Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Pauline-9 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Les visages de dieu Les visages de dieu
Mallock   
Un auteur qui gagnerait réellement à être connu.
Un rythme soutenu, une écriture vive (bien que parfois grossière) et de l'humour, des chapitres cours (environ 10 pages chaque, ce qui, pour moi, est un bon point).
On croise ici un habituel flic un peu abîmé par la vie, mais à qui on s'attache, comme à toute sa petite équipe (bien qu'ils auraient tous pu être un peu plus approfondis), et un illuminé fanatique, du classique donc.
Pourtant on se prend bien dedans, les meurtres sont sanglants et... "artistiques", si je puis dire, assez recherchés dans la symbolique et les supplices infligés aux victimes.
Bref, un bon moment, dévoré rapidement, bien qu'il faut déplorer un fin un peu facile sur les bords.

par Spika
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
Sinners, Tome 1 : Vicious Sinners, Tome 1 : Vicious
L.J. Shen   
Un cliché : oui, mais un excellent cliché !

Il est dur de trouver une bonne romance sans glisser vers tout un tas de cliché, dans le mélo, ou dans le manque de profondeur.
Ce livre repose sur un cliché revisité à l'infini, mais passons, pour une fois qu'on a un vrai connard qu'on adore détesté et non simplement une montagne de muscle tatoué hurlant son amour ou ses crises existentielles dû a une enfance difficile au bout de 50 pages : C'est déjà une énorme victoire. Car Vicious est un connard, et personnellement j'apprécie vraiment la constitution de sa personnalité égocentrique, blasé et perverse.

Je peux donc franchement dire que ce livre offre une dimension un peu plus complexe au niveau du caractère des personnages qui manque cruellement à la majorité des romances new-adult.

par Pauline-9
Le Cercle des Immortels, Dark Hunters, Tome 12 : Acheron Le Cercle des Immortels, Dark Hunters, Tome 12 : Acheron
Sherrilyn Kenyon   
j'ai pris mon courage à deux mains et je l'ai lu en anglais; c'est une tuerie! c'est vrai que la première partie est un peu longue mais c'est surtout dans mon cas parce que c'est en anglais ^^
On comprend vraiment mieux son attitude. Achéron a souffert comme jamais et c'est vrai que quand on se dit que là le pauvre il a vraiment tout subi, Sherry en rajoute une couche (parfois inutile). C'est normal que 11 000 ans après il en soit encore traumatisé. La 2e partie avec Tory (apparue pour la 1ère fois dans le tome 1 de Dream Hunter) est différente, plus légère, plus drôle et vraiment très sympa. on est tellement content qu'Achéron trouve enfin le bonheur et soit débarassée de cette garce d'Artémis. Enfin bref un pur bonheur....

par karen
Une simple lettre d'amour Une simple lettre d'amour
Yann Moix   
Une lettre lucide et courageuse, amère et alarmiste, exaltée et passionnée, un mélange de sucré et d'amer, de beau et de laid, une « simple » lettre pour régler ses comptes avec le passé, avec ce qui a été et ne sera plus...
Une lettre d'amour, amour charnel, amour passion, dévastateur, amour qui déçoit, qui meurtrit, amour qui brise les crédulités, amour vrai, amour feint... l'amour ce grand fourre-tout qui naît, qu'on sollicite, sur lequel on mise, qui transporte, s'essouffle, trompe, s'use et périclite.

La très longue lettre d'amour d'un homme à celle qu'il a désirée comme un fou, qu'il a aimée ou cru aimer, une sorte de bilan, de rétrospective des moments qu'il a partagés avec elle, la remise en question de celui qui a souffert d'avoir trop aimé, d'avoir été remplacé, un homme qui crie sa douleur, l'extériorise, la libère. C'est un homme meurtri qui cherche à retrouver dans la littérature, leur histoire d'amour, un homme qui s'accuse de tous les maux de la terre, se trouve une avalanche de défauts : « méchant, égoïste, menteur, capricieux, manipulateur, infidèle, violent, de mauvaise foi, brouillon, dispersé, velléitaire, jaloux »... et comme si cela ne suffisait pas, il rajoute dans sa liste pourtant déjà longue, « imprévisible, désagréable, susceptible, excessif, immature, impatient, irascible, stressé, égocentrique, hypocondriaque, bordélique, prétentieux, bavard, influençable, instable, paresseux, inconstant, taciturne, caractériel, intolérant, pas fiable, impulsif... ». C'est aussi un homme qui se rend à l'évidence et qui n'est pas tendre dans sa façon de le faire, ni envers elle, ni envers lui-même.

C'est une réflexion sur l'amour, le couple, l'infidélité, le bonheur, la communication, la solitude, la haine, la désillusion... leur histoire d'amour, ce « malentendu », celui qu'il a éprouvé et qui lui a fait ouvrir les yeux, sur elle, sur lui, sur eux, sur ses peurs, ses craintes, ses envies, ses doutes, ses certitudes. Sans doute lui a-t-il écrit tout ce qu'il n'a pu lui dire, elle qui lui reprochait de ne jamais parler...

Alors oui, il frappe fort Yann Moix et la métaphore est reine... c'est tellement bien écrit, rédigé en apnée ou en apesanteur, c'est selon, un rythme à couper le souffle, une lettre que l'on lit sans reprendre sa respiration, un très bel exercice de style, une performance à laquelle j'ai été sensible...

par SuperNova
Paroles Paroles
Jacques Prévert   
C'est beau, c'est simple... C'est grand ! C'est du Prévert.
Ses poèmes nous prennent par les tripes !
"Et il est parti
Sous la pluie
Sans une parole
Sans me regarder
Et moi j'ai pris
Ma tête dans ma main
Et j'ai pleuré."

Il n'utilise pas de grand mots mais c'est là qu'est tout son art !
Un de mes recueils préféré, je ne me lasse pas de le relire...

par dadotiste
Hell Hell
Lolita Pille   
« Quelque chose explose en moi, je me redresse en agrippant les draps, je hurle les paroles, ma voix se brise… C’est ma faute. J’ai voulu en finir sous prétexte qu’on se détruisait mutuellement, j’ai été l’artisan de notre échec, j’ai travaillé à mon propre malheur. »
Ce n'est que la seizième fois que je le lis, je ne m'en lasse pas.

par math-ouu
Les identités meurtrières Les identités meurtrières
Amin Maalouf   
Amin Maalouf nous donne dans ce livre matière à réfléchir...
Tout d'abord, il nous offre son point de vue, qui me semble tellement correcte, et tellement logique, que je me suis demandée pourquoi tant de personnes ne parvenaient pas à le partager?
Je pourrais discourir longtemps sur les fondements de ce livre, mais je ne souhaite pas entrer dans un discours politique.
Je m'en tiendrai donc au coté "superficiel" du livre.
J'ai été littéralement subjuguée par l’habilité d'Amin Maalouf à manier les mots comme il le fait.
J'en suis encore toute émoustillée...
Comment parvient-il, alors que ce n'est pas sa langue maternelle, à écrire de manière, si je puis dire, si poétique?
Je l'admire beaucoup pour ça...
Et pour bien d'autre chose!

Bref, si vous vous intéressez sur la notion d'identité, sur ce qui fait que nous sommes nous, sur la tolérance,... Lisez ce livre!

par any1992
Projet : Friendzone Projet : Friendzone
M.D. Bortoli   
C'est un véritable bijoux ! Baby Gracie est folle, mais pas dans le genre de la nana de chick lit trop taré et un peu exaspérante, non non non : Elle est folle comme tous le monde peut l'être. Je me suis parfois retrouvé dans sa manière de penser, de réagir, ect. Ce livre est rafraîchissant.

Ça fait quand même 10 ans qu'elle est un peu, beaucoup, dingue de l'ami de son frère, et pourtant elle ne me parait pas, trop, désespéré. Son plan pour sortir de la friendzone est plausible et nous donne un maximum de moment hilarant.

La construction de la vie de Grace est bien construite. Elle est un peu paumé dans la vie sans être une victime ou une oie blanche, elle a des vrais amis dont les relations sont un minimum développé (ce qui est souvent zappé dans les romances), une famille un peu lourde mais pas envahissante, ... En bref une vie banal avec quelques trucs moins banales. Un bonheur! Il est clair que le livre tourne principalement autour du projet de conquête de Sam mais ce n'est pas lourd. Grace est vraiment amoureuse, ce n'est pas une lubie obsessionnelle dû a un coup de foudre ... en fait si mais elle avait 13 ans donc elle est excusé car 10 ans passe avant qu'elle le piste sérieusement.

Au final, j'ai tout simplement adoré la légèreté, la profondeur, l'humour, les personnages, le contexte de cette pépite de livre!

par Pauline-9
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Je l'ai vu pendant des mois dans mes suggestions, j'avais du mal à passer le cap de la lecture tandis que tout le monde faisait des commentaires élogieux au sujet de ce livre.

Et les gens ont eu raison. Ce livre est tout simplement complet :

Dans les personnages qui ont tous un réel vécu, un caractère avec de la profondeur et du relief. Une héroïne sur qui on ne miserait pas 2 francs... Bref, les personnages sont géniaux.

Mais ce qui m'a rendu le plus dingue de ce livre, que j'ai mangé en quelques bonnes grosses heures, c'est l'univers. C'est une pure merveille d'imagination. J'en suis à la limite de la fascination tant il est complexe, encrée dans la vie des personnages avec tant de naturel et de cohérence qu'on dirait que l'auteur parle d'un pays existant qu'elle aurait étudié durant toute sa vie. Cette femme est un génie, il n'y a pas d'autre mot.

par Pauline-9