Livres
528 505
Membres
548 576

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Patouchelamouche : Mes envies

Mara Dyer, Tome 1 : Qui est Mara Dyer ? Mara Dyer, Tome 1 : Qui est Mara Dyer ?
Michelle Hodkin   
Ouaw. Juste ouaw. Quel livre... Quelle histoire... Je pense qu'il va me falloir un petit moment pour me remettre de cette lecture. J'en suis encore tout retourné. Ce roman nous ramène aux sources du fantastique, à l'état le plus pur du mystère, de l'étrange et du surnaturel... Comment vous transmettre tout ce que j'ai ressenti ? Je viens juste de le finir et j'en tremble encore. On respire.
Lorsque j'ai commencé The Unbecoming Of Mara Dyer, je ne savais absolument pas dans quelle aventure j'allai être embarqué. Comme vous avez pu le voir, le résumé ne dévoile presque rien... Pourtant, j'ai été irrémédiablement attiré par ce livre. Dès la première page, j'ai été emporté dans l'intrigue... Le prologue est juste génial... Lorsqu'un livre commence par une séance de spiritisme entre amies, à savoir Mara Dyer, Rachel ( sa meilleure amie ) et Claire, qui va très rapidement mal tourner, comment ne pas être séduit ? Surtout quand le jeu indique que Rachel et Claire vont mourir... A cause de Mara. Cette séance a eu lieu il y a six mois.
Six mois plus tard, Rachel, Claire et Jude ( le petit-ami de l'époque de Mara ) meurent pendant l'effondrement de l'immeuble dans lequel ils se trouvaient. Avec Mara. Qui est indemne. Que c'est-il passé ? Mara n'en a aucune idée, car après qu'elle s'en soit sortie, elle se réveille à l'hôpital sans aucun souvenir. Haaa, rien que d'y repenser, j'en ai des frissons ! Franchement, comment pas succomber à cette intrigue en or ?
Mais ce n'est pas tout. Maintenant qu'elle est réveillée, Mara tente de se rappeler de cette nuit où elle a pénétré, avec ses amis, dans le vieil immeuble qui menaçait de s'écrouler depuis des années. Sauf que ses souvenirs ne se manifestent pas. Par contre, d'étranges faits commencent à voir le jour autour d'elle. C'est à partir de là que j'ai commencé à être dépendant du livre, lorsque tout me paraissait à la fois complètement fou et me rendait tellement accro. Car oui, pour moi ce roman était devenu un drogue. J'y pensais partout où j'allai. Mais pourquoi ? Je vais tenter de vous l'expliquer... Mais coucher à l'écrit tout ce que j'ai ressenti va s'avérer très compliqué.
The Unbecoming Of Mara Dyer est un livre noir, très noir. Le mystère et l'étrangeté sont partout, présents à chaque page. Mara est un personnage unique et exceptionnel. C'est la première fois que je rencontre une héroïne de son genre. Elle est touchante, drôle, et on joue tellement avec sa santé mentale que je me suis plusieurs fois demandé si elle n'était pas dingue. C'est d'ailleurs ici l'un des élément clé de l'histoire : Mara est-elle totalement folle ou lui arrive-t-il vraiment d'horribles choses ? Par "horribles" j'entends des visions de ses amis décédés dans des miroirs, des apparitions, des voix. Elle va même s'infliger des douleurs qui auront disparu le lendemain... Mais que se passe-t-il vraiment ? Vit-elle tous ces moments ou les rêve-t-elle ? Je me pose encore la question...
Oui, ici, nous ne sommes jamais certains de la véracité de ce qu'il se passe. A beaucoup de reprises je me suis dis "mais ouaw... Est-ce que c'est moi qui ne comprends rien, Mara qui débloque ou ses souvenirs qui lui jouent des tours ?". J'ai adoré ça... Ce livre m'a donné de gros maux de crâne... Mais dans le bon sens. Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas pensé à un livre vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour savoir si telle scène était réelle ou non. Michelle Hodkin pousse le vice très, très loin. Il y a vraiment eu des passages où je pensais que c'était impossible... Tout ce qui arrivé à Mara n'était que dans son imagination.
C'est à ce moment-là qu'apparaît Noah dans l'histoire... Haaaa Noah ! Il va en faire rêver plus d'une, j'en suis sûr. Mara comprise, bien sûr. Noah et elle vont vite se rapprocher, et former un duo ( et pas un couple ! ) vraiment super. Toutes les scènes où ils étaient tous les deux m'ont fait fondre, rire, m'ont touché et m'ont permis de m'attacher un eux. D'ailleurs, je crois que je me suis vraiment trop rapproché d'eux. Les quitter est vraiment dur. Mara et Noah sont deux protagonistes géniaux, qui vous font vivre le livre avec une intensité rare. En plus, Noah va aider Mara dans sa quête vers ses souvenirs. Chose qui va entraîner bien des problèmes... Et des révélations stupéfiantes.
Haaaalala, c'est juste horriblement frustrant de ne pas réussir à vous transmettre mes sentiments ! The Unbecoming Of Mara Dyer est une perle ! Un roman magnifique et doté d'un pouvoir d'addiction immense. L'histoire est inédite, nouvelle sur tous les plans. Comment vous faire comprendre que je suis fan de ce livre ? Que désormais à chaque fois que je passe devant un miroir je pense à Mara et je m'écarte un peu de ce dernier ? Que je me suis demandé si je n'étais pas en train de devenir dingue tellement la psychologie de Mara était remise en cause ? Fiouuu, c'est vraiment un livre marquant.
Cette intensité va crescendo pendant toute notre lecture. L'intrigue m'a souvent donné des frissons ou des vagues d'adrénaline. J'étais juste emporté dans une tempête. Violente et destructrice. Les pages défilaient trop vite, je ne les voyais pas passer entre mes doigts ! L'atmosphère est si prenante que je n'écoutais littéralement plus rien autour de moi. C'était fantastique !
Tout cela a eu lieu jusqu'à la dernière ligne. Du début à la fin, j'ai été ancré au roman. Et la fin... Encore un ouaw. Je l'ai relu quatre fois, pour être sûr que je n'avais pas rêvé. Puis après, j'ai réalisé que j'allai devoir attendre la suite. Là, j'ai été détruit. Comment l'auteure peut nous laisser comme ça ? C'est juste... Arghh ! Je m'en arracherais les cheveux ! Les dernières pages sont explosives, bouleversantes, brûlantes... J'ai dû reprendre mon souffle pendant deux minutes avant de commencer mon avis. D'ailleurs, cette sensation d'être complètement secoué par un livre ne s'est toujours pas dissipée.
Alors, qui est Mara Dyer ? Je ne vous le direz pas, pour la simple est bonne raison que je l'ignore. Enfin, je crois. The Unbecoming Of Mara Dyer est un roman étrange, parsemé de noirceur et de ténèbres. Mais cette étrangeté nous attire, cet aspect surnaturel nous force à lire. A la fois palpitante, dotée d'une romance sexy et à faire fondre les personnes qui détestent le romantisme, inquiétante et sublime, l'histoire de The Unbecoming Of Mara Dyer ne pourra que vous séduire. Mara et Noah sont deux héros formidables, qui me manque déjà et que j'ai hâte de retrouver. Je ne vous conseille pas de lire ce livre, je vous l'ordonne. Mais attention, ne le faites que lorsque la lumière est allumée, que lorsque vous êtes loin d'un miroir, et que vous êtes sûr(e)s que ce que vivez, est bien la réalité.

http://wandering-world.skyrock.com/3036099323-Mara-Dyer-Tome-1-The-Unbecoming-Of-Mara-Dyer.html

par Jordan
Ruined, tome 1 Ruined, tome 1
Amy Tintera   
4/5

Ce livre avait tellement de potentiel omg. Il y a tous les ingrédients pour en faire une saga épique : un univers riche, magique avec quatre clans distincts (Vallos, Olso, Ruina, Lera), des personnages badass, une intrigue super ! Qu'est-ce qui pourrait aller mal avec tout ça ?

Dès le premier chapitre, on assiste au meurtre de Mary, la princesse de Vallos. On est happé par l'histoire dès les premières pages ! On en apprend un peu plus sur le plan d'Emelina qui consiste à prendre la place de Mary pour épouser le prince Casimir, ennemi de son propre clan, et tout cela dans le but d'infiltrer le château et découvrir où ils ont emmené sa petite sœur, Olivia, qu'ils ont kidnappé. #SisterGoal

Ma première impression était que ce livre allait être complètement BADASS. J'ai tout de suite adoré Em, l'héroïne de l'histoire. Et plus on en apprend sur son passé et comment elle a retrouvé sa famille assassinée et tout son peuple décimé, plus on s'attache a elle et on ne peut s'empêcher d'éprouver une pointe de tristesse quand on réalise à quel point elle doit être ravagée. MAIS elle ne reste pas là, à pleurer dans son coin ! Elle a concocté tout un plan pour sauver sa petite sœur et détruire ceux qui lui ont tout pris ! Une belle histoire de revanche en perspective...

Au final, je me suis un peu ennuyée durant la première moitié du roman. Em a épousé le prince, et... c'est tout? Il ne s'est pas passé grand chose au château. Il y avait quelques scènes intéressantes (je pense surtout à l'Union Battle qui est un duel entre la mariée et une personne de son choix dans l'assistance), mais sans plus. J'ai trouvé que l'histoire était beaucoup plus centrée sur le développement de la relation entre Em et Cas. Ce n'était pas non plus du insta-love mais j'ai trouvé que c'était un peu trop facile.

Cas est un garçon adorable qui fait parfois preuve d'un sarcasme a tomber par-terre mais sa famille est vraiment détestable et je trouve ça bizarre que malgré son entourage qui l'accompagne depuis sa naissance, il soit prêt à se retourner contre eux aussi rapidement. Em n'a pas eu besoin de beaucoup lui parler pour le convaincre que sa famille a tout faux à propos des Ruined. Alors que toute sa vie, on lui a répété que c'était un peuple dangereux, violent et brutal, il commence à se rebeller contre son père et défendre les Ruined. Je n'ai pas été trop convaincue par ce revirement...

À part ça, je reviens sur le personnage de Em qui est juste GÉNIAL. Même si elle n'a rien tenté de compromettant, tout au long de son séjour dans le château du royaume de Lera, elle n'a pas cessé d'examiner toutes les possibilités qui s'offraient à elle pour tuer son mari ou n'importe qu'elle autre membre de la famille royale. Mais cela ne faisait pas parti du plan et elle ne pouvait pas se permettre de compromettre sa couverture. DOMMAGE, ahah !

Nan mais elle était littéralement en train d'envisager ses chances de tuer Cas pendant leur slow !

J'ai aussi été un peu déçue par rapport au fait qu'il a juste fallut à Em de demander au prince où se trouvait Olivia pour obtenir une réponse en un rien de temps ! Tout ça pour ÇA. Une simple question, et hop LA RÉPONSE TANT ATTENDUE EST... LÀ.

La deuxième partie du roman est là où les choses sont devenues plus intéressantes. Je ne veux pas trop en dévoiler mais sachez qu'il y a DU SANG, DE LA MAGIE, UNE JUNGLE (oui, une jungle les gens). YASSS.

Au final, ce qu'il manque vraiment au livre c'est le développement de l'univers qui a l'air tellement riche, magnifique, extraordinaire. Énormément de potentiel pas assez exploité à mon goût. La magie des Ruined et les Ruined en eux-même ont l'air hyper intéressants mais on en a vraiment qu'un minuscule aperçu ! Et j'aurai bien aimé que les caractéristiques des autres clans soient mieux développées, qu'on apprenne à mieux les connaître et les différencier. (une carte ne serait pas de refus !)
Ce que j'ai adoré aussi, c'est que ce monde est vraiment unique et différent des autres livre de fantasy que j'ai lu. Tout le monde sait se battre Y COMPRIS les membres d'une famille royale. Genre MÊME LA REINE EST BADASS. Et les gardes peuvent être des hommes OU DES FEMMES. Aussi, il y a un couple gay dans l'histoire, même s'il n'a pas beaucoup d'importance dans le livre, on voit que les personnages s'assument vraiment et c'est super rafraîchissant plutôt que d'avoir une société coincée à l'époque du Moyen-Âge...

Bref, comme je le disais, BEAUCOUP de potentiel. Sans ces quelques petits trucs qui m'ont dérangé et cet univers trop peu exploité, ça aurait été un vrai coup de cœur ! J'ai tout de même hâte de lire le second tome car la fin était superbe et nous laisse imaginer une suite épique !

http://www.milkywaygraph.fr/article/books/69/review-ruined-tome-1-de-amy-tintera

par wilkymay
Le Faiseur de rêves Le Faiseur de rêves
Laini Taylor   
Moins de trois jours, voilà ce qu'il m'a fallu pour terminer ce livre...ET QUEL LIVRE !!!!!
Je suis tombée amoureuse rien qu'au résumé mais je n'étais certainement pas préparé à son contenu, un contenu d'une pureté et né d'une imagination splendide !
J'ai tellement de chose à dire sur ces 664 pages d'un rêve fou que je ne sais par où commencer.
Quand j'ai commencé ma lecture j'étais totalement perdu, je ne m'attendais pas du tout à ça. Je penses que la lecture du résumé je m'étais faites une idée qui au final étais erronée. Le début m'a quelque peu perdu, on est de suite plongé dans le récit sans contexte. Mais au fond, c'est ce qui rend l'oeuvre dotant plus fascinante. Tout au long des quatre parties dont le livre est constitué, j'ai ressenti multitude d'émotions. L'auteure sait tenir le lecteur en haleine. Pour ma part tout du moins, je n'ai pu m'empêcher de m'interroger sans cesse sur les mystères entourant la fameuse "Cité Oubliée" et tout les futurs événements en général. L'écriture était sublime, je ne sais pas ce qu'il en est de la version original mais si la traduction est aussi exceptionnelle c'est certainement dû au talent de Laini Taylor qui signe ici un ouvrage fantastique, dans tout les sens du terme. Du plus, on évoque plusieurs sujets bouleversant au court du récit qui captive, horrifie et donne lieu à la réflexion. Ce qui rend, combinée au style de l'auteure, une profondeur deux fois plus intense au roman.
Les personnages, parce qu'il faut bien en parler, sont à l'instar de l'intrigue : fabuleux !
Bien que j'ai mon lot de personnages étiquetés "non appréciable",il ne s'agit là que d'une minorité. Le personnage principal, ce cher Lazlo Lestrange m'évoque un nuage de pureté, d'émerveillement et de rêve. On s'attache tout de suite à lui et à son "rêve impossible". La fameuse "déesse à la peau bleu" dont parle la quatrième de couverture [spoiler]non je ne spolierai pas, découvre par toi même ;) [/spoiler] fait également partie des personnages pour qui j'éprouve une forte affection. Et ils sont nombreux à être dans le même cas, forcé de supporté l'amour d'une lectrice :D .
J'ai encore tant à dire mais pas de mots ou d'expressions adéquats à coucher sur ce papier numérique pour vous décrire ce chef d'oeuvre... Aussi pour finir je dirais qu'il s'agit d'un ouvrage vraiment bien travaillé tant dans son histoire, ses personnages, les sujets dont elles traitent, et surtout son écriture. Bref pour moi ça a été un vrai coup de coeur. Un grand bravo et merci à Laini Taylor d'être une aussi grandiose rêveuse et surtout de nous laissez vivre ce rêve...

PS: pour ceux qui aiment lire en musique, je me permet de vous recommander les OST de "Made in Abyss" qui m'on paru bien s'intégrer avec l'atmosphère du roman
voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=fRpbRhKpIF8 . Libre à vous d'écouter ou pas.
En souhaitant une belle lecture au prochains rêveurs qui passeront par ce bijou qu'est "Le faiseur de rêve"
La Prophétie de Glendower, Tome 1 La Prophétie de Glendower, Tome 1
Maggie Stiefvater   
Quelqu’un sait où je peux me le procurer ?
Dark Romance Dark Romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks
Les Ailes d'émeraude, Tome 1 Les Ailes d'émeraude, Tome 1
Alexiane De Lys   
Je voudrais vous remercier à vous tous pour vos gentils commentaires, vos félicitations et vos encouragements! Sachez qu'ils me vont droit au cœur!
Et merci à vous d'avoir partagé les aventures de Cassiopée. Grâce à vous, elle est désormais vivante, elle et ses amis! Bisous à tous :)
Illuminae, Tome 1 : Dossier Alexander Illuminae, Tome 1 : Dossier Alexander
Jay Kristoff    Amie Kaufman   
Un roman SF Young Adult qui conviendra finalement à tout âges, déjà par son format, la mise en page est une mine de créativité, remplie de plans, de rapports, de feuilles noires quand l'I.A. s'exprime, d'infographies diverses, le tout de manière très réfléchie et ne posant aucun problème de compréhension, un véritable tour de maître visuel.

De plus nous nous retrouvons dans une histoire où l'on sent que les auteurs ont des références SF et fantastique, le récit m'as fait penser à un mélange entre Battlestar Gallactica et 2001 l'odyssée de l'espace à la sauce virus !!

Les personnages principaux sont classiques du genre Young Adult, une jeune fille rebelle qui apprend le Hacking, un jeune homme un peu gauche qui se retrouve pilote de chasseurs galactique et une entité donnant une âme au vaisseau à l'intelligence artificielle hors norme, beaucoup d'action, le roman est monté sous forme de rapports, comptes rendus, e-mail et captures de messagerie instantanée, ce qui donne pas mal de nouveautés et de différences sur le fond par rapport aux autre livres SF Young Adult.

Je ne dirai rien du tout de l'intrigue pour vous laisser la surprise de la découverte mais sachez que si vous aimez les voyages dans l'espace, l'action et l'originalité vous en aurez pour votre argent.

Voir la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/02/illuminae-tome-1-dossier-alexander-jay.html

par Maks
La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 1.2 : Why Will Hates Ducks La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 1.2 : Why Will Hates Ducks
Cassandra Clare   
Une mignonne petite nouvelle qui nous plonge dans l'enfance de Will, et qui nous explique pourquoi il déteste tant les canards.

par Rayathea
Captive, tome 1 : Les nuits de Shéhérazade Captive, tome 1 : Les nuits de Shéhérazade
Renee Ahdieh   
C'est fou de se sentir aussi légère et aussi lourde en même après une telle lecture.

Ce roman contient tout ce que j'aime. Une histoire captivante et si bien écrite qu'elle nous transporte du début à la fin, des personnages géniaux, presque aussi vrais que vous et moi, attachants. Ils sont tous différents, ils ont tous quelque chose bien à eux. Et je n'ai pas pu m'en empêcher, je les ai aimé.

Pour commencer, j'ai adoré le personnage de Shéhérazade. C'est une personne forte, courageuse et attachante. Elle m'a énormément plu.
Elle lutte corps et âme pour détester Khalid, pour toutes les vies qu'il a volé, en particulier pour celle de Shiva, sa meilleure amie. Mais ce n'est pas chose facile... parce qu'il est difficile de haïr un monstre qu'il n'est pas celui qu'on s'imaginait qu'il soit. [spoiler]D'ailleurs quand elle cesse enfin, ou presque, de lutter contre son amour pour lui, c'est épic ! C'est beau. Ça m'a presque donné des papillons dans le ventre, vous voyez ? Ils sont simplement géniaux ensemble, touchants et plus attachants encore. On dirait presque qu'ils sont unis par un fil dorée, d'une beauté indescriptible...[/spoiler]

Ensuite, il y a Khalid. Je l'ai beaucoup aimé. Dès le départ. Je n'ai pas hésité un seul instant, je l'ai laissé s'emparer de mon cœur littéraire.
C'est un personnage calme. D'un côté on pourrait se sentir apaisé par son calme et d'un autre on aurait presque envie de le secouer, sans méchanceté. Juste pour voir ce qu'il a au fond du cœur. Parce qu'un cœur, il en a bien un ! [spoiler]Un cœur torturé par le passé, par les actes, par sa malédiction. Et par l'amour après l'arrivée de Shéhérazade dans sa vie.[/spoiler] [spoiler]Khalid est maudit. Depuis la mort d'une jeune femme qu'il n'a pas su aimer et qu'il a perdu, le père de celle-ci l'a maudit. Il devra, à chaque aube, sacrifier la vie d'une nouvelle jeune femme, pour avoir "pris" celle d'Ava (sa première épouse, morte de chagrin).[/spoiler] Plus on tourne les pages, plus on apprend à connaître ce personnage, plus on s'y attache et on le trouve touchant. Enfin, pour ma part. Je lui aurais presque trouvé des excuses... Mais bon. Tout ça pour dire que j'adore ce personnage. Un grand personnage. :)

Et puis on a Jalal. Mon dieu, peut-on tomber amoureuse d'un gars qui n'existe que dans un roman ? Parce que si c'est bien possible, j'en suis folle ! Il est tellement... je ne sais pas. Il a quelque chose qui le rend unique et très, très attachant. C'est un personnage assez sarcastique par moments mais qui sait se montrer plus sérieux que jamais quand il le faut. Il a un grand cœur et une âme de séducteur. Et ça lui donne un charisme fou ! ^^ [spoiler]Sa relation avec Despina fait battre mon cœur à cent à l'heure. Bien qu'on ne la découvre pas directement, qu'ils cachent leurs sentiments, on le devine presque sans mal. Dès le début je voulais qu'il y ait quelque chose entre eux... je dois avoir du flaire !^^[/spoiler]
Aussi, Jalal est le cousin de Khalid. Sa relation avec ce dernier m'a énormément plu. Il n'hésite pas une seule seconde à dire ce qu'il pense à son cousin, bien que celui-ci soit le calife.
Vous ai-je dit qu'il était attachant ? ^^

Oh mais aussi, parlons de Despina !
ah, la, la. Je l'adore tout simplement ! Elle est, comme tous les autres personnages jusqu'à présent cités, très attachante. Elle est la suivante de Shéhérazade et elle n'a pas la langue dans sa poche. C'est quelque chose que j'ai bien aimé chez elle, d'ailleurs. C'est une jeune femme qui n'en reste pas moins très gentille, aimable et qui est décrite comme très jolie. Ce dont je ne doute pas un seul instant ! ;) [spoiler]J'ai été très, très heureuse d'apprendre qu'elle était enceinte (de Jalal en plus, oh mon dieu!). Et ça m'a fait un certain pincement au cœur de savoir ensuite qu'elle craignait de lui dire, puisqu'elle n'est qu'une servante et lui le capitaine de la garde royale. Mais ça rend les choses encore plus belles entre eux, je trouve. J'ai d'ailleurs hâte de lire le second tome pour savoir ce qu'il va se passer entre ces deux-là...[/spoiler]

Pour continuer, passons à deux autres personnages qui ont une certaine importance dans l'histoire.
Rahim et Tariq.
Je les ai bien aimés. Mais je me suis rapidement rendue compte que je ne m'attacherais pas à eux comme je me suis attachée aux personnages précédemment cités. Pour plusieurs petites raisons.
Tout d'abord, commençons par Rahim. Je pense que deux c'est celui qui est le plus attachant malgré tout. Il suit Tariq presque comme son ombre, il lui est loyal et je dirais même qu'il le suit presque aveuglément. Mais il n'en reste pas moins un jeune homme charmant. [spoiler]Mais il n'est pas assez présent dans l'histoire pour que je m'y attache vraiment. Et de plus, il suit. Il ne dirige pas. Il se contente de faire ce qu'on lui dit de faire. Il n'y a aucune scène où ça ne concerne que lui. Il est toujours avec Tariq ou alors il n'est pas là. C'est un peu dommage mais pas dérangeant. Mais au fond, je l'apprécie quand même. ;) [/spoiler]
Ensuite pour Tariq, c'est un personnage qui m'a rapidement... pas taper sur les nerfs. Mais il peut rapidement se montrer insupportable. De mon avis. Il n'est pas méchant ou arrogant ou je ne sais quoi d'autre. Non, il est simplement trop impulsif. On dirait qu'il sait qu'il fonce dans un mur mais qu'il accélère quand même. [spoiler]Il est guidé par son amour pour Shéhérazade. Tellement qu'il ne se soucie pas tant que ça de ce qu'elle ressent elle. Puis il est porté par la haine. Celle qu'il ressent pour Khalid qui lui a volé sa cousine.
Il ne cherche pas à comprendre. Pour lui il n'y a pas de raison alors pas de question à se poser. Il se dit qu'il doit sortir Shéhérazade du palais, qu'elle n'aime pas vraiment Khalid, qu'elle a en quelque sorte le syndrome de Stockholm et que dès qu'elle sera loin du "monstre", elle l'aimera à nouveau. Il ne veut pas croire le contraire, il est très entêté. Et il a tellement envie de tuer Khalid de ses propres mains, qu'il prend des risques insensés et plus dangereux pour lui et ceux qu'il aime que pour Khalid.[/spoiler] Tout ceci est voulu par l'auteure. Alors même si je ne suis pas très attachée à lui, cela fait que, dans son rôle, Tariq est parfait.

Pour terminer avec les personnages, il y a le Rajput Vikram, l'une des plus fines lames du Khorassan. On le voit, comme ça, passer sous nos yeux tout au long du livre. On s'aperçoit à peine de sa présence. C'est un personnage qui est à la fois important, en quelque sorte, et en même temps qui ne l'est pas du tout. Il assure simplement la sécurité de Shéhérazade, il la suit comme son ombre. Et il ne dit pas un mot de tout le livre. Mais c'est fou, je ne sais pas, j'ai bien aimé son personnage quand même. Lui, la plus fine lame de Rey, un guerrier, un homme fort... Mon cerveau n'a besoin que d'un instant pour enregistrer une information le concernant. Puis, comme ça, il passe à autre chose...

Donc, ce premier tome de CAPTIVE est un coup de cœur. Il est très bien écrit, entraînant et il sait nous tenir en haleine de la première lettre au point final. Et l'auteure, Renée Ahdieh, a une superbe plume. Descriptive à tous les niveaux, que ce soit par les sentiments des personnages ou les décors, par exemple. Et aussi j'ai trouvé qu'il y avait un côté poétique à sa façon d'écrire. En fait, je crois qu'elle écrit simplement d'une très belle façon mais la belle façon en question rend le tout poétique.
De plus, j'ai beaucoup apprécié qu'il y ait un vocabulaire précis pour les vêtements, la nourriture ou les armes. Ce genre de choses... Ça a rendu l'histoire encore plus captivante, plus complète.

La fin, comme le reste de l'histoire, m'a énormément plu. M'a complètement transporté. [spoiler]Elle est plutôt chaotique. Un énorme orage éclate et à la fin il ne reste plus que des ruines du palais royal et de la ville de Rey.
Et puis, Shéhérazade est séparée de Khalid. Tariq et Rahim l'ont emmené avec eux sur ordre de Jalal à la fin du premier tome. Pour l'éloigner de ce cauchemar qu'ils vivaient sur le moment. Jalal a même dit à Tariq de s'arranger pour qu'elle ne revienne jamais à Rey. Du coup on ne sait pas pour combien de temps Khalid et Shéhérazade vont être séparés. Et ça rend cette fin meilleure encore. Cela nous permet d'avoir encore plus envie de connaître la suite que l'on découvrira dans le second tome parce que ça remet énormément de choses en questions.
Aussi, à la toute fin, lorsque Khalid est de retour à Rey (car il était absent lors du début de la fin), que sa ville est en ruines et que sa bien aimée est il ne sait où, il continue d'écrire une lettre à Shéhérazade qu'il avait commencé il y a déjà un moment, posté sur la terrasse du sommet de son palais en ruines. Une lettre qu'il fait ensuite brûler. Et je ne sais pas, il semble presque apaisé en faisant cela. [/spoiler] Ça rend l'attente pour le prochain tome insupportable !

Je vais aussi, rapidement, parler de la couverture et de l'objet livre en lui-même.
Il se trouve que j'ai cette histoire à la fois en VO (anglais) et en VF. Les couvertures sont plutôt similaires. Et je dois avouer que je ne saurais dire laquelle je préfère. Après avoir rapidement observé mes deux copies, j'ai pu remarqué, avec plaisir, que l'édition française avait du très bon travail. Elle est restée fidèle à l'édition anglaise. Que ce soit par la présentation ou la couverture. L'une des rares choses qui change c'est la couleur de la couverture. Mais ça n'enlève en rien sa beauté ! :)
Voilà pour ma courte et peu productive, impression sur la couverture de ce merveilleux roman.

Enfin, à la fin du livre, on a la chance de pouvoir découvrir un court extrait du second tome. Et rien que cet extrait promet une suite épique !

J'ai probablement oublié certaines choses, comme d'habitude mais tant pis. Je souhaite une bonne lecture à ceux qui comptent se plonger dans les nuits de Shéhérazade et le sombre secret de Khalid, et je le recommande à tous ceux qui hésiteraient encore. :)

par Sheo
La Trilogie de braises et de ronces, Tome 2 : La Couronne de flammes La Trilogie de braises et de ronces, Tome 2 : La Couronne de flammes
Rae Carson   
Ce roman est juste splendide, magique et époustouflant et encore, j’en perds mes mots. Bien meilleur que le tome 1, il nous transporte à Brisadulce, dans le monde d’Elisa. Les couleurs de ce livre sont incroyables ; des couleurs chaudes et ensoleillées l’enveloppent. Je suis enivrée par toute cette splendeur, cette beauté extraordinaire qu’émane ce livre.
Elisa est toute simplement belle, et c’est une héroïne qui tient toutes ses promesses : posée, brillante et pleine de détermination. Elle est brave, vaillante et est plus forte qu’elle ne le pense elle-même. On vit à travers elle, à travers ses pensées et ses doutes. On ressent ses émotions intensément, comme si elles nous étaient propres.
Quant à Hector, il semble parfait, n’avoir que le sens du devoir, mais tout au long du livre, on le découvre en crescendo. On est tout de suite enivré par ce personnage mystérieux et si passionné à la fois. Au début, on ne nous présente que sa carapace qui ne semble pas se fissurer mais tout au long du roman, on découvre un Hector fragile, vulnérable qui rend ce personnage attachant et très intéressant. On comprend l’intensité de ses sentiments, et à quel point il aime Elisa.
L’amour que partagent ces deux êtres est tout simplement passionnel, fort. C’est un long labyrinthe dont ils ne sont pas encore sortis, et dont ils ne sortiront sans doute jamais. C’est un amour progressif qui va croître tout au long du roman.
Ce roman est pétillant d’action, de retournements, et nous retourne la tête. Je ne suis pas encore ressortie de ce monde merveilleux, aux décors somptueux et irréels et je veux m’y replonger encore et encore jusqu’à m’y noyer toute entière.

A LIRE DE TOUTE URGENCE


par Miliiiye

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode