Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Pauline-43 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Territoires Territoires
Olivier Norek   
Excellent roman, dans lequel j'ai trouvé tout ce que j'aime : un rythme soutenu porté par une écriture dynamique, des dialogues qui font mouche, des personnages éminemment sympathiques.

J'ai adoré l'histoire sur fond de politique de la ville dévoyée, de trafics et leurs répercussions sur la vie d'un quartier. Egalement les rivalités des services de police, le fonctionnement de la justice, les émeutes de banlieue...

On sent le vécu dans les faits qui nous sont racontés, mais j'ai aimé que le côté humain soit toujours mis en avant. C'est une des forces de l'auteur, dont j'aime décidément la plume.

Un vrai coup de coeur ! et le bonheur de savoir que Surtensions est dans ma PAL. Gageons qu'il ne tardera pas à en sortir...

L'Instant présent L'Instant présent
Guillaume Musso   
On pourrait difficilement faire plus décevant que ce livre là, et pourtant, j'ai lu absolument tous les Guillaume Musso. J'étais une fan. Etais, parce que Monsieur Musso réécrit la même formule encore et encore: une histoire fantastique, une histoire d'amour difficile, et un twist finale.
Sauf que cette fois, et depuis déjà quelques romans, cela ne prend plus.
La fin de "L'instant présent" donne terriblement envie de pleurer: soit la fin est inutile, soit c'est tout le roman. En tous cas, les deux ne vont pas ensemble et j'ai eu l'horrible impression d'avoir perdu 4heures de ma vie (par chance, c'est le sujet initiale du livre!) en le lisant.
Si on aimait "Et Après", si on aimait "Seras tu là", c'est parce qu'on ouvrait revenir en arrière et voir les petits indices, ici non, ici on efface tout simplement plus du trois quart du livre qui finalement, ne servaient pas à grand chose.
Et bien sûr on échappe pas au héros médecin, écorché vif...
Bref. J'avais un doute avec les derniers Musso, mais maintenant, il semble sûr que celui ci aura été mon dernier...

par Eledwyn
Am stram gram Am stram gram
M. J. Arlidge   
Mon premier roman de M.J. Arlidge, je ne cache pas que je suis légèrement décue.

Le synopsis était pourtant alléchant, un couple se retrouve captif avec pour seule consigne que seul l'un sortira vivant s'il tue l'autre. Mais l'histoire traine et perd son souffle, trop de personnage d'un coup et l'enquête qui piétine ... on ne ressent pas assez la tension de la situation des captifs.

Certains personnages ne font que nous encombrer l'esprit dans notre lecture et j'ai été un peu déçue par le dénouement.

Je ne désespère pas je lirai d'autre roman de M.J. Arlidge.
Mémoire cachée Mémoire cachée
Sebastian Fitzek   
Après le coup de coeur de Thérapie et son ambiance oppressante, cette histoire est d un tout autre style. Plus roman de action et d enquête que thriller.
Je retenterai un autre de ses titres + thriller et noir.
The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy
Amy Engel   
Tiré de l'article → http://alizeabooks.blogspot.fr/2015/11/the-book-of-ivy-tome-2-revolution-of.html
Tiré du blog → http://alizeabooks.blogspot.com

Je ne sais pas vous mais moi je suis complètement accro de ce livre ! Le premier tome avait été un gros coup de cœur pour moi et celui-ci l'est également. Certes, il y a eu quelques points négatifs mais ceux-ci n'étaient pas assez nombreux et importants pour que je juge le livre bien alors qu'il était génial.

Je savais d'avance que l'univers du livre serait complètement différent – la fin du premier tome nous mettait la puce à l'oreille – mais je ne pensais pas autant apprécier ce nouvel environnement ! Il y avait beaucoup plus d'action par rapport au premier tome ce qui nous stimulait davantage pour le lire. C'était un des plus gros points positifs du roman !

L'intrigue était également très présente : je ne savais jamais à quoi m'attendre et s'en était déroutant ! J'avais toujours peur qu'il se produise quelque chose d'horrible qui changerait alors toute l'histoire et qui nous laisserait sur notre faim. Bien heureusement ce moment n'est jamais arrivé et j'en suis bien contente !

Amy Engel a toujours une belle et délicate plume. Lorsqu'elle décrit des paysages, nous avons l'impression d'y être tellement les détails sont précis. J'ai énormément voyagé durant ma lecture !
Les moments émouvants étaient eux aussi très bien écrits. J'avoue avoir eu la larme à l'oeil plus d'une fois, ce qui ne m'était par arrivée pour le premier tome. Le fait qu'il y ait de l'émotion m'a vraiment plu... le livre paraissait encore plus vivant qu'il ne l'était déjà !

La couverture du roman est vraiment très jolie : on y retrouve quelques éléments du premier tome notamment le poignard que tient Ivy ainsi que sa robe de mariée désormais en mauvais état. J'ai trouvé qu'ils étaient vraiment – et je pèse mes mots – primordiaux. Simplement avec la posture d'Ivy nous pouvons comprendre qu'il y a un énorme changement vis-à-vis du premier tome.

Ivy m'a bien plu mis à part pendant quelques chapitres où je la trouvais assez agaçante ! Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.
Elle est beaucoup plus courageuse qu'avant et son caractère bien trempé est toujours présent. C'est ce que j'avais bien aimé chez elle, son caractère. Je suis bien heureuse qu'il n'ait pas changé !
Au risque de vous spoiler sur l'histoire, je ne vais pas vous parler des autres personnages mais sachez que, comme dans tout bon livre, il y a des gentils et des méchants (vraiment méchants ! XD) mais je suppose que quand vous lirez le livre, car vous le lirez, vous saurez de qui je veux parler.

Je dois vous avouer que cela m'attriste beaucoup que la saga soit terminée... J'ai vécu tellement d'aventures avec Ivy et Bishop, devoir les quitter est vraiment dur. Mais je sais que l'histoire restera à jamais gravée dans ma mémoire. Et puis si j'en ai envie, qu'est-ce qui m'empêche de relire les bouquins ?

S'il y a quelque chose que j'aimerais par dessus-tout, c'est qu'un hors-série sur Bishop voit le jour. Savoir ses pensées et ses émotions me plairaient énormément ! Qui sait... un jour peut-être... ^^

Conclusion : un superbe volume qui conclut très bien la saga. Je n'en attendais pas moins d'Amy Engel ! Je vous le conseille vivement !

Le Vide : Intégrale Le Vide : Intégrale
Patrick Senécal   
C'est une très bonne surprise et c'est écrit d'une façon très directe, crue, brutale, il ne ment pas avec les mots et moi j'adore ça. L'histoire est une enquête policière tirant vers l'horreur mais attention pas de l'horreur ou fantômes et autres monstres apparaissent du dessous de votre lit, toutes griffes dehors, non, c'est de l'horreur "réaliste" de l'horreur psychologique qui chamboule et qui dérange, particulièrement ce chapitre assez hardcore durant lequel Lavoie trouve son petit protégé Gabriel dans cette baraque perdue, enfin vous lirez par vous même.
Bref livre à lire mais ne soyez pas dépressif ou dans un moment de déprime car quand vous ouvrez ce livre, vous ouvrez une porte sur le vide !

par Becotta
Maman a tort Maman a tort
Michel Bussi   
Monsieur Bussi écrivez, écrivez et continuez de nous enchanter avec vos romans. Quelle imagination !!!!! Un pur régal, on va de rebondissement en rebondissement et on tourne les pages ou le bouton de la tablette avec avidité... Merci pour ces bons moments de lecture. "N'oublier jamais" que si "Maman a tort" et qu'elle "Ne lâche pas ma main", je prendrai "Un avion sans elle" car j'ai du "Sang famille" et avec mes "Nymphéas noirs" je n'irai pas "Mourir sur Seine". Je l'ai toujours dit "T'en souviens-tu mon Anaïs ?"

par coucougi
Pandemia Pandemia
Franck Thilliez   
Hasard de l’actualité, c’est au moment où l’on apprend que la grippe saisonnière a entrainé plus de 18000 décès cette année, que le virus Ebola fait rage en Afrique et que le coronavirus fait des ravages au moyen orient que parait « pandemia », 9ème opus des aventures de Sharko et Hennebelle.

Depuis plusieurs années maintenant, chaque nouveau roman de l’auteur est un évènement attendu par les amateurs du genre.
Et « pandemia » avec ses 644 pages ne déroge pas à la règle.

