Livres
475 155
Membres
452 393

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Paul et Virginie



Description ajoutée par Hillja 2017-11-13T22:45:57+01:00

Résumé

Deux cabanes à flanc de montagne, non loin de la mer, sur le rivage de l'île de France : c'est là que Paul et Virginie sont élevés comme frère et soeur. Leurs mères, écartées par la société, ont trouvé refuge dans ce paradis. Depuis, ils vivent le plus simplement du monde, en harmonie avec la nature luxuriante. Mais l'horizon s'assombrit : alors que Virginie sent grandir son amour pour Paul, elle est contrainte de regagner la métropole.

Afficher en entier

Classement en biblio - 473 lecteurs

Extrait

La solitude ramène en partie l'homme au bonheur naturel en éloignant de lui le malheur social. Au milieu de nos sociétés, divisées par tant de préjugés, l'âme est dans une agitation continuelle. Mais dans la solitude elle dépose ces illusions étrangères qui la troublent ; elle reprend le sentiment simple d'elle-même, de la nature et de son auteur.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Bronze

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, qui nous transporte de par une description réaliste d'une île dans le monde quasi idyllique de Paul et Virginie. De plus, une merveilleuse histoire d'égalité, d'amour, d'harmonie.

Afficher en entier
Bronze

Ce livre est un classique un peu long et destiné aux lecteurs qui ne se découragent pas si l'histoire piétine. Ce qui m'a ennyué c'est qu'il peut y avoir six pages de description sur la forme des arbres ou de certains rochers. Bon j'exagère un peu mais c'est globalement l'idée. Sinon l'histoire est très belle et l'amour échangé entre Paul et Virginie est très pur

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Un peu trop de descriptions à mon goût mais une belle histoire quand même.

Afficher en entier
Argent

Ce livre semble un conte, certes un peu long, un peu tragique, mais fort simple, qui s'attache à décrire une utopie, et avec un succès certain puisque la société présentée est parfaitement idéale dans un cadre magnifique. Toutefois, la mise en scène dès le départ de l'échec final n'est pas qu'un artifice : ce n'est que la mise en lumière de l'impossibilité de la vie telle qu'elle est vécue par Mme de La Tour, Marguerite, leurs enfants et leurs esclaves.

Leurs esclaves ? Oui, car cette société est incapable de retourner à l'état de nature malgré l'évidente inspiration rousseauïste. Et Bernardin de Saint-Pierre, malgré sa fervente admiration de Rousseau, montre ici à quel point ce projet naturaliste est naïf : non, il n'y a pas d'égalité, jamais Marguerite ne pourra atteindre le niveau de naissance de Mme de La Tour et sa hutte est toujours en aval ; non, Domingue et Marie jamais ne seront libres, tout juste pourront-ils dans une certaine nature s'épanouir dans leur servitude, et pourtant Bernardin de Saint-Pierre montre par ailleurs (cf. "Voyage à l'île de France", lettre XII ; mais aussi le passage de la grâce de la marronne dans ce roman) qu'il est un fervent opposant à l'esclavage ; non, les femmes ne seront jamais égales aux hommes, elles qui ignorent tout de la théologie et le plus souvent de la lecture, et Paul devra se tourner vers le "voisin" ou "l'habitant", un Européen cultivé connaissant tout Virgile et tout Homère, pour apprendre à lire et écrire.

C'est donc l'histoire d'un amour puissant et impossible, si l'on veut, à la hauteur de toutes les grandes histoires d'amour, qui reprend tous les codes de la pastorales et notamment ceux de l'Astrée où, là aussi, c'est l'eau et la noyade qui sépare les amants ; mais c'est aussi l'histoire d'une expérience condamnée dès avant son commencement par son incapacité à se délivrer de ses failles. Le voisin le dit : il ne peut y avoir de société heureuse sans égalité. Or, jamais Mme de La Tour et Marguerite ne peuvent se délivrer de leur expérience de l'Europe et de leur conscience de la naissance, de la bâtardise et de la pauvreté, au point que ce soit bel et bien Mme de La Tour qui la première fait appel à sa tante. Si elle ne l'avait pas fait, cette femme n'aurait pu la retrouver alors que la mère de Virginie avait déménagé, et ainsi elle n'aurait pu interférer dans la vie de la jeune fille et la mettre sur la route du naufrage du Saint-Géran. Comme le dit Jean Ehrard, c'est une société d'après le péché originel, elle est donc condamnée.

Afficher en entier
Lu aussi

Pour un livre dit "classique" je ne me suis pas trop ennuyée... Bien que très désuet, le lire m'a été plutôt agréable.

Afficher en entier
Bronze

N'aimant pas beaucoup les descriptions, j'ai trouvé ce livre long, mais j'ai continué car l'histoire me plaisait, les personnages m'intriguaient, et je suis donc passé outre les multiples pages de description !!

Afficher en entier
Pas apprécié

Clairement pas de mon âge, je ne le conseille pourtant à aucun enfant: les personnages sont caricaturés au possible et ne présentent que peu d'intérêt... l'histoire en va de même globalement. Seules les descriptions des paysages d'outremer rattrapent le tout

Chronique complète ici:

https://defilenmots.blogspot.com/2018/08/paul-virginie-bernardin-de-saint-pierre.html

Afficher en entier
Bronze

Que de beaux sentiments... Dans notre époque désenchantée et cynique, ce roman semble trop mièvre. Mais un dépaysement et même de l'exotisme grâce aux descriptions de paysages.

Afficher en entier
Bronze

Une belle histoire d'amour, très bien écrite et originale, j'ai beaucoup aimé.

Afficher en entier
Or

J'ai adoré ce roman qui nous transporte aux côté de deux jeunes gens dans un paysage très exotique !

Les descriptions de la nature et de la vie onirique de ces familles sont tout simplement splendide.

L'histoire commence par l'arrivée de deux femmes en île de France, après des amours difficiles. Mme de La Tour donne naissance à une petite fille, Virginie; Marguerite donne naissance à un petit garçon, Paul.

Elevés comme des frères et soeurs, plus ils grandissent, plus ils ressentent l'un pour l'autre des sentiments amoureux...

Spoiler(cliquez pour révéler)les mères décident alors de les séparer pour ne pas hâter leur union. Virginie est envoyée chez une tante riche en France. Mais celle-ci la maltraite et veut la marier de force à un vieillard. Alors elle la quitte et retourne en île de France... mais pris dans un ouragan, le vaisseau fait naufrage. Virginie meurt et tous les membres de sa famille la suivent de près, de chagrin...

Afficher en entier
Bronze

Aucun reproche véritable à faire à ce livre même s'il ne se range pas parmi mes lectures préférées.

Le thème de la nature est très bien traité. Les critiques morales de la société sont bien tournées et laissent passer un message.

Lecture agréable

Afficher en entier
Lu aussi

Une belle histoire qui se lit bien et n'est pas trop longue.

Afficher en entier

Date de sortie

Paul et Virginie

  • France : 2004-04-05 - Poche (Français)

Activité récente

LITJO l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-16T12:19:25+02:00
Dupdup l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-04T23:24:10+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 473
Commentaires 55
Extraits 26
Evaluations 102
Note globale 6.55 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode