Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Paulineaimy : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Perfect Obsession Perfect Obsession
Cara Solak   
J’ai passé un excellent moment de lecture. Au départ, je n’accrochais pas du tout avec le personnage masculin (je n’arrivais pas à comprendre comment il pouvait justifier son comportement !) et puis, en à peine quelques chapitres, l’auteure m’a totalement prise dans ses filets et j’ai fini par adorer Jonas. C’est un homme avec un vrai passé et des sombres démons ... comme je les aime !
Stella m’a plu d’emblée, et son histoire personelle m’a vraiment touchée. Je m’imaginais à sa place, et j’en avais le cœur retourné.
En plus, l’ecriture est fluide et légère. C’est très agréable à lire !
En résumé, je recommande à 100%
La Meute de Chânais, Tome 1 : Aymeric - La Malédiction La Meute de Chânais, Tome 1 : Aymeric - La Malédiction
Ysaline Fearfaol   
Bienvenue dans la meute de Chânais, pas tout à fait comme les autres, d'autant que son lieutenant, Aymeric, cache un terrible secret que les membres de la meute l'aident à préserver. L'irruption dans leur vie d'Yseult, une jeune historienne, va pourtant tout chambouler. Avec elle, l'espoir renaît.

Le roman est dense, on ne s'ennuie pas une seconde grâce aux multiples rebondissements et aux personnages hauts en couleur, sans oublier que si niveau émotions on n'est pas épargné (le passé d'Aymeric, qui nous est révélé peu à peu, est loin d'être rose) l'humour reste néanmoins très présent.

Aymeric est un personnage très intense, sombre et mystérieux, et la lectrice peut se reconnaître en Yseult, jeune femme a priori banale qui se remet tant bien que mal d'une rupture douloureuse et n'a pas vraiment envie de laisser la place à un nouvel homme dans sa vie, surtout lorsque l'homme en question est aussi compliqué qu'Aymeric.

Les personnages qui gravitent autour du couple principal donnent aussi du corps à l'histoire, que ce soit Duncan, le chef de meute, le seul qu'Aymeric redoute, Aloys, le cousin rival et pourtant toujours présent quand il a besoin de lui, l'oncle d'Yseult et ses poignards, ou encore les filles de la meute, peu nombreuses mais avec de sacrés caractères (je pense à une certaine Blod, à l'origine de toutes les blagues aux détriments des mâles de la meute). Et puis ce livre ne serait pas ce qu'il est sans la méchante, que l'on se prend à détester et qui va se montrer particulièrement retorse.

Amour, humour, suspense sont les mots qui me viennent pour résumer ce premier tome d'une nouvelle série à suivre.
Callie & Kayden, Tome 1 : Coïncidence Callie & Kayden, Tome 1 : Coïncidence
Jessica Sorensen   
Ce livre m'a bouleversée... Il m'a émue et remuée. Kayden est frappait par son père, et Callie a vécu la pire horreur qu'une fille peut vivre [spoiler]elle s'est faite violée, à douze ans, lors de sa petite fête d'anniversaire avec tous ses camarades. Dans l'obscurité de sa chambre, sans que personne ne remarque quelque chose. [/spoiler] On connait dès le début l'histoire de Kayden, mais celle de Callie est décrite très subtilement. On comprend ce qu'il lui est arrivé très vite sans savoir si c'est bien cela. En effet, seule les gestes, les émotions et les sensations de Callie nous permettent de comprendre. Et c'est ainsi qu'une douloureuse histoire d'amour naît entre les deux personnages écorchés. [spoiler]J'étais touchée, et je ne sais pas pourquoi par la façon que Callie avait de se protéger. J'étais touchée par ses tremblements, par ses gestes et sentiments. Par ses yeux qui ne quittaient pas la main qui la touchait, par ses lèvres tremblotantes lors d'un baiser. J'ai été touchée par chacun de ses gestes même le plus désespéré lorsqu'elle se fait vomir pour évacuer le mal en elle jusqu'à saigner. Chacun de ses choix et de ses actes m'a émue. Et lorsque enfin elle révèle son secret je n'ai pas pu m'arrêter de pleurer.
La passage que j'ai certainement le plus apprécié, est la façon dont Kayden a consolé Callie après qu'elle ait vu Caleb, l'auteur de tout ce mal encré en elle. J'ai bien cru qu'il n'allait rien faire, pourtant, ce qu'il a fait été bien plus touchant. Après avoir consolé Callie, il a fait ce qu'il avait a faire avec toute la froideur qu'il fallait. Malheureusement son passé la rattrapé lorsque son père l'a ramené de prison et lui a planté un couteau dans le ventre. [/spoiler]
A la fin, je ne pouvais plus m’arrêter de pleurer et j'avais l'impression que l'on avait arraché des pages mais cela ne m'a pas dérangé car j'ai directement commencé le tome 2. Cette histoire a été bouleversante pour moi, et je me suis énormément attachée aux personnages.

par Kiiwako
Sweet Home, Tome 1 Sweet Home, Tome 1
Tillie Cole   
Je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé. J'avais découvert Tillie Cole avec "mille baisers pour un garçon" ou j'avais versé toute les larmes de mon corps - et d'ailleurs en diamant dans ma biblio - mais Sweet Home n'est clairement pas a la hauteur de ce que j'avais déjà lu d'elle.

Déjà Molly bien que mignonne, est une Mary Sue en puissance, orpheline, gentille douce parfaite et tout le tralala. Rome est un stereotype de bad boy finalement pas si bad que ça parce qu'il souffre. je parle meme pas de Shelly, copier/coller des garces habituelles de series B qui a leur dernière année de fac se comporte encore comme les reines de lycée. en fait les personnages que j'ai trouvé les plus intéressant c'était Cass, Lexi et Austin. c'est ceux qu'on voit le moins pourtant.

Je suis vraiment désolée pour ceux qui ont aimé le livre d'avoir un avis si tranché, surtout que je suis non plus mauvais public mais tout était cousu de fil blanc, prévisible a outrance. et surtout, j'ai eu un problème avec rome, il n'est pas seulement dominateur il est surtout irrespectueux, il parle vraiment mal a Molly parfois et ma foi, elle a l'air d'aimer ça. Molly qui d'ailleurs, pour une femme "mature" pique des crises sans avoir toutes les informations ou joue les moralisatrice a tout bout de champ.
l'histoire des parents je l'ai trouvé également un peu grosse aussi, vraiment très drama et à mon sens y avait plein d'autres solutions pour Rome s'il le voulait vraiment, pour échapper à tout ça. et le dénouement final était affreusement prévisible.

j'avais découvert (et aimé) Tillie Cole avec le livre "mille baisers pour un garçon" mais Sweet Home n'est pas a la hauteur de ce qu'elle avait pu écrire, et c'est sans doute la romance inspiré de Romeo et Juliette la moins bien que j'ai lu jusqu'ici,j'ai été très déçue.

par sorello
Hell's Horsemen, Tome 3 : Inaccessible Hell's Horsemen, Tome 3 : Inaccessible
Madeline Sheehan   
Tegen et Cage sont des personnages horripilants ! Bouh !
Tegen est une chieuse, une emmerdeuse de première, qui ne sait pas parler sans hurler et dire des insanités. Elle est vulgaire et pénible. Vraiment pénible. Elle ferait peur à un Pitt-Bull enragé.
Cage est un connard prétentieux. S'il est un poil mieux que son père, il en suit la trace tout de même ! Vaut mieux pas trop s'y frotter car il serait vite fait à vous mettre une tatane. Il est colérique, violent, arrogant, queutard, sexiste... etc...
Bref, de beaux portraits que je vous dresse là, non ??
Nous sommes d'accord. Ce sont des merdeux... comme tous les personnages de cette série !

Je me suis une nouvelle fois régalée ! J'ai adoré Tegen et Cage.
Comment ça, je me contredis ? Oui... mais non. Enfin... peut-être, mais j'ai des excuses :
Premièrement, je suis une fille. (On dit bien qu'une fille est toute en contradictions, non ?)
Et deuxièmement ce n'est pas de ma faute si Madeline Sheehan est un génie !! Elle arrive, par je ne sais quelle magie, à sublimer ses personnages : ils sont horribles, oui, mais sublimement horribles. Connards aussi, mais sublimement connards etc... Ils sont sublimement imparfaits !! Et au final, on ne peut que les adorer !

Pour vous dire à quel point l'auteur a du talent, vous vous souvenez de Dirty, le cracra du club ? (d'où son surnom).
Il est sale, il pue, il est vulgaire, dégue, repoussant, cinglé... Eh bien, une partie de ce tome lui est consacrée (avec Ellie, la copine de Danny).
Croyez-le ou non, mais Dirty est le personnage le plus incroyable de cette série ! Il m'a terriblement touchée et émue. C'est inimaginable ce que Madeline a fait de lui, ce qu'elle arrive à nous faire ressentir pour lui alors qu'il est si déglingué ! Je suis époustouflée par ce que j'ai lu.

En bref ? Une double histoire, celle de Tegen et Cage et celle de Dirty et Ellie, qui nous sort une nouvelle fois de notre zone de confort, qui est dure, impitoyable, violente, dérangeante et... SUBLIME !

Avis complet sur http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/11/hells-horsemen-t3-inaccessible-de.html

par toutoun
One, Tome 1 : Même pas peur One, Tome 1 : Même pas peur
Jacinthe Nitouche   
Sacha et Charlie, sont amis depuis l'enfance. Aujourd'hui, deux ans après sa mystérieuse disparition, Charlie est de retour. Comment va réagir Sacha ?
Sacha vit dans une famille heureuse et aimante et croque la vie à pleine dent, un lien que beaucoup ne comprennent pas le relie à Charlie, qui depuis toute petite vit seule avec son père, qui voyage beaucoup pour son travail. Vers où mènera ce lien qui unit Sacha et Charli ?
Mal grès cette histoire qui change de ce que je lis d'habitude, je n'ai pas été captivé, ni ému, ni pris par l'histoire de Sacha et Charlie, certaines choses dès le début m'ont dérouté, m'on perdu, car oui, ça m'a perturbé et fait que j'ai perdu la saveur qu se dégage du récit. Je dois bien avouer que l'histoire m'a laissé de marbre comme si j'étais la spectatrice et que j'étais resté en dehors de l'histoire et que je ne comprenais pas ce que les personnages me racontaient.
Sacha et Charlie ne m'on pas laissé un souvenir qui restera dans ma mémoire, par contre je vous le dis faite vous votre avis dessus, car mon ressentis ne sera pas forcément le vôtre.
Désir fatal, Tome 1 : De tout mon être Désir fatal, Tome 1 : De tout mon être
Abbi Glines   
Abandon à 40% par KO.

Je crois que je peux m'inscrire dans le Guiness Book des Records, dans la catégorie "roulage de noeil". Je n'ai jamais autant levé les yeux, ni aussi haut, ils ont faillis faire le tour complet et désaxer la Terre… Mais heureusement, il fait toujours aussi beau et chaud en ce bon mois de mai. Ahem. Tout va bien dans le meilleur des mondes.

La première question qui m'est venue, c'est bon sang mais quel âge a Abbi Glines ? 15 ans ? 16, 17 ? Ah nan, 38 ans d'après Wikipedia, ça aurait pu expliquer tous ces enfantillages et l'intrigue toute moisie qui te donne juste envie d'entrer dans ce bouquin, de tous les flinguer et d'étrangler l'auteur. Oui mais non.

Généralement une plume simple pour moi rime souvent avec efficace, ici la simplicité est juste digne d'un pré-ado ou cela vient de la traduction. Alors J'ai Lu, on ne s'est pas beaucoup foulé, google trad ou bien ? C'est très médiocre mais si les échanges entre les deux persos principaux avaient été un peu plus digne de leurs âges et non pas des dialogues issus de téléréalité, j'aurai passé l'éponge.

Mais non, on se coltine une histoire à deux balles avec un personnage masculin qui se la joue trou du cul qui saute tout ce qui bouge et qui dés le départ est attirée par la douce et pure jeune fille… Au secours, c'est kitsh ! Et vla qu'il balance des petites phrases du genre : ne t'approche pas de moi, je ne suis pas assez bien. Et bla, et bla. Mec, elle veut juste un toit, tu n'es pas si sexy que tu ne le crois.

L'intrigue est inexistante, elle est bidon parce que sa mise en scène est pathétique. Abbi Glines croit que la technique de "je ne termine pas mes phrases comme ça on a du suspens" est une façon de faire. Je ne connais rien de plus agaçant. Tout le monde sait, l'héroïne entend bien des phrases où il manque des bouts et elle ne cherche pas plus que ça à savoir. Je ne compte pas les "mais qu'est ce qu'il entend par là ?". Bah demande, spèce de dinde !

Voilà, je vous donne mon avis à chaud sachant que je n'ai pas terminé, parce que si je le fais, je vais sauter plusieurs chapitres. Je ne sais pas à qui s'adresse ce genre de textes, parce que vu le cul qui est clairement annoncé, je n'ai pas envie de le proposer au moins de 15 ans même avec cette plume et l'intrigue basique. On a déjà lu des jeunesses bien plus développés que ça et ce serait complètement crétin de prendre les ados comme tels.

par LLyza
Draicon, Tome  1 : La Menace de la Nuit Draicon, Tome 1 : La Menace de la Nuit
Bonnie Vanak   
j'ai bien aimé ce tome. Margaret Sinclair et Nicolas on tout les deux des secrets ce qui empèche leur couple d'avancer. Mais cela reste tout de même un nocturne basé sur le thème des loups.
Toi,moi maintenant ou jamais, Episode 6 Toi,moi maintenant ou jamais, Episode 6
Emily Blaine   
Après la lecture de l'ultime épisode de cette série je suis sur un petit nuage.

J'appréhendais ce dernier épisode, ne me demandez pas pourquoi mais j'avais peur du sadisme d'Emily :) Une chose est sûre le plaisir a été au rendez-vous mais aussi énormément d'émotions.

Au fil des épisodes je dois avouer que j'ai aimé la façon dont Emily a choisi de nous raconter son histoire. Elle a assemblé le puzzle du passé nous faisant vivre leur romance intense au moment de leur adolescence. Et elle a rendu leur histoire encore plus belle dix ans après.

Dans ce final, les émotions m'ont submergées pour plusieurs raisons je pense, en nous dévoilant la fin de leur histoire passée elle met l'accent sur le lien que Charlotte partageait avec sa mère à ce moment là et mon dieu j'ai trouvé cela vraiment beau. Une part de l'histoire qui m'a touchée en plein coeur. Un lien mère/fille indestructible qui se trouve sublimé.

On reprend le récit avec nos héros, Charlotte et Jérémiah, les stars de cette série. L'enjeu est maintenant très clair et il est temps de prendre des décisions, la fin du cinquième épisode a manqué de me faire avoir une crise cardiaque, c'est le coeur battant à tout rompre que j'ai repris ma lecture...Charlotte bouleversée est au pied du mur, la situation l'oblige clairement à faire la part des choses sur sa relation avec Jérémiah...Quoi qu'il arrive il n'arrêtera pas les courses, alors que faire ?

Charlotte sera-t-elle assez forte pour surmonter sa peur ?

Un final très agréable, un dénouement qui ne pouvait pas me faire plus plaisir. C'est assez dingue quand je fais le bilan de cette lecture que j'ai littéralement dévorée, chaque épisodes m'a vendu sa petite part de rêve. J'ai fais connaissance avec des personnages très attachants et j'en demande encore plus finalement.

Et oui, les personnages de Théo et Summer sont aussi une des raison pour lesquelles j'ai tant aimé cette série. A eux deux ils ont aussi réussi à m'intriguer, à me titiller les neuronnes. En tant que lectrice très gourmande je croise les doigts pour que notre Emily Blaine leur rende hommage dans une histoire bien à eux.

Côté sexytude de cette série je dirais que nous frôlons une catastrophe naturelle de très grande amplitude. En effet, il se pourrait que mes sens aient quelque peu perdus le contrôle pendant mes sessions de lecture, oups ! Jérémiah et Charlotte savent comment faire grimper la température et ce dans une ambiance totalement éléctrique. Mais toujours avec cette petite dose d'humour qui rend les choses encore plus irresistibles.

En bref, cette série est une incontournable dans la genre de la romance contemporaire, elle apporte son lot de petits bonheurs, des passages extrêments sexy et une histoire pleine de belles émotions. A découvrir sans hésiter :)
Pour le jeu Pour le jeu
R. S. Grey   
https://aliceneverland.com/2017/10/09/pour-le-jeu-rs-grey/

Les romances se déroulant dans le milieu du sport sont un de mes péchés mignons et c’est toujours avec un vrai plaisir coupable que je pars à la découverte de l’une d’entre elles. J’avais donc cette nouveauté de la Collection Emoi dans le viseur depuis son annonce il y a des semaines de cela, et j’étais impatiente de me plonger dans cette nouvelle histoire.

Dès le premier chapitre, je savais déjà que ça allait être un sacré coup de cœur ce bouquin. La raison tient en un seul mot : Kinsley. Il faut dire que notre héroïne est d’un pétillant sans nom, d’un humour débridé, d’une personnalité délirante et d’une loyauté sans faille. Sérieusement, je ne sais pas combien ils sont dans sa tête, mais qu’est ce que j’ai ri à ses côtés ! Dès le départ, j’ai accroché avec sa façon d’être et de voir les choses. Exigeante envers elle-même, elle profite de la vie tout en ne perdant, à aucun moment, de vue ses objectifs. Kinsley est tout simplement une vraie bouffée d’oxygène, rafraichissante et délurée juste comme il faut : je l’ai adorée !

L’autre point fort de cette romance reste son intrigue, simple mais addictive. RS Grey ne part pas dans le dramatique, elle n’est pas là pour nous tirer les larmes, juste pour nous faire passer un excellent moment. Et ça marche. Le couple formé par Kinsley et Liam est attendrissant mais aussi sexy en diable, on ressent très vite une véritable alchimie entre ces deux personnages et je me suis rapidement prise d’affection pour leur relation naissante. Mais je me suis également passionnée pour cet univers sportif : le football féminin reste le décor de ce roman, et, si j’étais un peu sceptique au départ, je ne vous cache pas que je m’en suis vite imprégnée.

Pour conclure : Pour le jeu est une romance simple mais diablement efficace. Je ne pensais pas me régaler autant mais, il faut dire que la personnalité de Kinsley, solaire, est complètement éblouissante et illumine véritablement ce roman, lui permettant ainsi de se détacher du lot. J’ai eu le sourire aux lèvres tout au long de ma lecture, j’ai ri, j’ai gloussé et je me suis régalée. Une romance que je ne peux que vous encourager à découvrir !

par Kesciana