Dès les premières pages, on est happé par les intrigues. Je dis bien les, deux intrigues se déroulant en parallèle. Si à priori, elles n’ont rien à voir entre elles (personnages, lieux, sujet, totalement différents) un habile jeu de labyrinthe les fera se rejoindre. Malgré tout, il n’y a aucun fouillis, l’auteur maintient un ensemble cohérent tout au long du roman, on passe sans problème d’une enquête à l’autre.
Tout au long du roman, la tension ne cesse de grandir, on est captivé par ces intrigues réalistes, qui pourraient s’inscrire dans notre quotidien. Au fil des pages, on se demande « et si c’était vrai », « et si ce virus existait réellement », à tel point qu’on ne peut plus refermer le livre tellement il est vital d’en connaitre la fin.

Franck Thilliez maitrise parfaitement ses personnages. Personnages auxquels on n’a pu que s’attacher au fil des années. C’est toujours un bonheur de retrouver Franck, Lucie mais aussi leurs jumeaux et leur équipe.

On ressent la tension et l’angoisse au travers de l’écriture fluide, agréable de l’auteur mais on rit aussi et on versera des larmes, je ne dévoilerai pas à quel moment pour vous laisser le suspens.

Un conseil malgré tout, même si ce roman peut se lire indépendamment des précédents, je vous recommande de lire « atomka » et « angor » au préalable.

Mais avec « pandemia » Franck Thilliez ne répand pas uniquement le virus de la grippe, il répand aussi le plaisir de lire d’excellents thrillers.

Un thriller à lire absolument, éviter juste de le lire lors d’une épidémie de grippe ou au milieu d’une réserve ornithologique.

L'Inciseur L'Inciseur
Michael Tsokos    Sebastian Fitzek   
Un peu déçue, je dois dire.
C'est pas que ce livre est mauvais, loin de là. Au contraire, il est même addictif, le suspense est parfaitement maîtrisé avec de bons retournements de situation, le rythme haletant, l'histoire plutôt intéressante, et l'idée même des autopsies et dissections humaines au centre de l'histoire, ça change.
Si ça avait été d'un autre auteur, ou si je n'avais pas lu ses autres livres, j'imagine que j'aurais pu vraiment adorer, mais malheureusement, c'est loin d'être le cas, et pour plusieurs raisons.

D'abord, on a l'habitude des thrillers psychologiques de cet auteur. Là... Eh bien c'en est clairement pas un. Les personnages sont plats, voire caricaturaux [spoiler]surtout l'harceleur hystérique tellement exagéré qu'il n'en est plus du tout crédible[/spoiler]. Mais c'est surtout au niveau de l'intrigue : d'habitude c'est tellement poussé qu'on a l'impression d'avoir affaire à un truc irrationnel que seul l'option du surnaturel pourrait expliquer. Le génie de Fitzeck c'est de toujours proposer une explication rationnelle et psychologique. Là non. Pour le coup, le scénario reste beaucoup trop simpliste pour permettre de jouer sur la psychologie, et c'est bien dommage, vu que je trouve que c'est ce qui faisait la singularité de cet auteur.

Autre point clairement négatif, c'est le manque d'innovation. Sérieusement, ce livre reprend des thèmes déjà exploités dans ses autres livres : l'enlèvement d'un gamin (malade, asthmatique dans ce cas là), un jeu morbide qui consiste à trouver la victime avant qu'elle ne se fasse tuer, sans parler de l'isolement d'un personnage qui va mal sur une île, et qui se retrouve bloqué à cause des questions météorologiques. On mélange les ingrédients des différents thrillers de Sebastian Fitzek, on invente un nouveau contexte, et on obtient L'Inciseur. Une sorte de mélange qui n'arrive pas à la cheville de ses prédécesseurs. Et c'est bien dommage.

par Jenna95
Et tu n'es pas revenu Et tu n'es pas revenu
Marceline Loridan-Ivens   
Il m'a fallut 1 journée pour lire ce magnifique livre.
C'est une magnifique lettre qu'elle écrit à son père, mort à Auschwitz.
Je ne sais quel mots utiliser pour décrire avec quelle force et quels mots sublime elle utilise pour écrire cette lettre.
Tout y est décrit avec pudeur, retenu, et pourtant avec une telle rage aussi.
C'est un livre sublime par les mots, par sa force...
Un livre à lire et à relire.

par vivie10