Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Pat74 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Cimetière des livres oubliés, tome 1 : L'Ombre du vent Le Cimetière des livres oubliés, tome 1 : L'Ombre du vent
Carlos Ruiz Zafón   
N'ayant plus vraiment une nature très sensible depuis quelques années, je ne pleure plus, et j'ai rarement les larmes aux yeux. La première et seule fois où je me souviens avoir pleuré pour un livre, c'était quand j'avais 13 ans, en lisant Harry Potter 2, et en apprenant la réalité du monde.
Mais pour ce livre-ci, ce fut très différent de tous ceux que j'ai lu entretemps. Dans les cent premières pages, j'ai eu les larmes aux yeux - ou du moins la gorge serrée - deux fois. Une fois de tristesse, et une fois de joie. Et de nombreuses fois par la suite de ma lecture, je me suis surpris à sourire naturellement - pas un rire du à l'humour, ou à une blague, mais un sourire qui me faisait un instant me sentir bien. Vraiment bien.
Ce n'est probablement donc pas un mensonge que j'ai lu, plusieurs fois, avant de commencer la lecture de l'Ombre du Vent, qui parlait de magie et de beauté. Car j'ai vraiment eu l'impression de lire un livre nouveau, de découvrir à quel point l'emprise de certains autres romans, ou l'abandon qui pouvait s'en suivre, était léger comparé aux sentiments que m'ont procurés celui-ci.

L'histoire se présente comme le récit d'un jeune garçon qui va, à partir d'un coup de foudre pour un livre, chercher à percer les mystères et secrets de l'auteur qui semblent se dresser sur sa route, comme des portes fermées, ou des poupées russes, ainsi qu'il est dit dans le quatrième de couverture. Je ne me souviens pas avoir déjà lu d'adaptation de l'espagnol, donc je ne saurais dire si le style est du au talent de l'auteur, ou s'il est inérent à la langue traduite, mais c'est un vrai régal, sans que ce soit simple pour autant. C'est toujours plein de poésie, de beauté, tout en gardant sa part de noirceur et de ténèbres lorsque l'histoire s'y prête. Seule chose que j'ai pu lui reprocher, c'est évidemment l'histoire, si nette, précise et parfaite, tellement bien huilée et dont l'éclat de la magie dissimule les accrocs de la réalité et lisse le tout. ça lui enlève de la crédibilité. Mais d'un autre côté, son caractère magique et envoutant surpasse ce détail, et on la prend pour ce qu'elle est : un conte, une aventure palpitante où on n'est toujours surpris, ou on rit, on pleure, et on a peur. Vraiment une réussite, donc. A lire.
With You With You
Amélie C. Astier    Mary Matthews   
Avant toute chose, âme sensible s abstenir !!!
With you est une dark romance très très dure. Je ressors de cette lecture fatiguée émotionnellement et totalement ébranlée. Je suis passée par l angoisse, la peine, la tristesse, la haine, la rage et l envie de tuer ce bourreau sadique pervers et manipulateur.
Dans cette histoire sordide et horrible il y a malgré tout des petites touches de tendresse, d émotions pures, de bonheur, d amour et d espoir. C est super bien écrit, j ai été totalement happée par cette histoire malgré l ignominie du sujet. Les scènes d abus de tous genres sont d une extrême violence dure a lire a imaginer meme !!
L homme est capable du pire, sa nature humaine peut parfois etre extrême.
Cela étant vrai, et en dépit de ce qu ils ont perdu, leur innocence, leur insouciance, leur liberté, leur fierté, un morceau de leur vie, ils vont se relever à deux, d une même voix, d un même corps, d un même coeur !! Le temps, l espoir, l amour guérit bien des blessures meme si elles seront indefiniment ancrées en eux.
Mon avis est peut etre un peu décousu je m en excuse mais ce livre m a tué le coeur. J ai pris plus qu un coup de poing dans la gueule et cependant c est un coup de coeur !!

par eden57
Preuves d'amour Preuves d'amour
Lisa Gardner   
Juste un mot: Fantastique!!!
On est tellement focalisé sur ce qu'il s'est réellement passé et où est Sophie qu'on en oublie la question principale: qui ?
J'ai adoré l'alternance de point de vue entre Tessa et D.D
Le final est surprenant et génial
Je recommande ce livre pour tous ceux qui veulent un bon suspense!!
La fille sauvage La fille sauvage
Jim Fergus   
Un roman trop peu connu à mon goût ! L'histoire est passionante et ne manque ni de romance, ni de drame et encore moins d'action ! Ce que je suis agacée de voir qu'il est si peu reconnu ! Pour moi, il est sans défaut ! Je l'ai lu il y a bientôt trois ans et je ne m'en suis toujours pas remise ! Je conseille à qui aime l'Ouest Américain et ses Indiens de dévorer ce bouquin sur le champ et que ça saute :)

