Livres
451 702
Membres
397 353

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pandemonium



Description ajoutée par Tiphs 2018-01-08T22:52:33+01:00

Résumé

Chacun à sa manière cherche le sens de la vie. Moi, j’essaie au quotidien de donner du sens à la mort.

Je me nomme Elena Lautturi et je suis thanatopractrice. Croque-mort autrement dit. L’image ne manque pas de mordant… Des civilisations plus anciennes m’auraient désignée comme une passeuse d’âmes. Ce que je suis, au figuré comme au propre…

Une mésaventure aux enfers a fait de moi l’employée spéciale de la déesse Hela. Ma mission est simple : m’assurer que chaque âme destinée à son royaume arrive à bon port, tout cela sous couvert de mon humble entreprise de pompes funèbres, le Pandemonium.

L’enfer est un lieu complexe et je fais partie des nombreux rouages qui permettent son bon fonctionnement. Malgré mon professionnalisme, il apparaît évident qu’une entité inconnue et puissante me considère plus comme le grain de sable dans la machine.

Aujourd’hui, je suis menacée…

Moi et le destin de toutes ces âmes qui dépendent de mes soins...

Afficher en entier

Classement en biblio - 26 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par kira2000 2018-12-20T21:18:46+01:00

-Allez, Ela, je te paye une bière. Reste au moins le temps de la boire. Après, je te raccompagne.

Oula, non merci ! Je n'ai absolument pas besoin d'un chevalier pour m'escorter jusqu'à ma voiture, et encore moins de quelqu'un qui n'allait sûrement pas s'arrêter au véhicule. Du coin de l’œil, je remarque le petit sourire en coin des jumeaux, et Alvin fait un signe de tête à son frère, qui annonce doucement:

-En fait, dit-il en se penchant vers Timothée. C'est avec moi qu'elle rentre ce soir.

Je manque de m'étouffer de rire, mais je rentre tout de même dans son jeu.

-Ah bon ? m'exclamé-je. Je croyais que c'était avec Alvin que j'avais rendez-vous.

-Non, moi, répond l'intéressé, c'est demain, boss.

-Mince, je confonds tout le temps.

-Et le samedi, on vient tous les deux ! claironne Marvin, tout fier.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par BulledEleyna 2019-03-14T12:50:26+01:00
Argent

Un ouvrage d’urban fantasy que j’ai apprécié lire, notamment pour cette volonté très humaine de présenter la mort et le deuil. Si la seconde partie du livre colle davantage à l’esprit du genre et enlève un peu de sa singularité au récit, elle reste relativement intéressante et rythmée, avec nombre de personnages mythologiques que les lecteurs apprécieront retrouver.

Chronique complète : https://bulledeleyna.wordpress.com/2018/04/25/chronique-litteraire-pandemonium-aurelie-mendonca/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kira2000 2018-12-20T21:11:15+01:00
Or

Une histoire divertissante qui offre une réflexion et un point de vue intéressants sur la mort. On y découvre l'envers du décors du métier de thanatopracteur. J'ai beaucoup aimé le mélange religion/ mythologie. Les personnages sont attachants même si je trouve qu'on a pas le temps de s'attacher assez à certains personnages (tel que Lucifer, les corbeaux qu'on ne voit pas assez souvent ou encore le messager). Un deuxième tome n'aurait pas été de trop. Petit plus: je trouve la couverture très jolie

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anna19 2018-10-31T10:59:34+01:00
Bronze

J'ai passé un bon moment avec ce roman, qui offre un certain mélange de gravité et de légèreté. Gravité parce qu'on se trouve quand même dans une entreprise de pompes funèbres et que l'héroïne côtoie la mort quotidiennement. On se trouve face à des familles en deuil qui doivent prendre les ultimes décisions concernant leur être cher et le regarder pour la dernière fois avant qu'il ne soit enterré ou inhumé. Ce n'est pas forcément facile à lire, et certaines scènes sont assez poignantes.

D'un autre côté, l'intrigue en elle-même a quelque chose d'assez décalé, avec une héroïne qui est Passeuse d'âmes, qui a pour amis les Corbeaux d'Odin (sous forme humaine et très sympathique), pour patronne la divinité nordique Hela et pour intérêt amoureux Lucifer. On croise aussi d'autres personnages mythologiques comme Perséphone ou Lillith et on traverse des lieux comme les Enfers ou le Purgatoire.

J'ai trouvé qu'il y avait une ambiance à la Supernatural, pour ceux qui connaissent la série. On combat des démons, on manie des pouvoirs puissants et on sauve plus ou moins le monde, tout ça dans la bonne humeur.

Parallèlement à ça, il y a aussi toute une réflexion non dénuée d'intérêt sur le thème de la mort et la manière dont elle est traitée dans nos sociétés modernes.

Bref, Pandemonium est un livre qui se lit facilement, rempli de personnages originaux, au ton souvent drôle, et où les choses s'enchaînent vite. Peut-être trop vite, parce qu'au font le roman n'a pas toute la profondeur qu'il aurait pu avoir. On reste en surface de beaucoup de choses et on a parfois l'impression de survoler les sujets.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2018-07-03T15:53:59+02:00
Or

http://lire-une-passion.weebly.com/fantastiquelow-fantasy/pandemonium-aurelie-mendonca

En résumé, voilà une belle surprise que j'ai eu avec ce roman. En plus d'une histoire qui parle des Enfers, des dieux et déesses, nous avons aussi un aperçu d'un métier désapprécié par la population, car trop peu connu. L'auteure remet les choses dans leurs contextes et on ressent un respect fort pour ces gens qui s'occupent de ceux qu'on aiment et qui nous ont quittés. Un livre que je vous conseille vivement de découvrir. Et en plus, regardez-moi cette couverture ! Y'a de quoi craquer, non ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par titiang3 2018-04-14T23:21:36+02:00
Lu aussi

C'est pas que je n'ai pas apprécié, car l'environnement de l'histoire était pas mal. Ça change de monde, d'atmosphère, mais les péripéties de l'héroïne sont pas bien imbriqué les uns aux autres de mon point de vu et cette fin, c'est pas une fin pour moi trop simple et trop facile.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EyleenRyden 2018-04-13T14:13:52+02:00
Diamant

Nous suivons Elena thanatopractrice au service d'Hela, et donc passeuse d'âme. Elena qui a perdu sa grand-mère se retrouve, après une mésaventure, à ce poste. Touchante, mais aussi amusante, elle parle aux morts et leur donne une voix. Que ce soit elle, les Corbeaux, Morgane ou tous les autres, les personnages sont très attachants, et on n'a pas du tout envie de les laisser partir. J'ai adoré le concept DES Enfers avec tout les divinités que j'ai apprécié découvrir.

L'auteur nous fait découvrir l'envers du décors de la thanatopraxie et nous fait réfléchir, sans lourdeur à la mort.

Ma chronique complète : https://eyleenryden.wordpress.com/2018/04/13/chronique-pandemonium-requiem-pour-un-croque-mort-daurelie-mendonca

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesFantasydAmanda 2018-03-13T08:55:23+01:00
Argent

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : http://www.lesfantasydamanda.wordpress.com !

--- En noir et blanc… et en couleurs (mais ça, c'est seulement à l'intérieur) ---

Comme chaque année, je me suis rendue à La Foire du Livre de Bruxelles pour y dénicher de nouvelles lectures. J'avais donc déjà prévu de me laisser tenter par les couvertures qui me feraient envie. Et c'est là que celle de Pandémonium a attiré mon regard. Avouez, elle est vraiment sublime !

Ni une ni deux, j'ai lu le synopsis qui m'a aussitôt emballée. du coup, bah… j'ai craqué ! Et comme j'étais curieuse de savoir ce que renfermait ce one-shot, je me suis empressée de le dévorer, malgré une PAL débordante – eh oui, j'ai fait le compte, j'ai atteint les 135 livres (papier) non lus, aïe !

Mais revenons-en à Pandémonium. Au résumé, on pourrait croire que c'est complètement déluré et pas du tout sérieux. En fait, c'est déluré… et totalement sérieux !

--- Le début, comme des montagnes russes ---

Narrant l'enterrement de la grand-mère d'Elena, les premières pages de ce livre m'ont laissée pantoise, tellement c'était criant de vérité. C'était comme si je vivais réellement ce moment. Sincèrement, chapeau à l'auteure sur ce point, car elle a failli me faire pleurer tant son texte m'a prise aux tripes !

Et puis, soudain, tout s'est accéléré : Elena est envoyée aux Enfers pour racheter la faute de son aïeule – faute dont on ne saura jamais rien, dommage ! – et j'ai eu du mal à me faire à ce rythme effréné, alors que l'histoire débutait à peine. C'était presque incompréhensible ; autant Aurélie Mendonça prend le temps de décrire la souffrance ressentie par son héroïne, autant elle fait l'impasse sur les détails du pacte passé avec Hela. Bref, j'étais déboussolée.

--- Si vous cherchiez le guide de la mort, c'est par ici ! ---

Je me dois de saluer le travail de fourmi réalisé par l'auteure ; grâce à elle, j'ai découvert les coulisses d'une entreprise de pompes funèbres. Ce fut très instructif. le hic, c'est que pendant ce temps-là l'intrigue n'avance pas beaucoup. Or, le livre étant assez court (un peu moins de 300 pages), je me suis sentie frustrée.

Par chance, Aurélie Mendonça amène mine de rien des réflexions intéressantes sur des sujets très sérieux (la mort bien sûr, mais aussi la manière dont les vivants la perçoivent, la vie dans l'au-delà, la religion, etc.), le tout sur un ton empreint d'humour noir.

--- Elena, tiraillée entre Lucifer et Hela ---

Le récit étant écrit à la première personne, j'ai vite fait la connaissance d'Elena, une héroïne pas comme les autres. Ce que j'ai aimé chez elle ? Sa combativité ! Enfin, jusqu'au moment où elle s'est transformée en une petite chose fragile incapable d'avancer. Là, j'ai eu envie de lui mettre des claques. Mais elle s'est vite reprise, alors on a évité la catastrophe.

Je dois avouer que j'ai un peu grimacé lorsque Morgane, la stagiaire, est apparue dans le tableau. Après Lucifer (lui, je l'adore !), les Corbeaux et Ghost (je rêve d'avoir un chien comme ça !), elle me semblait très quelconque. En outre, la relation qu'elle développe avec Elena est plus que prévisible. Heureusement, elle constitue avant tout un élément déclencheur, et non le centre de l'histoire.

--- Sur le chemin des Enfers, je me suis (presque) perdue ---

Accaparée par sa mission envers les morts, Elena reste aveugle aux signes avant-coureurs d'un complot démoniaque qui l'a prise pour cible. Si, au début, les indices étaient assez éparpillés, par la suite ce fut un véritable raz-de-marée et, clairement, j'ai eu du mal à suivre. Certains évènements demeurent toujours aussi flous dans mon esprit. Et, d'ailleurs, je ne sais toujours pas pourquoi Elena est l'ennemi juré de Lilith.

Néanmoins, cela ne m'a pas empêchée de me plonger dans ses aventures avec avidité ! Certes, Aurélie Mendonça n'a pas réinventé le mythe de la mort, ni celui des Enfers, mais pourquoi l'aurait-elle fait ? Autant se servir de ce qui existe déjà. J'ai donc adhéré à ses idées même si, comme je l'ai déjà souligné, je me suis parfois égarée.

--- Une fin qui ne manque pas de piquant ---

Si le dénouement ne m'a pas étonnée outre mesure, j'ai quand même pris plaisir à tourner les dernières pages. Là encore, l'auteure a placé quelques touches d'humour, ce qui m'a permis de refermer ce one-shot le sourire aux lèvres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Artemyss 2018-03-12T05:06:06+01:00
Argent

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre qui démystifie et désacralise cette mort qu'on nous a appris à craindre et qui n'est finalement peut-être qu'un passage vers une nouvelle vie : et s'il y avait quelque chose après la mort ? J'ai apprécié d'en connaitre davantage sur l’embellissement d'un cadavre et la séparation entre corps et âme, j'ai appris certains rites. Je conseille donc ce livre, cela change un peu de mes lectures habituelles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bluenn 2018-03-11T10:29:13+01:00
Or

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2018/03/11/pandemonium-aurelie-mendonca/

En bref, j’ai vraiment passé un excellent moment dans l’univers de Pandémonium. C’est un roman punchy écrit à la première personne par une plume maîtrisée et immersive. J’ai du mal à lui trouver des défauts, en dehors de quelques coquilles encore présentes dans le livre. Le format one-shot propose une intrigue dynamique, la mythologie est inspirée, les personnages sont attachants… C’est un page-turner qu’on termine vite et sur lequel on devrait réfléchir quelques minutes à la fin de notre lecture, pour bien s’imprégner du contenu (pas tant de l’histoire en elle-même que les messages et les réflexions proposées par l’auteure). Aurélie Mendonça a travaillé deux ans sur ce titre et c’est une belle réussite. Un ouvrage soignée pour une auteure que j’ai été ravie de découvrir. Je vous recommande très chaudement la lecture de Pandémonium !

Afficher en entier

Date de sortie

Pandemonium

  • France : 2018-02-14 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 26
Commentaires 9
Extraits 1
Evaluations 13
Note globale 7.85 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode