Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Pauline-43 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Bird Box Bird Box
Josh Malerman   
C'est un gros gros coup de coeur !!

Ce roman m'aura fait passer de sales nuits, il m'aura fait frissonner de terreur et me questionner sur ces créatures !!

C'était incroyable, ce roman est juste une tuerie.

J'ai tout aimé, j'ai tout vécu avec Malorie comme si j'y étais également, comme si je ne voyais pas non plus et que je risquais ma vie aussi.

C'est bien pour cela que la fin me plaît, comme les personnages, nous n'avons pour réponses que ce que nous avons vécu. Tout est raconté par Malorie, vécu par Malorie, pas d'explications superflues, juste survivre.

C'est cruel, c'est violent, c'est morbide, c'est terrifiant mais qu'est-ce que c'était bon ! Une incroyable expérience dans le noir et la folie...
Je suis Pilgrim Je suis Pilgrim
Terry Hayes   
Il est des romans dont on voudrait qu’ils ne se terminent jamais. Avec ses 900 pages, « Je suis Pilgrim » est de ceux-là.

Je ne suis pas roman d’espionnage. James Bond, Mission Impossible, très peu pour moi. Pourtant dès que j’ai ouvert ce roman de Terry Hayes, je me suis retrouvée captivée par l’intrigue, par le personnage de Pilgrim et je fus incapable de le refermer.

Terry Hayes manie la plume avec brio et si l’enquête démarre avec un simple meurtre, au fil des pages, on plonge tout naturellement, dans l’après 11 septembre, dans le terrorisme international. Quelques retours en arrière nous permettent de faire plus ample connaissance avec Pilgrim, avec son passé. On finit par s’attacher à cet espion, à ce James Bond américain. J’ai aussi aimé le personnage de Battleboi, on n’en parle peu mais je me suis attachée à ce geek.

« Je suis Pilgrim » est un roman est terrifiant. Terrifiant parce qu’il nous plonge au cœur du terrorisme, sujet qui occupe malheureusement une place majeure dans l’actualité depuis quelques années. Il nous confronte à ces intégristes, ces fanatiques, qui au nom de Dieu, sont prêts à toutes les folies, à tous les sacrifices et tant pis pour les vies perdues.
Tout au long de ces 900 pages, on ne peut s’empêcher de se demander si le scénario est plausible. Et si une telle catastrophe devait arriver, y-a-t-il un seul super agent capable de nous sauver.

Si vous chercher un roman prenant, terrifiant, qui vous tiendra en haleine de la première à la dernière page, foncez en librairie.

Nous les menteurs Nous les menteurs
E. Lockhart   
Quelle lecture ! J'ai lu ce livre en une fois et je suis restée un bon moment assise sur mon lit sans savoir quoi faire une fois terminé. Malheureusement pour avoir récemment vu un film assez similaire, j'avais très vite deviné la fin mais j'ai continué ma lecture en priant pour me tromper.
C'est vraiment une lecture facile et addictive qui m'a entraîné et passionné tout du long. Je ne pensais pas m'être autant attaché aux "menteurs" mais les émotions qui me sont tombés dessus à la fin m'ont fait prendre conscience de la sympathie qu'ils ont fini par m'inspirer.
Il y a tellement à dire sur ce livre, je pourrais en parler pendant des heures mais évitons les spoliés.
Disons simplement que ce livre vaut le détour et que si vous avez envie d'une bonne lecture vous devriez choisir celui ci. Bonne lecture !

par Nemesris
Les Fantômes d'Eden Les Fantômes d'Eden
Patrick Bauwen   
Un très bon thriller, rempli de suspens et d'un peu d'horreur. Juste parfait. J'ai aimé les personnages, la noirceur de leurs pensées, les faits qui s’enchaînent sans jamais de temps mort. Découvrir l'enfance du héros fait qu'on s'attache direct et cette personnalité. Bref, pour un premier roman de Brauer, je pense que je vais lire ceux qu'il à écrit avant car j'aime beaucoup son univers.

par aciantar
Famille parfaite Famille parfaite
Lisa Gardner   
Une lecture agréable, un suspens et une fin à laquelle on ne s'attends pas, mais trop de longueurs et trop de répétitions dans les descriptions , dommage. Un bon moment tout de même.

par sevny
Un appartement à Paris Un appartement à Paris
Guillaume Musso   
Je viens tout juste de terminer le roman ... j'en reste complètement muette et surtout émue. Année après année j'attend cette période de l'année avec impatience. Découvrir le nouveau Musso est toujours pour moi un petit moment de bonheur, mais cette année c'est encore quelque chose de plus. C'est l'une des plus belles histoires qu'il nous a raconté à ce jours et il faut dire qu'elles sont toutes exceptionnelles. Une lecture que j'ai dévoré en quelques heures sans jamais m'arrêter, comme toujours et que je vais relire lorsque le trop plein d'émotion sera passé. ! Vivement l'An prochain pour découvrir une histoire, qui je l'espère sera à la hauteur de celle-ci)
Défaillances Défaillances
B.A. Paris   
EXCELLENT EXCELLENT EXCELLENT
Très additif.
On plonge vraiment dans l’univers de Cass cette femme si attachante qui se démène pour lutter contre ses « défaillances » et comprendre ce qu’il lui arrive. Et la fin du roman est bien étudiée. Bravo !
L’écriture de ce roman est fluide, simple et sans fioritures. Se lit rapidement car on ne peut pas le poser : il faut savoir !
J’ai ADORÉ !

par Ktyice
Les Jumelles d'Arrowood Les Jumelles d'Arrowood
Laura McHugh   
après avoir lu le résumé, j'étais curieuse de savoir le déroulement de l'histoire. C'est un bon livre bien écrit mais j'ai trouver qui se passait pas grand chose. Il m'a sembler long, je n'avais qu'une envie, c'est de tourner les pages et savoir réellement ce qui sait passer avec ces deux soeurs qui ont disparues 17 ans en arrière. Niveau suspense j'ai lu mieux.

par ally08
La Cave La Cave
Natasha Preston   
http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2017/06/la-cave.html

Depuis plusieurs mois maintenant, je dirais depuis septembre 2016, je n'arrive plus à me plonger complètement dans un livre, j'ai énormément de mal à entrer dans de nouveaux univers. Mes pensées me mènent toujours ailleurs et je fini par fermer le livre par manque de concentration.

Mais lors d'un passage à la Fnac, je me suis rendue compte que j'avais besoin d'autre chose que les livres qui sont dans ma PAL et que je me force à lire parce qu'ils sont là. J'avais besoin d'un autre style, pas de romance ou quoi que ce soit qui se trouve déjà dans ma bibliothèque, mais de quelque chose de plus sombre. J'avais déjà lu le résumé de ce livre deux ou trois fois mais je ne l'avais jamais pris par peur qu'il soit trop jeunesse, chose que je ne supporte plus en ce moment. Mais cette fois-ci, je me suis laissée tenter, et Dieu merci !
Comme je l'ai dis, je me tape une panne de lecture depuis au moins 9 mois, j'accumule les livres "en cours" sans jamais les terminer, et pour une fois, j'ai terminé ce livre en seulement deux petits jours. A l'heure actuelle, c'est un vrai miracle pour moi !

Je me suis complètement laissée aller dans cette histoire, j'ai imaginé chaque scène comme si je les voyais réellement, j'ai vu les personnages, les lieux, ressenti les émotions et sentiments. Je me suis enfin laissée plonger dans un nouvel univers.

On fait donc la connaissance de Summer qui sort seule pour aller rejoindre des amis. Malheureusement, elle va croiser le chemin de Trèfle, qui l'appellera immédiatement Lilas et qui a décidé qu'elle faisait partie de sa famille et va la séquestrer dans sa cave. Mais Summer n'est pas la seule, et elle va faire la connaissance de Rose, Violette et Iris, trois autres jeunes femmes enlevées par Trèfle.
Mais il n'a pourtant pas le profil du malade mental, et a une apparence tout à fait normale. Il a un travail sérieux et s'appelle réellement Colin. Mais lorsqu'il rentre chez lui, son masque tombe, il devient Trèfle et il retrouve la famille qu'il s'est créée.
Ce psychopathe enlève, séquestre, viole, tue, et il n'a pourtant jamais soulevé les soupçons de quiconque.

Je ne sais pas si je classerais vraiment ce roman dans la catégorie YA, c'est d'ailleurs pour ça que je l'ai classé dans la catégorie Drame. Il y est sujet d'enlèvement, de séquestration, de viol, de meurtre mais aussi du syndrome de Stockholm. Il y a du sang, des cris, des supplications. Je pense qu'il faut avoir un certain âge pour le lire, même si je pense que je l'aurais tout autant bien aimé à 14-15 ans.
Mais comme je l'ai dit, j'avais besoin de noirceur et d'un sujet comme celui-ci, alors je l'ai absolument adoré ! Ce bouquin m'a rendu accro, dès mon réveil je le lisais, à mon coucher je le lisais. Et pour vous dire à quel point il m'a obsédé ces deux derniers jours, lorsque je me suis couchée il y a deux jours après avoir lu quelques pages, j'ai rêvé que j'étais moi-même dans cette cave. Je me trouvais totalement dans l'univers du livre, comme lorsque l'on dort juste après avoir regardé un film d'horreur.

Un film d'horreur, c'est d'ailleurs ce à quoi il m'a fait penser. Pas grâce à la partie sombre puisqu'il n'est pas non plus effrayant, mais grâce à l'ambiance dans laquelle il nous plonge. Il y a quelques mois, je suis allée voir Split au cinéma, je l'ai absolument adoré, et je l'ai re-regardé chez moi il y a quelques semaines. Il est devenu un de mes films préférés, et le livre m'y a totalement fait penser. Ce n'est pas la même histoire du tout, mais l'ambiance est similaire, et les manies de Trèfle m'ont fait penser aux manies d'une des personnalités du personnage de Split au niveau de ses tocs concernant la propreté, et ses élans de rage.

Je dirais qu'il est d'ailleurs un mélange entre Split et le personnage de Norman Bates. Trèfle est bourré de tocs mais est aussi obsédé par sa mère décédée dans le passé. Il lui parle dans sa tête, lui obéi et fait tout pour la rendre fière.

En ce qui concerne l'écriture et la façon dont il est écrit, j'ai adoré et je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Le temps passe assez vite, et on suit le point de vue de Summer, mais aussi de Lewis son petit ami, et de Trèfle son kidnappeur.
Grâce à Summer, on suit le déroulement de son enlèvement, sa séquestration et la façon dont elle gère tout ça. On fait aussi la connaissance des autres filles.
Grâce à Lewis, on suit le monde extérieur, on voit la réaction de la famille et on suit les recherches.
Grâce à Trèfle, on suit ce qui se passe dans son quotidien mais aussi dans son passé. On en apprend plus sur les filles séquestrées avant Summer mais aussi sur son état d'esprit. On se retrouve dans la tête d'un psychopathe pour qui tout ceci paraît normal.

En conclusion, j'ai adoré ce livre, et j'ai encore toutes les scènes en tête comme si je sortais d'une salle de cinéma dans laquelle j'aurais passé deux jours. Je suis encore immergée dedans, et je le conseille à 3000% sans hésitation !
J'ai d'ailleurs regardé les critiques sur GoodReads en m'attendant à trouver des éloges, mais pas du tout, j'ai vu beaucoup de commentaires négatifs. Alors je pense que chacun doit se faire sa propre opinion. Je fais souvent parti de la majorité en ce qui concerne les avis négatifs, mais pas cette fois. Ce livre a réussi à me faire sortir temporairement de ma panne de lecture, alors je ne peux qu'en faire des éloges.
Alors si ce livre vous tente, foncez, et faites vous-en votre propre avis !

par OLDB
Tu tueras l'ange Tu tueras l'ange
Sandrone Dazieri   
https://serialbookineuse.wordpress.com/2017/10/18/tu-tueras-lange-sandrone-dazieri/

Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Robert Laffont et plus particulièrement La Bête noire pour m’avoir permis de lire la suite directe de Tu tueras le Père que j’avais beaucoup aimé d’ailleurs. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans ce thriller signé de Sandrone Dazieri. Autant vous dire que c’est sans grande surprise que j’ai une nouvelle fois passé un très bon moment de lecture. Je tiens également à préciser que selon moi il est nécessaire de lire le premier opus même si les deux enquêtes son indépendantes l’une de l’autre. En effet, il y a de fortes chances que vous soyez spoiler par rapport à certains éléments touchant directement aux personnages principaux.

Ainsi, nous retrouvons Colomba Caselli qui est de nouveau appelée sur une scène de crime particulièrement troublante. En effet, tous les passagers en classe à faire das un TGV sont retrouvés morts à l’arrivée du train. Si de prime abord il s’agit d’un attentat terroriste revendiqué, semble-il, par Daesh, Colomba n’est pas vraiment de cet avis, persuadée que des zones d’ombre se cachent derrière cette affaire. Pour y voir plus clair et et lever le voile sur les soupçons qu’elle nourrit, Colomba n’a d’autre choix que de contacter Dante. C’est ainsi que ce dernier va découvrir que de nombreux autres meurtres et massacres sont liés entre eux par un seul et même prénom : Giltiné, l’ange de la mort.

L’intrigue est à la fois prenante et intelligemment conduite. J’ai été prise dans l’histoire dès les premières pages pour ne plus en sortir jusqu’à la fin. L’auteur nous entraîne dans une enquête palpitante dont les enjeux sont beaucoup plus compliqués qu’il n’y parait. Avec une narration simple mais percutante, l’auteur va droit au but sans s’embarrasser de fioritures. Toutefois, je salue son travail de documentation et de recherche pour nous offrir un récit aussi réaliste que cohérent. La plume de l’auteur est par ailleurs toujours aussi crue, incisive et nous tient au haleine tout au long du récit. Je dois dire que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, si bien que je n’ai pas vu passer les 600 pages de ce pavé.

Pour ce qui est des personnages, j’ai été ravie de retrouver le duo de choc formé par Colomba et Dante dont les personnalités et la relation ont quelque peu évolué depuis les événements du Père. Ainsi, c’est une Colomba en proie à des doutes et encore plus mal dans sa peau qui se profile devant nos yeux. Dante, quant à lui, n’est pas mieux loti, avec ses phobies et ses crises de panique dont l’intensité semble s’être accrue. Mine de rien et aussi torturés soient-ils, ces deux personnages sont attachants et leur alchimie est palpable. Une autre figure qu m’a particulièrement intrigué, n’est autre que Giltiné. A la fois mystérieux et inquiétant, ce personnage n’aura eu de cesse de me fasciner tout au long du roman. On s’interroge sur sa véritable identité et les motivations qui se cachent derrière ses agissements.

En bref, Tu tueras l’ange est une suite à la hauteur du tome précédent. Sandrone Dazieri nous plonge une nouvelle fois dans un thriller rythmé où le suspens brillamment dosé. La fin, aussi surprenante qu’inattendue nous laisse sur un sacré cliffhanger ! Je n’ai maintenant qu’une hâte : lire le dernier volet de cette trilogie pour enfin connaître le fin mot de l’histoire !