Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de paty62500 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Contours of the Heart, tome 2 : Softly Contours of the Heart, tome 2 : Softly
Tammara Webber   
Je n'avais pas mis ce livre dans ma PAL lorsqu'il est sorti. La raison ? J'avais toujours trouvé le principe de base de raconter la même histoire du point de vue d'un autre un peu ennuyeux, et pour être franchement honnête, un peu prendre son lecteur pour un idiot, en lui lançant de temps en temps un os à ronger (c'est-à-dire bien souvent une minuscule scène supplémentaire) tandis qu'on copiait/collait la plupart des passages sans s'embarrasser de les approfondir, et qu'on se contentait de pointer des évidences qui pouvaient déjà être déduites depuis le premier tome comme si c'étaient de véritables "révélations", en ôtant ainsi toute part de mystère aux personnages. Et après quelques expériences malheureuses, j'étais bien décidée à ne pas me faire avoir avec celui-là.
Mais voilà, je suis une incorrigible curieuse, et le personnage de Lucas n'était pas assez présent, assez développé à mon goût dans le premier tome. Tel un chien enragé, je mourrais d'envie de connaître ses pensées, et aussi la part de son histoire personnelle qui ne pouvait être racontée dans le tome de Jacqueline.
Et ce fut une immense surprise de lire ce tome. J'ai ADORE ! vraiment, ça doit être la première fois qu'un auteur fait VRAIMENT l'effort de nous fournir une histoire différente de la première, et non pas seulement de changer le point de vue et de décalquer les dialogues. Ce tome n'est pas seulement "l'histoire de Easy du point de vue de Lucas", ce tome est véritablement l'histoire de Lucas, il s'approprie les évènements ; et l'alternance de narration entre Lucas et Landon, entre son passé et son présent, se forme comme un dialogue adressé à lui-même. On est vraiment centré sur lui et personne d'autre. On en découvre TELLEMENT plus sur sa personnalité et ce qu'il désire, comment il en est arrivé là et sa détermination à s'en sortir. Jacqueline, au fond, n'est qu'un personnage secondaire (j'entends par là que ce n'est pas tant elle qui compte, mais plutôt ce que LUCAS pense d'elle, comment LUI la voit et comment il interagit avec elle). J'ai été admirablement surprise du véritable travail fourni par l'auteure, qui se donne la peine de nourrir son personnage avec des révélations jamais évidentes, jamais superficielles. Et au lieu d'atténuer le mystère autour de Lucas, elle est parvenue à l'approfondir et à me faire aimer le personnage encore plus !
Un grand bravo, une performance qui mérite d'être soulignée quand on voit que certains auteurs ne se donnent pas cette peine. On sent vraiment que l'auteure tient à ses personnages, et par cet attachement à eux, elle nous fait les aimer nous aussi. En fait, je pense même qu'elle nous montre tout son respect, parce que son travail reconnaît enfin que ses lecteurs tiennent à ses personnages comme à des êtres vivants, autant qu'elle tient à eux, et que pour cela il faut leur délivrer une performance digne de leurs attentes.

par Jow27
Elements, Tome 1 : The Air He Breathes Elements, Tome 1 : The Air He Breathes
Brittainy C. Cherry   
Cette romance est un immense coup de coeur, un véritable raz de marée qui ravage tout sur son passage. J'ai aimé, été bouleversée, malmenée, choquée, j'ai été émue profondément. C'est la rencontre de deux coeurs qui ont tout enduré pendant l'année la plus terrible de leur existence. Ils ne se connaissent pas, n'ont rien en commun sinon l'irréparable perte et la réunion de leurs destins.

Tristan est sombre, sauvage et dévasté quand il croise la route d'Elisabeth qui a décidée de reprendre sa vie en main. Elle aurait pu avoir peur de lui, le prendre pour un fou furieux, si elle n'avait pas reconnu l'infime part d'humanité qui restait en lui. La confrontation entre les deux est houleuse, électrique. Ils ont la même souffrance, les mêmes peurs, ce vide qui a pris toute la place, et qui retient. On apprend peu à peu leurs douleurs, leurs obsessions, par où ils sont passés...

Entre eux c'est vite charnel, vital comme une respiration, trouble et impossible à arrêter.

L'écriture est belle, émotionnelle, suspendue. L'auteur nous chahute, nous rend à fleur de peau. On vibre, on a mal, on suffoque, on frémit. Secrets, malaises, drames : on n'est pas épargné par ce premier volet de cette série qui comprendra quatre volumes. Les personnages sont bruts, sincères, abîmés. Le climat est tendu, passionnel et on se laisse aller à l'évidente fragilité pour accueillir nos sentiments.

C'est la romance torturée qu'il faut lire cet été. Indéniablement !
On Dublin Street, Tome 4 : India Place On Dublin Street, Tome 4 : India Place
Samantha Young   
Lu au jour de sa sortie, je vais essayer de rendre justice à ce tome qui est aussi bon que les précédents, si ce n'est meilleur.

On suit Hannah Nicols et Marco D'Alessandro, dont on avait déjà entendu les débuts hésitants à travers l'histoire de Jo et Cam.
Je pensais que l'écart de cinq ans entre les deux tomes serait difficile à avaler, mais il n'en est rien. On retrouve tous les personnages des premiers tomes, en couple, heureux, avec leurs enfants plus ou moins nombreux, et cette manière de l'auteur de renouer passé et présent est particulièrement touchante. J'ai particulièrement apprécié le développement de Cole en tant que jeune adulte, j'espère qu'on continuera à le voir ainsi.

Nous avions laissé Hannah encore jeune, à peine sortie de l'adolescence, marquée par le rejet de son grand amour Marco, et on la retrouve en tant que jeune femme affirmée, entourée, professeure d'anglais prometteuse.
Il est néanmoins difficile, dès les premières pages, de manquer l'ombre qui l'entoure, et sa mise en retrait par rapport à sa famille, et Samantha Young sait nous happer très vite dans le mystère qu'est Hannah. À la fois forte et fragile, avec un passé clairement douloureux, c'est une héroïne au caractère généreux et intense qui sait tirer des lecteurs autant de larmes que de rires.

Marco est lui de retour après un passé clairement mouvementé, et son histoire, loin d'être éclipsée par celle d'Hannah, est tout aussi émouvante à sa manière. S'il répond au modèle des autres hommes de la série - dominant, protecteur, jaloux - il est unique à sa manière, et c'était une excellente surprise que de découvrir un nouveau personnage unique.

Car ce qui fait le talent de Samantha Young, c'est de créer des individus originaux, proches de nous, cohérents, avec un passé et les conséquences qui en découlent. Son écriture est aussi intense que dans les tomes précédents, et comme pour les autres livres, la sûreté du couple n'est pas acquise, Hannah et Marco se déchirant à plusieurs reprises de manière douloureuse - et on ne peut que souffrir avec eux.


Un tome tout aussi excellent que les autres donc, à dévorer sans hésitation, qui fait pleurer et rire, avec une écriture magique.
Rien qu'une chanson, Tome 3 : Rien Qu'un Soupir Rien qu'une chanson, Tome 3 : Rien Qu'un Soupir
Stacey Lynn   
C'est l'histoire de Kennedy, une jeune femme de 26 ans, qui est dévastée par un évènement passé comportant son meilleur ami et ancien amant: Grayson. Tous le long du livre c'est la reconstruction d'une relation qui avait été interrompu abruptement, sans explication de la part de Grayson. Ils se retrouve mais voilà, quand Grayson est parti, sans laissé de trace et sans rechercher à la contacter, Kennedy a donc du prendre une décision qui l'a dévasté. 7 ans plus tard, Grayson la voit, veut reprendre sa relation avec elle mais quand il apprend le secret qu'elle lui cachait, son monde s'écroule et il n'est plus si sure de la connaitre.
C'est l'histoire de deux êtres fait l'un pour l'autre qui doivent oublier le passer pour se rendre plus fort, de reconstruire leurs relation passé en mieux et plus solide, accepter les défauts de l'autre et s'appuyer l'un sur l'autre pour avancer.
Bon alors j'ai adoré ce livre, vraiment, jusqu'au dernier chapitre... là j'ai trouvé que c'était mal [spoiler]le secret est que Kennedy étant enceinte de Grayson mais n'arrivant pas à le contacter et ne voulant pas avorter, choisit de le faire adopter par une famille qu'elle aura préselectionné. Grayson est bouleversé, il veut cet enfanter elle aussi, ne pouvant pas l'avoir car ayant abandonner leurs droit parental à la naissance, ils décident de faire un maximum d'enfant pour combler ce vide... pour moi c'est incompréhensible, la perte d'un enfant ne peut pas être comblé par plusieurs autres, pour moi c'est une mauvaise répond de faire des enfants, un être vivant ne devrait jamais combler le vide laissé par un autre... c'est la seule chose qui m'a déplu dans ce livre[/spoiler]
je le conseille tout de même si vous avez aimé les deux premier!!

par ninon64
Reborn, Tome 1 : Disaster Reborn, Tome 1 : Disaster
Rachel Van Dyken   
Un mot pour décrire ce livre : rapide. Et cela s’applique à l’histoire d’amour entre Wes et Kiersten et à l’enchainement des événements. En trois jours, Wes et Kiersten sont déjà fous amoureux et en deux mois, ils ne se quittent plus. Et ça m’a laissé un mauvais goût dans la bouche lorsque j’ai refermé le livre.

Kiersten a perdu ses parents et sort enfin de sa léthargie pour aller à l’université et faire quelque chose de sa vie. Quant à Wes, il est en dernier année et n’a plus tellement de temps. Entre eux c’est le coup de foudre, comme je l’ai dit plus haut, en trois jours, c’est l’amour fou entre Wes et Kiersten.

Sauf qu’il y a trop de thèmes abordés ou plutôt, survolés. A tel point que je ne savais plus où donner de la tête. Sérieux, pourquoi autant de thèmes ? Cancer, suicide, perte des parents, dépression, viol… Le sort s’acharne sur Wes et Kiersten et c’est juste trop, trop gnagnan, trop de pathos, tout pour faire pleurer ! J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer en lisant ce livre tant il y avait de thèmes abordés maladroitement. L’un des thèmes, le viol inversé, aurait mérité plus d’explication et aurait même été plus intéressant comme thème principal. Malheureusement, il n’est que survolé pour être totalement oublié dans la deuxième partie du livre. Dommage ! Et ce n’est pas les seuls thèmes que l’histoire éclipse. La dépression est vite vaincue et le cadre de l’université disparaît lui aussi. Mouais, on m’a vendu un bouquin sur la dépression qui se passe à l’université et au final je me retrouve avec un livre pour faire pleurer, où tout va trop vite et qui finit sur un happy end senti à des kilomètres.

En conclusion, c’est une grosse déception. Je m’attendais à quelque chose de profond et émouvant. Tout est là pour faire pleurer seulement… ça ne prend pas.

par MissEcho
Connections tome 1 : Connected Connections tome 1 : Connected
Kim Karr   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-4IM

{Marina} : La couverture est vraiment sympa, et avec un résumé d’un new-adult qui met en scène un rocker « Bad Boy », je ne pouvais qu’être tentée par « Connected » de Kim Karr.

[...]

Le premier mot qui me vient à l’esprit pour décrire ma lecture, c’est « adorable« . Peut-être parce que c’est un adjectif que l’héroïne utilise très (trop) souvent pour décrire River…

Ce qui veut dire que le terme « Bad Boy » utilisé dans le résumé est à un millier de kilomètre de la vérité… Nous avons juste à faire avec un « prince charmant » au look de rocker. Cela le rend craquant et attachant mais cela fait un héros loin de ce à quoi je m’attendais et loin du genre que j’affectionne.

