Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de PapillonCoeur : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
De cape et de mots De cape et de mots
Flore Vesco   
J'adore serine surtout que même si elle se fait renvoyer elle [spoiler]revient déguisée en fou[/spoiler], elle ne se laisse pas démonter .
Ce que j'ai préféré c'est [spoiler]quand elle écrit a sa mère qu'elle s'est juste marié avec le roi[/spoiler] et qu'elle arrive avec 4 voitures.
Les mots inventés j'adore car la reine fait croire qu'elle sait ce qu'est une "esperlune" ou une "lifrejole"
Je recommande ce livre beaucoup d'amitié et de l'aventure.
Prince Eric, Tome 1 : Le Bracelet de vermeil Prince Eric, Tome 1 : Le Bracelet de vermeil
Serge Dalens    Pierre Joubert   
c'est un livre franchement magnifique, on aimerait vraiment être là, connaitre Eric, Christian et la troupe, pouvoir réconforter Eric, le comprendre, vivre ses aventures
On aimerait vivre la profonde amitié de Christian et d'Eric.
c'est un magnifique livre que je conseille au fille comme au garçon, c'est écrit vraiment très très bien
je ne sais pas encore de qui je suis tombé amoureuse, de Eric ou de Christian? Je ne sais pas, mais je les aime profondément et j'aimerais qu'ils existe vraiment et que je les connaisse

par MaDoLiNe
Prince Eric, Tome 2 : Le Prince Eric Prince Eric, Tome 2 : Le Prince Eric
Serge Dalens   
Super livre, si vous avez bien aimé le 1er tome, alors n'hésitez pas!
A lire aussi la postface originale, on y apprend des choses trés interressantes!!!

par siegrid
L'île mystérieuse, tome 1 L'île mystérieuse, tome 1
Jules Verne   
Tres bon livre de jules verne, un des plus connu et traduit au cinéma plusieurs fois.
Beaucoup de détail sur la survie de naufragés de l'air dans cette ile qui recelle quelques mystéres...les héros dont attachants et l'histoire se termine bien.
C'est un des romans a lire pour cet auteur !
L'Île au trésor L'Île au trésor
Robert Louis Stevenson   
Un classique. L'île au trésor réveille en chacun de nous notre âme d'enfants avec ses pirates, ses trésors et ses mutineries. C'est même presque dommage que le roman soit aussi court car on aurait aimé suivre davantage les aventures de Jim et de Long John Silver.

par syl1984
Cœur d'encre, Tome 1 : Cœur d'encre Cœur d'encre, Tome 1 : Cœur d'encre
Cornelia Funke   
J'ai découvert cette histoire il y a cinq ans, grâce à la fabuleuse couverture d'Hachette, qui m'a donné envie de plonger dans l'univers. Et malgré un gros morceau (plus de 600 pages), je n'ai jamais regretté... Il y a une telle poésie et une telle tendresse dans ce texte, qui pourtant comporte beaucoup d'action... J'ai voyagé vraiment pour la première fois avec ce livre, sentant la brise italienne sur ma peau et l'odeur des olives dans le vent...
Une très très belle expérience, même pour les jeunes qui n'aiment pas trop lire, très facile d'accès !
Arf j'suis quand même teeellement déçue de cette couverture pourrie que Gallimard nous a fichu... -_-"

par flo0wer
L'étang perdu L'étang perdu
Louise-Noëlle Lavolle   
Noëlle et Sylvain sont des enfants de la Lande. Ils aiment la grande forêt avec ses étangs perdus, connus seulement des oiseaux migrateurs, les chemins secrets inaccessibles aux autos, les clairières à l'herbe savoureuse où paissent les moutons, la vie secrète des bêtes sauvages tapies dans les ajoncs et au plus profond du pignadar.
Subitement cette vie est menacée par des intrus, des chasseurs bordelais qui ne pensent qu'au massacre. Comment défendre leur étang, leurs bêtes, le calme de la forêt séculaire ? Noëlle et Sylvain ne reculent devant aucun effort et la Lande qui sait récompenser ceux qui l'aiment leur livre le secret qui sauvera leur domaine.

par Mizy
Les Quatre Gars Les Quatre Gars
Claire Renaud   
en découvrant le résumé, on se dit que cette histoire va être pleine de maladresses, avec ces quatre gars désertés par les femmes de la famille. Et oui, il y a bien des maladresses, mais l'écriture est pleine de fraîcheur et d'humour. Cette plume, elle fait toute la différence entre une histoire qui aurait pu être lourde et celle qu'elle est réellement, une histoire attendrissante et drôle.

Je vous présente donc ces quatre gars qu'on a l'honneur de rencontrer à travers ce livre : Louis, le cadet de la famille et narrateur, son papi plein de sagesse, son père bourru (c'est un euphémisme) et Yves, son grand frère intéressé principalement uniquement par les filles et le sport. Dressé comme ça, ça donne un étrange tableau. Chaque personne se révèle peu à peu. D'abord ses faiblesses et ses défauts, ensuite ses qualités et ce qui en fait un être intéressant. J'ai adoré cette découverte progressive des personnages et toujours surprenante, où la différence et la force de chacun sont mise sen avant.

L'autre force du roman est bien sûr l'humour doux qui se dégage de la narration. Un drôle de contraste s'opère entre le style d'écriture riche, incisif et mature et l'âge de Louis, c'est-à-dire 9 ans. Je pense que, le fait que Louis ait des réparties et des réflexions si justes tout en gardant son regard d'enfant m'a beaucoup plu même si j'étais au début déstabilisée. J'ai trouvé cette narration très agréable et j'ai l'impression d'en avoir retenu quelques idées.

En recevant ce livre je ne m'attendais à rien de spécial et j'ai eu bien tort car ce fut une très jolie lecture. Il montre tous les effets que peuvent avoir l'amitié et l'amour sur des personnes, jouant sur les clichés des relations amoureuses pour faire un roman divertissant et instructif !

par nilale
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette
La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune
Christelle Dabos   
Les livres de Christelle Dabos méritent plus que le Diamant.
Que dire de ce livre à part que je regrette de l'avoir refermer aussi vite, que j'attend la suite avec impatience et que je vais très certainement me relire ces deux tomes de nombreuses fois d'ici la sortit du prochain, comment ne pas parcourir cet univers incroyable encore et encore et dire qu'on va avoir le droit à deux autres perles de ce genre (peut être plus).
Il se passe tellement de chose pour notre chère Ophélie dans ce tome, impossible d'en faire un résumé ou de dire ce que j'ai préféré (en même temps j'ai tout aimé donc...).
Gros coup de cœur pour Thorn.

Le troisième est en cours de rédaction et même si je suis impatiente, Christelle peut et doit prendre son temps, mais son imagination est tellement magique qu'on ne risque pas d'être déçu.