par kay47
Tatiana, Tome 3 : Inoubliable Tatiana Tatiana, Tome 3 : Inoubliable Tatiana
Paullina Simons   
A jamais, le tome 1 restera mon favori de cette série fantastique.
Mais ce tome était également très beau. Certains se plaignent des réactions de Tatiana et d'Alexandre sauf que j'ai bien reconnu leur caractère. Ils sont comme ça. De plus, l'auteur touche le point important qu'ils ne se connaissaient pas vraiment en se mariant. Désormais, Tatiana et Alexandre vivent ensemble, toute la journée, sans qu'il n'y ait de conflit autour d'eux ce qui les amènent à ne pas se cacher derrière des prétextes.
Donc non, ce n'est pas le roman de trop pour moi, car la fin est juste parfaite. L'auteure ne me brise pas le cœur. Et j'ai notamment apprécié le fait de savoir ce qu'ils deviennent jusqu'à leur vieillesse.
En bref, un tome excellent comme les deux premiers tome et une fin qui comble mon cœur.
Trop triste que ce soit fini, j'ai pleuré juste pour ça. Merci à Paullina Simons de nous avoir fait rêver avec cette magnifique histoire d'amour !
Tatiana, Tome 1 Tatiana, Tome 1
Paullina Simons   
Ce livre, je le voyais dans la bibliothèque de ma mère, je l'ai alors emprunté et ce fut LE COUP DE CŒUR. Ce livre est directement entré dans ma bibliothèque.
J'en ai savouré chaque page. Je l'ai lu en une après-midi tant l'histoire m'a transporté, m'a bouleversé et m'a charmé. Un livre à lire absolument pour le contexte de guerre du point de vue Russe ! Et surtout pour cette superbe histoire d'amour ! Tatiana est une jeune fille courageuse et sensible, son personnage est beau et émouvant. Alexandre, on a du mal à le cerner mais finalement, on sait qu'il est sincère même s'il est dur. En connaissant son histoire, on comprend son caractère. Ce livre, si vous l'aimez, vous fera passer par toutes les émotions ! Mon petit bijou de livre. Pour moi, c'est LE livre, celui qui vous marque à jamais.
Désormais, j'attends la suite avec impatience après une fin pareille !
Purgatoire des innocents Purgatoire des innocents
Karine Giebel   
Terrifiant ce livre ... J'ai découvert cette auteure par hasard au détour d'un rayon de la bibliothèque.Et cela démarre par le braquage d'une bijouterie suivie d'une fusillade et d'une poursuite qui se termine en pleine campagne.Ils s'incrustent chez une vétérinaire pour soigner un des leurs et là s'ensuit un cauchemar qui s'accentue crescendo avec des personnages glauques et glaçants à souhait. Personne n'est épargné dans cette histoire sordide.ça vous prends les tripes comme une lessiveuse avec plusieurs mode rinçage ... un gros truc de de taré et de perversité qui joue sur la peur de l'autre.Avec un final très inattendu ( j'adore ça) .A lire absolument

par ricou
November 9 November 9
Colleen Hoover   
Lu en VO! (petite parenthèses : pour tous ceux qui souhaitent le lire...mais qui ont peur de s'engager...juste une chose n'hésitez plus..le livre en anglais est très abordable!)
Encore une fois, Colleen Hoover se surpasse! Rien à dire à part EPOUSTOUFLANT!! Ne vous faites pas spoilez! Juste lisez jusqu'au bout! La fin est juste incroyable! On en redemande!
Bravo pour toutes ces idées de livres! Un autre qui entre dans la liste de mes coups de coeur de Colleen Hoover!!

