Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Panthera : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Percy Jackson et les héros grecs Percy Jackson et les héros grecs
Rick Riordan   
GÉNIAL ! AWESOME! MAGNIFICO!
Peu importe la langue, c'est du Rick Riordan tout craché. Je l'ai à peine commencé (j'en suis très exactement au chapitre sur Psyché après un Persée juste génial) que déjà je me sens un peu comme chez moi après une longue absence. J'adore tout, je retrouve tout : la plume d'Oncle Rick, Percy, son point de vue, ses explications aux figures de style géniales, les intrusions du XXIeme siècle au beau milieu des mythes grecques...
Je ne regrette rien, ni les trente kilomètres pour le concours Facebook, ni la honte que j'ai du me taper avec mon livre dans les bras comme s'il valait des millions et mon sourire quelque peu... Hum, niais, je le crains.
Le livre est magnifique, rien que pour sa couverture bleue et les pages dont le fil est argenté...
Bref, mon commentaire est loin d'être objectif, et honnêtement, tant mieux ! !
Je vais (essayer de) faire durer la lecture le plus longtemps possible, mais pas éternellement, malheureusement. On en veut toujours plus.
Bon, je vous laisse : je m'en vais continuer mon chapitre, moi!

par Amylove43
La larme du saule La larme du saule
Sophie Moulay   
Roland, quinze ans, est exclu du cours de maths et doit effectuer sa punition au CDI du collège. À la place, il relit un conte de fées qu’il a étudié en sixième : La larme du saule. Dans cette histoire, une princesse nommée Ariane entreprend la quête d’une larme d’or de saule pleureur, le seul remède à la maladie de son père. Sa route sera jalonnée d’embûches. Toutes ces épreuves n’ont d’autre but que de la préparer à sacrifier sa vie par amour pour son père : ainsi, à la fin, elle se transforme en saule dont les larmes d’or guériront son père et sauveront son royaume. Mais ce que Roland ignore, c’est que pour chaque conte, il existe un unique livre-portail qui permet de voyager dans l’histoire et qu’il en tient précisément un entre les mains. Il trouve très amusant de prononcer « Abracadra, sésame, ouvre-toi ». C’est alors qu’une drôle de fée apparaît et lui propose d’exaucer un vœu ! Au début très sceptique, Roland formule son vœu et c’est le début d’une incroyable et trépidante aventure qui débute.

par Panthera
Les Ombres de Brocéliande Les Ombres de Brocéliande
Lynda Guillemaud   
Un bon style, un bon sens de la syntaxe. La lecture est fluide et agréable, on rentre donc rapidement dans l’intrigue. L'écriture nous fait voyager rapidement, on ne parle pas de magie et pourtant l’impression d’être entouré d'un peu de magie. Est-ce le charme de l’écriture ou la magie de la mystérieuse de la forêt de Brocéliande ?

Petit bémol, le récit est un peu trop court à mon goût, j'aurais aimé que l'histoire d'amour prenne un peu plus de temps. Par contre, la quête de ses origines est très bien ficelée et le suspens reste quand même haletant.
Une bonne intrigue rythme l'histoire, un homme d’une trentaine d’années qui reconstruit le puzzle de son passé d’orphelin, mais aussi dans la relation que les personnages ont entre eux. On est entre la résolution d’un mystère des quêtes enfantines et l’enquête "policière" pour comprendre les secrets de son passé. La quête de son héritage à un côté très poétique et un peu aussi chasse aux trésors. Pauline, tout comme Eugénie cache de véritables secrets dont vous aurez du mal à en découvrir toute la vérité.

L'histoire de Gabriel est une succession de coups de foudre, pour le manoir, pour ses habitants, pour la forêt, etc... Et cela fait que l'on ressent rapidement que la vie de Gabriel va changer avec la visite dans le domaine familiale, la rencontre avec Pauline et Maître Kervella. Gabriel développe rapidement une véritable obsession pour le manoir et surtout pour Marion, leur relation est belle et très émouvante.

par Elline
Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ? Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ?
Fanny André   
Il y a deux ans j'avais découvert la nouvelle Le Choix de la Banshee publiée chez Laska, elle me paraissait prometteuse et donnait furieusement envie d'en avoir plus. Il y avait un truc : le potentiel avec le duo Bane et Dorian, le bestiaire et le folko nordique. Quant est-il alors de cette version roman ? Je voulais tellement adorer car ça avait été une jolie découverte et la couverture de Miesis, j'en suis dingue, mais ce premier tome me laisse grincheuse.

Forcément je suis déçue de me retrouver avec cette histoire remaniée de Leprauchauns et de Brownies car il s'agissait déjà de ça dans la nouvelle, j'aurais aimé quelque chose de nouveau, un préquel en faite. Pour ceux qui débarquent, cette histoire aura le mérite de proposer un folko qui change de d'habitude. Donc point de vampires, de métamorphes, dites bonjour au Banshee, au Incube, au Fae et Etres de petites tailles. Si vous n'avez pas l'habitude du genre, prenez d'autres romans avant, le surnat' est vite balayé. La hiérarchie des Banshee est vraiment sympa et mérite pour la suite de la saga un approfondissement, c'est malin d'utiliser les différentes traditions.

Bane est une misandre de première, ce côté revêche et amer lui donne un air horripilant. Oui, vous ne rêvez pas, je suis en désamour alors que c'est le genre de nana qui aurait pu être badass et féministe comme j'aime mais pas dans ces extrêmes là. En face Dorian est agréable, quelle patience et pour un Incube, il n'est absolument pas lourd ou obsédé comme on pourrait s'y attendre. Leurs échanges m'ont épuisée, Bane fait de chaque réplique un combat, elle est tout le temps en colère contre lui sans aucune raison valable. Elle a une haute estime d'elle même ce qui fait que je n'ai pas pu l'apprécier. J'espère que pour les prochains tomes, cette attitude se craquèlera pour qu'elle puisse devenir plus touchante et moins antipathique. Elle est parfaite en rôle de méchante ou de garce sans coeur si c'est le but de l'auteur mais dur de ne pas grincer des dents à chaque remarques désobligeantes envers les mecs ou envers Dorian. Je ne suis pas la dernière à dire qu'ils sont tous les mêmes mais là trop c'est trop !

J'aurais aimé savoir pourquoi Dorian est assigné à cette tâche, connaitre ou avoir des débuts d'indices sur son monde à lui, ses origines, etc. L'intrigue est tirée par les cheveux, à la base pour une nouvelle c'était gentillet, ici en roman je n'ai clairement pas adhéré. Le dénouement est une blague, cette fin décrédibilise l'univers, les personnages. Est-ce qu'on a à faire à un urban fantasy ou à une parodie ? Trop de clins d'oeil tue le clin d'oeil, il y en a beaucoup beaucoup trop. Et au delà, de faire des références pop à tout va, le fait de toujours expliquer d'où ça vient finit par donner l'impression que le lecteur est débile. Autant faire des easter eggs, ceux qui comprennent Demi-Lune, Chemin de Traverse... n'ont pas obligatoirement besoin de confirmation, pour les autres si ça passent au dessus, c'est tant mieux vu le nombre.

Alors que des termes comme Korriganes, Brownies, Kelpies mériterait plus de détails c'est le comble de l'incompréhension. On passe un temps infini sur les coups à boire, les explications sur la culture télévisuelles mais rien sur ce qui fait un roman UF. La mythologie. Beaucoup de créatures mais peu d'explications, il vaut mieux alors avoir l'habitude de lire de l'UF ou de bien connaitre ses mythologies sinon c'est vite confus et brouillon. Autant j'ai adoré la nouvelle, autant ce premier tome souffre de défauts de construction et d'un personnage féminin imbuvable. Certes Dorian, essaye de nous faire croire qu'il ne s'agirait que d'une carapace mais à aucun moment, vraiment rien de rien, on y a vu des fissures. Le défi sera alors de lui redorer son image et ce n'est pas forcément en les faisant coucher ensemble que ça fera d'elle quelqu'un de plus touchant.

par LLyza
Mémoires de Lady Trent, Tome 3 : Le voyage du Basilic Mémoires de Lady Trent, Tome 3 : Le voyage du Basilic
Marie Brennan   
Ce troisième volet de la série est plus posé et plus centré que le tome précédent, très politique.
Les aventures de Lady Trent offrent toujours la même écriture piquante et drôle de Marie Brenann, dans un univers fantasy entouré de magnifiques dragons (et illustrations).

Ce tome-ci s'est recentré autour du thème principal en atténuant les "défauts" du tome précédant : les personnages secondaires sont mieux travaillés et mieux mis en avant, même si certains dialogues / passages auraient pu êtres creusés.
Les dragons et les recherches reprennent le pas sur la politique, même si celle-ci reste présente, le mélange est bien dosé.
Toujours le même humour, les mêmes convictions, tout ce qui fait le succès et la justesse de cette série.

En bref, si le tome 2 était moins bon, le tome 3 reprend clairement le flambeau du premier et mérite ses lecteurs!

par Nausicaah
Sommes-nous trop Sommes-nous trop "bêtes" pour comprendre l'intelligence des animaux ?
Frans De Waal   
J'ai un souci personnel avec ce livre: il est excellent, très pédagogique, et fait état des apports de l'éthologie à la perception de l'intelligence animale. Il montre assez bien, à travers de multiples exemples d'expériences imaginées par les scientifiques, à quel point nos certitudes sont fragiles et illusoires. Il se fait l'écho également de l'histoire de cette science assez neuve, et montre à la fois les points de rencontre et les écarts entre le scientifique de laboratoire et l'observateur de terrain.
Son propos est précisément de souligner à quel point l'intelligence animale, pourvu qu'on la confronte à sa réalité biologique, est pointue et inattendue pour nous.
Et c'est peut-être là mon problème: j'ai un peu de mal à comprendre cette obsession de l'humain à vouloir, à tous prix -et surtout au prix de la détresse animale-, valider scientifiquement les évidences dont aucun soigneur, biologiste ou amoureux des animaux ne saurait douter.
Cette réflexion personnelle mise à part, c'est un ouvrage instructif, accessible et passionnant.

par charly09
Révolutions animales Révolutions animales
Karine Lou Matignon   
Ce recueil coécrit par 80 auteurs avec une préface de Jane Goodall traite de deux thèmes principaux:

Génie animal
Un monde à partager

Dans la première partie, on évoque de nombreuses caractéristiques animales, ce qu'ils sont capables de faire, d'imaginer, de concevoir que ce soit les mammifères ( singes, éléphants... ) mais pas seulement. On évoque des test réalisés en laboratoire, des observations. Un tas de connaissance, souvent inédites, donc à amasser pour les passionnés.

Dans la deuxième, c'est la question de la place de la faune dans notre monde qui est posée (végétarien, leur droit, religion...). Cette partie là a soulevé un tas d'interrogations me concernant. Des idées, dont je n'avais jamais entendu parler, ont été évoquées ! De nouvelles réflexions ont ainsi fais leur chemin dans mon cerveau !

On peut être rebuter par son format très gros. Et il est vrai que ce n'est pas un documentaire évident à lire. Il est assez lourd à digérer. Et comme les écrivains changent souvent, certaines messages se répètent un peu !
http://carnet-de-bord-litteraire.over-blog.com/revolutions-animalse-comment-les-animaux-sont-devenus-intelligents-de-karine-lou-matignon-et-intelligence-animale-d-emmanuelle-pouydebat.htm

par PlumeVive
Chevalier Noir, Tome 1 :  La quête Chevalier Noir, Tome 1 : La quête
Diane B. Rylia   
Une œuvre dont l’ambiance est bien plus sombre que ce dont je suis habituée avec cette maison d’édition. Mais je dois dire que j’ai été conquise par l’univers créé par Diane B. Rylia. Dans ce premier tome qui plante surtout les bases de l’univers et les différents personnages, nous faisons connaissance avec Schwarz, un chevalier noir maudit et excommunié et avec Ciaran (j’aime beaucoup ce nom), le puissant sorcier qu’il ignore être responsable de sa chute.

Dans cet univers à l’ambiance conte (l’idée des petits paragraphes introductifs est excellente); nous suivons l’épopée de ces deux hommes pour terrasser le dragon, épopée qui attise le désir couvant entre eux. Un désir qu’ils combattent tous deux pour des raisons différentes. Nos deux héros, sont en effet très différents mais tous les deux très intenses. Schwarz qui traîne derrière lui le souvenir de son passé honteux et de sa malédiction. Ciaran, sa culpabilité. J’ai vraiment aimé le personnage de Ciaran, sa patience envers ses apprentis, sa dévotion envers son roi qui lui a offert un vrai foyer et une vraie famille. Schwarz est resté un peu plus obscur pour moi, mais il est d’un courage admirable et fait preuve d’une volonté de combattre qui dissimule une rage consumante. Il est très intrigant et je suppose que nous ferons mieux sa connaissance par la suite.

Le voyage en lui-même est assez calme, mais j’ai aimé les deux Tziganes rencontrés, Chandra et Jal et j’espère que nous les retrouverons par la suite. Le combat puis la fin sont vraiment palpitants et maintenant que le décor est planté, j’ai hâte d’avoir la suite de l’histoire.

