Livres
461 346
Membres
417 577

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Paul et Terris:

Il avait hésité, et puis, sa curiosité fut la plus forte, il en avait discuté avec Briard. Lui et Dyring, qui n’avait pas encore accouché, devaient ressentir un certain manque, s’ils ne faisaient rien depuis un moment, le dernier mois de grossesse d’un klaotien étant très pénible.

- Je peux vous poser une question, Briard ? lui avait-il demandé, alors qu’ils se trouvaient tous les deux seuls dans le bureau de Paul.

- Bien sûr, Votre Altesse.

- C’est assez personnel, Briard, j’espère que je ne vais pas vous choquer ?

- Depuis que je suis sur cette planète, Votre Altesse, j’ai vu des choses incroyables, alors, non, je ne pense pas être choqué.

- Oui, mais là, je voudrais vous parler de sexualité.

Briard le regarda étonné et surtout, très gêné.

- Nous ne parlons jamais de ça, majesté, vous devriez le savoir.

- Je sais, Briard, mais il est important que j’en parle à quelqu’un. Vous êtes le seul ici que je connaisse à être en couple et en qui j’ai confiance. Je vous considère comme un ami, Briard.

- Euh, d’accord, majesté, merci, allez-y, je vous écoute, dit-il en se redressant, heureux que son Prince le considère en ami.

- Voilà… euh… avec Dyring, pratiquez-vous la… fellation ?

- La quoi ? demanda Briard.

- La fellation. Vous faites-vous des fellations ?

- Désolé, Votre Altesse, je ne comprends pas la question.

- Briard, soupira Terris, est-ce qu’avec Dyring, vous vous sucez ?

- On se suce ? Que doit-on se sucer ?

Terris le regarda et sourit. À voir la réaction de Briard à sa question, celui-ci allait avoir une sacrée surprise. C’est incroyable, comme les siens pouvaient être prudes et réservés dès qu’il s’agissait de sexe.

- Oui, est-ce que vous prenez son membre dans votre bouche, pour lui donner du plaisir ?

- Hein ? Non ! Ça se fait ?

Afficher en entier

Alexandre ne put rien cacher non plus de sa propre excitation et Éric sourit contre sa bouche en sentant l’effet qu’il lui faisait.

Ce dernier déboutonna rapidement sa chemise et ses mains se faufilèrent à l’intérieur.

Il attrapa l’un des tétons d’Alexandre et le pinça un peu durement.

Afficher en entier

Après s’être assuré qu’Alexandre dormait bien et que tous furent couchés, Éric monta dans sa chambre. Il s’installa dans un fauteuil et attendit. Il somnolait, quand il entendit bouger. Il se leva et se posta près de lui.

Le jeune homme ouvrit les yeux, regarda autour de lui et plongea son regard dans le sien.

— Bordel ! Je suis en train de faire un cauchemar, gémit-il en refermant les paupières.

Éric éclata alors de rire. Il s’approcha doucement de lui et tendrement passa une main dans ses cheveux.

— Tu peux rouvrir les yeux, Alex, je ne partirai pas.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode