Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Amaranth Bronze
Note : 6/10
Il s’agit de ma première excursion avec Alexandra Bracken : un voyage plutôt plaisant, mais parsemé de quelques bémols.
J’ai beaucoup aimé la première partie. Avant que l’histoire ne démarre réellement, les personnages sont brossés avec soin, bien plus que ce n’est généralement le cas avec les livres jeunesse. Donc c'est un très bon point. J’ai tout de suite été touchée par la persévérante et déterminée Etta, qui consacre sa vie à son rêve très exigeant de violoniste. Un rêve qui l’a condamnée à la solitude, avec pour principales compagnes son mentor, Alice, et sa mère froide et distante.
Une fois la situation bien en place, nous sommes plongés très vite dans l’action, qui n’arrête quasiment plus jusqu’à la fin. Et si j’ai aimé traverser différentes époques, à différents lieux, j’ai regretté que certains passages soient trop rapides : le Cambodge, notamment, où nous découvrons très peu l’époque et la culture. Seules quelques descriptions un peu trop clichées pour fonctionner émaillent cette partie qui apporte peu à l’histoire (la jungle, le tigre, le serpent…). Et j’ai justement eu l’impression que les voyages dans le temps de la deuxième partie du livre étaient moins élaborés que les premiers. Ainsi, le bateau, New York en 1776, Londres à la seconde guerre mondiale, transportent dans un autre temps. L’atmosphère de l’époque est palpable, et l'intrigue est bien développée.
Autre point négatif pour moi, c’est la « facilité » avec laquelle Etta s’adapte et traverse les époques. Disons que je n’ai pas trouvé très réaliste l’accueil chaleureux des très sympathiques corsaires, par exemple. Certaines scènes étaient amusantes, mais leur crédibilité me paraissait un peu faible. J’ai aussi trouvé la relation d’Etta et Nicolas « mignonne » mais superficielle, cela manquait d’enjeu pour devenir vraiment intéressant.
Finalement, le dernier point noir est celui que partagent tous les livres jeunesse ou young adulte que j’ai lus ces derniers temps et qui me semble dommage, car je pense que les « jeunes » peuvent faire preuve de nuance. En effet, les personnages ont tendance à être manichéens, entre la très méchante famille qui contrôle tout et les gentils Etta et Nicolas, qui veulent se battre pour le bien de leurs proches.
L’intrigue, quant à elle, reste prenante, et si elle paraît sans véritable surprise une bonne partie du livre, j’ai dois dire que la fin m’a scotchée.
Donc une lecture agréable, parsemée de décors visuels et portée par le personnage attachant d’Etta, mais qui manque d’approfondissement et de nuances. Merci à babelio et aux éditions Milan pour ce voyage.
Par le Editer
Ln_n Bronze
Note : 7/10
Alors.. que dire ?
Je suis un peu indécise sur le verdict final. Je l'attendais depuis sa sortie et je l'avais même acheté en VO (mais je n'ai eu le temps/l'occasion de le lire).
Du coup, j'en attendais beaucoup et je pense avoir mis la barre trop haute dans mes attentes.
Ainsi, je ne sais pas si j'ai été déçue ou pas (étrange oui).

Déjà, le premier point qui m'a dérangé est le début: c'est long.
On n'apprend la "mission", le but de l'histoire, qu'a partir des 1/3 du livre ! (33%)
De plus, je m'attendais à plus d'aventure, d'exploration des différentes époques. Mais non, on passe de l'une à l'autre assez rapidement et parfois sans réel intérêt à part passer d'un passage à l'autre.

Sinon, j'ai aimé les personnages. La romance est plutôt plaisante.
Etta et Nicolas sont attachants et ont des caractères intéressants.

Je suis un peu déçu de la fin car assez prévisible, mais je lirai quand même le tome deux en espérant que le début soit moins long que dans celui-ci.
Par le Editer
Carole94P Bronze
Note : 6/10
http://www.my-bo0ks.com/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html

Si l’on omet le second tome de Six of crows, Passenger était la sortie que j’attendais avec le plus d’impatience chez Milan. Déjà parce que j’avais littéralement flashé sur la couverture (superficielle que je suis) mais aussi et surtout parce qu’après Rouge Rubis et ses voyages dans le temps, j’avais très envie de découvrir Passenger pour ce même point.

Avec Passenger nous oscillions entre présent (2016) et passé ainsi qu’avec les points de vue de nos deux personnages principaux : Etta et Nicholas. L’une est une ado New-Yorkaise et l’autre fils d’esclave contrôle par de riches hommes. Pourtant, leurs chemins vont se croiser de la plus étonnante des façons.

Il faut l’avouer, j’ai eu énormément de mal à entrer véritablement dans l’histoire. Pourtant, l’univers est intéressant et très développé. Chaque élément, chaque détail à son importance et un but pour l’avancement de l’histoire. Pourtant, les premiers chapitres m’ont paru assez long et manquait de ce petit truc qui nous accroche dès le départ.

Les personnages sont intéressants et particulièrement Nicholas. Déjà par son statut mais aussi par sa façon d’être, ses convictions et sa volonté d’être libre. Concernant Etta c’est un peu en dents de scie. J’ai à la fois aimé son personnage et « détesté ». Bien que détester soit un bien grand mot.

Je pense que ce premier tome était principalement là pour établir l’histoire et présenter les grandes lignes de l’intrigue. Il faut s’accrocher dans les premiers chapitres pour découvrir un univers intéressant et une intrigue qui se révèle de plus en plus entrainante au-delà de la première partie.

En conclusion, je dirais que malgré les longueurs, je reste très curieuse concernant la suite qui je le pense sera meilleure !
Par le Editer
https://aliceneverland.com/2017/04/14/passenger-tome-1-alexandra-bracken/

J’ai eu beaucoup de difficultés au départ à cerner ce qu’il se passait. Sincèrement, enter le changement des points de vue, alors qu’il venait de se produite quelque chose, et le fait de retrouver les personnages bien plus tard, dans d’autres époques, alors que je me demandais toujours ce qui leur était arrivé.. Bref, j’étais complètement perdue, à un tel point que j’en ai stoppé la lecture pour ne la reprendre que quelques semaines après.

Résultat : il m’a fallu un bon moment avant de trouver mon rythme de croisière. J’avais à chaque fois l’impression que l’auteur insérait un élément intéressant pour tout simplement passer à autre chose/quelqu’un d’autre en me laissant complètement démunie. Et ça m’a pas mal agacée car j’avais le sentiment de courir derrière les informations.

Petit à petit, je m’y suis fait, et j’ai découvert cette histoire fantastique dont le voyage dans le temps en est sa principale caractéristique. En tout cas, l’univers d’Alexandra Bracken est vraiment riche en éléments et en complexités ; l’intrigue fourmille également de révélations, et on s’interroge énormément. Heureusement, l’auteur a pensé à tout pour éviter que le lecteur trouve de multiples incohérences dans le récit. Ainsi, de nombreuses règles régissent ces voyages dans le temps et nous permettent d’apprécier cette histoire à sa juste valeur.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Nicholas, mais, surtout, la position qu’il incarne dans l’histoire en tant qu’homme de couleur et enfant illégitime de surcroit. C’est un parti pris intéressant, et je trouve qu’Alexandra Bracken développe comme il se doit cet aspect et l’évolution de sa perception dans les mœurs au fil des années et des siècles. J’ai également été fascinée par le patriarche de la famille Ironwood, qui incarne comme il se doit l’image même d’un homme qui se croit tout puissant. J’ai eu plus de mal avec Etta, l’héroïne, qui est caricaturale au possible. J’espère vraiment que cela s’améliorera par la suite…

Pour conclure : j’ai vraiment eu beaucoup de mal à appréhender l’univers, ou plutôt le style de l’auteur, qui m’a complètement perdue durant les premiers chapitres. Mais, même s’il m’aura donc fallu un certain temps avant de réussir à me sentir à l’aise dans son récit, j’ai beaucoup aimé la rigueur avec laquelle elle a construit son histoire. Elle a pensé au moindre détail pour que le lecteur n’en décèle aucune faille, et c’est un fait que j’ai énormément apprécié. Pour autant, je trouve que son héroïne dessert complètement son récit, ce qui est bien dommage car l’histoire est là. Mais elle m’aura fait tellement lever les yeux au ciel que, pour ma part, le prochain tome sera déterminant…
Par le Editer
ZoWitch Diamant
Note : 9/10
Une Histoire superbe... Très bien écrite et pleine de suspense. De plus elle sort des standards habituels pour se type de livre
Spoiler(cliquez pour révéler)
[spoiler]
[/spoiler]
Par le Editer
Milie_Baker Bronze
Note : 7/10
Une super histoire !
J'ai trouvé que l'idée était très originale et les personnages sont très attachants. L'histoire met un peu de temps à se mettre en place et il faut du temps avant de comprendre les plans de tout le monde.
On a eu qu'un petit aperçu du "méchant" de l'histoire et j'avoue avoir été un peu déçue par ça, je voulais vraiment que l'on voit la méchanceté
Spoiler(cliquez pour révéler)
du Grand Père
alors que tout le long du livre on ne parle que de ce qu'il a fait ou de ce qu'il prévoit fait...

Etta et Nicholas sont adorables ensemble, la fin prend une tournure vraiment intrigante je ne m'attendais pas à ça ! Je ne sais pas si une suite est prévue/en cours d'écriture mais je l'attends avec impatience !
Par le Editer
revesurpapier Bronze
Note : 7/10
http://revesurpapier.blog4ever.com/passenger-de-alexandra-bracken-1

New York, 2016. Etta est sur le point de jouer du violon devant sept cents personnes, dans l'auditorium du Metropolitan Museum of Art. Elle a travaillé dur pour que sa mère, toujours très distante, soit fière d'elle. Mais sa représentation ne se passe pas comme prévu. Etta tombe dans un couloir du temps. Propulsée en 1776, elle se réveille à bord d'un navire. Etta est une voyageuse...

L'auteure prend le temps de mettre en place son univers et elle le fait avec beaucoup de soin. Riche en émotions, le début de l'aventure déstabilise notre héroïne. Etta ne contrôle plus rien. Elle n'est pas du tout rassurée et elle s'interroge. Pourquoi ne sait-elle rien du pouvoir qu'elle détient? Pourquoi sa mère ne l'a t-elle jamais mise dans la confidence? Pourquoi tant de secrets? Plus que jamais, Etta aimerait rentrer chez elle pour enfin comprendre. Malheureusement, on réalise qu'elle est tombée dans les filets de la puissante famille Boisdefer et qu'il lui sera difficile d'échapper à l'emprise de Cyrus, qui soumet les voyageurs à sa volonté. Il n'y a que Nicholas pour nous redonner un peu d'espoir. Nicholas, un fils d'esclave du 18ème, brave et courageux, qui s'est engagé à l'aider.

L'aventure commence et on se laisse entraîner sans aucun mal. Alors que jusqu'ici l'auteure misait plutôt sur le contexte mystérieux, la lecture prend un rythme très agréable. Plongé à la fois au cœur d'une chasse au trésor et d'une course contre la montre, on enchaîne les voyages dans le temps. C'est passionnant. 1776. 1940. 1685. 1880. 1599. New York. Paris. Londres. Angkor. Damas. Le dépaysement est total et l'auteure nous offre un récit travaillé puisqu'elle met en avant les mœurs, les injustices et les discriminations de l'époque. J'étais totalement immergée dans ma lecture. Les possibilités qui s'offrent à nos deux personnages sont nombreuses mais leur avenir reste incertain. On ne sait pas à quoi s'attendre.

Nés à deux époques différentes, Nicholas et Etta forment une équipe efficace et attachante. Ils avancent doucement mais sûrement, s'attachent l'un à l'autre. Leurs connaissances se complètent et ensemble ils affrontent les dangers du voyage. Malheureusement, tous les deux ont une mission différente et ils sont confrontés à des choix difficiles. On réalise que leurs objectifs respectifs risquent de compliquer les choses. Des objectifs qui, inévitablement, les éloignent l'un de l'autre. On se pose donc mille questions sur l'évolution de leur quête et c'est ce qui nous fait tourner les pages aussi facilement.

Il y a juste eu un moment, en milieu de roman, où mon enthousiasme est un peu retombé. C'est peut-être dû à un voyage dans le temps moins palpitant, un voyage trop similaire aux précédents. Pendant ces quelques chapitres, ma lecture est devenue moins passionnante et j'en oubliais les meilleurs aspects du récit. Puis, c'est reparti. J'ai retrouvé mon intérêt dans le voyage suivant, le charme a de nouveau opéré et les révélations finales me donnent très envie de poursuivre l'aventure.

Verdict : Un merveilleux voyage. Passenger est un roman d'aventures qui a tout pour plaire. Complexe et mystérieux, l'univers séduit en quelques chapitres. Les voyages dans le temps ont ce pouvoir d'offrir des contextes variés. Les nombreux voyages de Nicholas et Etta n'échappent pas à la règle et il est très facile de s'attacher à leur duo. Malgré un récit qui a perdu un peu de son éclat en cours de route, j'ai terminé cette lecture sur quelque chose de très prometteur pour la suite et j'ai hâte de découvrir tout ça.
Par le Editer
just2iine Bronze
Note : 7/10
http://lire-une-passion.weebly.com/historique/passenger-tome-1-alexandra-bracken

"​En résumé, c'est un premier tome intéressant par son côté introductif, nous permettant ainsi d'en apprendre plus sur cet univers. Néanmoins, j'ai trouvé que certaines périodes étaient trop peu décrites, qu'elles étaient trop survolées pour moi. Cependant, les personnages rehaussent un peu ce manque que j’ai ressenti, et la relation entre Nicholas et Etta est belle et touchante, même si on se doute que cette idylle ne les mènera à rien de bon. En tout cas, je suis curieuse de lire la suite et savoir où l’auteure va nous mener, mais surtout je suis curieuse de découvrir la fin et savoir ce qui va tous leur arriver !"
Par le Editer
Ce livre est une déception.
En effet, j'avais lu beaucoup de bons avis et bonnes critiques lors de sa sortie US et suivi l'engouement lié à la sortie du second tome - aussi m'étais-je construit de hautes espérances pour ce roman.

L'histoire est lente. Elle met du temps à se mettre en place. Ce n'est qu'arrivée aux pages 350 que l'histoire m'a enfin happée. Je trouve les personnages assez fades et, bien qu'intéressants, relativement répétitifs dans leurs pensées et actions.
Le style, pourtant, est bien présent ; je connaissais Alexandra Bracken de sa trilogie THE DARKEST MINDS, qui avait été un grand coup de cœur - et sa plume poétique et imagée a bien été l'un des seuls points sur lesquels je n'ai pas été déçue.

PASSENGER, c'est l'histoire d'Etta, une jeune New-Yorkaise du XXIe siècle, qui se retrouve projetée soudainement au beau milieu d'un navire... au XVIIIe. Elle va y faire la rencontre de Nicholas et Sophia et s'embarquer dans une course contre la montre mondiale et sur plusieurs époques.

En bref, bien qu'avec un fond et un résumé prometteur, ce livre ne s inscrit pas comme transcendant. Long à lire et lent, il est néanmoins agréable dans le fond. Je lirais probablement le second tome, qui, je l'espère, sera meilleur.
Par le Editer
Je n ai jamais réussi réellement à rentrer dans l'histoire. C'est lent, les personnages sont fades. L'idée était bonne mais la sauce ne prend pas. Au final, ce qu'il y a de mieux dans ce livre, c est la couverture.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.