Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de pascale26 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Bilqiss Bilqiss
Saphia Azzedine   

Excellent!
Superbement écrit, oignant et vif à la fois.
Vous ne le lâcherez pas dès les première pages.
Un livre référence dans ce domaine.


par pascale26
La septième fonction du langage La septième fonction du langage
Laurent Binet   
C'est un roman sur le pouvoir. C'est un roman sur le langage. C'est un roman sur le pouvoir du langage. Truculent et subtil , cet ouvrage incorpore les grandes théories linguistiques à une enquête autour de la mort brutale de Roland Barthes en 1980. Les principales élites intellectuelles et politiques de cette époque y sont mises en scène avec souvent une irrévérence teintée de respect et d'admiration....sauf pour certains imposteurs chroniques qui sont gaillardement brocardés. On y trouve plusieurs niveaux de lecture selon qu'on s'attache essentiellement à l'enquête ,ou bien aux controverses philosophiques ou encore à la description un peu cynique de la France de 1980. Un humour décapant , des situations rocambolesques , une écriture tour à tour emphatique et d'une simplicité brute rendent la lecture extrêmement addictive. Le scénario intègre parfaitement des éléments véridiques de la biographie des principaux protagonistes avec des éléments de fiction tout à fait invraisemblables , mais crédibles dans ce contexte. Excellent.
La salamandre La salamandre
Jean-Christophe Rufin   
JC Ruffin est un écrivain parfois déconcertant.
Dans ce roman sa plume acerbe, violente parfois, nous entraine dans la vie d'une femme "perdue" qui se cherche et court à sa perte pour mieux se trouver !
Des situations où l'on se sent mal à l'aise, cette dépendance qui révolte...............
A lire............pour réfléchir !!

par pascale26
Check-point Check-point
Jean-Christophe Rufin   
Tout simplement excellent !
Un regard différent sur l'aide humanitaire et les ONG
A lire![spoiler][/spoiler]

par pascale26
Anagrammes renversantes ou Le sens caché du monde Anagrammes renversantes ou Le sens caché du monde
Etienne Klein    Jacques Perry-Salkow   
une petite pépite !
Drôle, originale, instructive.....
Un jeu de mots où les lettres se prennent pour un boomerang !

par pascale26
Et je danse, aussi Et je danse, aussi
Anne-Laure Bondoux    Jean-Claude Mourlevat   
Roman savoureux écrit par deux auteurs épistoliers qui ont du talent!
Deux blessés de la vie se rencontre à travers "la toile".
Ils entament le long chemin de la guérison à travers leurs aveux rétrospectifs, se soigneront mutuellement en distillant rires, pleurs, souvenirs, situations cocasses, petits mensonges, etc......pour se découvrir une amitié virtuelle mais sincère.
Une suite svp !!!!!


par pascale26
Les Vies de papier Les Vies de papier
Rabih Alameddine   
Aaliya a 72 ans, suite à une fausse manip’ les cheveux bleus, et vit à Beyrouth. Mariée à 16 ans, répudiée à 20, elle décide de faire sa vie seule. Libraire, elle décide de se lancer dans la traduction. Elle choisit des romans écrit en russe par exemple, lit les traductions anglaises et françaises, les deux langues qu’elle comprend, et traduit en arabe. Des traductions destinées à rester enfermées dans des cartons.

Durant toute ces années, elle voit l’Histoire passer par sa ville, les guerres, les changements du siècle. Elle voit aussi se dérouler devant elle la vie des autres femmes de son immeuble.

Ce roman est plutôt original dans les sujets qu’il aborde et la manière dont ils sont traités. Aaliya est passionnée par la littérature, et tout ce qu’elle pense, voit, raconte est rapporté d’une manière à une autre à un roman, à un auteur, à sa vie, ses habitudes ou mœurs sexuelles.

Néanmoins, le roman est surtout centré sur les histoires de femmes, la manière dont elles ont été mariées, comment leur famille s’est construite, leurs rapports avec maris, enfants, parents, belle-famille.

C’est en réalité ce que j’ai le plus reproché au roman. En effet, il n’y a quasiment pas d’histoire ni réelle intrigue avant les 30 dernières pages. Alors oui, ces destins sont intéressants, mais ça manque de rythme et les digressions (dont la narratrice s’excuse) sont nombreuses. L’ensemble est un peu trop fouillis pour qu’on puisse vraiment en tirer une histoire.

Ça se laisse bien lire, mais j’ai été finalement un peu déçue dans mes attentes, m’attendant à un roman plus centré sur un seul sujet, émaillé de références littéraires.

par heleniah
L'Acrobatie aérienne de Confucius L'Acrobatie aérienne de Confucius
Dai Sijie   
Sa Majesté l'Empereur de Chine règne en 1521 sur un pays si vaste qu'on en ignore le dessin des frontières. Il est, en toutes circonstances, flanqué de quatre sosies, quatre hommes exactement conformes à lui-même, aux visages aussi vérolés, aux nez, aux gestes aussi millimétrés. Ils forment la Quinte Souveraine, et la confusion entre eux devient telle que l'on pourrait bien imaginer l'Empereur ne sachant plus s'il est l'original ou la copie de lui-même... Or, un jour de cet hiver 1521, en butin d'une bataille menée contre des soldats birmans, la Quinte souveraine reçoit quatre trophées : un couple de rhinocéros, un éléphant et 'une créature muette, noire de la tête aux pieds à l'exception du blanc des yeux, une espèce jamais repérée'. Présage funeste ? Défi céleste ? Ce butin hors normes déclenche mille péripéties rocambolesques, plaçant l'Empire et son plus haut représentant sous l'imminence de la catastrophe.



par Lilou
Les Oubliés du dimanche Les Oubliés du dimanche
Valérie Perrin   
Sans mon club lecture je n'aurais jamais lu ce roman, son titre et sa couverture ne m'attiraient pas et son résumé de trois mètres de long encore moi. Par conséquent, dès le début je n'ai pas donné beaucoup de chance à ce roman. 

Depuis le mystérieux accident de ses deux parents, Justine vit chez ses grands-parents. Elle est passionnée par le 3e âge depuis toute petite. Cela explique qu'elle est devenue aide-soignante dans une maison de retraite à 21 ans. Elle passe énormément de temps avec ses patients surtout avec Hélène qui passe son temps à lui raconter l'histoire de sa vie.

Les oubliés du dimanche est découpé en deux parties : les chapitres où  Justine retranscrit dans un journal tout le passé d’Hélène pour pouvoir remettre ce journal à un prénommé Roman.  Et les autres chapitres, on suit le quotidien de Justine, notre héroïne. 

Les chapitres d’Hélène sont la seule chose qui m'a poussé à terminer ce roman. Au fil de notre lecture on construit un puzzle, la vie d’Hélène.  De fil en aiguille, l'histoire prend forme, on commence à comprendre. On est forcément touché par cette petite femme qui a vécu tellement de chose. Nous suivons ses aventures, dès son plus jeune âge, son apprentissage de la lecture, la rencontre avec l'homme qui deviendra son mari, la guerre... Une histoire sublimement mélancolique.  

Cependant, le quotidien de Justine est un peu répétitif,  cela manquait un peu de dynamisme. Justine est une héroïne très touchante, elle est complètement perdue dans ses relations avec les hommes et sa famille. De plus sa relation avec ses patients est très intéressante, j'ai beaucoup aimé découvrir le métier d'aide-soignante. Parallèlement nous allons découvrir les secrets de famille que j'ai trouvée peu crédible et c'est cela qui m'a beaucoup dérangé. 

Un titre et une couverture qui reflètent un sublime roman sur la vieillesse.  On comprend très rapidement la signification de la valise, de la mouette et de la mer. Cependant le titre, on le comprend au fil du temps. Les oubliés du dimanche est souvent cité même dès le début alors on est dans une grande l'incompréhension. De plus j'ai beaucoup aimé faire cette petite enquête qu'on mène indirectement en tant que lecture. Rapidement, le "corbeau"  bouleverse le petit quotidien de la maison de retraite. L'inconnu appel  les familles des patients pour leur faire croire que le membre de la famille est décédé afin qu'ils aient de la visite. Cela m'a fait beaucoup réfléchir sur l'importance de la famille. 

Pour conclure, je suis un peu mitigée, j'ai trouvé que Les oubliés du dimanche était un roman émouvant qui m'a fait beaucoup réfléchir par rapport à la famille, particulièrement de la relation avec ma grand-mère. De plus j'ai trouvé Justine très touchante, vis-à-vis de ses patients. Mais j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de longueur et que l'histoire de famille n'était pas très crédible. 

par Meels
Le Prophète Le Prophète
Khalil Gibran   
"Le prophète" est un livre magnifique et très profond. Le personnage qui s'exprime tout au long du livre, répond aux questions de la foule, et chacune de ses réponses éclaire des sujets qui nous concernent tous : le mariage, les enfants, les lois, le don, la mort... Mais, loin d'un discours philosophique, la parole du prophète résonne comme celle d'un poète, d'un sage. Une parole qui vient du coeur, et qui nous parle de l'amour, de la présence de l'amour en toute chose. Car "Le prophète" est un message et une invitation à l'amour.