pas noir ou blanc mais tout est gris. Celui qu’on imagine être le gentil se retrouve parfois voire même souvent le méchant. Celui qu’on imagine être le méchant n’est finalement pas si méchant que ça. Comment se retrouver dans toute cette histoire ? En se laissant emporter par l’histoire et en s’attachant aux personnages.

Tout commence avec la disparition de drogue et d’argents… Le grand chef alias Padre cocaïne ne peut pas laisser passer ça… Un enlèvement ? Les gendarmes ne peuvent pas laisser passer ça… Il faut retrouver la victime et les ravisseurs…

Le lecteur se retrouver embarquer dans une histoire sans queue ni tête. Enfin, ça c’est l’impression que l’on a début car très rapidement on comprend que tout est lié. Chaque personnage n’est pas là par hasard, il a un rôle un jouer.

En parlant de personnage, ils sont assez nombreux mais cela ne nous empêche pas de nous attacher aux plus récurrents. J’ai adoré Corto sans oublier Alban ou Francis. Une fois de plus, il ne faut pas se fier aux apparences. Non seulement, comme je vous l’ai dit, les méchants ne sont pas ceux que l’on croit mais les moins intelligents ne sont pas ceux qui paraissent les plus bêtes…

Je ne vous en dirais pas plus mais sachez que les personnages de ce roman sont très originaux, très surprenants et très attachants.

Avec une plume tranchante, drôle et sarcastique, Luc Vénot nous emmène dans l’univers de la drogue, de la corruption. Il nous apprend à nous méfier des apparences.

Pour conclure, j’ai passé un moment de lecture très agréable et plein de surprises.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2015-05-20T08:10:36+02:00
Or

En ouvrant ce livre, on s'attend bien sûr à du trafic mafieux, de la violence et de l'hémoglobine versée. Je vous rassure, tous ces éléments sont au rendez vous mais pas que et cela va même bien au delà de tout ça...

On fait ici la connaissance de différents groupes qui en parallèle visant à leurs affaires, vont finir par se rencontrer autour d'un seul homme roi en son royaume, j'ai nommée PADRE. On ne transige pas avec Francis Dibramar, la trahison est pour lui inqualifiable et il fait payer très cher à ceux qui oseraient le défier.

Ses hommes de main ne sont pas par ailleurs des enfants de coeur, et je vous laisse deviner par vous même, ce que cela peut donner. L'auteur nous baigne dans une atmosphère "familiale" corrosive et passionnée à laquelle on s'attache au fil des pages.

Loin de rester dans la gravité ou le vulgaire, le ton humoristique employé apporte un voile de légèreté, source essentielle d'oxygène. Au détour de notre chemin, on croise un drôle de flic pour lequel on n'éprouvera pas une grande admiration.

Les personnages jouent à cache cache et nous nous amusons avec eux. Derrière les apparences accablantes, s'exposent des valeurs nobles, des liens forts et indéfectibles. Quand le mafieux devient éducateur social, ou le présumé justicier barbare : on ne peut que tomber des nues et fondre.

Un facteur puissant et insoupçonnable pour un roman relevé et indétrônable. J'adhère !

Afficher en entier

Date de sortie

Padre Cocaïne

  • France : 2015-05-06 - Poche (Français)

Les chiffres

Lecteurs 3
Commentaires 3
Extraits 0
Evaluations 1
Note globale 5 / 10

Évaluations