Le fait que l’auteur ait pris son temps pour décrire ce qui lie l’héroïne à Ben et sa période de deuil permet de ne pas la percevoir comme une veuve joyeuse qui passe vite à autre chose… De la même manière, tous les détails concernant la connexion qu’elle partage avec River nous fait prendre conscience qu’il ne s’agit pas d’un coup de foudre dû à l’attirance physique mais bel et bien de la rencontre de deux âmes sœur… Mais j’ai, malgré tout, trouvé que l’histoire traînait en longueur. Il m’a manqué du « rythme » pour que je sois embarquée dans ce que je lisais…

C’était pourtant un bon moment de lecture… Et les rebondissements arrivent à la fin du livre, nous encourageant à lire le tome suivant…. Ce que je ferais dès qu’il sortira malgré le fait d’avoir été loin du « coup de cœur » que j’espérais avec ce premier volume.
Neon Dreams, Tome 3 : Missing Dixie Neon Dreams, Tome 3 : Missing Dixie
Caisey Quinn   
Honnêtement au début, j'ai eu peur. Il régnait dans ces pages une autoflagellation et un apitoiement qui commençaient à me fatiguer. Et là... une fois l'auteur échauffé c'est parti. Je suis complètement rentrée dans l'histoire. Forcément tout parai toujours plus compliqué du point de vu des personnages et j'ai parfois eu envie de secouer Gavin pour qu'il crache le morceau.
Et maintenant j'ai une éloge à faire :
Habituellement les auteurs se ridiculise dans le mièvre, les fleurs bleues, le destin, l'éternité et l'amour tellement dégoulinant que s'en est écœurant.
Mais pour le coup, j'ai été très agréablement surprise. Cet épilogue est très touchant et juste. Il m'a beaucoup émue.

par Saina696
Neon Dreams, Tome 1 : Leaving Amarillo Neon Dreams, Tome 1 : Leaving Amarillo
Caisey Quinn   
Lorsque j'ai vu ce roman lors de la masse critique, je n'ai pas hésité du tout à tenter ma chance. Cependant, si je ne l'ai pas sorti direct de ma PAL c'est principalement car il ne sort que fin avril et imaginer devoir attendre encore plus longtemps pour découvrir la suite, m'a rendu totalement folle. Sans compter, que tous les éléments se sont liguées contre moi, pour m'empêcher de poursuivre ma lecture et on peut dire que l'attirance entre nos héros est palpable, le tout sur un fond musical.

Gavin a rencontré Dallas et Dixit au pire moment de leur vie d'enfants, mais leur amitié solide de plusieurs années les a soudé d'une telle manière qu'ils sont totalement inséparables. Alors que du haut de sa petite dizaine d'années, Gavin jurait à son ami, ne jamais poser la main sur sa sœur, Dixit tombait irrémédiablement amoureuse de ce petit garçon solitaire. Les années ont passé, chacun a pris un chemin un peu différent, mais les sentiments de la jeune femme sont restés intacts.

Tous les trois voient une échappatoire dans la musique, pour l'une c'est une manière d'oublier le décès de ses parents et de se raccrocher à la passion de son grand-père et pour l'autre c'est un moyen de s'en sortir et de quitter la vie de misère qu'il mène. Alors lorsqu'une opportunité se présente de jouer dans un festival pour lequel le groupe a été sélectionné, c'est l'occasion rêvée de voir leur carrière décoller. Seulement cela veut aussi dire, passer une semaine entière avec Gavin, dormir dans la même chambre et le tout sans avoir la possibilité de l'approcher et pire craquer au risque de tout foutre en l'air.

Je dois dire que j'ai été surprise de la tournure de l'histoire, je m'attendais à une histoire plus légère qui jouerait avec nos nerfs et en réalité, l'histoire est bien plus complexe qui n'y paraît. Gavin n'a pas eu une enfance facile et ses deux meilleurs sont tout ce qu'il possède, alors il n'envisage pas de changer leur relation, au risque de se retrouver de nouveau seul. Sans compter qu'on voit bien, que la promesse qu'il a faite à Dallas lui tient à cœur, on ne touche pas à la petite sœur de son meilleur ami et ça Dixit l'a bien compris. Seulement, la jeune femme va prendre conscience que c'est le moment où jamais de vivre et surtout le bon moment pour forcer un peu les choses. Armée d'une détermination à toute épreuve, la jeune femme va lui montrer ce qu'il a sous les yeux et elle a bien l'intention d'obtenir ce qu'elle a toujours voulu, au risque de se brûler les ailes, Gavin n'a qu'à bien se tenir.

Bien que la romance occupe la place centrale de l'histoire, l'amitié n'est pas en reste. Elle occupe une place importante dans l'histoire et avant de mêler les sentiments à leur relation, c'est avant tout une très jolie histoire d'amitié. Le tout sur une intrigue musicale, avec l'angoisse liée à leur passion, la magie du moment où ils sont seuls sur scène et leur quête de reconnaissance, afin de pouvoir enfin lancer leur carrière et voir leur rêve se réaliser. Vous allez grincer des dents face aux comportements de Gavin, être attendri face à la complicité du frère et de la sœur, avoir les yeux qui pétillent quand Dixit va prendre les choses en main et surtout vous allez avoir envie de crier lorsque vous tournerez la dernière page. Un 1er NA très prometteur chez Harlequin, il me tarde de découvrir la suite.

http://wp.me/p4u7Dl-1RG

par Luxnbooks
Neon Dreams, Tome 2 : Loving Dallas Neon Dreams, Tome 2 : Loving Dallas
Caisey Quinn   
Je remercie Net Galley France et Harlequin pour ce Service Presse numérique. J'attendais à la fois beaucoup de choses et pas grand chose de ce tome. Je savais qu'on retrouverait Dallas et non pas la suite de l'histoire de Dixie et Gavin, donc une fois passé la frustration j'ai vu l'occasion de donner sa chance à Dallas, afin d'en découvrir un peu plus sur son personnage. Son comportement et ses décisions dans le tome 1 m'avaient réellement déçue donc j'attendais qu'il remonte un peu dans mon estime. Seulement, bien qu'il ait ses bons côtés on ne peut pas dire que j'ai été complètement séduite.

Le prologue reprend là où nous avions quitté Dallas, à savoir qu'il embarque seul pour une tournée sans le groupe et c'est en solo qu'il va tenter sa chance. Après tant d'années à tout donner pour qu'enfin son talent soit reconnu il peut enfin prétendre à vivre de sa musique. Encadré par sa manager Mandy, il va se laisser diriger pour atteindre le succès et cela va le mener à participer à la première partie de Jase Wade la star leader de la Country, les fans vont répondre présent pour le grand plaisir de Dallas.

Mais également Robin, son premier amour. Celle qui l'a quitté il y a des années sans aucune explication. Nous avions eu un aperçu assez tendu de la situation dans le premier opus et leurs retrouvailles vont être dans un premier temps assez glaciales. Comme Dallas, pour Robin sa carrière c'est toute sa vie, alors être le sponsor de Jase implique de garder ses distances avec les artistes et ce n'est pas Dallas qui va mettre en danger sa carrière. Ils vont tous les deux décider de faire une trêve, afin de travailler dans les meilleures conditions, mais l'attirance ne va pas être plus forte et ils vont décider de s'accorder un peu de bon temps pour décompresser, mais en faisant tout pour garder leur cœur intact.

Je ne dirais pas que je suis déçue, cette suite est mignonne et le couple est adorable. Seulement, il est clairement en dessous du premier opus, notamment à cause de Dallas. Ce mec, est assez égoïste dans ses décisions et il se laisse complètement manipuler par Mandy. Sa carrière est plus importante que tout et il ne se rend pas assez rapidement compte que son comportement n'est pas le bon. Il a abandonné son groupe, trahit Dixie et mit en danger la conditionnelle de Gavin tout ça pour être sur le devant de la scène. Seulement même maintenant qu'il est en train de réaliser son rêve, il demeure insatisfait et continue de prendre les mauvaises décisions, pour de mauvaises raisons. Il faut quand même se rappeler qu'il s'est privé pendant des années pour subvenir aux besoins de sa sœur et ce sursaut d'égoïsme il le mérite quelque part, car il peut enfin penser un peu à lui.

L'aspect musical est également beaucoup moins présent, je m'attendais à découvrir un passionné qui a tout donné pour pouvoir enfin jouer librement de sa musique. Seulement on ressent beaucoup moins la passion de Dallas, Dixie était habité par la musique et on voyait l'évasion que jouer lui procurait, c'était toute sa vie et bien plus encore. Alors que son frère, c'est la reconnaissance et la célébrité qu'il recherche, je pense qu'il ne se rend pas compte de ce que ses décisions impliquent. Je pense que c'est une volonté de l'auteur pour montrer que la célébrité à un coût et même si Dallas est prêt à tout pour vivre son rêve, il y a certaines choses que la célébrité ne lui apportera jamais. Et son histoire avec Robin, va l'aider à garder les pieds sur terre et lui rappeler l'homme qu'il était lorsqu'il était adolescent.

http://wp.me/p4u7Dl-27I

par Luxnbooks
Ma raison de vivre, Tome 3 : Ma raison de respirer Ma raison de vivre, Tome 3 : Ma raison de respirer
Rebecca Donovan   
Une fois que j'ai eu fini "Ma raison d'espérer", il était IMPOSSIBLE que je reste là, à attendre mai 2016 pour savoir la suite. Il fallait que je la lise maintenant.
J'ai donc directement acheté le troisième tome, en anglais donc.

Oh mon dieu. Le premier m'a dévasté, le deuxième m'a laissé sans voix, mais alors celui là, une pure merveille.

Je ne savais pas bien à quoi m'attendre, surtout après le départ précipité d'Emma, loin de la ville et loin d'Evan.

On retrouve donc Emma, des années plus tard, complètement transformée. Elle est en école de médecine, elle a des nouveaux amies mais reste toujours autant concentrée sur les études.
Sa relation avec Sara n'a pas changé, on peut même dire qu'elle est plus forte qu'avant. Même si Sara est en voyage à Paris, elle continue de veiller sur son amie plus que jamais (notamment grâce à Meg, la colocataire d'Emma). Evan ? Elle l'a laissé le jour de son départ et n'a jamais repris contact avec lui. Elle en souffre, mais pour elle c'était une bonne décision, elle n'en parle donc jamais même si on voit qu'elle n'est pas tranquille avec sa décision.

Tout semble se passer plutôt bien, elle a des amies, elle sort en soirée et se fait même draguer par un gars têtu et très déterminé. On a l'impression que sa vie recommence, même si il y a un hic. Emma se retrouve ivre - plus d'une fois. Et c'est un détail qui m'a 1) choquée 2) mise dans l'incompréhension la plus totale.
Sérieusement, après tout ce qu'il s'est passé avec sa mère, comment elle peut continuer comme ça ? Je comprend bien que lorsqu'elle est ivre elle n'entend plus les voix, ne souffre plus et ne ressent plus rien. Mais merde, c'est ça de vivre !
Mais plus on avance dans l'histoire, plus on comprend que tout ce qu'elle dit, fait, tout ça ce n'est pas vraiment "réel". Elle est détruite, et elle a changé - pour le pire malheureusement.

Et on arrive à un moment de l'histoire, où c'est la surprise totale. On a le point de vue d'Evan ! MERVEILLEUX !
C'est sûrement en grande partie pour cela que ce troisième tome est un si grand coup de coeur. J'ai toujours voulu voir le monde - et Emma du point de vue d'Evan, et voilà, un point plus que parfait.

Je ne vais pas en dire plus, mais out of breath c'est l'histoire d'une fille brisée, qui va réapprendre à respirer aux côtés d'une garçon blessé - mais amoureux.

Une des plus belles histoires d'amour qu'il m'a été donné de lire. J’achèterai le tome 3 en français dès sa sortie, et je continuerai de lire et de relire cette trilogie magnifique.

Merci infiniment Rebecca Donovan pour ces trois romans à couper le souffle !