La plume de l’auteur est vraiment superbe. Elle nous plonge vraiment dans l’univers et dans l’époque lointaine. J’ai adoré la description des sorts lancés à la fois simple et envoûtante. Un petit bémol, à quelques moments du récit, j’ai eu un peu de mal à savoir qui parlait ou faisait quoi dans l’histoire. Les prénoms sont peu utilisés dans le texte et les remplacements par les pronoms m’ont parfois un peu perdues.

par Oxanes
Les Contes inachevés, Tome 1 : La Vilaine Belle-sœur Les Contes inachevés, Tome 1 : La Vilaine Belle-sœur
Aya Ling   
Voilà un roman que j'avais hâte de découvrir, et ce fût une excellente lecture !
J'ai adoré ce roman, honnêtement, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman comme ça, aussi drôle, aussi léger, aussi fantastique quoi.

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment: quelques soupçons de magie, un prince charmant très sympathique, une romance toute douce, des protagonistes attachants et une héroïne qui a tout pour plaire.

Kat est ce genre d'héroïne que j'adore dans les romans, drôle, courageuse, déterminée, et qui sait se mettre dans les ennuis la tête la première, une héroïne des plus attachantes qui m'a donné le sourire plus d'une fois.

Absolument tout m'a plu dans ce premier tome, je n'ai rien à y redire à cette très belle réécriture de Cendrillon si ce n'est que j'aimerais beaucoup avoir la suite entre mes mains.

par themusik
Le fils de Poséidon, Tome 2 : L'Oracle Le fils de Poséidon, Tome 2 : L'Oracle
Marie Magnenet   
Un premier tome que j’avais beaucoup aimé, lire la suite allait donc de soi, c’est impatiente que je me suis plongée dans cette lecture.

Dans ce tome c’est essentiellement avec Achéron que nous allons avancer, c’est un personnage que j’apprécie beaucoup. Il a vécu beaucoup d’épreuves depuis le jour où il a rencontré Leuce et tous ses traumatismes n’ont fait que le renforcer, le rendre plus téméraire. On le retrouve à bord d’un bateau, gravement blessé, aux portes de la mort, ce sera un voyage aussi éprouvant que revigorant, il lui permettra de se remettre en question. Lors de ce voyage, il va faire la connaissance d’autres personnes qui seront le guider et lui apporter de l’aide. Mais une fois à terre il ne sera livrer qu’à lui-même, lui qui a toujours été une force de la nature n’est plus que l’ombre de lui-même, il devra parcourir beaucoup de route pour retrouver sa destinée et mieux comprendre qui il est et comment devrait être sa vie.

C’est une sorte de road trip plein de rencontres, Archéron saura au fil des jours s’entourer de personnes de confiance et de bonne volonté. Il croisera parfois la route de personnes mal attentionnées, mais le plus souvent de personnes qui l’aideront dans sa quête de découverte et d’apprentissage. Lors de ce périple il ne perdra pas de vue son objectif, surtout depuis qu’il a eu ces visions qui le perturbent et l’empêchent d’être raisonnable, bien qu’encore blessé, il ne cessera de se battre et d’avancer afin de pouvoir se retrouver auprès des siens et surtout de retrouver Leuce.

Un tome qui je l’avoue n’aura pas réussi à me faire accrocher, j’ai vraiment été surprise par la tournure que l’auteure a donner à cette histoire. J’ai parfois eu l’impression de tourner en rond et de ne jamais retrouver ce qui m’avait tant plu dans le premier tome. C’est donc légèrement déçue que je ressors de ma lecture, j’ai trouvé certaines scènes longues, répétitives. J’ai aussi trouvé Archéron bien que conquérant très plaintif, il est vrai qu’il n’aura pas la vie facile mais je le voyais plus glorieux que ça. J’aurais aussi aimé avoir plus de nouvelles de Leuce, plus de points de vue différents.

C’est sur les derniers chapitres que j’ai vraiment retrouvé le côté prenant et passionnant de l’histoire, avec ses combats et ses périples en quête de victoire et de vengeance. On fera tout de même de belles découvertes, des révélations assez surprenantes et des rencontres de personnages intéressants, mais cela ne m’aura pas suffit.

http://www.livresavie.com/le-fils-de-poseidon-le-tome-2-loracle-de-marie-magnenet/#more-15645

par Natoche