Livres
458 311
Membres
411 448

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Bronze

Un univers intéressant, une belle écriture, mais je n'ai pas accroché sur les deux personnages : l'un trop terne et l'autre trop immature. Enfin, le scénario est un peu lent.

Afficher en entier
Diamant

Avis complet : http://ichmagbuecher.eklablog.com/passion-tome-1-a161262498

Je vais commencer par l'univers, parce qu'en fait je suis tombée dans un monde auquel je ne m'attendais pas. Voyant alpha et oméga dans le résumé, j'ai vite pensé qu'il s'agirait de loup-garous. Ce n'est pas du tout le cas. Je n'ai pas déploré ce manque de métamorphes, même si j'ai été un peu déçue. Je n'ai pas eu le temps de déchanter en fait, parce que j'ai été captivée par la création de l'auteure. L'omegaverse est un thème assez particulier, qui ne m'attirait pas vraiment. C'est surprenant, mais tellement bien pensé que je me suis laissée emporter dès le départ. En effet, l'auteure a inclus de nombreuses choses dans ce nouveau monde. J'ai été impressionnée par tout le système instauré : la politique, les lois juridiques, mais aussi et surtout par les changements scientifiques et anatomiques. Il semble qu'aucun détail n'a été oublié.

Il faut savoir que l'on est dans un monde sans femmes. Les humaines ont disparu de ce monde, mais les femelles existent encore chez les animaux. Pour en revenir aux hommes, la hiérarchie est clairement posée. Et elle permet même de faire un parallèle avec la situation des femmes de nos jours – ou plus avant pour les pays développés. A travers cette fiction insolite (en ce qui me concerne du moins), Leta Blake critique la situation des femmes et défend l'égalité des genres.

J'en viens enfin aux personnages. J'ai souvent un peu de mal avec la différence d'âge, mais ça n'a pas été le cas cette fois. Jason est totalement indifférent à cet écart, il est transi d'amour et ne cherche qu'à plaire et à en apprendre plus sur Vale. Celui-ci est plus circonspect, pas tant par la différence que par le jeune âge de Jason. A 19 ans, on n'est pas totalement mature, on oscille entre l'innocence de la jeunesse et le sérieux de l'adulte. Mais l'imprégnation va ouvrir les yeux de Jason et il comprend qu'il n'a d'autre choix que de prendre les choses en mains. Il se montre déterminé, il le doit en tant qu'alpha. De par son âge, Vale a une expérience de la vie plus étendue. Il est plus réfléchi, trop peut-être. Il y a un moment où il faut se laisser porter par ses sentiments. Et parlons-en justement. Leur relation est essentiellement basée sur leurs émotions. Je ne vais pas mentir, le désir est constamment présent, souvent en surface, mais avec le temps la tension sexuelle devient palpable. Les scènes érotiques sont peu nombreuses, mais voluptueuses. Les sentiments sont toujours au cœur de leurs agissements.

L'écriture est addictive, le style ne révolutionne pas le genre, mais c'est très agréable. En revanche, comme c'est souvent le cas avec les auteurs américains, le vocabulaire sexuel est parfois vulgaire, ça casse un peu le truc. Je n'aime pas non plus la couverture, même si pour une fois je dois reconnaître qu'elle représente parfaitement les protagonistes.

Afficher en entier
Or

Je dois dire que j'ai été étonné. Les romans de Leta Black sont souvent a double tranchant avec moi, j'en aime un sur deux.

Celui ci était encore plus susceptibles de me déplaire parce que je suis très "scientifique" et j'avoue que les histoires des omegaverse sont souvent pas assez exploité pour que je puisse " l'imaginer " possible.

Dans ce roman ça passe tout seul, parce que déjà nous sommes dans une dystopie et deuxièmement parce qu'elle a créé un "science" autour de la reproduction mâle. Elle en explique les tenant et les aboutissants et c'était franchement plaisant.

La romance est mignonne, passionnelle et change des romance Alpha Oméga qu'on peut lire par centaine. Laissez tomber les gros bras et le manque cruel de sentimentalisme. Leta Black nous donne un Alpha jeune, courageux, téméraire et sensible a la fois.

Honnêtement je ne l'ai pas lâché et je m'en suprend moi même.

Afficher en entier
Or

Mon avis en détail ici ⇢ https://wp.me/p5AuT9-4TT

Il n'y a que Leta Blake pour créer un monde unique dans son genre avec en prime des personnages exceptionnels. Je n'ai jamais rien lu de tel ! Un paranormal dystopique omegaverse bluffant, riche en émotions vives et divinement torride que j'ai littéralement dévoré et qui est à découvrir pour les amateurs de ce genre ou pour ceux qui qui sont en recherche de quelque chose de nouveau. Et je suis impatiente de savoir ce que l'auteur va me réserver dans la suite à venir..

Afficher en entier
Or

Dire que ce roman est quelque peu déstabilisant est l’euphémisme du siècle. En effet, il n’est en rien comparable avec tout ce qu’on peut lire sur les alphas et omégas. Et c’est précisément ce qui m’a séduite.

Tout est axé sur la psychologie des personnages, leur lien et tout ce qui en découle. Le sexe n’est qu’en toile de fond et ça fait du bien.

Ce roman étant une dystopie, tous nos repères volent en éclat et nous oblige à être plus attentif au texte. Ce premier tome est addictif tout simplement. j’ai passé un excellent moment et vous le conseille vivement.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode