Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Patricia-130 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Chasseuse de cristaux tome 1 Vestiges de neige Chasseuse de cristaux tome 1 Vestiges de neige
Julie Derussy   
Voleuse anonyme, marginale de la société à cause d'une couleur de peau différente, Tourelle est, sans passé sans ambition, elle se contente d'être une voleuse de bas étages.
Jusqu'au jour où elle se retrouve bâillonnée dans une pièce, ne sachant pas pourquoi.

Quel pouvoir ont les trois cristaux ?

Rivrene, royaume pauvre, fait de glace et de désespoir. Pays dirigé par une reine invisible, les pauvres sont au bord du gouffre, tandis que les riches vivent sous la démesure.
Tourelle est une jeune femme à la peau de bronze, rejetée par tout le monde. Elle n'a aucun ami, ni famille. Quand la reine lui impose un ultimatum : la vie ou la quête, notre jeune héroïne se retrouve embarquée dans une aventure qui la dépasse.
Tourelle est à la fois fragile et forte. Un contraste très percutant. Elle démontre un certain détachement du lieu où elle vit, le manque de relation proche, mais quand elle trouve enfin des personnes avec qui parler, s'amuser ou qui prennent tout simplement soin d'elle, on ressent alors une telle solitude en elle, qui va l'amener plus d'une fois au bord du précipice. Elle oubli tout.

Julie Derussy, au travers de vestiges de neiges, nous offre un royaume en déperdition, proche de la destruction morale, une hémorragie interne sans fin. Une histoire différente, sombre, qui va amener une jeune voleuse, a oublié qui elle est, réellement.
Un style fluide, une plume simple mais suffisamment détaillée pour imaginer cet univers. L'auteure utilise énormément de déclinaison du mot neige, la vision métaphorique allégeant le déclin vers un précipice sans fond dans lequel plonge l'héroïne.

Cette histoire décline un monde où personnages principaux et secondaires ont une place importante. Nous passons par toutes les émotions possibles, de l'incompréhension, à la peur, par la tristesse, à la colère, mais finalement tout est inexpressif froid, par tant de désespoir face à une jeune fille qui ne cherche qu' a s'intégrer, dans un monde qui l'utilise.
J'espère que dans le tome 2 elle se remettra sur le droit chemin et surtout retrouvera sa liberté de choix.
http://jewelrybyaly.blogspot.fr/2015/10/chronique-chasseuse-de-cristaux-tome-1.html

par Jbyaly
Sous le même toit  Sous le même toit
Jojo Moyes   
A la mort de son mari, Isabel, violoniste, se retrouve seule avec ses deux enfants et une montagne de dettes. Pour cette femme qui ne s’est jamais préoccupé en rien du quotidien, c’est la douche froide. Mais une autre nouvelle apporte un peu d’espoir, un vieil oncle qui en mourant lui a laissé sa grande maison. Isabel décide de vendre leur maison actuelle pour éponger les dettes et emménager à la campagne. Mais elle ne s’attendait pas à une maison aussi vétuste, sans eau courante, ni électricité, les murs tenant à peine debout ! D’autant plus que cette maison était convoitée par les voisins et que l’aide qu’ils veulent bien lui apporter n’est peut-être pas sans arrière pensée !

Dans ce roman, un peu moins de romance que dans les précédents, même si ça tourne encore beaucoup autour des affaires de cœur. Cette histoire fait un peu mal au cœur lorsqu’on voit la manière dont Isabel tombe de malheurs en malheurs et la manière dont on profite de sa naïveté. Les personnages sont assez justes et bien travaillés dans l’ensemble, j’ai juste trouvé que par moment le changement de narration n’était pas très visible, parce que l’auteur commence par parle du personnage par il ou elle, n’annonçant que plusieurs lignes plus loin qu’elle ne parle plus du même que dans le paragraphe précédent.

Il y a également quelques longueurs, on a l’impression que ça tourne parfois en rond, mais dans l’ensemble, on passe un bon moment. Pas un coup de cœur pour moi, mais je suis sûre qu’il trouvera des amateurs !

Je mets ce roman dans le challenge pavé, avec ses 576 pages !

par heleniah
Sherlock, Lupin & moi, Tome 1 : Le Mystère de la dame en noir Sherlock, Lupin & moi, Tome 1 : Le Mystère de la dame en noir
Irene Adler   
Ce ne sera pas le polar de l'année, mais niveau fraicheur et plaisir de lecture, il a fait son job ! What'else ?

De plus, son postulat de départ n'avait pas encore été proposé, du moins, pas à ma connaissance.

Et si Sherlock Holmes avait bien connu Arsène Lupin lorsqu'ils étaient de jeunes garçons en villégiature à Saint-Malo ? Et si, dans ce duo, c'était rajouté la jeune Irene Adler ??

C'est sans aucun doute tout à fait impossible dans l'absolu, mais puisqu'on a le droit de violer l'Histoire pour lui faire de beaux enfants, alors, allons-y gaiement et prenons plaisir à découvrir leurs aventures au bord de la mer.

C'est de la littérature jeunesse, le style est donc adapté pour les plus jeunes, cela étant, il n'est pas gnangnan non plus ou bas de plafond. Je dirais qu'il est tout ce qu'il y a de plus normal étant donné que le récit est raconté par la jeune Irene Adler.

Un agréable petit roman policier qui se lit en quelques heures et qui ravira les plus jeunes, comme les vieux cadors du polar tel que votre serviteur qui ne cherchait qu'à se faire plaisir et prendre un peu d'air frais après un roman noir oppressant.

Nous sommes loin des énigmes de la mère Agatha (Christie), le but n'étant pas de construire un mystère obscur et une enquête de malade puisque nous sommes face à trois jeunes qui veulent enquêter sur une mort mystérieuse et rien de plus. Restons cohérent, donc.

Les personnages sont fidèles à ce qu'ils auraient pu être dans leur jeunesse, Holmes est déjà le futur détective qu'il sera, Lupin est agile et Irene a une belle voix qui charmera ses deux compagnons de vacances.

De plus, elle nous annonce quelques petits secrets sur elle-même qu'elle a appris bien plus tard et dont elle nous révèle durant son récit.

C'est plaisant à lire, vite lu, on en ressort avec un sourire de contentement d'avoir pris un bon bol d'air en compagnie de nos jeunes amis et on n'a qu'une seule envie, découvrir la suite de leurs aventures, qui, je l'espère, seront traduites intégralement car je ne saurais pas les lire dans leur V.O qui est l'Italien.

Pas le polar de l'année, ni l'énigme du siècle, mais le but du roman n'est pas là. Quant à sa mission qui était de me divertir et de me changer les idées, elle est réussie pleinement.
Anna et Roger, tome 1 : Une tragique fête des fraises Anna et Roger, tome 1 : Une tragique fête des fraises
Nathalie Brunal   
Je cherchais un livre léger, sans prise de tête et ce fut le bon.
Globalement l'histoire est pas mal et les personnages sont tous attachants à leur manière.
L'écriture était moyenne ; j'ai remarqué pas mal de virgules qui n'avaient rien à faire là, mais à part ça tout le reste était correct.
Je le recommande à ceux qui cherche juste à se détendre et qui veulent passer un bon moment sans trop réfléchir.
Ma vie, mon ex et autres calamités Ma vie, mon ex et autres calamités
Marie Vareille   
Un peu long au démarrage, on a envie de secouer Juliette, mais à partir du départ en voyage on passe un très bon moment
TOLBIAC JUILLET : La Fenêtre de Dieu (nouvelle couverture) TOLBIAC JUILLET : La Fenêtre de Dieu (nouvelle couverture)
Cédric Blondelot   
Bonjour les lecteurs….
ATTENTION … cela vaut le détour
Tout avait pourtant commencé sur un malentendu entre Tolbiac Juillet et moi.
Très présent dans les groupes de lectures, il attirait mon regard mais sans plus.
Je ne sais pas pourquoi, je pensais qu'il s'agissait d'une BD et bien que j'en sois fan, je ne me décidais pas à cliquer sur l'image.
Jusqu'au petit mot de Cédric reçu un beau matin dans ma boite mail.
Je me rends compte que ladite BD fait plus de 300p, je reste sur ma position et pense à un roman graphique et puis ENFIN mes yeux se décillent.
Me voici face à un roman et pas n'importe lequel … une pépite !
Que de temps perdu !
Je ne dévoilerai que les grandes lignes de cette histoire jubilatoire.
On y suit les aventures d'un perfecto sans fermeture, celles de Tolbiac, enfant abandonné dans un kiosque à journaux dans la rue du même nom et en juillet.
Voici un prénom et un nom tout trouvé.
Tolbiac est magicien, un peu filou et vide-gousset à ses heures comme il se défini.
Nous le suivons dans son quotidien somme toute assez banal quand tout à coup Tolbiac va vivre la plus surprenante des aventure. Le voici un beau jour happé pas la cuvette des toilettes… il se retrouve de l'autre côté, à la place d'un autre lui ressemblant traits pour traits.
Notre Tolbiac est paumé, perturbé.. toutes ses bases s'écroulent au fur et à mesure de ses découvertes.
Qui est-il vraiment ?
Le voici qui part à la recherche de son identité, de ses origines dont il ne s'était jamais soucié jusqu'alors.
Ce roman nous happe des les premières pages. A la fois intriguant et jubilatoire.
On ne s'ennuie pas un seul instant en compagnie de Tolbiac.
De rebondissements en situations cocasses, l'auteur, au vocabulaire fleuri, nous entraine à un rythme soutenu dans les aventures de ce jeune homme un peu paumé en quête d'identité.
Qui, comme Tolbiac, ne s'est pas imaginé avec une autre vie, ayant choisi d'autres chemins ?
Ne passez pas à côté de cette pépite.
Découvrez son auteur qui est un véritable magicien des mots. (On a l'impression de lire du Frederic Dard).
Cédric Blondelot a tout d'un grand et son esprit décalé nous fait du bien.
Bref, je me suis régalée
Pour info .. vient de sortir la suite des aventures de Tolbiac " Tolbiac Juillet en bord de mère " .. pour ma part, je vais très vite m'y plonger.

par Granny-1
Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire
Joanna Bolouri   
Jusqu'ici, je ne me suis jamais faite de PAL de saisons, mais pour ce roman impossible de ne pas le lire en plein mois de décembre et ressentir la magie de Noël. J'ai attendu quelques jours avant de le sortir de ma PAL histoire d'être accordé à l'ouverture du calendrier de l'avant. Quelle belle surprise, c'était le premier roman que je lisais de Joanna Bolouri et c'est une comédie romantique comme je les aime : drôle, tendre et craquante.

Je réalise que je lis souvent des romans avec des personnages proches de ma tranche d'âge et pour le coup c'est la première fois qu'une héroïne dépasse la trentaine, ce n'est pas dénuée de sens car comme beaucoup je m'identifie à des héroïnes qui ont des points communs avec moi et contre toute attente, même si l'âge à une place importante dans cette histoire, ce n'est pas dérangeant puisque à l'origine de quelques situations cocasses.

Après plusieurs années de célibat, Emily est confrontée depuis plusieurs années à l'insistance de sa famille pour connaître l'évolution de sa vie sentimentale, cette année elle file le parfait amour avec Robert et elle espère bien venir accompagner au traditionnel Noël familial. Lorsqu'elle annonce la nouvelle à sa famille, elle ne peut échapper aux questions toutes plus intrusives les unes que les autres, mais cette année les choses sont différentes, elle pourra affronter sa famille sans devoir justifier sa solitude. Seulement, la situation se complique lorsque quelques jours avant leur départ elle apprend la vérité sur Robert et décide de rompre. Emily se retrouve face à un choix difficile : avouer la vérité ou s'arranger pour sauver les apparences. Contre toute attente, elle décide de faire appel à Evan son voisin insupportable qui lui pourrit la vie avec ses nuits agitées.

Bien évidemment vous vous doutez que la situation va réserver quelques scènes drôles, mais en même temps l’alchimie n'est pas loin donc parfois la tension crépite. J'aime beaucoup la manière dont on découvre les rapports houleux des deux voisins, ce n'est pas vraiment qu'il se déteste, mais Evan est une source de stress dans la vie d'Emily et le manque de sommeil va la pousser à se venger d'une manière assez amusante. Il s'avère qu'Evan va se révéler être un soutien inattendu et malgré qu'il ne soit pas ami, il va accepter d'aider Emily. Durant ces quatre jours, ils vont se découvrir de manière plus approfondi. C'est une chick-lit charmante, avec une famille touchante et des personnages attachants qui vont nous ouvrir la porte de leur maison le temps d'un réveillon (très alcoolisé).

Je suis assez surprise de la place qu'occupe la romance, souvent dans ce type de roman on la place en second plan et bien que l'héroïne profite de ce retour aux sources pour réévaluer sa vie de presque quarantenaire après une énième séparation, elle trouve une alchimie inattendue auprès de son insupportable invité. Et du côté d'Evan, la magie opère à merveille, tant pour son physique avantageux que pour sa personnalité, qui allie humour, romantisme et insouciance. Une fois les préjugés mis de côté, la relation va évoluer tout en douceur, un temps bloqué par la différence d'âge, mais surmonté par la naissance d'une réelle complicité et ils vont pouvoir compter l'un sur l'autre. La fin un peu précipitée a fait retomber mon excitation, mais c'est une très belle romance de Noël.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-4jZ

par Luxnbooks
Am, Stram, Gram... Ce sera toi qui me plairas ! Am, Stram, Gram... Ce sera toi qui me plairas !
Catherine-Rose Barbieri   
L'histoire n'est pas prise de tête, l'ambiance est légère et les personnages faciles à cerner. C'est vraiment un roman "feel good book".
Pour ma part, je n'ai pas réussi à rentrer dedans. La soi-disante intrigue ne m'a pas intéressé. J'ai trouvé le scénario parfois un peu trop facile dans ces choix. Ça reste un moment de lecture agréable mais je n'ai pas accroché avec cette histoire

par Beilz
Arrête ton cinéma ! Arrête ton cinéma !
Nicole De Buron   
Le livre porte sur un sujet qui m'intéressais beaucoup, l'envers de la télévision. Le livre est drôle comme chaque livre de Nicole de Buron!
Succomber, Tome 1 : Te succomber Succomber, Tome 1 : Te succomber
Jasinda Wilder   
Profondément intense et ravageur

Je déteste le titre et surtout la couverture qui ne rend vraiment pas justice au petit bijou qu'est cette histoire, en temps normal j'aurais dû passer complètement à côté, et pourtant...
Ce fût un ascenseur émotionnel intense...
Des personnages lumineux, excessifs, broyés, et terriblement attachants,
Des premiers émois amoureux merveilleusement bien retranscrits dans la première partie,
Une descente aux enfers bouleversante qui nous propulse à la place de l'héroïne, totalement anéantie par la douleur et foudroyée par le doute,
Et enfin une reconstruction qui nous asphyxie et nous terrasse, on manque d'air dans la 2ème partie, tant le style de l'auteur est brillant, inspiré et hypnotique, tant le personnage de Colt, est à se pâmer.
Imaginez-vous le style de "Beautiful disaster", mais en 100 fois plus déchirant.
Je ne suis pas du genre à m'émouvoir facilement, mais là, c'est puissant, éprouvant, bouleversant,
Ce roman m'a pris aux tripes.

Diamant : 9,5/10

  • aller en page :
  • 1
  • 2