par xuxu
Trente secondes avant de mourir Trente secondes avant de mourir
Sébastien Theveny   
C'est un grand plaisir de retrouver la plume de Sébastien Théveny, j'ai lu tous ses écrits, et il arrive à chaque fois à me surprendre d'avantage.
Tout d'abord, le titre, rien que lui, il promet une histoire palpitante, trente secondes avant de mourir...que peut-il bien se passer derrière ? Eh bien autant vous le dire tout de suite, l'auteur ne ménage pas le lecteur, le stress va crescendo et on ressort du roman complètement perturbé.
Comme dans son thriller précédent, Un frère de trop, Sébastien Théveny sait faire monter le suspense. La seule différence avec cet autre roman, est qu'il n'y a pas de secret de famille ou d'histoires familiales. Tout se joue entre des personnes qui, pour certaines, ne se connaissent pas, mais vont, à un moment de leur vie, interagir entre elles et faire que leurs vies vont être liées sans le vouloir.
Donc on rentre dans l'intrigue direct dès le début en faisant la connaissance de Tom Brady. Il est assis dans la zone d'embarquement d'un aéroport, il regarde les différentes personnes se trouvant là, jusqu'à en voir une qui le fait retomber dans un souvenir cauchemardesque d'une journée qui a transformé sa vie trois ans plus tôt. Il ne sait pas à ce moment là qu'il vit ses derniers instants, il va replonger dans ses souvenirs et revivre cette terrible journée.
Le suspense a déjà monté d'un cran. Ceci est seulement le prologue, on plonge juste après en arrière, en 1988, où certains protagonistes du roman se rencontrent à ce moment là. Ils ne savent pas non plus que leurs actes vont avoir des répercussions beaucoup plus tard. Vous savez c'est pareil que lorsque l'on se dit « et si » j'avais pris telle décision, où j'en serai maintenant, ou si, ou si...comme le battement d'ailes d'un papillon qui provoque une tornade de l'autre côté de la planète. Nos actes n'ont pas seulement des conséquences sur nos vies, ils peuvent l'avoir sur d'autres aussi, et parfois des graves.
Je ne veux pas trop parler de l'histoire, pas trop en dévoiler, la construction du roman en lui-même, en plus de l'histoire, rend la lecture complètement addictive. On alterne entre 1988, 2015 et le présent. Plus je lisais et plus je me posais de questions. Au début, je me demandais quel rapport il pouvait y avoir entre les personnages que l'auteur nous présente et l'événement de 2015, et petit à petit, les révélations se font, les secrets sont dévoilés, les pièces du puzzle se mettent en place.
Je suis allée de surprises en surprises, avec des retournements de situation que je n'ai pas vus venir, je me suis focalisée sur une personne et il s'est avéré que je me trompais totalement, bref, l'auteur m'a bien eue.
Et c'est avec le final inattendu que j'ai compris le choix de la couverture, chacun de ses détails a son importance et on les retrouve à la fin lorsque toute l'intrigue nous est révélée.
Je me suis régalée avec cette lecture, une nouvelle fois, Sébastien Théveny m'a épatée, subjuguée par sa façon de me manipuler, me mener en bateau. C'est une lecture à laquelle on a du mal à décrocher une fois celle-ci commencée, je me posais des questions même quand je ne lisais pas. On a donc hâte d'arriver à la fin pour connaître le fin mot de l'histoire et en même temps envie de faire durer la lecture pour encore en profiter. D'ailleurs, je le relirai surement, le fait de connaître la vérité donne un autre regard sur le déroulement des faits et sur les indices qu'a laissé l'auteur au fil des pages.
Je ne peux que vous recommander vivement ce roman, vous allez passer par beaucoup d'émotions, et vous vous poserez plein de questions, moi j'aime beaucoup ce genre et j'ai été plus que gâtée ici !
Un énorme merci à Sébastien Théveny qui a su une fois de plus m'emporter dans une histoire qui paraît si réelle, à quand d'ailleurs une adaptation visuelle, l'histoire a toutes les qualités requises pour. Je lui souhaite le succès qu'il mérite et j'ai maintenant hâte de le lire à nouveau, car une chose est sûre, je continue de suivre l'auteur de très près !

par marie-nel
Les divines glaces à l'italienne d'Anna Les divines glaces à l'italienne d'Anna
Abby Clements   
Merci à Babelio et aux éditions Prisma pour avoir pu découvrir ce livre estival.

Comme souvent lors de mes masses critiques, je ne lis que vaguement les 4ème de couv’, du coup, je n’avais pas compris que c’était un 2ème tome. Heureusement, rien n’empêche de comprendre l’histoire.

Anna vient d’avoir une petite fille, est installée avec son compagnon Matteo, et tous deux tiennent une boutique de crème glacée héritée de la grand-mère (cf tome précédent). Tout allait bien jusqu’à ce que Matteo se morfonde de sa terre natale italienne et propose qu’ils partent ouvrir une boutique là-bas au moins le temps d’un été.

D’un autre côté, Imogène est photographe et vit avec Finn prof de surf. Mais son projet de voyage est annulé, elle se trouve alors désœuvrée. N’ayant aucun envie de se fixer, elle part aussi un Italie voir sa sœur où elle retrouvera par hasard son ex.

D’autres personnages gravitent tout autour, Evie qui a dû vendre sa boutique, la maison d’hôte ouverte par les parents, la belle-mère d’Anna, pénible et possessive, la sœur de Matteo, etc…

Bon, je ne sais pas si les conditions n’étaient pas réunies pour que je le lise comme il faut, mais à aucun moment je n’ai accroché dans le roman. Je ne suis pourtant pas un public difficile, mais rien dans l’écriture, les personnages ou les situations a su attirer et garder mon attention. Je suis même assez sûre que c’est un livre que j’oublierais assez vite. Ceci dit il n’est pas non plus mauvais, mais c’est une lecture d’été facile, féminine, mais sans vraiment d’intérêt. Les thèmes abordés sont parfois intéressants, mais abordés avec banalité et cliché (l’ex-copain qui revient, la belle-mère, les problèmes de couple), j’ai parfois eu envie de secouer un peu les personnages ! La seule chose qui m’a fait rêver c’est les parfums des glaces, fruités et légers !

En somme ce livre n’a pas été une déception parce que je n’en attendais rien, mais je n’ai pas été séduite. Il y avait de bonnes idées, mais le rendu est un peu fade et c’est dommage.

par heleniah